Introduction générale Présentation du groupe Historique: de son apparition à nos jours





télécharger 65.7 Kb.
titreIntroduction générale Présentation du groupe Historique: de son apparition à nos jours
date de publication16.02.2017
taille65.7 Kb.
typeDocumentos
e.20-bal.com > droit > Documentos

Remerciement



Je tiens à remercier Monsieur MARIE Philipe, Monsieur LEFUEL Régis, Monsieur Bouvier David qui est mon maitre d’apprentissage, ainsi que toute l’équipe éléctrique qui mon accueilli et appris beaucoup pendant c trois années d’apprentissage.

Je remercie aussi l’AFORP, ainsi que tous mes formateur.

Introduction générale


Présentation du groupe




Historique: de son apparition à nos jours



La SNCF « société National des chemins de fer » est une entreprise actuellement leader en France dans le domaine de transport ferroviaire de marchandises et de voyageurs. Elle existe depuis le 1er janvier 1938.A l'époque elle avait le statut de Société anonyme d'économie mixte et son capital était réparti entre l'état (51%) et les compagnies ferroviaires privées (49%).
L'état lui confère un nouveau statut en décembre 1983, elle devient un Établissement Public à caractère Industriel et Commerciale (EPIC) ce qui implique que son capital n'est détenu que par l'état. En contrepartie des missions de service public qu'elle assure , la SNCF reçoit une compensation financière de l’État et des collectivités locales. Sans ses aides financières, la société de transport ferroviaire ne pourrait pas concurrencer avec les autres modes de transports tels que routier, maritime, aérien.
Dans les années 1990, un événement essentiel est à noter : une directive européenne est mise en place et vise l'ouverture de la concurrence. Cette directive relative au développement de chemin de fer communautaires demande aux Etats-membres de l'Union Européenne de modifier la situation des entreprises ferroviaires sur quatre points:tout d'abord, il est question d'assainir leur situation financière pour les rendre compétitives, notamment en réduisant leur endettement;ensuite il faut les rendre indépendantes de l’État en établissant une comptabilité propre à ces entreprises;en ouvrant les réseaux aux entreprises ferroviaires des autres Etats-membres dans certains secteurs (notamment dans le transport international de marchandises);et enfin, séparer la gestion de l'infrastructure ferroviaire de celle de l'exploitation des services de transport, au moins sur le plan comptable, de manière à garantir une plus grande transparence dans l'utilisation des fonds publics.
La SNCF s'est lourdement endetté pour développer le réseau ferroviaire. La loi de 13 Février 1997 a pour objectif de résoudre ces difficultés et rétablir les capacités d'entreprendre de la SNCF. Un nouvel établissement public national est crée:Réseau Ferré de France (RFF).C'est également un EPIC. Il est propriétaire du réseau ferré national et reprend une partie de la dette de la SNCF. Il est chargée de l'entretien, du développement, de la cohérence et de la mise en valeur des voies ferrées françaises.

La SNCF a deux missions distinctes aujourd'hui:Sa mission de transporteur et d'exploitant (elle paye des péages à RFF);sa mission de gestion du trafic d'entretien des installations techniques et de sécurité correspondantes (elle est rémunérée par RFF)

Ce dispositif est complété par la création , en 1999, du Conseil Superieur du service public ferroviaire, qui veille au développement équilibré du secteur ferroviaire, à l'unicité de ce service public, à la cohérence dans la mise en œuvre de ces orientations par RFF et la SNCF et au respect des missions de service public.
C'est en 2002 qu'on assiste à la régionalisation des services de voyageurs qui donne aux régions la responsabilité de définir et de financer le service public régional.

Dans le cadre de ces réformes, un contrat va formaliser ces nouvelles relations:le pacte de modernisation. L’état s'engage à désendetter la SNCF et à garantir les acquis des cheminots. Il garantit aussi l’exploitation exclusive de la SNCF sur le réseau ferré.


L'année 2005 marque l'ouverture à la concurrence sur son propre segment de marché, avec la circulation du 1er train de fret privé.


Rayons d'action :



Aujourd'hui, la société est implantée partout en France, mais pas seulement. Avec des collaborateurs dans plus de 120 pays à la fin 2008, SNCF est l'un des premiers groupes de mobilité et de logistique au monde.

Les directions régionales, aux nombres de 23, organisent la mise en œuvre des services et des politiques nationales adaptées au terrain. Les 23 directions régionales sont placées directement sous l'autorité du Président.


Les 280 établissements sont les organes de production de l’Entreprise et sont découpés en unités opérationnelles ou de production.

Les établissements d’exploitation (environ 70 EEX) :



Ils ont à charge la formation et les manœuvres des trains (dans une gare, une poste d’aiguillage ou un triage), les opérations de sécurité de circulations des trains (manœuvre de signaux, d’aiguillages, départs des trains) et la prise en charge des clients voyageurs ou fret (accueil, information et vente).


Les établissements commerciaux trains (24 ECT) :



Ils gèrent la sécurité, l’accueil, l’information et la sauvegarde des recettes voyageurs au départ et à bord des trains.

Les établissements du matériel (environ 30 UO) :



Ils s’occupent de la maintenance du matériel roulant et de ses organes constitutifs. L’établissement où j’effectue mon apprentissage est une UO, anciennement nommé Etablissement de Maintenance du Matériel (EMM).

Les établissements équipement (100 EVEN, EIV) :



Ils entretiennent les voies (ballast, rails et aiguillages), les caténaires et les équipements d’alimentation électrique. Mais également, ils s'occupent des bâtiments, des ouvrages d’art, des passages à niveau et des installations de sécurité (signaux). De plus ils entretiennent la téléphonie, la radio, le réseau informatique et la sonorisation et il réalise des travaux d’investissements.


Les établissements de tractions (ET et EMT) :



Ils s’occupent de la conduite des trains et de la maintenance du matériel pour les EMT et seulement la conduite pour les ET.

La surveillance générale (SUGE, 1 par région) :



Ils s’occupent de la sécurité des voyageurs (trains et gares) et des marchandises (wagons, triages et zones de stockage).


Le groupe :



Le groupe SNCF représente plus de 200 000 personnes dont 160 000 pour l’Epic et un chiffre d’affaires de pratiquement 15 millions d’euros pour le premier semestre 2010.

Le groupe contrôle aujourd’hui plus de 650 filiales présentes dans des activités liées au transport de personnes ou de marchandises, à la logistique ou à des activités d’études d’ingénierie des transports, mais parfois fort éloignées du chemin de fer. Le groupe est l’un des premiers groupes de transport en Europe.

Le groupe SNCF est divisé en cinq branches. Ces dernières sont « responsables » de certains produits du groupe.


Voyage :



Cette branche est également appelé VFE (Voyage France Europe) pour tout ce qui concerne le transport de voyageurs longues distances. Cette branche est responsable des TGV, Corail Teoz (le jour) et Lunea (la nuit), des gares et autre « Id TGV ». Cette branche dispose de nombreuses alliances européennes. De cette filiale dépendent les sites de ventes en ligne, au nombre de sept au total, dont le plus connu qui est : http://www.voyages-sncf.com/. En 2010, ce site comptabilisait 800 000 visiteurs par jour.

Cette branche transporte pratiquement 120 millions de voyageurs en France et en Europe.

Le chiffre d’affaire de cette branche en 2010 est de : 7,5 Milliards d’euros. Il est le deuxième plus important du groupe.

Infra :



Cette branche gère toutes les infrastructures et l’ingénierie. Elle surveille, entretient, développe et gère les circulations sur le réseau pour le compte du RFF. De plus elle doit réussir la rénovation du réseau en partenariat avec RFF également.

Elle est aussi responsable de l’international, et pour cela elle doit garantir l’accès équitable des opérateurs de trafics internationaux.

Le chiffre d’affaire de cette branche s’élevait en 2010 à plus de 4,8 Milliards d’euros.

Proximités :



Elle est aux services des clients (transports). Principalement, cette branche englobe le transport urbain, périurbain et régional des voyageurs. C’est pour cela qu’elle est responsable des TER (disponible dans 22 régions), des Transiliens et des Corails Intercités. Il y a également des opérateurs privés tels que Effia ou Keolis. Par an, cette branche transporte 3 milliards de voyageurs.

Depuis 2007 et jusqu’en 2011, 400 voitures de Corail Intercités auront été rénovées, soit plus de 40% du parc. D’ici la fin de l’année 2010, 90% du parc TER sera neuf.

Le chiffre d’affaires de Proximités s’élevait, en 2010, à plus de 6,3 Milliards d’euros.

Géodis :



Egalement nommée transports et logistique, cette branche s’occupe du transport ferroviaire de marchandises (Fret SNCF, VFLI et les opérateurs de transport combiné rail plus route). C’est l’opérateur global de la chaîne logistique dans 120 pays.

Avec 8 milliards d’euros de chiffre d’affaire, cette branche est celle qui a rapporté le plus d’argent au groupe en 2010. 33% de son chiffre d’affaire est réalisé à l’international.

Gares & Connexions :



Cette branche a été créée en Avril 2009 mais est seulement depuis Janvier 2010 à côté des quatre autres branches du groupe. Cette branche réunit tous les métiers et les compétences pour :

- gérer des plate-formes et les services nécessaires au voyage.

- conseiller nos clients et partenaires et aménager les gares.

- valoriser le patrimoine financier.

Voici la répartition du chiffre d'affaire du groupe:




Les produits :



Le TGV :



Le TGV (Train à Grande Vitesse) compte plus de 424 rames au total permettant aux clients de voyager à 300 Km/h (vitesse commerciale) à travers la France et certains pays voisins. Parmi ces 424 rames, certaines d’entre elles (104) sont destinées à la partie Sud-est ; pour la côte Atlantique il y en existe 105 . Il y en a également quelques-uns qui appartiennent à La Poste.
Thalys : Ce train TGV permet de relier Paris à Bruxelles en 1h20 seulement. Il permet également d’aller de Bruxelles à Amsterdam. Il fut créé en Juin 1996 et aujourd’hui il en existe 15 rames.

Eurostar : Celui-ci permet d’aller de Paris à Londres en 2h15 en passant par le tunnel sous la Manche. Quand il fut créé, en Novembre 1994, il fallait trois heures pour rallier ces deux villes. Seize rames existent.

L’auto/train :



Ce système SNCF, permet à son utilisateur de faire acheminer par le train son véhicule, que ce soit une voiture ou une moto, sans la moindre fatigue ni pollution. Pendant ce temps-là, rien n’oblige le client de voyager en train lui aussi. L’intégralité du territoire n’est pas encore couverte par ce service.

Proximités :



Ceci regroupe les TER (Transport Express Régional) et les Transiliens.

TER : Ils permettent les dessertes à l’intérieur d’une région administrative. Il y a 2513 voitures et chaque jour, plus de 6650 trains circulent.
Transilien : Ces derniers sont exclusivement en Ile-de-France. Ils se nomment ainsi depuis Décembre 1999. Ils sont financés par la région et par le STIF (Syndicat des Transports d’Ile-de-France). Pratiquement 5000 trains circulent par jour.

Intercités :



Anciennement Corail Intercités, ces trains assurent les trajets moyenne distances. Par exemple, de Paris Saint Lazare, ces Corails ont pour destination la Basse ou Haute Normandie. Il existe 993 voitures et la circulation journalière des trains est au nombre de 268.

Fret :




Egalement appelé transport de marchandises, le Fret est une filiale du groupe permettant de faire transporter ses marchandises par les rails à la SNCF, en France ou en Europe. La SNCF est prestataire du FRET.

Le trafic journalier est de 1172 trains.

Alliances Européennes :



Grâce à ses alliances en Europe, d’autres produits existent autres que l’Eurostar ou le Thalys.

  • Artesia, pour rejoindre l’Italie.

  • Elipsos, pour aller vers l’Espagne.

  • Egalement, Lyria, pour la Suisse.

  • Ou en encore, Alléo, pour l’Allemagne.



Chaque jour, plus de 830 trains circulent sur les grandes lignes en France.

En 2007, la SNCF a transporté un peu plus de 1 milliard de voyageurs dont 690 millions en Ile-de-France.

L’environnement de l’entreprise :




La concurrence :



Voici la position actuelle du transport ferroviaire vis à vis des autres modes

Pour la SNCF, la concurrence sur le réseau ferroviaire pour les trains commerciaux était jusqu’à présent nulle. Le FRET quant à lui avait déjà était imposé à la concurrence avec Véolia transport, premier concurrent pour le transport de marchandises. Mais cela va changer. Dès le 1er Janvier de l’année 2010, l’ouverture à la concurrence du rail français sera effective.

Avant cela, les seuls concurrents sur le réseau national, étaient la voiture et l’avion, et la RATP en Île-de-France.

Face à cette concurrence à venir, la SNCF doit consolider ses atouts. Pendant 60 ans, SNCF a porté seule la responsabilité du système ferroviaire français et développé un savoir-faire inégalé. Dans le même temps, la SNCF a considérablement modernisé son outil de production, se plaçant au plus haut des standards mondiaux.

Grâce à ces atouts, la SNCF peut affronter sereinement l’ouverture progressive du marché ferroviaire français à la concurrence et trouver, dans la création de nouveaux services à l’étranger, les relais de croissance nécessaires la poursuite de son développement.

La politique commerciale



La SNCF utilise de nombreux modes de communication, le plus exploité est la publicité. En passant des spots publicitaires à la télévision ou en mettant des affiches au bord des routes ou encore celles visibles dans le métro, elle utilise tous les supports existants.

A l’aide de la publicité, la SNCF, comme toute autre entreprise l’utilisant, cherche à viser certains types de clients en s’appuyant sur différents critères.

L’entreprise met très régulièrement en avant les faibles prix disponibles. De plus, elle met en valeur les avantages de prendre le train plutôt que la voiture ou l’avion en parlant d’écologie avec notamment les faibles émissions en CO2 de ce mode de transport.
La SNCF a mis en place des cartes (payantes) permettant à certaines personnes (public visé), d’obtenir des réductions toute l’année ou à certaines périodes définies. Quatre cartes existent :la carte 12-25 ans , la carte senior, la carte Escapade et la carte Enfant +.
Avec toutes ces cartes adaptées aux usagers, il y a un système de points qui permet aux clients de bénéficier de certains avantages en plus des réductions qu’ils disposent déjà avec leur carte. C'est un moyen qui permet la fidélisation de leurs clients.

Il existe également d’autres types de réduction pour les clients, sans viser un public en particulier. Par exemple, les billets TGV 100% ou encore les Id TGV.

De ces dernières, il en existe quatre types :

  • Id Night : pour faire la fête. Il y a de la musique, des jeux ou des live. C’est une sorte de « boite de nuit ».

  • Id Zap : pour « rire ». Il y a des animations et des divertissements.

  • Id Zen : pour se détendre. Le calme et le silence sont de rigueur.

  • Id Bar : pour faire des rencontre et discuter. Il y a des animations et de la musique.

L’avenir :


-L’AGV :

L’Auto-motrice à Grande Vitesse est le « TGV 4ème génération ». Construit par ALSTOM également, il permettra pour les trains commerciaux de circuler jusqu’à 360 Km/h contre 300 à l’heure actuelle

La motorisation se trouvant répartie sur le long de la rame et non plus à chaque extrémité, elle permet de mettre en place des rames modulables pouvant aller de 7 à 14 voitures, c'est-à-dire pour une capacité de 250 à 650 passagers pour la rame la plus longue.

L’objectif du groupe :



Depuis 2008, un projet nommé « destination 2012 », vise à faire du groupe SNCF une entreprise de services d’écho mobilité, de dimension mondiale, pleinement en concurrence.

Ce projet marque une nouvelle ambition pour SNCF, un groupe qui veut se développer et croître de manière profitable dans tous les métiers, en France, en Europe et au-delà, pour accompagner la croissance verte qui s’imposera à la sortie de la crise.

Sur le plan économique, ce projet vise à atteindre en 2012 un chiffre d’affaires d’environ 36 Milliards d’euros (soit une progression de 50% par rapport à 2007)

Voici à présent les objectifs par branche de projet.
Infrastructure et Ingénierie : L’objectif de cette branche est d’être un atout du système ferroviaire français et une référence technique mondiale.
Proximités : Être en 2012 un leader en France et en Europe du transport de proximités dans les villes et les territoires.
Voyage : Pour VFE, l’objectif est d’accentuer l’avance de n°1 mondial de l’exploitation de la Grande Vitesse, avec un tiers des trafics réalisés hors de France.

Transports et Logistique : Être en 2012 un des cinq premiers acteurs mondiaux du secteur, avec un renforcement de la compétitivité des métiers du Matériel, Traction, Sécurité, au service des branches.
Gares & Connexions : Son ambition est au cœur de la stratégie du groupe SNCF, puisqu’elle entend faire émerger des services innovants dans les gares tout en inventant de nouveaux espaces pour la mobilité des villes. Cette nouvelle branche a trois priorités pour cette phase de lancement. La première est la qualité de service au quotidien dans l’ensemble des gares du réseau. La seconde est la mise à niveau des gares existantes, au travers de grands projets et programmes d’investissement. Enfin, la dernière est l’accueil de tous les opérateurs ferroviaires, à l’heure ou l’ouverture du marché voyageur va apparaître.


Technicentre de Paris Saint-Lazare :



Présentation des Unités Opérationnelle de Maintenance :



Le téchnicentre de Paris Saint Lazare est un établissement de matériel qui est rattaché a la région île de France. Son siège est a Clichy ( 92110 38 bis rue de neuilly ). Je dépend de cet établissement.






En vert sur la carte, le site où je me trouve.

Le technicentre de Paris Saint-Lazare a pour vocation la maintenance (de niveau 1 à 3) du matériel roulant (locomotives, automotrices et voitures) au sein de la région PSL pour différents clients tels que : Fret, CIC, Transilien, Infra et la Haute Normandie. Encadré dans sa production par le domaine Matériel, l’établissement fournit des prestations aux différentes activités de l’entreprise.

Établissement multi-sites, le technicentre réunit environ 625 agents, répartis sur les sites de : Clichy, Levallois, Val d’Argenteuil et Achères.
Pour assurer ses missions, le technicentre est organisé en trois UO (Unités Opérationnelles) et cinq pôles transverses :


  • Achères : Cette UO est chargée de la réalisation d'opérations de dépannage sur des wagons et de maintenance sur les trains complets mais aussi du reprofilage d'essieux pour le matériel moteur, remorqué et Fret. Elle comprend également l’unité de mouvement qui est chargée des prestations de service pour le Matériel et la Traction. Au total, ces deux unités comptes environ 130 agents.






  • Clichy : Celle-ci est chargée de la maintenance des voitures. Le mouvement (Grill et Point J), maintenant rattaché à l’unité de manœuvre de l’UO, est également chargé des prestations de services pour le Matériel et la Traction. Un peu plus de 300 agents y travaillent.





  • Transilien : Cette UO regroupe les anciennes UO Levallois et VND (Val Notre Dame), situé à Argenteuil. Ces deux unités sont chargées de la maintenance des automotrices pour Levallois et des locomotives et voitures pour VND. L’UO Transilien compte environ 140 agents dont une cinquantaine pour le site de Val Notre Dame.




Ces Unités Opérationnelles fournissent aux branches d’activités les prestations d’entretien du matériel et de conduite des trains.


  • Pôle RH : Son rôle est un appui stratégique et aide à la conduite du changement. Il assure la gestion prévisionnelle des emplois et compétences. Il anime la dynamique sociale et gère également le personnel du point de vue administratif. Une quinzaine d’agents y travaillent.




  • Pôle QSE (Qualité Sécurité Environnement) : Ce pôle est chargé d'aider, animer et conseiller en matière de qualité, de sécurité du personnel, de sûreté, de sécurité de l'exploitation ferroviaire et d'environnement afin de veiller à la bonne marche système qualité / sécurité / environnement. Il gère également la documentation interne et assure un contrôle qualitatif de l'ensemble des processus. Dix agents y sont consacrés.




  • Pôle GEF : chargé de la gestion, du suivi et de l'analyse comptable des finances. (Environ 5 agents).




  • Pôle Communication : Un agent, qui assure le management de la communication et participe à sa diffusion au niveau régionale et nationale (suivi des indicateurs, dossier innovation...)




  • Pôle CPPS: Il assure le management du REX (Retour d'Expérience) technique, réalise les études méthodes de production, prend en charge la réception du matériel neuf et les projets stratégiques supérieurs à 1Md'euros. Egalement, il aide, anime et conseille en matière d'investissement et de patrimoine.


Ces quatre derniers pôles définissent les politiques transverses et assurent la cohérence d’ensemble dans l’entreprise.
Les trois unités de production sont la base opérationnelle de l’établissement et assurent le service à nos clients.



similaire:

Introduction générale Présentation du groupe Historique: de son apparition à nos jours iconLes fondements du matérialisme historique
L'histoire de toute société jusqu'à nos jours, c'est l'histoire de la lutte des classes

Introduction générale Présentation du groupe Historique: de son apparition à nos jours iconRésumé Cet article s’intéresse au développement historique du travail...
«La construction sociale du travail intérimaire : de ses origines aux États-Unis à son institutionnalisation en France», Socio-Économie...

Introduction générale Présentation du groupe Historique: de son apparition à nos jours iconRéunion du 22/01/2013 presentation generale
«habiter la ville» et de répondre à la problématique suivante = comment concilier dans nos grandes métropoles européennes l’urbanisation...

Introduction générale Présentation du groupe Historique: de son apparition à nos jours iconMatthieu Le «cost cutting»
«Ryanair sera la compagnie aérienne la plus rentable et la moins chère d’Europe, ceci en appliquant à tous nos marchés notre règle...

Introduction générale Présentation du groupe Historique: de son apparition à nos jours iconRappel concernant les lectures liées à l’objet d’étude «- la question...
«- la question de l'Homme dans les genres de l'argumentation du xvième à nos jours»

Introduction générale Présentation du groupe Historique: de son apparition à nos jours iconLes premières traces de vie humaine, la maitrise du fer et les débuts...
«les origines de l’Homme et de son environnement en s’attachant à l’évolutipon de son anatomie et son comportement»

Introduction générale Présentation du groupe Historique: de son apparition à nos jours iconAppel a participation au groupe de travail
«Economie de la contribution», thématique au centre de nos préoccupations; celle-ci a fait l’objet de plusieurs débats au théâtre...

Introduction générale Présentation du groupe Historique: de son apparition à nos jours iconLa pomme de terre dans les noms de préparations culinaires en France...
«Et le meilleur outil et le plus bel ustensile de la cuisine demeurant son langage, l’appétit vient en lisant.» (Renard, 2004)

Introduction générale Présentation du groupe Historique: de son apparition à nos jours iconIntroduction generale
«l’audioprothésiste et le droit» a permis de prendre toute la mesure de la réglementation impérative qui pèse sur cette profession...

Introduction générale Présentation du groupe Historique: de son apparition à nos jours iconL’Histoire de France de 1900 à nos jours






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com