Montpellier notre ville / n ° 3





titreMontpellier notre ville / n ° 3
page1/13
date de publication17.11.2017
taille0.7 Mb.
typeDocumentos
e.20-bal.com > droit > Documentos
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   13
MNV 355

montpellier notre ville / n ° 355 mars 2011 / www.montpellier.fr
La cantine,

ça vitamine !

Dossier p.10

.........................................................................................................................

p2

Sommaire
P7

Nouvelles de la ville

Conseil montpelliérain de la jeunesse

50 jeunes s’engagent dans l’action citoyenne.
P10

La ville évolue

La cantine, ça vitamine !

Les parents d’élèves, délégués aux Conseils d’écoles, sont invités à déjeuner dans les 80 restaurants scolaires.

P 22

Quartiers

p 22

Montpellier centre

Le Secours Populaire, sur le pont toute l’année.
P 24

Cévennes

Un médiateur au Petit Bard, durant les travaux de réhabilitation.
P 26

Croix d’Argent

Colucci change de direction.
P 28

Hôpitaux Facultés

Seconde chance, une association de foot à Aiguelongue.
P 30

Mosson

Chamaré a assuré l’intérim ciné.
P 32

Port Marianne

Un projet de réhabilitation à la Pompignane.
P 34
Près d’Arènes
Samedis malins aux Aiguerelles.
P 36

Art de vivre

P36 / Le Printemps des poètes

Cette 13e saison se déclame du 7 au 21 mars.

P38 / Réseau d’éducation sans frontières

Une campagne de sensibilisation sur
la situation des jeunes sans papiers.

P42 / Champions du monde

L’équipe de France de handball
est composée de quatre joueurs du MAHB.

WWW

montpellier.fr

Bambinéo. Pour payer la cantine, l’accueil du soir, la crèche et la halte-garderie, il est possible de le faire de façon simplifiée avec Bambinéo, en se connectant sur le site de la ville ou en téléphonant, au numéro azur 0811 88 66 77
(prix d’un appel local).
kiosque

Le Tip Top sera disponible le 15 mars dans les points jeunes.

Le Tempo du printemps est disponible dans les points habituels.
.........................................................................................................................

p3

Edito

Hélène Mandroux, maire de Montpellier
Montpellier avance !Ces dernières semaines, des projets importants pour l’avenir de Montpellier ont avancé, notamment ceux concernant le transport.

En premier lieu, le dossier relatif au contournement ferroviaire de Nîmes - Montpellier a franchi une étape essentielle. Les communautés d’agglomération de Montpellier et Nîmes, la région Languedoc-Roussillon, le conseil général du Gard et Réseau Ferré de France ont signé avec l’État, un protocole d’accords visant à confirmer leur engagement. Je me réjouis de cette avancée. Trop de temps a été perdu depuis de nombreuses années sur ce dossier. Sachant que le contournement de Nîmes – Montpellier ne sera efficient et prendra tout son sens qu’avec l’ouverture de la ligne à grande vitesse de Nîmes à Barcelone, via Perpignan. Toujours dans ce domaine, n’oublions pas la nouvelle gare Saint-Roch, qui devra être totalement réaménagée.

L’autre dossier important qui va de pair avec le contournement ferroviaire est celui du doublement de l’autoroute A9. De nombreux élus et parlementaires ont interpellé le secrétaire d’État aux transports, afin que le doublement de l’A9 soit au plus vite lancé, sur la base de la déclaration d’utilité publique déjà approuvée. Il y a urgence à déconnecter le trafic urbain de Montpellier du trafic autoroutier. J’espère que le secrétariat d’État aux transports nous donnera rapidement une réponse.

S’agissant du tramway, la décision de l’État, d’attribuer une subvention de 37 € millions d’euros à la réalisation des lignes 4 et 5, va faire du réseau montpelliérain, un des plus importants de France. Dès 2012, seront en service la ligne 3 et une partie de la ligne 4 appelée la circulade. Mes services travaillent actuellement avec l’agglomération de Montpellier pour boucler le dossier de cette ligne 4. En 2017, la ligne 5, qui traversera notamment le secteur de Campus et de l’EAI, sera effective.
Montpellier, en pointe
sur la biodiversité


En marge de ces dossiers, je voudrais aussi rappeler que la biodiversité est désormais au cœur de notre action. La ville de Montpellier est devenue une capitale française de la biodiversité, aux côtés de Curitiba, Nagoya, Bonn et Montréal, depuis qu’elle a accueilli en janvier la première réunion internationale et qu’elle est membre du comité consultatif. Cette reconnaissance va conditionner de nombreux projets de la ville et notamment, un des plus importants, le projet urbain. Nous lançons une démarche participative d’élaboration, dont l’ambition est de dessiner les grandes lignes de la stratégie urbaine qui présidera à l’évolution de la ville pour les quarante prochaines années. À cette phase de réflexion, sera associée une consultation d’équipes de concepteurs pluridisciplinaires sous la forme d’un concours d’urbanisme. Elle vise à dégager les orientations pour l’avenir de Montpellier. Rendez-vous à la rentrée, pour connaître l’équipe choisie.

Mes rendez-vous
Journée internationale des droits des femmes

Le 8 mars, à 14h, rendez-vous à la maison pour tous Léo-Lagrange
pour une marche des femmes à travers la ville.
Visite de quartier

Le 9 mars, j’irai à la rencontre des habitants de Malbosc.
Élections cantonales

Les 20 et 27 mars, les électeurs des cantons 3, 5, 7, 9 et 10 sont appelés à voter.
Conseil municipal

La prochaine séance du Conseil municipal se tient le lundi 28 mars à 18h, à la salle des rencontres.
Journée contre l’exclusion

Le 2 avril, de 10h à 18h, une trentaine d’associations sera réunie place de la Comédie.

.........................................................................................................................

p4
Nouvelles de la ville

Actualités
Alain Fleischer prépare trois œuvres originales, qui seront accrochées aux plafonds des salles publiques du nouvel hôtel de ville.

Photographie-moi la liberté !

Alain Fleischer est un artiste protéiforme. Il est écrivain, cinéaste, plasticien, et également photographe. C’est surtout en cette qualité que la Ville de Montpellier a souhaité l’associer au prestige du nouvel hôtel de ville, réalisé par les architectes Jean Nouvel et François Fontes. L’artiste est chargé de concevoir des œuvres photographiques, destinées à être accrochées aux plafonds des trois grandes salles publiques de la maison commune : le hall d’entrée, la salle des rencontres et la salle du Conseil municipal. Les commandes répondent à des prescriptions très précises, émises par les concepteurs du projet, pour qui les images font partie intégrante de la nouvelle mairie. Leurs thèmes ont été convenus en amont, entre l’artiste, Jean Nouvel et le maire.

La première photo, qui recouvrira les 750 m² du plafond du hall, situé au rez-de-chaussée, évoquera Les paysages urbains de Montpellier et ses villes jumelles.

La seconde décorera les 680 m² du plafond de la salle des rencontres. Elle évoquera L’histoire de Montpellier à travers les archives de l’état-civil. La troisième photographie servira de “ciel” aux élus, lors des conseils municipaux. Elle déclinera les aspects de La liberté, sur pas moins de 530 m² de plafond. Bien sûr, aucun aperçu photographique n’est encore actuellement disponible, les élus n’ayant validé le projet que le 7 février dernier, lors du dernier conseil municipal.

On sait néanmoins, que c’est à partir du fichier numérique, qui sera fourni par Alain Fleischer, que les photographies et montages photographiques seront, comme le souhaite Jean Nouvel, imprimées sur des toiles, aux dimensions spectaculaires, puis, accrochées aux plafonds.
Un travail colossal

Pour l’architecte, les œuvres d’art doivent être intégrées à la création architecturale. De l’Hôtel Puerca America au projet du Grand Paris, Jean Nouvel et Alain Fleischer ont depuis 1980, construit une relation profonde, qui a permis de poser les bases thématiques et stylistiques de chaque salle.

Le travail colossal du photographe a déjà débuté. Nous aurons donc l’occasion de croiser l’artiste à Montpellier. Ouvrez l’œil.
Photo :

Le photographe Alain Fleischer est connu pour explorer toutes les possibilités de l’image.
Encadré

Une signature artistique supplémentaire

« Je peux vous dire qu’il va se passer quelque chose ! ». C’est en ces termes que Jean Nouvel présentait Alain Fleischer et son projet artistique, le 23 février, lors d’une conférence de presse, sur le site même du nouvel hôtel de ville. « Bien sûr, a expliqué l’adjoint à la culture, Michael Delafosse, on aurait pu peindre tout simplement les plafonds, mais cela aurait été faire injure aux Montpelliérains. L’œuvre d’Alain Fleischer apportera une signature artistique supplémentaire. C’est le symbole de la place que Montpellier donne et consacre aux arts ». C’est aussi une ambition d’excellence à partager, à laquelle sont liées les valeurs de liberté, d’égalité et de fraternité. Une chose est sûre, on viendra de loin pour admirer les plafonds réalisés par cette figure singulière de l’art contemporain.
.........................................................................................................................
p5
Nouvelles de la ville

Actualités
Article 1

Le 8 mars, la journée des droits des femmes, dédiée à la lutte contre toutes les inégalités, prend la forme d’une manifestation revendicative originale, organisée par les associations.

Encore une marche…

« Chérie, tu as vu, je t’ai fait TA vaisselle… Quelle femme n’a pas entendu cela, de la part de son conjoint. Avec des variantes, concernant le linge, les courses ou les enfants. Comme si c’était des domaines réservés aux femmes ! ». Françoise Prunier, adjointe au maire déléguée aux droits des femmes, sourit. « Et pourtant, ces femmes-là peuvent s’estimer heureuses “d’avoir de l’aide”, parce que ce n’est pas donné à toutes… ». Au-delà de l’anecdote, l’élue tient à mesurer le chemin parcouru. Et aussi l’ampleur de ce qui reste à accomplir. Beaucoup pensent que tout est acquis en matière d’égalité des droits. En fait, rien n’est réglé, pas plus en France que dans le monde entier. « Il y a des réalités, dont il faut prendre conscience pour pouvoir agir et faire en sorte qu’elles changent, poursuit Françoise Prunier. 70 % des salariés précaires sont des femmes, les familles monoparentales sont souvent constituées de femmes avec enfants, en très grandes difficultés sociales, une femme sur 10 est victime de violences conjugales, la moyenne d’une retraite pour une femme est de 1000 €, contre 1 600 € pour un homme… » Et la liste est encore longue. Il y a encore un rude combat à mener au quotidien.

« C’est sexiste et rétrograde »

Récemment, l’élue s’est insurgée contre une entreprise, qui propose sur un site Internet, les services d’une femme de ménage… en tenue de soubrettes sexy. « En tout bien, tout honneur, juste pour le plaisir des yeux…, lance-t-elle amère. Je trouve que c’est un scandale, la femme n’est ni un objet, ni une marchandise. C’est sexiste, rétrograde. Il faut que ça change ». À Montpellier, cette année, la journée internationale des droits des femmes a été voulue comme un retour aux sources : les manifestations de femmes du début du XXe siècle, en Europe et aux États-Unis, réclamant de meilleures conditions de travail et le droit de vote. Évolution des temps, ce n’est pas en marchant, mais en tramway, en empruntant la ligne 1, que les élus et membres des associations qui défendent les droits des femmes, parcourront Montpellier, de la Mosson au centre-ville.

Des haltes sont prévues, avec prises de paroles, expos photos et animations festives, tout au long du parcours. Rendez-vous donc le 8 mars, à 14h à la maison pour tous Léo-Lagrange, puis départ en tram pour être à 15h à la maison pour tous Rosa-Lee-Parks à Malbosc, à 16h30 ensuite, rue Gerhardt, dans les locaux de l’association étinc’Elles, pour une arrivée à 18h, à l’espace Montpellier jeunesse, à proximité de la place de la Comédie. Tout le monde, hommes, femmes et aussi enfants sont conviés à suivre la “marche”. Parce que c’est tous ensemble qu’on peut faire bouger les mentalités.

Infos et programme :
www.montpellier.fr
Citation

« Les droits des femmes sont bafoués tous les jours, il faut rester vigilant ».

Photo :

Françoise Prunier, adjointe au maire déléguée aux droits des femmes
Article 2

Homoparentalité. La Ville a modifié ses formulaires d’inscription dans les écoles pour prendre en compte la situation des familles homoparentales.

Montpellier donne l’exemple

« Pour les familles homoparentales, explique Cédric Sudres, conseiller municipal délégué à la lutte contre les discriminations, la gestion de la vie scolaire des enfants peut être compliquée. Le législateur se déclare actuellement opposé à l’égalité des droits pour les parents sociaux. Nous avons donc réfléchi ensemble avec l’association des parents gays et lesbiens (APGL) et les services de la Ville, au moyen de lutter contre les discriminations subies par les familles homoparentales ».

La Ville a ainsi modifié le formulaire d’inscription dans les écoles, afin de prendre en compte leurs situations. Auparavant, celui-ci ne faisait apparaître que quatre possibilités concernant les parents, celles d’être le père, la mère, le tuteur ou la tutrice de l’enfant.

S’y ajoute maintenant celle de “détenteur de l’autorité parentale”, qui reconnaît le deuxième parent de même sexe, comme responsable de l’enfant scolarisé, au même titre que le père ou la mère biologique. « Cette modification, poursuit l’élu, est un pas supplémentaire vers l’égalité des droits pour les familles homoparentales. L’APGL, au niveau national, a salué cette avancée en espérant que Montpellier donne l’exemple ».
Une égalité des droits pour tous

La Ville continue ainsi à avancer concrètement pour faire reculer les discriminations et reconnaître des droits aux couples de même sexe. Le 15 novembre 2009, le maire Hélène Mandroux avait lancé L’appel de Montpellier pour l’ouverture au mariage des citoyens du même sexe. Et le 5 février dernier, elle a uni, au cours d’un mariage symbolique, Tito Livio Santos Mota, le président de l’association Casa Amadis et Florent Robin, président de la radio Divergence FM.

Infos : www.montpellier.fr
Photo : Le statut de détenteur de l’autorité parentale, enfin reconnu.
.........................................................................................................................
p6
Nouvelles de la ville

Actualités
Article 1

La Journée contre l’exclusion, le 2 avril, est le point d’orgue de la lutte menée au quotidien par la Ville et les associations.

Il y a urgence sociale

Au vu du nombre important de personnes exclues, notamment les jeunes, les travailleurs pauvres et les personnes âgées, il faut continuer à agir. Il y a urgence sociale, car maintenant les droits fondamentaux, le logement et la nourriture, sont attaqués. C’est la 3e année consécutive que la Ville de Montpellier organise une journée de l’exclusion, afin de dénoncer la détresse quotidienne de milliers de personnes. Cette journée de solidarité est l’occasion de valoriser les associations qui luttent pour l’égale dignité de tous, dans les domaines aussi variés que le secours d’urgence, l’aide alimentaire, le logement, l’insertion, la prostitution, l’aide aux sans papiers et la lutte contre les discriminations liées aux orientations sexuelles.

Le 2 avril, de 10h à 18h, une trentaine d’entre elles seront réunies sous un chapiteau, place de la Comédie et engageront le débat avec les Montpelliérains autour de quatre thématiques: La solitude et les discriminations, L’accès au soin et la santé, L’alimentation, Les problématiques liées au logement et à l’insertion sociale pour ceux qui vivent dans la rue. Les bénévoles associatifs feront connaître leur action par des animations, expositions et témoignages et en profiteront pour recruter de nouveaux bénévoles.

Même si la solidarité et l’exclusion sont de la compétence du Département, la Ville a fait le choix de coordonner l’action sociale. Elle gère des structures comme le Centre communal d’action sociale (CCAS) et la Maison prévention santé, qui regroupent les dispositifs sociaux, destinés à simplifier les démarches pour sortir de l’isolement. Elle propose du sport solidaire, pratique des tarifs sociaux et subventionne nombre d’associations qui se battent contre l’exclusion.

Infos : www.montpellier.fr
Exergue :

Des droits fondamentaux, le logement et la nourriture, sont attaqués.
Photo :

Une trentaine d’associations sont présentes sur la Comédie.

Article 2

La Ville lance une campagne destinée à lutter contre les dépendances à l’alcool et aux drogues. Avec des conseils pour aider à n’être plus seul(e) à se battre.

Prévenir les risques d’addiction

L’alcool est une drogue dure et sa consommation régulière doit alerter. Tout le monde peut sombrer dans la dépendance sans s’en rendre compte. La Ville de Montpellier, en se dotant d’un Conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance (CLSPD), a décidé d’agir, en lançant une campagne de prévention, en complément de sa mission de Tranquillité publique. Elle démontre son attachement à lutter efficacement pour la santé et le mieux vivre. Sur la plaquette qu’elle a conçue : des conseils, des adresses d’associations, de structures médicales et professionnels de santé du secteur public ou privé, pour trouver aide, écoute et soins. Ces informations se déclinent également pour une autre dépendance : l’addiction aux drogues.

Infos : Service addictologie, hôpital Saint-Eloi, 04 67 33 70 20
Encadré

Quel consommateur êtes-vous ?

À partir de 2 réponses positives, il y a une probabilité très élevée d’une consommation excessive ou
d’une alcoolo-dépendance.

1 • Avez-vous déjà ressenti le besoin de diminuer votre consommation de boissons alcoolisées ?

2 • Votre entourage vous a-t-il déjà fait des remarques au sujet de votre consommation ?

3 • Avez-vous déjà eu l’impression que vous buviez trop ?

4 • Avez-vous eu besoin d’alcool dès le matin pour vous sentir en forme ?

5 • Êtes-vous anxieux et irritable si vous ne consommez pas ?

6 • Votre consommation perturbe-t-elle votre vie personnelle, votre travail ?
Brèves

Inscriptions scolaires

Pour la rentrée 2011-2012,
les inscriptions dans les écoles doivent être déposées avant le 18 mars, dans l’un des 4 centres ouverts. Sont concernés les enfants des nouveaux arrivants, les enfants de 3 ans (nés en 2008) entrant en maternelle, les enfants de 2 ans (nés entre le 1er janvier et le 31 août 2009) et les enfants qui changent d’école à la rentrée prochaine.

Infos : 04 67 34 70 64
et www.montpellier.fr
Élections cantonales

Seuls les bureaux de vote
des cantons 3, 5, 7, 9 et 10
sont concernés par les élections des dimanches 20 et 27 mars. Ouverture du scrutin
à 8h et clôture à 20h.
Les bureaux de vote par canton :

Canton 3, écoles Périclès, de-Gama, La Fontaine, Freud, Térésa, Ferry, Périclès et club Cavalerie.

Canton 5 : écoles Dickens, Frank, Macé, Cocteau, Brel.

Canton 7 : écoles Bon, Daubié, Baudelaire, Kipling, Langevin, d’Arc, Dr-Roux, Ronsard.

Canton 9 : Maison pour tous Curie, écoles Balard, Bolivar, Heidelberg, Cervantès, Senghor, Joyce, Galilée, Averroès, Bloch, Malet, Copernic.

Canton 10 : écoles Comte, Mozart, Morisot Combes, Malet, Spinoza, Yourcenar.

Info : 04 67 34 71 22 et www.montpellier.fr

Infos : 04 67 34 71 22
et www.montpellier.fr.
Homéopathie

Le docteur Sonia Cohen
animera une conférence,
le 26 mars à 14h30, à l’Espace Martin-Luther-King
(27 bd Louis-Blanc) sur
Les troubles du comportement de l’enfant : conseils de
l’homéopathe.

Infos : 04 67 65 40 02 ou homeopourtous.sup.fr

.........................................................................................................................
p7
Nouvelles de la ville

Actualités
Article 1

Conseil montpelliérain de la jeunesse. La nouvelle assemblée de 50 jeunes de 16 à 29 ans poursuit son engagement citoyen.

Des idées, des actions

Cette année, la parité est presque parfaite, avec 26 jeunes filles et 24 jeunes hommes. Tous sont volontaires pour mettre en place une dynamique autour de la jeunesse, faire bouger les choses, dire ce qu’ils ont à dire.

Le 24 février dernier, le second Conseil montpelliérain de la jeunesse a succédé au premier, mis en place le 26 février 2009 pour deux ans. Lors de son discours inaugural, le maire a salué la détermination des 50 jeunes gens à s’engager dans l’action citoyenne pour défendre leurs intérêts. « La municipalité n’a pas la vocation, ni la possibilité de résoudre l’ensemble des problèmes des jeunes, a-t-il expliqué, mais elle a la volonté de les aider à réaliser leurs projets pour qu’ils vivent mieux à Montpellier ».

Parmi ces jeunes, 17 font partie des “pionniers”, ceux qui étaient déjà membres du premier Conseil. Ils ont souhaité poursuivre leur mandat pour deux ans supplémentaires. C’est vrai que leur travail est bien avancé. Il serait dommage de ne pas le poursuivre. Les jeunes ont été très actifs au sein des réunions thématiques, se distinguant par la qualité de leur réflexion dans les débats et dans la conduite des projets. Les groupes de travail ont planché sur les thèmes de L’emploi, La santé, La solidarité, Le logement, La citoyenneté et L’accès à l’information.

Concrètement, ils ont été à l’initiative de la mise en place par la Ville, d’une aide financière destinée à aider des jeunes Montpelliérains (sous condition de ressources et de projet d’insertion) à passer leur permis de conduire.

Ils ont également souhaité créer une Cité de la jeunesse, un lieu à vivre qu’ils ont imaginé bouillonnant d’activités, d’animations et de services. Le projet est entré en phase de réalisation et deux lieux d’implantation sont actuellement à l’étude : la ZAC Nouveau Saint-Roch (encore à réaliser) et l’ancienne maison d’enfants Marie-Caizergues (nécessitant une réhabilitation). Les deux possibilités seront proposées à l’étude des prochains groupes de travail, sachant que l’ouverture de la Cité est envisagée pour début 2014.

Enfin, un projet d’aide au financement d’une mutuelle complémentaire pour les jeunes est en pourparlers avec les représentants des mutuelles étudiantes.

Forts de ces avancées, qui ont toutes reçu l’aval du Conseil municipal, les jeunes ont repris le travail, dès ce mois-ci. Le calendrier est chargé, à raison d’une réunion plénière tous les trimestres et de groupes de travail tous les quinze jours.

Remise en selle, dès le 17 mars, à 18h, dans le cadre d’une réunion thématique. Les jeunes sont invités par la municipalité à donner leurs points de vue, sur les dossiers de projet urbain et de réussite éducative, que la Ville met actuellement en place. Ils seront libres d’y apporter ou non leur valeur ajoutée ou bien d’enchaîner plutôt sur d’autres projets qu’ils auront eux-mêmes initiés.

Il y a 150 000 lycéens, étudiants et salariés de 16-29 ans à Montpellier. Le Conseil montpelliérain de la jeunesse est un outil efficace pour faire entendre leur voix. Pour passer des idées à l’action.

Infos : 04 67 92 30 50.
Citation 

Le conseil de la jeunesse, par la diversité de ses représentants, va être foisonnant de propositions.

Photo :

Michel Passet adjoint au maire délégué à la jeunesse
Photo :

Ils sont tous là pour faire entendre leur voix.
Portrait 

Aymeric, 29 ans, salarié dans une entreprise

J’ai souhaité continuer l’aventure, parce que j’ai aimé ma première expérience. C’est l’occasion de faire entendre la voix des jeunes. J’ai aussi envie de poursuivre le projet de la cité de la jeunesse jusqu’à son terme ».
Portrait

Thomas, 27 ans, étudiant en économie sociale, éducateur sportif

C’est pour moi, l’occasion de participer, en tant que citoyen à la construction de la ville. Et aussi de proposer un projet d’aide aux créateurs d’activités économiques».


Portrait

Céline, 27 ans, animatrice sportive et socioculturelle

C’est une expérience à vivre et aussi une chance de pouvoir s’investir dans une grosse structure décisionnelle comme celle-là. J’ai envie de faire avancer les choses, de monter des projets, de donner mon opinion ».
Liste

Les 50 conseillers de la jeunesse

• Ilhame Aallou,
• Jamila Abbou,
• Ahrioui Aziz,
• Céline Alberola,
• Pierre André,
• Thomas Augereau,
• Sébastien Avallone,
• Basileu Jordan,
• Bruno Boileau,
• Margaux Bonnier,
• Jérémy Calmel,
• Manon Chauveau,
• Vuthaphavan Chey,
• Malvina Clement,
• Emmanuel Clerc,
• Jean Courtaux,
• Diane de Grully,

• Aymeric de Martin de Vivies,
• Anne Sophie de Wodniansky,
• Aloïs Dubois,
• Thomas El Alaoui-Delmas,
• Essaadia El Galta,
• Lalama El Galta,
• Sophie-Jade Forhane,
• Clément Gilly,
• Alice Girardot,
• Jean Huet,
• Diane Imbert,
• Charlotte Jacquemart-Argee,
• Merry-Lène Laballe,
• Philippe Larroze Chicot,
• Olivia Liesse,
• Mohammed Yassine Mansouria,
• Marion Monnier,
• Catherine Nguyen,
• Pérah Ongoua-Allogo,
• Fanny Outrequin,
• Patrichi Tanasa,
• Marielle Paviot,
• Diane Pialucha,
• Elsa Podgorny,
• Cecilia Polenne,
• Maximilien Ribes,
• Simon Rousset,
• Tarik Saghiry,
• Paola Salle,
• Bachir Sangare,
• François Tibaudo,
• Edisson Tieche,
• Coralie Vanden Borre.

.........................................................................................................................
p8
Nouvelles de la ville

Actualités
Article 1

L’association Mandarine vient de créer un guide en ligne répertoriant les sites de loisirs accessibles, sans voitures, depuis Montpellier. Un plus. Le CO2 en moins.

Les bons plans sans voiture

Mandarine, une association montpelliéraine qui travaille à réduire notre empreinte écologique, vient d’être récompensée par le 3e prix La Belle Route, organisé par la Fondation Norauto, pour la création d’une plateforme Internet donnant accès à un guide touristique et culturel original. Mandarine s’est vue attribuer une dotation de 6 000 € pour sa plateforme web qui présente l’intérêt de faire baisser les émissions de CO2, en réduisant l’usage de la voiture, d’apporter un autre regard sur les modes de déplacement doux et d’ouvrir des perspectives de loisirs à des personnes ne disposant de véhicule.

Les 60 bons plans, actuellement recensés, ont été répertoriés sur un principe collaboratif, par les internautes eux-mêmes. Il s’agit donc de leurs bons plans pour passer des week-ends hors de chez soi, selon un itinéraire de déplacement, en train, en bus, à vélo ou à pied. Chaque destination s’accompagne d’informations pratiques liées au trajet, afin d’éviter toute mauvaise surprise : hébergements et restaurants proches, possibilités de pique-niquer, horaires d’ouvertures, dernier horaire de départ du bus, côtes difficiles pour cyclistes, ensoleillement sur le parcours, etc. On y découvre qu’on peut partir deux jours à Saint-Guilhem-le-Désert en bus, s’offrir une balade à pied autour de l’étang de l’Or ou aller aux salins de Villeneuve à vélo...

Le site est évolutif. L’association n’en est actuellement qu’à une version d’expérimentation et travaille actuellement à une version 2 qui sera enrichie d’une carte interactive et proposera la possibilité de réaliser son itinéraire de porte à porte.

À noter, les candidatures pour le prix La Belle route 2011, qui récompensera d’autres initiatives menées en faveur de la biodiversité, la lutte contre les pollutions et la promotion de l’écomobilité, sont ouvertes jusqu’au le 18 mars, sur www.labelleroute.fr

Infos : www.mandarinepressee.net
Photo :

La serre et le zoo, des destinations “oxygène” très recherchées.
Article 2

Primavera, une exposition-vente
de plantes rares, a lieu le 20 mars.

Un air de printemps

C’est au Jardin des Plantes, le plus ancien jardin botanique de France que se déroule le 20 mars, de 10h à 18h, Primavera, une exposition-vente de plantes rares. La manifestation qui provoque l’engouement des Montpelliérains depuis 8 ans, est organisée en partenariat avec la Ville de Montpellier, l’université Montpellier 2, le pôle universitaire européen et la société d’horticulture et d’histoire naturelle de l’Hérault. Le lieu, appartient à l’université Montpellier 1. Il se présente comme un écrin pour toutes les plantes médicinales, les vivrières, les succulentes, les cactées, les aromatiques et autres curiosités ethnologiques. Des pépiniéristes, collectionneurs et associations seront présents, ainsi que des scientifiques qui montreront leurs dernières trouvailles en matière de botanique. Des stands de conseils en horticulture seront ouverts à tous et pour les férus de sciences naturelles, des conférences seront programmées, tout au long de la journée. L’entrée est gratuite.

Infos : 04 67 63 43 22 et www.jardindesplantes.univmontpl.fr
Encadré

Des alternatives au système marchand

Cette année, la 5e Semaine de l’environnement, se déroule du 20 au 26 mars, à l’initiative de l’association L’Ouvre-tête, une association de l’université Montpellier 2 (UM2) qui développe des projets de sensibilisation et d’information. Son thème : “Proposer des alternatives au système marchand, pour un retour aux circuits courts, économiques, sociaux et culturels”. Les pistes avancées ?
“Un échange équitable, de qualité et convivial, qui passe par un soutien au commerce local et à l’agriculture paysanne, par la participation à un jardin partagé, par la fabrication artisanale de produits ménagers ou de cosmétiques ou par le recours aux friperies, au troc de livre...”.Toute la semaine, des conférences, spectacles, débats, ateliers, films, mais aussi des concerts ont lieu à l’UM2 et dans différents lieux de la ville.

Programme : www.ouvre-tete.com

et 04 67 14 41 39
Brèves

Ne jetez pas vos portables 

Cinq étudiantes en techniques de commercialisation de l’IUT lancent jusqu’au 31 mars, une campagne de collecte de téléphones portables usagés. La somme récoltée de 2,40 € par téléphone sera reversée au profit de la Ligue contre le cancer. Points de collecte : mairie, maisons pour tous, Maison de la prévention santé, Office de tourisme…

Infos : www.associationbeonline.com
Les rendez-vous de l’EMJ

Le comptoir des fous, avant-première du clip vidéo Louise, du groupe Le comptoir des fous, lauréat des Bij, le 15 mars, à 17h30.

à corps libres : féminins,
féminines
. Exposition photographique de l’association Angel, du 8 au 25 mars.
Vernissage le 8 mars, à 18h.

Rigoletto de Guiseppe Verdi, le 10 mars, à 19h30 au Corum. Invitations à retirer à l’EMJ.

  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   13

similaire:

Montpellier notre ville / n ° 3 iconLa commission accessibilité de l’union des aveugles vous propose...
«Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un sommaire a été créé pour faciliter l’accès aux différents articles du journal....

Montpellier notre ville / n ° 3 iconLa commission accessibilité de l’union des aveugles vous propose...
«Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un sommaire a été créé pour faciliter l’accès aux différents articles du journal....

Montpellier notre ville / n ° 3 iconMontpellier notre ville / n ° 3

Montpellier notre ville / n ° 3 iconMontpellier notre ville / n ° 358

Montpellier notre ville / n ° 3 iconMontpellier notre ville / n° 367 • avril 2012

Montpellier notre ville / n ° 3 iconMontpellier notre ville / n° 362 • novembre 2011

Montpellier notre ville / n ° 3 iconMontpellier notre ville / n° 365 • février 2012
«Son caractère de ville méditerranéenne, médiévale, mais néanmoins moderne et jeune» a également séduit le New York Times sensible...

Montpellier notre ville / n ° 3 iconLa signature de ce pacte marque justement notre volonté d’aller plus loin dans cette démarche
«Ivry +2° et +4°» qui permettront d’orienter notre plu mais aussi les autres politiques de notre ville

Montpellier notre ville / n ° 3 iconAction publique tranquillité publique, faciliter la vie des riverains...
...

Montpellier notre ville / n ° 3 iconLa Panacée: Ouverture du centrede culture contemporaine de Montpellier
«oui». Vincent et Bruno se sont mariés, le 29 mai, à l’Hôtel de Ville de Montpellier, inaugurant la toute nouvelle loi du mariage...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com