Sujet : La façade Atlantique des eua: une interface active?





télécharger 20.22 Kb.
titreSujet : La façade Atlantique des eua: une interface active?
date de publication11.02.2017
taille20.22 Kb.
typeDocumentos
e.20-bal.com > droit > Documentos
Correction = mes remarques + des infos d'une correction du lycée Marc Bloch

Sujet : La façade Atlantique des EUA: une interface active?

Intro :

-Accroche : Rappel du statut de puissance des EUA /géo: La position semble faire naturellement de la façade Atlantique une interface privilégiée.

- délimitation du sujet : rappel déf d'interface: Une interface est une zone de contact et d’échanges entre deux espaces/ Interface : zone de mise en contact entre deux pays, deux régions ; en général des frontières ; lieux d’échanges, de passage mais aussi parfois de fermeture. Distinguer les interfaces maritimes, continentales, les interfaces ouverts, fermés.

Probl: "La façade atlantique des Etats-Unis joue-t-elle un rôle d’interface entre ce pays et le reste du monde ? Contribue-t-elle à la puissance américaine ?

I Une interface ouverte sur le monde et contribuant à la puissance américaine.

a) Une interface historique.

C’est par la façade atlantique que s’est faite la conquête et la pénétration européenne. Cette façade est d’ailleurs restée l’interface privilégiée des relations avec l’Europe. Pour le 19ème et le début du 20ème siècle, on peut se remémorer l’arrivée des migrants Européens à Ellis Island.

b) Une interface ouverte sur le monde.

Il y a le long de la FAEU plusieurs "Portes océaniques" constituées par les zones portuaires du Saint-Laurent, de la mégalopolis, et du Golfe du Mexique. Elles constituent 3 façades maritimes majeures. Au total, elles représentent 1 300 millions de tonnes de trafic international par an.

On trouve dans cet espace des aéroports de dimension mondiale, des hubs qui connectent les lignes intérieures et les grandes lignes internationales. Chicago, New York, Houston, etc...

Hub : plate-forme aéroportuaire vers laquelle convergent les lignes long courrier et les lignes intérieures.

On peut dire que Chicago est un hub de dimension mondiale.

Mais ces échanges sont limités lorsque les E-U décident de surtaxer les importations d’acier par exemple (Elles sont passées en 2002 de 8 à 30 %.)

c) Des centres de commandement de dimension mondiale.

La FAEU compte plusieurs mégapoles de dimension mondiale comme par exemple, New York. NY possède tous les attributs d’une grande métropole à vocation mondiale (22 millions d’habitants, des lieux de pouvoir de rang mondial (ONU- depuis 1946, Wall Street, et 150 sièges sociaux de FTN). Elle symbolise la puissance américaine comme l’ont prouvé les attentats du 11-09-01.

A cette liste, on peut ajouter Chicago, Washington, Houston.

II Un espace jalonné par des interfaces de dimension continentales.

a) Une façade en contact avec l’ALENA

En 1994, est constituée l’ALENA. C’est une association de libre échange, d’intégration régionale et de coopération économique créée entre le Canada, les États-Unis et le Mexique. Cette association ne permet pas la libre circulation des personnes. Avec l’ALENA, Canada et Mexique se sont arrimés â l’économie des États-Unis et se sont assuré un meilleur accès à un des plus vastes marchés du monde : les exportations du Mexique vers les États-Unis ont été multipliées par trois depuis dix ans et celles du Canada par deux. Si les échanges entre Canadiens et Mexicains représentent seulement 2 % de leur commerce extérieur, les Américains absorbent 85 % des exportations de leurs partenaires, Ils fournissent en échange au Canada les deux tiers de leurs importations et au Mexique les trois quarts.

Il est à noter cependant que cette intégration peut poser des problèmes de concurrence inégale. Ainsi , les producteurs de maïs Mexicains se trouvent concurrencés par le maïs subventionné américain vendu 20 % moins cher ( Farm Bill).

b) L’axe laurentien et les Grands Lacs, une zone d’échange majeure.

C’est une interface active qui participe aux échanges dans le cadre de l’ALENA entre les E-U et le Canada.

Le Saint-Laurent et les Grands Lacs constituent une voie d’eau où circule une quantité importante de marchandises. Il faut noter que les échanges de marchandises, de capitaux et les flux de personnes sont bilatéraux.

c) La Mexamérique.

Entre les E-U et le Mexique, les relations transfrontalières sont nombreuses : Le développement des maquiladoras.

Maquiladoras : Au Mexique, entreprise de production industrielle de franchise américaine ou asiatique bénéficiant de détaxations qui lui permettent de produire souvent à partir de pièces détachées importées et d’exporter, vers les États-Unis principalement. Il convient de noter que les maquiladoras se développent également à l’intérieur du Mexique. Le développement des twins-plants.

Twin plants : Établissements industriels et commerciaux qui se partagent les activités de part et d’autre de la frontière américano-mexicaine : commandement, gestion, recherche côté États-Unis ; ateliers de production employant une main-d’œuvre peu payée coté Mexique.

La constitution de villes doublons. Twin cities. Corpus Christi-Matamoros, Twin cities : villes jumelles dont l’urbanisation se prolonge de part et d’autre de la frontière. On observe donc le long de cette frontière une concentration de certaines activités et des processus d’urbanisation.

d) Une interface avec l’espace intérieur.(hinterland)

Le Saint-Laurent , les grands Lacs et le Mississipi ont très tôt constitué des axes de pénétration majeurs dans les régions continentales.

Les "ponts transcontinentaux" ferroviaires. Nouvelle-Orleans-Dallas-Los Angeles ; New York-Chicago- Seattle.

III La façade, ses sous-ensembles et ses dynamiques.

a) Les disparités de la façade atlantique des EUA.

La FAEU, présente une certaine diversité des milieux. Du nord au sud, on trouve une zone au climat continental ouverts aux masses d’air froides, des zones de climats tropicaux et subtropicaux, soumises aux cyclones mais attractive compte tenu de l’ensoleillement. Enfin, vers l’intérieur dans la région mexaméricaine, on trouve un climat aride. Ce qui explique partiellement un inégal peuplement.

Sur la façade atlantique de l’Amérique du Nord se succèdent des espaces denses en population et fortement urbanisés, surtout la côte nord-est des Etats-Unis et des espaces moins peuplés. Le phénomène de métropolisation est plus marqué aux nord Etats-Unis.

b) Des flux inégaux et de toutes natures.

Ils sont parfois générés par les disparités de la FAEU. On a déjà évoqué les flux de marchandises de part et d’autre des frontières.

On peut aussi évoquer les flux migratoires : Par exemple, les E-U attirent des migrants venus en particulier du Mexique. Une part importante de cette immigration est clandestine. Il y a aux États-Unis, 5 millions de Mexicains en situation illégale. Mais le sud-est du Canada attire aussi une main-d’œuvre souvent qualifiée. On observe un phénomène de Brain Drain.

On observe aussi des flux de capitaux.

L’espace mexaméricain attire des capitaux industriels. Les métropoles du Sud-Est du Québec et du Nord-est des E-U attirent des activités de haute-technologie. Des flux touristiques. Les grands centres touristiques du Yucatan attirent des touristes du monde entier et en particulier d’Amérique du Nord.

c) Métropolisation et littoralisation.

On assiste, en effet, à un renforcement de la littoralisation. Les activités se concentrent dans les zones industrielles du littoral et se développent dans les pôles qui jalonnent le Mississipi, les ponts transcontinentaux et l’axe du Saint-Laurent et des Grands Lacs. On observe également une concentration des hommes et des activités dans les grandes agglomérations.

d) Une typologie des espaces de la façade atlantique des EUA.= très géographique

Le centre

L’ancienne Manufacturing Belt est un centre économique ancien qui à connu une crise sévère mais qui connaît un réel renouveau économique. Elle demeure le cœur décisionnel, politique et financier, des Etats-Unis. On y trouve de nombreuses activités industrielles, des centres de haute technologie, des zones industrialo-portuaires majeures.

Le littoral Nord Est abrite la mégalopole. Constitue toujours un des centres du monde politique, économique, culturel. La mégalopole est un chapelet de villes de taille moyenne et de mégalopoles, dont la situation est privilégiée : littoraux et fonds d’estuaires biens reliés à l’espace intérieur. L’urbanisation est quasi continue sur 1000 km desservie par un réseau de communication très dense et pourvue d’un double front d’eau intérieur ( Grands Lacs ) et extérieur ( Façade maritime du Nord-Est). La mégalopole abrite 20% de la population américaine ( 66 millions d’hab.) sur un territoire qui ne représente que 2 % du territoire. Cœur de la production industrielle et haut lieu du tertiaire supérieur elle participe à hauteur de 40 % du PNB américain.

Les périphéries intégrées

=La Sun Belt et les régions transfrontalières. Les régions motrices du Sud des États-Unis, organisées autour de grands foyers urbains (Dallas, Orlando, Miami) au renouveau industriel et tertiaire, bénéficient de législations ultra-libérales qui attirent les entreprises innovantes. L’héliotropisme de cette partie de la Sun Belt renforce a la fois l’activité touristique et l’implantation récente de nouvelles communautés de retraités, notamment en Floride. La Floride ne se limite pas à l’image d’un espace touristique. Cet Etat a également une vocation primaire avec des productions sub-tropicales. De plus, la Floride est également un centre financier qui participe à l’intégration des EU dans la mondialisation même si celle-ci n’est pas toujours licite.

Ex : La Mexamérique est un espace industrialisé et riche. Cette richesse repose en grande partie sur ses capacités industrielles mais aussi sur l’existence de ressources en hydrocarbures. La Mexamérique est également une interface dynamisée par les implantations de maquiladoras, de twin plants. Cette zone est très urbanisée. C’est un espace qui en réalité s’étend du Texas à la Californie et qui est caractérisé par une forte proportion d’hispaniques dans la population et par une imprégnation culturelle latino-américaine

Des périphéries moins intégrées mais pas marginalisées.

Il existe des zones intermédiaires, correspondant au "Vieux Sud", aux Carolines, à la Virginie, au Maine. Le peuplement n’est pas très important. Certains États ont connu des difficultés mais sont aujourd’hui dynamisés par des pôles comme Atlanta et par des transferts de capitaux.

Conclusion :

La façade atlantique des Etats-Unis est une interface active reliant les États-Unis au reste du monde et à l’Europe en particulier. Les activités, les centres de commandement font de cette zone un espace majeur de l’économie mondiale contribuant à la puissance américaine. Cette interface permet d’ailleurs grâce à plusieurs axes de pénétration d’intégrer les espaces de l’intérieur à la mondialisation. Dans le cadre de l’ALENA, des flux plus ou moins désirés animent les frontières nord et sud de la Façade Atlantique des EU.

Cependant, cette façade est un espace discontinu. On observe en effet une alternance de centres majeurs et de périphéries plus ou moins intégrées. La contribution à la puissance américaine est donc inégale.


similaire:

Sujet : La façade Atlantique des eua: une interface active? iconAnalyse régionale de la façade atlantique américaine

Sujet : La façade Atlantique des eua: une interface active? icon1. Quelles sont les caractéristiques générales de la façade atlantique de l'Amérique du Nord ?

Sujet : La façade Atlantique des eua: une interface active? iconBougez futé dans Royan Atlantique : le transport solidaire
«Bougez futé dans Royan Atlantique», le codev développe de nouvelles pistes de propositions sur le sujet spécifique du transport...

Sujet : La façade Atlantique des eua: une interface active? iconBougez futé dans Royan Atlantique : le transport solidaire
«Bougez futé dans Royan Atlantique», le codev développe de nouvelles pistes de propositions sur le sujet spécifique du transport...

Sujet : La façade Atlantique des eua: une interface active? iconLe bassin caraibe : interface americaine, interface mondiale

Sujet : La façade Atlantique des eua: une interface active? iconSujet : «La mégalopole japonaise : une région motrice de l’Asie orientale et du monde»
«corridor commercial» doc. 2) et le port d’Osaka-Kobé s’insère dans le trafic commercial de la façade (90 millions de tonnes, 34è...

Sujet : La façade Atlantique des eua: une interface active? iconUne interface mondiale

Sujet : La façade Atlantique des eua: une interface active? iconL’engagisme dans les colonies européennes
«Race» et Couleurs dans l’Atlantique de l’Antiquité à nos jours). IL est organisé par le crhia (Centre de Recherches en Histoire...

Sujet : La façade Atlantique des eua: une interface active? iconDevoir de sciences physiques
«La puissance active produite Pedf c’est la puissance active reçue par l’installation avec la prise en compte des pertes joules en...

Sujet : La façade Atlantique des eua: une interface active? iconL’espace caribéen : une interface complexe Nord-Sud






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com