Ecophyto II – Réunion de la Commission Agro-Ecologie (cae) du 19 janvier 2017





télécharger 16.31 Kb.
titreEcophyto II – Réunion de la Commission Agro-Ecologie (cae) du 19 janvier 2017
date de publication29.09.2017
taille16.31 Kb.
typeRéunion
e.20-bal.com > droit > Réunion
ECOPHYTO II – Réunion de la Commission Agro-Ecologie (CAE) du 19 janvier 2017

Auteur : Jo De Ridder (animatrice volet pollution diffuse du BV du Couesnon aval ; présente au titre de l’ATBVB).

Observatoire des ventes (DRAAF, Florence Fernandez) – Voir diapos : plein d’infos !

Depuis 2016 transfert au national (banque nationale des ventes BNV). Données de vente complètes au niveau national (et Breton) depuis 2016, et quasi complètes en 2015.

L’INRA et le SRISE travaillent sur un logiciel pour spatialiser les résultats (au code postal + calcul pour limite BV). En attente.

Observatoire des ventes :

  • PRO (= agricole, collectivité, paysagiste)

  • les semences traitées sont comprises.

  • non compris : les ventes par internet (aucune idée de comment cela pourrait être comptabilisé).

Les chiffres en Bretagne :

  • environ 2500 T de substances actives (SA)

  • amateurs : environ 5% des ventes totales.

  • pression : 2,4 kg de SA/ha de SAU hors prairie permanente et temporaire (national : 4,16 kg de SA).

Substances herbicides les plus vendues en Bretagne (en tonnes de SA) : glyphosate / « multi-culture » : prosulfocarbe et pendimethaline/ maïs : s-metolaclore, dimethenamide, mesotrione / céréales : IPU, 2,4-mcpa. Voir détails par département dans le diapo.

Observations sur évolution des ventes en Bretagne entre 2012 et 2015 (sur données comparables) :

  • isoproturon retiré d’usage du marché en 2016, pourtant encore beaucoup utilisé en 2015.

  • des augmentations fortes de certaines SA, corrélées à des diminutions fortes d’autres : liés au jeux des substitutions (interdiction ou résistance)

Intervention de la Chambre :

  • sur céréales sortie hiver quasi-impasse : phénomène de résistance herbicide (nouveau en Bretagne). Explique l’augmentation de l’isoproturon (qui est interdit d’usage depuis 2016) et du prosulfocarbe (devrait très fortement augmenter).

  • On substitue des SA utilisées en g/ha par des SA en kg/ha d’où augmentation des tonnages. L’IFT est un meilleur indicateur.

  • sur fongicides même phénomène.

Intervention de l’Agence de l’Eau :

Il faudrait analyser les ventes en fonction du risque de transfert et de la dangerosité (santé). Pourquoi ne pas utiliser la Norme Qualité Environnementale (NQE) ?

Oui il faudrait faire cela à l’échelle des BV. Il y a eu un travail de l’IAV sur cela : intéressant.

Discussion autour du rôle des BV : il faudrait que les BV fassent un travail spécifique notamment ceux les plus concernés par les pesticides. LA DRAAF et la DREAL pourraient proposer un accompagnement ?

Intervention Thibault Coll de la DREAL :

Même en instaurant un dialogue avec les distributeurs, c’est difficile à l’échelle des BV de trouver des leviers : on connaît les molécules mais difficile de trouver des solutions.

Remarque sur le calcul IFT : voir diapo.

  • dose de référence= dose la plus élevée pour certains cas. Cas du glyphosate, ce qui permet de diminuer l’IFT car il n’est pas utilisé à la dose max (loin de là).

  • Attention, pas de comparaison possible entre IFT actuels (avec nouvelles modalités de calcul) et anciens IFT car le mode de calcul n’est pas le même !

Etude en cours sur diuron et qui se poursuit en 2017 : voir diapos. Analyse des eaux de ruissellement après orage dans des lotissements de Thorigné-Fouillard.

CONCLUSION :

  • Animation BV autour de la distribution à redynamiser

  • Faire vivre les fermes de DEPHY : rapprochement avec les BV.

  • Agglomérer les données par BV : à finir

Enquête « PK » sur les PHYTO (SRIS) – Voir diapos

A lieu tous les 3 ans.

Comparaison IFT entre 2011 et 2014 :

  • stable en Bretagne, hausse en France (sauf stable sur triticale).

  • pourquoi IFT herbicide en hausse ? Dû en partie aux résistances et substitut de molécules

Remarque sur le nombre de passages : s’il y a plus de passage, il y a généralement plus de fractionnement des doses. Mais généralement plus de passages c’est aussi plus de produits au final et plus d’exposition (de l’applicateur et du voisinage).

Remarque sur l’évolution du conseil / 2011 : une forte hausse du conseil indépendant.

Remarque : les conseillers ont obligation de se référer au BSV (Bulletin de santé du végétal). Le BSV doit obligatoirement présenter des solutions en bio-contrôle ou méthodes alternatives. Mais parfois pas de solutions.

Pulvérisateurs : le matériel appartient très majoritairement à l’exploitant d’où conseil/accompagnement en individuel indispensable.

Pesticides dans les eaux souterraines (DREAL Th. Coll) – Voir diapos

Réseau RCS : en moyenne 6 prélèvements /an.

2015 : hausse importante du glyphosate et de l’AMPA.

Thiabendazole : traitement pomme de terre. Des pics en 2015.

Fipronil : aussi utilisé en anti-fourmi, anti-poux…Mortalité abeille il y a 5 ans a montré lien avec Fipronil.

Intervention Agence de l’Eau : il faudrait vraiment analyser les résultats en fonction de la NQE et pas seulement des concentrations et fréquences de dépassement de 0.1 µg/L.

Deux bassins versants où augmentation inquiétante en 2015 :

  • La Flume : un cocktail de molécules. Il faudrait essayer de comprendre. Présence de l’oxadiazon : indicateur non agricole. BV très urbanisé ?

  • Le Meu : surtout AMPA et glyphosate : il faudrait faire une étude pour savoir pourquoi. Lien avec développement des TCS ? Il y a eu une forte évolution du parcellaire sur le Meu, lien ?

Intervention Coop Ouest: l’AMPA ne provient pas toujours du glypho. C’est un produit de dégradation du phosphonate (utilisé dans les lessives entre autres).

FF : Oui, des études sont en cours. Pour autant, on constate des tendances similaires entre glypho et AMPA sur certains points.

Intervention de la MCE : il faudrait valoriser ces données auprès des associations de pêcheurs.

Discussion autour du Certificat d’économie de produits phyto (CEPP). Permet de diffuser des techniques alternatives aux pesticides. Intervention Coop Ouest : 20 fiches « officielles » actuellement disponibles, dont 3 uniquement adaptées à la Bretagne. Ne peut pas être un indicateur car on n’aura pas d’état des CEPP avant 5 ans. Permettra d’avoir un état des lieux, mais pas d’évolution, ne permettra pas d’en tirer des conséquences.

FF : pourtant un élément majeur d’Ecophyto II !

Feuille de route ECOPHYTO II : quels indicateurs ? (F. Fernandez DRAAF)

2 niveaux d’indicateurs :

  • Panel d’indicateurs pour le tableau de bord des opérateurs des actions (voir Projet Fiches actions zones agricoles – feuille de route)

  • Liste limitée d’indicateurs systématiques : les discussions portent sur ceux-là.

Discussions autour des indicateurs.

JO : va solliciter le réseau ATBVB pour avis sur indicateurs de l’action A-7 « assurer la cohérence des actions sur les territoires » (2 niveaux : sur captage prioritaire et à l’échelle des BV). Indicateurs proposés : nombre de diagnostics aquasite (endroit où est rempli le pulvé) et parcelles à risque (avec DPR2)

Divers

FREDON va inventorier les communes qui auraient des problèmes avec leur PPNU (si pas logo ADIVALOR, peut poser problème).

similaire:

Ecophyto II – Réunion de la Commission Agro-Ecologie (cae) du 19 janvier 2017 iconRéunion Commission Grands Equilibres Economiques et Sociaux 25 Janvier...

Ecophyto II – Réunion de la Commission Agro-Ecologie (cae) du 19 janvier 2017 iconCommission ecologie

Ecophyto II – Réunion de la Commission Agro-Ecologie (cae) du 19 janvier 2017 iconLundi 14 janvier 14 h 30 Réunion du groupe d’experts sur la simplification...

Ecophyto II – Réunion de la Commission Agro-Ecologie (cae) du 19 janvier 2017 iconProgramme de Développement Rural de la Guyane 2014-2020 appel a projets...
«Mise en place de la coopération pour l’innovation agricole, agro-alimentaire, environnementale et forestière»

Ecophyto II – Réunion de la Commission Agro-Ecologie (cae) du 19 janvier 2017 iconRésumé : Cet article aborde trois questions : comment se pose, dans...
«écologie sociale», c’est-à-dire fondée sur des conditions de travail et de vie décentes à tous les niveaux de la filière

Ecophyto II – Réunion de la Commission Agro-Ecologie (cae) du 19 janvier 2017 icon13 octobre 2017 Commission permanente du 13 octobre 2017 La Région...
«Grand Est Emploi Associatif» soutient la création de 7 emplois en cdi pour un montant global de 145 600 €

Ecophyto II – Réunion de la Commission Agro-Ecologie (cae) du 19 janvier 2017 iconRéunion de la Commission Consultative

Ecophyto II – Réunion de la Commission Agro-Ecologie (cae) du 19 janvier 2017 iconCirculaire du 25 janvier relative au dispositif de connaissance et...

Ecophyto II – Réunion de la Commission Agro-Ecologie (cae) du 19 janvier 2017 iconEn discussion depuis juillet 2014, le rapprochement de Télécom Lille...

Ecophyto II – Réunion de la Commission Agro-Ecologie (cae) du 19 janvier 2017 iconBulletin du 13 janvier 2017






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com