Résumé : Petite région marginale mais apte à de vastes aménagements hydrauliques, la vallée du Sourou (Burkina Faso) a été le cadre d’un projet grandiose mais peu réaliste dans le cadre d’une économie socialiste.





télécharger 84.23 Kb.
titreRésumé : Petite région marginale mais apte à de vastes aménagements hydrauliques, la vallée du Sourou (Burkina Faso) a été le cadre d’un projet grandiose mais peu réaliste dans le cadre d’une économie socialiste.
page3/7
date de publication07.02.2017
taille84.23 Kb.
typeRésumé
e.20-bal.com > droit > Résumé
1   2   3   4   5   6   7

La difficile transition vers une économie libérale



La disparition de Thomas Sankara en 1987, n’a pas eu d’incidence immédiate sur le programme d’équipement, puisque les superficies aménagées sont passées depuis cette date de 1 000 à près de 4 000 ha (Fig. 2). Cependant, dès 1991 et à l’instigation de la Banque mondiale et du Fonds monétaire international, le gouvernement burkinabé a initié un premier Plan d’Ajustement Structurel visant à l’assainissement des finances et à la recherche d’une meilleure efficience économique. S’en est suivi, à l’échelle nationale un Programme d’Ajustement Structurel (PAS) qui s’est traduit, avec naturellement des résistances et un long période de transition, par la fin de la fixation autoritaire des prix et l’instauration d’un régime libéral tant pour les intrants que pour les produits agricoles mis en concurrence avec les offres du commerce international. Ce programme qui mettait fin aux pratiques d’un Etat-providence amorçait en fait le désengagement de l’Etat à travers un processus de décentralisation et au profit d’une économie de marché.
Figure 2 : Évolution des superficies aménagées de 1960 à 2002



Source : AMVS in Bethemont et al., 2003, 47
Ce passage d’une économie socialiste à l’économie libérale, s’est opéré de façon non pas brutale, mais au terme de nombreuses transitions. Parmi les plus marquantes de celles-ci, l’abandon des plus grands périmètres, équipés de machines importées, comme les pivots et rampes hippodromes de Di, organisés non pas en coopératives mais en fermes d’Etat ; le délaissement du grand périmètre initialement cultivé par des étudiants durant la grande époque de la Révolution ; les facilités accordées à des promoteurs particuliers opérant le plus souvent sur la rive occidentale du Sourou selon des méthodes inspirées de l’agrobusiness. De façon non moins progressive, les plans de production qui portaient initialement sur les cultures vivrières ou industrielles, canne à sucre et coton (le riz faisant exception) ont été relayés par des incitations – non accompagnées d’aide, il va de soi – à une reconversion dans les cultures primeuristes, notamment la production de haricots verts destinés à l’exportation.

De tous ces processus de désengagement, le plus délicat a porté et porte encore sur le passage des coopératives du stade de l’assistanat à celui de l’autonomie. Se pose tout d’abord le problème de la diversité de ces coopératives dont la taille et les effectifs varient de 50 ha et 63 exploitants (la CAPIN sur Débé 1) à 500 ha et 473 exploitants (la CANI sur Débé 2) ou 910 ha pour 320 membres (GPMAD à Débé IV), tout comme varient les orientations de production qui vont du riz à la culture des primeurs. Cet émiettement, lié au contexte morphologique de la vallée, a été compensé par diverses instances de regroupement dont l’Union des Coopératives Agricoles de la Vallée du Sourou (UCAVASO) qui, à partir du regroupement de trois coopératives en 1993, aux fins de coordination des ventes de riz, a fini par englober la totalité des coopératives. Le changement de politique coïncide d’ailleurs avec cette même année 1993, durant laquelle les bailleurs de fonds qui fournissaient 90% de l’aide au pays, ont exigé une modernisation et une diversification de la production, via l’abandon du système de fixation des prix, la libéralisation des échanges, la promotion de l’investissement privé et la limitation des dépenses publiques ne portant pas sur la recherche et la vulgarisation. La mise en œuvre de ces directives s’est faite uniquement par le haut, dans le cadre d’initiatives émanant de services de l’Etat, sans concertation avec les organisations paysannes. Des difficultés sont très vite apparues, résultant les unes de l’incapacité des producteurs à gérer les équipements les plus sophistiqués comme les grands pivots de Di, les autres du manque de moyens financiers des coopérateurs pour renouveler le gros matériel, notamment la tuyauterie et les pompes dont beaucoup sont frappées d’obsolescence. Ajoutons à cela le fait que si les coopérateurs se plaignent des pesanteurs et du coût des structures de gestion, ils ne sont pas à même de les relayer. Bref, la plupart des coopératives ne sont pas à même d’assurer leur autonomie et restent bloquées dans ce qu’on appelle un stade pré-coopératif, encore dépendant de services étatiques qui cherchent eux-mêmes à se retirer du jeu. Ces divers éléments peuvent être interprétés en termes de blocage du projet de développement par l’irrigation, mais cette appréciation doit être nuancée par la vérité du terrain.


1   2   3   4   5   6   7

similaire:

Résumé : Petite région marginale mais apte à de vastes aménagements hydrauliques, la vallée du Sourou (Burkina Faso) a été le cadre d’un projet grandiose mais peu réaliste dans le cadre d’une économie socialiste. iconPour une économie anthropologique de la Chine
«monstre anthropologique» comme se plaisait à le nommer Pierre Bourdieu, mais l’homo sinicus, produit de l’histoire individuelle...

Résumé : Petite région marginale mais apte à de vastes aménagements hydrauliques, la vallée du Sourou (Burkina Faso) a été le cadre d’un projet grandiose mais peu réaliste dans le cadre d’une économie socialiste. iconLes ong au burkina faso : une reference dans le champ du développement en afrique subsharienne ?
«pays des ong», expression que l’on peut entendre des observateurs internationaux lorsqu’on évoque le «pays des hommes intègres»....

Résumé : Petite région marginale mais apte à de vastes aménagements hydrauliques, la vallée du Sourou (Burkina Faso) a été le cadre d’un projet grandiose mais peu réaliste dans le cadre d’une économie socialiste. iconRésumé l’action économique décentralisée est très répandue, mais...

Résumé : Petite région marginale mais apte à de vastes aménagements hydrauliques, la vallée du Sourou (Burkina Faso) a été le cadre d’un projet grandiose mais peu réaliste dans le cadre d’une économie socialiste. iconRésumé Cet article présente l'utilisation qu’il est possible de faire...
«une solution optimale» à partir d’un critère posé a priori mais d’abord en termes de respect des contraintes à chaque instant et...

Résumé : Petite région marginale mais apte à de vastes aménagements hydrauliques, la vallée du Sourou (Burkina Faso) a été le cadre d’un projet grandiose mais peu réaliste dans le cadre d’une économie socialiste. iconLe cadre historique
«Le travail, une fois qu’il a été dépensé, n’a pas d’influence sur la valeur future d’un objet : IL a disparu et est perdu pour toujours»....

Résumé : Petite région marginale mais apte à de vastes aménagements hydrauliques, la vallée du Sourou (Burkina Faso) a été le cadre d’un projet grandiose mais peu réaliste dans le cadre d’une économie socialiste. iconDans son ambition de faire de la région Grand Est la région référence...

Résumé : Petite région marginale mais apte à de vastes aménagements hydrauliques, la vallée du Sourou (Burkina Faso) a été le cadre d’un projet grandiose mais peu réaliste dans le cadre d’une économie socialiste. iconRésumé du référentiel d’emploi ou éléments de compétences acquis (cadre 5)
«chargeurs», des prestataires de logistiques, mais également dans des banques (financements d’actifs de transports), des assurances...

Résumé : Petite région marginale mais apte à de vastes aménagements hydrauliques, la vallée du Sourou (Burkina Faso) a été le cadre d’un projet grandiose mais peu réaliste dans le cadre d’une économie socialiste. iconRésumé Les travaux de la présente thèse prennent place dans le cadre...

Résumé : Petite région marginale mais apte à de vastes aménagements hydrauliques, la vallée du Sourou (Burkina Faso) a été le cadre d’un projet grandiose mais peu réaliste dans le cadre d’une économie socialiste. iconBurkina Faso

Résumé : Petite région marginale mais apte à de vastes aménagements hydrauliques, la vallée du Sourou (Burkina Faso) a été le cadre d’un projet grandiose mais peu réaliste dans le cadre d’une économie socialiste. iconLe partenariat public prive : une opportunite pour les collectivites...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com