Réquisitoire du juge Jackson





télécharger 8.81 Kb.
titreRéquisitoire du juge Jackson
date de publication18.10.2017
taille8.81 Kb.
typeDocumentos
e.20-bal.com > droit > Documentos
Réquisitoire du juge Jackson
« […] Mais, si les Etats-Unis ne sont pas les plus irrités, ils ne sont pas moins résolus que les autres Etats à ce que la loi et l’ordre soient en mesure d’éviter à tout jamais le retour de semblables inégalités.

Deux fois au cours de ma vie, les Etats-Unis ont envoyé leur jeunesse au-delà de l’Atlantique, ont utilisé toutes leurs ressources et se sont chargés du fardeau de la guerre pour contribuer à la défaite de l’Allemagne. Mais, le peuple américain a été soutenu par l’espérance réelle et la foi que notre victoire et celle de nos Alliés constitueraient en Europe la base de relations internationales ordonnées et mettraient un terme au siècle de combat sur ce continent toujours en lutte.

A deux reprises différentes, nous ne sommes pas intervenus, à son début, dans un conflit européen, croyant que ce conflit resterait une affaire européenne. Aux Etats-Unis, nous avons essayé de constituer une économie sans budget de guerre, un système de gouvernement sans militarisme et une société dans laquelle les hommes ne seraient pas embrigadés pour la guerre. Nous savons maintenant que ce but ne sera jamais atteint si l’univers se laisse entraîner périodiquement dans le conflit. Les Etats-Unis ne peuvent pas, à chaque génération, jeter leur jeunesse et leurs ressources sur les champs de bataille de l’Europe pour rétablir l’équilibre entre les forces de l’Allemagne et celles de ses ennemis.

Le rêve américain de paix at d’abondance, qui est aussi celui des autres nations, ne pourra jamais être réalisé si ces nations sont entraînées, à chaque génération, dans une guerre si totale et si épuisante qu’elle écrase la génération qui combat et hypothèque la génération qui la suit. Mais, nous savons par expérience que les guerres ne restent pas localisées. Toutes les guerres modernes deviennent vite des guerres mondiales et aucune des grandes nations ne peut finalement rester à l’écart….. »

Le 20 novembre 1945 s’ouvrirent à Nuremberg les assises du Tribunal international ad hoc chargé d’inculper pour crimes de guerre, crimes contre l’humanité et contre la paix, les responsables collectifs et individuels du Reich nazi. Le procureur de ce procès extraordinaire, au sens premier du terme, fut choisi par le Président Harry S. Truman. C’est Robert Jackson. Pur produit de l’appareil éducatif de l’Etat de New York, il mena une carrière considérée comme brillante d’avocat dans cet Etat de 1913 – il est alors âgé de 21 ans ! – à 1934. Ayant soutenu la candidature de FD Roosevelt et remarqué pour ses qualités, il devint membre de l’administration fédérale où il fut successivement responsable juridique à la direction des impôts, Assistant Attorney General (Procureur Général Adjoint) aux affaires fiscales puis aux affaires des anti-trust, solicitor general (Représentant du Gouvernement des Etats-Unis devant la Cour Suprême) et enfin Attorney General. En 1941, sa brillante carrière le conduit à devenir juge à la Cour Suprême à l’âge de 49 ans nommé par Roosevelt. Durant la guerre, il devint célèbre pour deux prises de position importante. Tout d’abord, il rédigea l’opinion de la Cour pour l’arrêt W. Virginia State Board of Ed. v. Barnette qui rejeta l’obligation faîte aux enfants de saluer le drapeau dans les écoles au nom de la liberté d’expression. Dans ce texte, il eut une formule passée à la postérité « A uniformiser les opinions par la contrainte, on n’obtient que l’unanimité des cimetières. ». Ensuite, s’il ne fut pas le plus progressiste des juges il soutint contre la majorité de la cour la légalité de l’internement des Américains d’origine japonaise dans des camps. S’il ne s’opposa pas au principe d’une mesure d’exception, contrairement au juge Murphy ouvertement antiraciste, prise par les militaires, il s’opposa à ce que la Cour Suprême légalise une décision militaire, tenant par-dessus tout à garantir l’indépendance de la sphère civile face aux prétentions militaires.

Cet état d’esprit se reflète dans son travail au Tribunal de Nuremberg. S’il ne cacha pas qu’il s’agissait d’une justice de vainqueurs, il s’opposa aux pressions militaires et plaça l’importance de ce procès dans la perspective de la construction d’une paix longue et juste. Dans les deux premiers paragraphes de l’extrait, il rappelle que les Etats-Unis se sont retrouvés dans les deux conflits mondiaux que contraints et forcés. Ils reflètent l’opinion d’un Américain, idéaliste, voire naïf jugeant l’Europe comme étant une terre perpétuelle de conflits (remontant à 100 ans, il fait référence non seulement aux deux conflits mondiaux mais aussi à la guerre franco-prussienne, aux guerres balkaniques, à la guerre de Crimée, à la guerre prusso-autrichienne, aux conflits dans la péninsule italienne ou ibérique) dont l’instigatrice principale serait : l’Allemagne. Dans le paragraphe suivant, il rappelle le fond de la doctrine Monroe : les Etats-Unis sont une nation pacifique qui se développe à l’abri du monde belliqueux. Il oublie cependant que très tôt l’armée et le pouvoir politique ont été liés (Washington, Grant) même si c’était dans des temps d’exception. Aujourd’hui, la situation a bien changé. Comme il l’annonçait dans le dernier paragraphe, à la fois une organisation de paix devait se mettre en place mais surtout les Etats-Unis devaient devenir le garant de la paix mondiale. C’est ainsi que l’appareil militaro industriel pris une place considérable transformant radicalement l’Amérique pacifique rêvée par le juge Jackson.

similaire:

Réquisitoire du juge Jackson iconCours de M. Michel erpelding
«L’adaptation du juge administratif français aux exigences de l’art. 6-1 Cedh»

Réquisitoire du juge Jackson iconAdresse professionnelle
«Le juge ordinaire français et le contrôle de la constitutionnalité des lois. Analyse critique d’un refus»

Réquisitoire du juge Jackson iconDe personnel qualifié représente sans aucun doute un lieu de vie...

Réquisitoire du juge Jackson iconParcours «Philosophie politique, juridique et sociale»
«Philosophie» de P1, ou diplôme jugé équivalent par le Conseil de spécialité. Mention ab exigée au minimum

Réquisitoire du juge Jackson iconNb : Lors d’une procédure collective de type «sauvegarde de justice»...
«sauvegarde de justice» ou «redressement judiciaire» le Juge commissaire est compétent pour statuer sur le bienfondé d’une déchéance...

Réquisitoire du juge Jackson iconMaster 2 droit financier
«bi-M1» droit-économie, droit-gestion, Magistère de droit des activités économiques ou tout diplôme jugé équivalent par la commission...

Réquisitoire du juge Jackson iconLe juge communautaire et la notion d’organisme de droit public
«paquet législatif» composé de deux directives dont une modifie et unifie les régimes de passation en matière de secteurs classiques...

Réquisitoire du juge Jackson iconDéfinitions
«jurisdictio» signifiant action et pouvoir de rendre la justice. Cette idée de l’exercice du pouvoir de rendre la justice que parmi...

Réquisitoire du juge Jackson iconLe droit administratif est le droit applicable à l’administration,...

Réquisitoire du juge Jackson iconChapitre 7 : Comment les pouvoirs publics peuvent-ils contribuer à la justice sociale ?
«services publics de proximité», jugé a priori plus efficaces; les seconds en raison de la mondialisation des flux d'hommes, de marchandises...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com