Economie / Développement / Environnement





télécharger 10.29 Kb.
titreEconomie / Développement / Environnement
date de publication14.12.2016
taille10.29 Kb.
typeDocumentos
e.20-bal.com > droit > Documentos
Economie / Développement / Environnement

Forum de l'Eau à Marseille : Les enjeux en Afrique subsaharienne



(MFI / 21.02.12) Selon les Nations Unies, plus de 300 millions de personnes n’ont pas accès à l’eau potable en Afrique subsaharienne, soit 60 % de la population alors que la croissance démographique est sans précédent : près de 2 milliards d’habitants en 2050.
Le réchauffement climatique en Afrique crée un ensemble de conséquences environnementales majeures, dont la multiplication des phénomènes extrêmes (sécheresses, inondations) et la réduction drastique des disponibilités en eau.

En 2009, seules 3,2 % des terres cultivées d’Afrique subsaharienne bénéficiaient de systèmes d’irrigation, contre près de 20 % à l’échelle mondiale.

Selon les experts, les difficultés d’accès à une eau de qualité et à des infrastructures d’assainissement nuisent à la santé des populations qui souffrent des mauvaises conditions d’hygiène : 2,6 milliards de personnes ne disposent pas d’installations sanitaires de base, dont plus de 500 millions en Afrique subsaharienne, selon l’OMS et l’UNICEF. Ainsi, un Africain sur deux, souffre de maladies liées soit au manque d’accès à l’eau, soit à sa mauvaise qualité.
Pour la mise en œuvre du droit à l’eau et à l’assainissement
Consciente de ces retards, la communauté internationale s’est mobilisée, notamment à travers l’adoption des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) en 2000, avec pour objectif de réduire de moitié, d’ici à 2015, le pourcentage de la population qui n’a accès ni à un approvisionnement en eau potable ni à des services d’assainissement de base.

En avril 2004, à l’invitation du Président français de l’époque, Jacques Chirac, les chefs des États de l’Autorité du Bassin du Niger (ABN) avaient signé la Déclaration de Paris, pour une meilleure gestion du fleuve Niger. La Fondation Chirac, crée entre temps, a organisé, en partenariat avec la République du Mali, le Forum « Solidarité pour l’eau dans les pays du bassin du Niger », qui s’est tenu à Bamako en octobre 2011, visant à mettre en lumière et promouvoir des solutions opérationnelles, des actions de terrain exemplaires et des expériences réussies répondant aux défis de l’accès à l’eau et à l’assainissement.

Les Ministres en charge de l’Eau de la région ont adopté à l’issue du Forum une Déclaration ministérielle commune, qui lance un appel fort en faveur de la mise en œuvre effective du droit à l’eau et à l’assainissement, particulièrement en zones rurales, du refinancement de la Facilité africaine de l’eau, administrée par la Banque africaine de développement (BAD), d’une coopération accrue dans les pays du bassin du Niger, notamment par la gestion de barrages hydrauliques communs,

de la ratification de la Convention des Nations unies sur les cours d’eau internationaux de1997 et d’un renforcement de la coopération décentralisée ainsi que de la mise en œuvre des mécanismes de financement disponibles à l’échelle nationale et régionale.

Ces décisions seront présentées comme contribution des pays de la région du Bassin du Niger au Forum mondial de l’Eau de Marseille en mars 2012. Autre sujet de préoccupation, le lac Tchad, qui a perdu, en cinquante ans, plus de 90 % de sa superficie : près de 25 000 km2 dans les années 60, à peine 2 500 km2 aujourd’hui.

Une des options est de ramener de l’eau du fleuve Oubangui, en République centrafricaine, pour alimenter le lac Tchad. Mais la question du financement de cet ambitieux projet reste encore à résoudre. Plus de 30 millions de personnes vivent actuellement des ressources du lac Tchad et des conflits opposent toujours agriculteurs, éleveurs et pêcheurs pour l’occupation de l’espace.
Le lac Tchad, aux confins de quatre États 
Situé à une altitude de 281 mètres, il s'étend aux confins de quatre États : le Tchad, le Niger, le Nigeria et le Cameroun. L’eau dépend des crues du Chari et du Logone qui fournissent par un delta commun 75 % des apports fluviaux. Les précipitations sont faibles (de l'ordre de 200 à 400 mm / an) et diminuent vers le Nord. Elles sont en général concentrées sur vingt-cinq jours, la saison sèche couvrant avril à juillet et celle des pluies de juillet à octobre.

Ces variations tendent, par leurs conséquences, à faire du lac Tchad une dépression en voie de comblement, se transformant peu à peu en un immense marécage encombré de nombreuses îles, de bancs de vase, d'îlots de papyrus. Sauf aux embouchures du Chari et de la Yobé, les eaux sont légèrement saumâtres. Les oscillations de niveau et d'étendue entraînent une « dénatronisation » du lac. Le natron (carbonate de sodium naturel) se dépose sur les rives au moment du retrait des eaux.
Marie Joannidis

similaire:

Economie / Développement / Environnement iconEconomie Thème 3 – Economie et développement durable Questionnement...

Economie / Développement / Environnement iconEconomie Thème 3 – Economie et développement durable Questionnement...

Economie / Développement / Environnement iconJuin au 13 octobre 2013, les Initiatives régionales pour l’environnement...
«prix Mobilité», «prix Economie des ressources», «prix Santé environnement», «prix Patrimoine naturel» «prix Education à l'environnement...

Economie / Développement / Environnement iconSemaine 8 : Éduquer À l'environnement et au dÉveloppement durable
«Les compétences» de la semaine 8 du mooc «Environnement et Développement durable». Ce n’est donc pas un cours écrit au sens propre...

Economie / Développement / Environnement iconSemaine 8 : Éduquer À l'environnement et au dÉveloppement durable
«Les outils» de la semaine 8 du mooc «Environnement et Développement durable». Ce n’est donc pas un cours écrit au sens propre du...

Economie / Développement / Environnement iconLe développement durable vu par les économistes : durabilité faible ou durabilité forte ?
«Économie» de la semaine 2 du mooc «Environnement et développement durable». Ce n’est donc pas un cours écrit au sens propre du terme;...

Economie / Développement / Environnement iconMaster Droit économie et gestion, mention Gestion de l’environnement...

Economie / Développement / Environnement iconL’économie écologique Ali douai maître de Conférences – Université de Nice Sophia Antipolis
«L’économie écologique» de la semaine 5 du mooc «Environnement et Développement durable». Ce n’est donc pas un cours écrit au sens...

Economie / Développement / Environnement iconProfil d’enseignant chercheur contractuel
«développement local et économie des transports» (dlet) du master aes. Un besoin important est ressenti dans les enseignements suivants...

Economie / Développement / Environnement iconEconomie et changement climatique : les négociations internationales,...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com