Manuels





télécharger 145.97 Kb.
titreManuels
page2/2
date de publication14.12.2016
taille145.97 Kb.
typeManuel
e.20-bal.com > droit > Manuel
1   2

Frontière : là où il y a le plus fort tirant d’eau.
L’eau sert également de frontière en prenant les lignes de crêtes.
L’eau est également source de frontière civilisationnelle.

Les grandes cultures se sont développées au près des fleuves.

Civilisation chinoise : le long du fleuve jaune.

Civilisation vietnamienne : le long du Mékong.

Civilisation étasunienne : le long du Mississipi.

Civilisation indienne : le long du Gange.
Ca structurerait même les sociologies.

Wittfogel → sociétés hydrauliques.
2) L’eau est un moyen stratégique étatique.

- Moyen offensif : moyen de pénétration des peuples.

- Moyen défensif : pilotis, douves, digues défensives.
3) L’eau comme moyen d’action économique.

Il n’y a pas d’économie sans eau.

L’industrie consomme de plus en plus d’eau.

500L pour faire 1kg de papier.
Water stress zone : < 500m3 / an / personne

↳eau potentielle
Zone d’abondance ⇒2000 m3 / an / habitant
Moyen Orient :

  • Turquie : 4500 m3 / an / hab

  • Irak : 4400

  • Liban : 3000

  • Jordanie et Israël : 300

  • Egypte et Syrie : 1300


335 millions d’hommes en zone critique. Dans 20 ans, 3 à 4 fois plus : 1 milliard 200 millions d’hommes.
Pays qui manqueront d’eau : Syrie, Jordanie, Israël, USA.
L’eau est également un moyen de transports : canaux.
4) C’est une ressource détournable.

En contrôlant l’eau, on contrôle les pays.
La Turquie est le château d’eau du Moyen Orient.

Le plateau anatolien est la source du Tigre et de l’Euphrate.

Grand projet pour l’Anatolie : construction de 22 barrages sur le Tigre et sur l’Euphrate.

Plus grand barrage : ataturc.

Ces projets limitent l’arrivée d’eau en Syrie : -1/3 d’eau.
Souda n : pays en guerre, depuis les années 80, plus de 2 millions de morts.

Il est coupé en 2 : nord – sud.

Kartoum : rencontre de 2 fleuves : le Nil bleu et le Nil blanc.

Le sud du Soudan est de tradition africaine chrétienne ou animiste.

Au nord du Soudan : zones désertiques peuplées d’arabes et de gens de traditions musulmanes. Les gens du sud ont été chassé dans le désert de Soudan et ces gens meurent de faim et de soif.

Le Soudan construit des barrages un peu partout. Plus il retient l’eau, plus il va mettre en péril l’Egypte.
La question d’Israël :

Israël annexe 3 territoires : Gaza, Cisjordanie, Golan.

Une des clés de l’explication du conflit c’est l’eau.

Toutes les sources sont dans le Golan et celui qui contrôle le Golan c’est celui qui contrôle la source du Jourdain.

Même problème en Cisjordanie qui a des sources de captation d’eau qui alimentent Jérusalem.

La Jordanie a besoin d’eau, Israël aussi.

Grand projet : canal de la paix = amener de l’eau de la Turquie en Israël.

Problème : il faut passer par la Syrie et elle ne veut pas.
La mer morte se vide. Tirer une conduite de la mer Rouge à la mer morte.

II : L’eau salée : qui tient la mer tient la terre.

Chapitre V - Les enjeux contemporains.

I : Le poids du crime organisé.

Qu’est-ce que c’est qu’une mafia ?

Problème du blanchissement.


  1. Qu’est-ce qu’une mafia ?

    1. L’origine du mot ?

Il provient du mot misère. Le mot mafia serait un lieu. Ce serait un mot d’origine arabe du temps où la Sicile était envahie par les maures et les siciliens se seraient réfugiés dans les cavernes.

Ce serait un acrostiche : Mort à la France crie l’Italie.

Mythe fondateur ?

Selon le FBI : entreprise criminelle permanente basée sur la peur, la corruption, faire du profit, au niveau international.

Pour l’union européenne, 11 critères mais si 6 critères sont retenus on a à faire à une mafia.

Xavier Raufer : ce sont des sociétés criminelles à recrutement initiatique conçues pour être indestructibles.

    1. Traits distinctifs.

      • caractère initiatique : n’importe qui n’est pas mafieux.

Il y a toujours un mythe fondateur, une explication historique spécifique à chaque mafia. Il y a toujours un code d’honneur.

      • serment : on doit tenir parole.

      • conception de la famille.

Associé, soldat, capo, conseiller, boss.

Capos : hommes d’honneur

Capos → famille

Famille de famille = mafia

      • culture de mort et de violence :

Accepter de mourir est preuve d’héroïsme. Assassiner donne du prestige.

      • association de malfaiteur :

Organisée, cloisonnée. Chaque famille a une fonction et un territoire. Chaque chef de zone est supervisé et chaque chef d’activité est supervisé.

  1. Quelles sont les activités des mafias.

    1. activité traditionnelle : jeu, casino.

Les Yakuzas étaient une association de joueurs. Bakutos : laisser pour compte. Jeu des fleurs. Combinaison perdante :
« 8 – 9 – 3 »

ya ku za
Vol à main armée, prostitution, réseaux pornographiques, flibuste, drogue, kidnapping, trafic de personnes, fabrication de faux documents d’identité, trafic d’organes, trafic de cigarettes (Sacra Corona Unita, Pouilles), prêt à usure, assurance vie, falsification des cartes de crédit, contrefaçon, piratage de disques et de cd, fraude au téléphone, piratage des marchés publics, manipulations des cours de bourses, délits d’initiés, prestations au service des états
La diversité des mafias.
Les mafias sont souvent nées de la décomposition des services secrets politiques, des partis des régimes totalitaires.

1992 : désorganisation de l’état albanais, mise en cause des services secrets (Sigurimi). Ces gens vont se muter en mafia.

L’UCK va être crée en 1993, publique en 1996. Raufer est sûr l’UCK est financé par la mafia mais il ne dit pas que l’un est l’autre. L’ensemble des armes vont être volées dans des casernes. Trafics de personnes, prostitution des pays de l’Europe de l’est.

Mafia russe. Elle s’est développée sur les services secrets. Le phénomène existait déjà du temps des tsars. La « caste des voleurs » se considérait comme l’aristocratie des voleurs. « vory v zakone ». Lénine les a utilisé pour renverser la république en leur promettant de piller une partie de la fortune des Manchakoff. Attaque du 26 juin 1907 par Sozzo → Staline.

39/45 : Les vory refusent de coopérer avec l’état mais certains acceptent : les jaunes. Conflit entre vory et les jaunes → synthèse ⇒ « Autoritet »

Ya ku za :

Ancêtre : Bakuto = laissés pour compte = joueurs expérimentés. Jeu des fleurs (hana fuda), combinaison perdante 8 – 9 – 3 = ya – ku – za.


  1. Le blanchissement de l’argent.

Blanchir son argent = coût. Une fois qu’il sera placé il va amené un gain. 750 milliards de dollars : hypothèse base. Hypothèse la plus fréquente : 1000 milliards de dollars.

Comment blanchir ?

Méthode la plus simple : casino. Acheter les billets de loto gagnants.

Vente aux enchères. Les fourmis japonaises. Le faux procès.
Cette pieuvre se développe avec la mondialisation. Mais il y a des organismes qui luttent contre : le GAFI, le GRECO, interpol. A-t-on vraiment la volonté de les arrêter ? A-t-on la volonté d’arrêter le trafic de drogues. Il faut se donner les moyens d’arrêter les mafias. Avoir des coopérations très fortes entre les états. Le problème s’amplifie avec les états mafieux.

II : Le contrôle de l’information et son importance.
Objectif : intelligence économique (information ouverte), espionnage industriel (information fermée).
Le contexte dans lequel on vit n’est pas celui où on vivait il y a 30-40 ans. Dans une société moderne l’important c’est l’information. Les adversaires ne sont pas identifiés. L’adversaire est imprévisible, il n’y a pas de délai de réponse. Civils contre des civils. On a à faire à des organisations en réseau. Il faut les connaître pour les pénétrer donc il faut des informations.


  1. La gestion de l’information ouverte.

L’information doit être parfaitement gérée. La première chose à faire c’est recueillir l’information. Ecrite : fonction mémoire. Orale : fonction réseau.

Il faut trier l’information de manière à ce qu’elle soit analysée. Il faut valider les informations. Le tri de l’information est essentiel.

Il faut la maîtriser et savoir la mettre à disposition de celui qui en a besoin.

C’est un instrument de domination par les réseaux technologiques. L’information fabrique les standards éducatifs. Domination de la déréglementation.

  1. La guerre de l’information.

Il y a une lutte pour le renseignement, pour avoir l’information de l’autre. Il faut lutter contre le pillage de son information.

Intoxication, tromperie, désinformation, manipulation, discrédit. Contre-information. Résonance (centre de résonances, net, réseaux).
Conséquences de cette évolution :

  1. L’information ouverte modifie les structures d’organisation.

    • exemple guerre de Kippour

    • gestion collective de l’information : exemple du bureau japonais

  2. Il faut des formations fondées sur des connaissances élargies.

    • plus de culture générale

    • ouvrir la curiosité intellectuelle (plus dans l’induction que dans la déduction).

    • Multiplicité des compétences

  3. Ouvrir une culture de réseau

    • Circulation de l’information dans l’entreprise

    • Coopération des entreprises entre elles

    • coopérer avec l’état.


« L’intelligence économique c’est l’ensemble des actions coodonnées de recherche, de traitement et de distribution, en vue de son exploitation, de l’information utile aux acteurs économiques »

Henri Martre
« search less, find more »

« chercher moins, trouver plus »

Mickaël Bloomberg


  1. L’information fermée.

Information que l’on va prendre de manière criminelle, délictueuse.

    1. Les menaces.

Elles concernent la question de la sécurité nationale. Elles se trouvent au niveau économique et singulièrement sur le plan informatique.

Elles sont d’ordre militaire.

Désinformation.

    1. Les acteurs.

Ce sont très souvent des sociétés.

On va passer par des intermédiaires, par des entreprises de collecte d’information. Ces entreprises vont embaucher des anciens du renseignement.

Il y a une sorte d’industrie de l’information. 3000 entreprises de collecte d’information dans le monde.

Sociétés de capitaux étrangers : anglosaxonnes, israëliennes et russes.

Elles ont des filiales en France avec des gens très qualifiés.

La facturation du consultant est liée à l’information récoltée.

Il est très difficile d’identifier les commanditaires.

Il y a une privatisation des renseignements économiques.
Les USA utilisent le renseignement étatique.

• CIA : recherche de renseignement économique entre 89 et 2001. 16000 personnes.

• Renseignement militaire : 5000 personnes dont 120 officiers en France.

• FBI : 15000 hommes.

• NSA : 24000 personnes. Système de l’écoute de toutes les communications satellites. Système Echelon.

• Les USA ont un autre avantage : le FBI a le droit d’utiliser des privés. Sociétés d’audit : autre avantage.

• Le Japon a la réputation d’être le pays qui utilise le plus l’espionnage industriel. C’est un phénomène culturel. On observe avant d’agir. La langue est une protection pour l’information.

2 niveaux de langage :

- langage diplomatique : tatémaé

- honné

Tout est centré sur le MITI (ministère de l’information et de la technologie industrielle).

Sogo, sochas : structures qui recherchent l’information.

Le Jeytro : centre de commerce extérieur.

Japon : culture de l’innovation.

France : culture de l’invention.

Les japonais saturent les brevets d’applications.
Les sources de l’information mixte du renseignement.

  1. L’exploitation des publications scientifiques et des banques de données informatisées.

  2. La surveillance des brevets d’information.

  3. La fréquentation des salons et des foires internationaux.

  4. La participation aux colloques et congrès scientifiques.

  5. L’envoi de questionnaires techniques.

  6. L’accueil des visiteurs et stagiaires étrangers.

La riposte existe au niveau de l’état.

Au niveau de l’entreprise, la riposte existe aussi.

Problème de discrétion, de laxisme.
Chapitre VI - Les visions.

Comment les gens se représentent la géopolitique ?

Vision des géopoliticiens. Présentation d’hommes qui ont marqué la géopolitique.

Vision des religions.

Partie 1 : La vision des géopoliticiens.
I : Les précurseurs.

Klausvitz : général prussien. La Prusse était contre l’armée révolutionnaire française et contre Napoléon. Ce prussien est un admirateur de Napoléon. Il constate que Napoléon s’appuyait sur des patriotes. Napoléon c’était la vision globale de la guerre, la guerre totale. Sens extrême de l’organisation. Audace, rapidité. Théoricien de la guerre totale. Pour lui la guerre c’est la continuation de la politique par d’autres moyens donc le but de la guerre est politique. Ce n’est pas vraiment de la géopolitique car il est soumis aux politiques et que la géographie n’a pas vraiment d’importance. Créer des situations où il est dominant.
Sun SZU : 5 siècles avant JC. « L’art supérieur de la guerre, c’est de la gagner sans la faire… ». « Si vous gagnez la guerre, le plus dur sera devant vous car il faudra bâtir la paix. »

13 principes pour montrer comment arriver à défendre un pays (guerre psychologique) :

- discréditer tout ce qui est bien chez l’adversaire.

- impliquer les représentants des dirigeants dans des affaires criminelles.

- utiliser la collaboration des créatures les plus viles et les plus abominables.

- exciter les jeunes contre les vieux.

- perturber le ravitaillement de l’ennemi.

- infiltrer partout les espions.

II : Les géopoliticiens de la mer.

La géopolitique s’articule autour d’une interrogation inavouée : que deviendra la puissance décisive dans le monde futur ?

Les réponses sont différentes selon que l’on parle de la mer ou de la terre.

Amiral Mahan. C’est lui qui a systématisé la pensée anglaise pour les américains comme quoi il faut contrôler les routes commerciales. Les anglais on toujours une logique simple : ils étaient alliés du maillon faible. Cela lui permettait de garder sa possibilité d’accéder au continent.

John MacKinder : britannique de l’époque victorienne. Professeur à Oxford. Eternel conflit entre les nomades et les sédentaires. Contrôler les voies de communication et d’invasion. Sa vision du monde est façonnée par un principe d’un navigateur anglais Walter Raleigh. « qui tient la mer tient le commerce du monde, qui tient le commerce du monde, tient la richesse du monde, qui tient la richesse du monde tient le monde lui-même ». MacKinder pense que l’avenir appartient à la terre car les technologies changent les choses et élargissent le champ des affrontements à toute la planète. Raleigh : « qui commande le cœur du monde, commande l’île du monde », « qui contrôle l’île du monde, commande au monde ». MacKinder préconise une collaboration étroite entre l’Amérique, l’Angleterre et la France. Il préconise une organisation militaire associant ces 3 pays. Ces travaux vont servir de base à la création de l’OTAN en 1949.
John Spykman : spécialiste du proche orient. Il est dans la lignée de MacKinder. Il va théoriser ce que va faire l’Amérique après 1945. Il croit beaucoup au poids de la géographie. La zone pivot c’est les pays du ring land. C’est le « grand jeu » entre l’Angleterre et la Russie des tsars. Tout le jeu de l’Angleterre c’est de contrôler l’accès au heart land par la mer. Pendant la guerre, il dit l’allié c’est le chinois de Taïwan.

III : Les géopoliticiens de la terre.

Professeur Friedrich Ratzel : il pense la géographie comme il pense un corps humain. Il est influencé par Bismarck et Guillaume II. En 1866, Bismarck bat l’Autriche-Hongrie. L’Allemagne a l’impression d’être une nation en retard. La Russie et les USA ont leur propre territoire. Reitzel est celui qui va crée le concept de l’espace vital. Il préconise la germanisation des polonais, de l’Alsace-Lorraine et l’annexion de l’Autriche. L’Allemagne doit être une puissance mondiale. Il faut unir les territoires de langue et de culture germanique. Il dirige une ligue : la ligue pangermanique. Théorie reprise par Hitler pour annexer l’Autriche.
Géopolitique allemande. Droit du sang.

Elle est fondée par deux hommes. Ratzel.

Karl Aus Aufer (1869 – 1946) :

Officier marin. Il est convaincu que l’Allemagne a été poussée à la guerre pour la ruiner. Il devient enseignant et Rudolf Hess sera son élève.

Hess est l’auteur de Mein Kampf.

Quelles sont les conséquences de sa pensée ?

Quelle juste place pour l’Allemagne dans le monde ?

3 principes subsistent :

- notion d’espace vital.

Ce qui préoccupe l’Allemagne, ce sont les minorités allemandes. Zone d’expansion.

  • dynamique des grands ensembles soudée par des principes communs. Il partage le monde en 4 zones. Favoriser l’expansion des USA, de l’Allemagne. C’est sous son influence que l’Allemagne hitlérienne pense à une CEE.

  • Il est pour le heartland.



Les géopoliticiens français.

La France a toujours été une vieille terre de la géopolitique. La géopolitique traditionnelle n’était pas liée au territoire. Aujourd’hui, l’état français se définit sur un territoire. L’état de l’ancien régime répond à une autre logique. L’état a une base territoriale mais sa légitimité était au droit divin. Sous l’ancien régime, on avait à sous-estimer la continuité territoriale. Le souverain n’a pas véritablement de pouvoir sur le territoire, il a autorité sur les hommes. Pré « carré » de Vauban.

La république française va entraîner un certain nombre d’effets géopolitiques.

Le rêve d’hégémonie de la France a tendance à appartenir au passé.

C’est napoléon 3 qui a posé le principe du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes.

1ère conséquence : l’Allemagne de Bismark revendique ce droit.
La géopolitique française depuis 1870 est simple : comment contenir le colosse allemand que l’on a fait naître ?

Il faut faire des alliances : un coup avec la Russie, un coup avec l’Angleterre, un coup avec les USA.

Jusqu’au jour où la géopolitique française dira qu’il faut une alliance franco-allemande.
Elisée Reclus :

La nouvelle géographie universelle. Géographe.

Père spirituel de Yves Lacoste.
Paul Vidal de la Blache :

Assez déterministe, d’accord avec cette phrase de Napoléon : « un pays a toujours la politique de sa géographie ».

Il est le maître à penser de Jacques Ancel auteur de peuples et nations des balkans.
Il y a une absence de géopolitique française.

Le plus d’âneries : Clémenceau. Il a démantelé l’empire austro-hongrois et renforce la prusse et a crée tous les problèmes que l’on connaît dans les balkans aujourd’hui. Il a crée la Yougoslavie.

1 exception : De Gaulle.

Il avait une vision géopolitique certaine qui était juste. En 1940, il sait que les USA interviendront. « car la France n’est pas seule, elle n’est pas seule, elle peut faire bloc avec le RU qui tient la mer… »

En 58, il sait que les Russes vont se séparer.

En 60, il sait que les russes et les chinois vont se séparer.

De Gaulle voulait remettre la France dans le débat géopolitique.

3 questions :

- quelle place au soleil pour une nation tardive ? Posée à l’Allemagne.

- quels doivent être les axes directeurs d’une puissance à son apogée donc vouée à son déclin ? Posée à l’Angleterre.

- comment tenir son rang avec des moyens limités ? Posée à la France.

4 réponses :

- retrouver l’indépendance : être capable de défendre seul son territoire.

- bien gérer l’héritage.

- avoir un multiplicateur de puissance :

il veut un pôle européen uni sous l’impulsion de la France.

- « la France doit toujours rester l’embêtteuse du monde » Giraudoux.
1   2

similaire:

Manuels iconManuels cpge

Manuels iconManuels cpge

Manuels iconManuels cpge

Manuels iconManuels cpge

Manuels iconManuels cpge

Manuels iconManuels scolaires

Manuels iconManuels cpge

Manuels iconManuels scolaires

Manuels iconManuels de cours

Manuels iconManuels cpge






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com