Résumé Évolution des transports et mobilités africaines sont liés. Les flux migratoires d’Africains de l’Ouest prennent en Afrique des formes variées et bénéficient de l’amélioration des systèmes de transport internationaux.





télécharger 99.63 Kb.
titreRésumé Évolution des transports et mobilités africaines sont liés. Les flux migratoires d’Africains de l’Ouest prennent en Afrique des formes variées et bénéficient de l’amélioration des systèmes de transport internationaux.
page1/5
date de publication08.01.2017
taille99.63 Kb.
typeRésumé
e.20-bal.com > droit > Résumé
  1   2   3   4   5
Lombard J., 2009, « Du taxi au migrant ou l’inverse ! Influences réciproques du transport et de la migration internationale en Afrique de l'Ouest ». Cahiers de géographie du Québec, 53 (149), p. 241-260.
DU TAXI AU MIGRANT OU L’INVERSE !
INFLUENCES RÉCIPROQUES DU TRANSPORT ET DE LA MIGRATION INTERNATIONALE EN AFRIQUE DE L'OUEST

Jérôme LOMBARD

IRD LPED

CENTRE SAINT-CHARLES, CASE 10

3 PLACE VICTOR HUGO, 13331 MARSEILLE - FRANCE

Jerome.lombard@ird.fr

Résumé
Évolution des transports et mobilités africaines sont liés. Les flux migratoires d’Africains de l’Ouest prennent en Afrique des formes variées et bénéficient de l’amélioration des systèmes de transport internationaux. Par l’édification de territoires nations, les États constituent les premiers organisateurs des mobilités africaines. Les migrants, individuellement et collectivement, sont aussi acteurs de leur propre mobilité, à différentes échelles. Dans les pays d’accueil, de transit ou d’origine, les migrants interviennent dans le fonctionnement du transport et contribuent au rapprochement des cultures et des façons de faire.
Mots-clés

Migration internationale, transport, ville, territoire, État, Afrique de l’Ouest
Abstract
Evolution of transport and African mobilities are connected. The migratory flows of western Africans take in Africa the varied forms and benefit from the improvement of the international systems of transport. By the construction of territories nations, States constitute the first organizers of the African mobilities. The migrants, individually and collectively, are also actors of their own mobility, in various scales. In the countries of reception, transit or origin, the migrants intervene in the functioning of the transport and contribute to the link of the cultures and the manners to make.
Key words

International Migration, Transport, City, Territory, State, Western Africa

L’internalisation de la mondialisation dans toutes les sociétés et dans le quotidien des individus pousse les gens à être mobiles et modifie les conditions de leur déplacement. On assiste au développement sans précédent, et à toutes les échelles, des moyens de transport et de communication, quels qu’ils soient. Jamais ils n’ont été aussi développés, sophistiqués, multiples, ubiquistes (Knowles et al. : 2007). Tous les espaces, y compris virtuels, deviennent potentiellement accessibles. Les programmes de construction d’infrastructures ou d’amélioration des services de transport s’inscrivent dans un processus de connexion généralisée de tous les lieux les uns avec les autres, notamment les grandes agglomérations urbaines entre elles. Migration internationale, mais aussi commerce, tourisme, pèlerinage, vont de pair avec des systèmes de transport performants, d’axes de communications intracontinentaux, d’aéroports internationaux, de ports ouverts sur les flux mondiaux, de téléports (Lombard et al. : 2006).

Dans ce contexte favorable à la mobilité des hommes, Simmons (2002) rappelle que l’étude des rapports entre mondialisation économique et intensification de la migration internationale ne peut se contenter de souligner le rôle des communications dans ce processus. La vision d’un monde sans contraintes, où tout est possible, toute migration autorisée, demande à être complétée. Les institutions politiques, à commencer par les États, sont au cœur des circulations contemporaines de personnes, de biens, d’informations et de capitaux. Leurs politiques fondent les programmes d’infrastructures, soutiennent les opérateurs de transport, préparent les rapprochements avec les pays voisins. En Europe, la liberté de circuler semble permise à tous, notamment dans l’espace Schengen, mais paradoxalement le contrôle des mouvements de population, en particulier migratoires, s’accentue1. En Afrique, cette liberté semble aussi possible pour tous, comme au sein de la CEDEAO (Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest), mais les candidats à la migration, au voyage, restent à la merci de politiques coercitives menées par chaque État. Partout, les dynamiques transnationales des circulations, si elles sont prégnantes, comme le démontrent les travaux menés autour de M. Péraldi (2001), se heurtent aux cadres rigides des États, souvent de plus en plus autoritaires et aux politiques de visas sévères et coûteuses, lesquelles trouvent à s’exprimer avec le plus d’efficacité dans les lieux de transports (Lombard et Steck : 2004).

Les candidats à la migration entretiennent un rapport ambigu avec le transport. Certes, en partie contraints, ils utilisent ceux qui sont mis à leur disposition, tant dans les villes ou entre villes et campagnes qu’entre régions ou entre continents. Mais ils inventent aussi leurs propres façons de faire, de se mouvoir dans l’espace au-delà des limites habituelles, de transporter ou d’être transportés, en particulier lorsque surgissent des difficultés, des entraves, les obligeant à trouver des moyens de contourner l’obstacle, de changer de route, voire de frauder. Les migrants agissent selon leur propre histoire et leurs propres désirs, indépendamment des États pourrait-on dire avec Bayart et Adelkhah (2007 : 8) : « […] les pratiques du voyages sont dotées d’une autonomie sociale qui échappent aux politiques publiques mises en œuvre pour les réguler, les contenir ou, plus rarement, les encourager ». La relation entre transport et migration doit donc se comprendre autrement que comme un simple lien de cause à effet et être envisagée comme une façon pour les migrants de se construire un territoire qui leur sied, même si certains, et ils sont nombreux, souhaitent d’abord échapper à la misère, à la guerre, à la mort, sans aucune possibilité apparemment de décider par eux-mêmes.

Nous commencerons par détailler concrètement la relation entre transport et migration, à travers l’utilisation en Afrique des modes et moyens de transport. Nous approfondirons ensuite le rôle des pouvoirs politiques et de l’État dans le façonnement des routes migratoires et des transports qui leur sont afférents. Nous terminerons par l’analyse des parcours migratoires individuels et collectifs et des effets sur les systèmes de transport2.
  1   2   3   4   5

similaire:

Résumé Évolution des transports et mobilités africaines sont liés. Les flux migratoires d’Africains de l’Ouest prennent en Afrique des formes variées et bénéficient de l’amélioration des systèmes de transport internationaux. iconRésumé Le conflit apparent entre documentaliste et informaticien...

Résumé Évolution des transports et mobilités africaines sont liés. Les flux migratoires d’Africains de l’Ouest prennent en Afrique des formes variées et bénéficient de l’amélioration des systèmes de transport internationaux. iconRésumé du référentiel d’emploi ou éléments de compétences acquis (cadre 5)
«chargeurs», des prestataires de logistiques, mais également dans des banques (financements d’actifs de transports), des assurances...

Résumé Évolution des transports et mobilités africaines sont liés. Les flux migratoires d’Africains de l’Ouest prennent en Afrique des formes variées et bénéficient de l’amélioration des systèmes de transport internationaux. iconI les différents domaines de la logistique
La logistique se rapporte à l'ensemble des activités qui touchent à la fois les flux physiques (matières premières, produits, etc.)...

Résumé Évolution des transports et mobilités africaines sont liés. Les flux migratoires d’Africains de l’Ouest prennent en Afrique des formes variées et bénéficient de l’amélioration des systèmes de transport internationaux. iconLe programme Promotion de l’agriculture familiale en Afrique de l’Ouest...

Résumé Évolution des transports et mobilités africaines sont liés. Les flux migratoires d’Africains de l’Ouest prennent en Afrique des formes variées et bénéficient de l’amélioration des systèmes de transport internationaux. iconLa nécessité d’approches visionnaires
«âge de l’accès» en gestation; évolution sociétale des bibliothèques à l’heure de la mondialisation, requalification des personnels...

Résumé Évolution des transports et mobilités africaines sont liés. Les flux migratoires d’Africains de l’Ouest prennent en Afrique des formes variées et bénéficient de l’amélioration des systèmes de transport internationaux. iconLe programme Promotion de l’agriculture familiale en Afrique de l’Ouest...

Résumé Évolution des transports et mobilités africaines sont liés. Les flux migratoires d’Africains de l’Ouest prennent en Afrique des formes variées et bénéficient de l’amélioration des systèmes de transport internationaux. iconLe programme Promotion de l’agriculture familiale en Afrique de l’Ouest...
«agriculture et alimentation», «économie sociale et solidaire», «société civile et participation»

Résumé Évolution des transports et mobilités africaines sont liés. Les flux migratoires d’Africains de l’Ouest prennent en Afrique des formes variées et bénéficient de l’amélioration des systèmes de transport internationaux. iconEntretien avec F., employé au Ministère palestinien des Transports de Ramallah (octobre 2011)
«transports publics» sont aujourd’hui de trois sortes : transport par autobus, par taxi privé (appelé talab, «à la demande»), ou...

Résumé Évolution des transports et mobilités africaines sont liés. Les flux migratoires d’Africains de l’Ouest prennent en Afrique des formes variées et bénéficient de l’amélioration des systèmes de transport internationaux. iconProgramme 203
«infrastructures et services de transport» dans le cadre de l’action de la direction générale des infrastructures, des transports...

Résumé Évolution des transports et mobilités africaines sont liés. Les flux migratoires d’Africains de l’Ouest prennent en Afrique des formes variées et bénéficient de l’amélioration des systèmes de transport internationaux. iconQuestion 2 : Quelles sont les formes institutionnelles de l’ordre politique ?
«En Allemagne, les Länder bénéficient d’une plus grande autonomie», lefigaro fr, 16 janvier 2014






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com