Correspondant : Olivier Chabot (06. 66. 26. 73. 34)





télécharger 0.93 Mb.
titreCorrespondant : Olivier Chabot (06. 66. 26. 73. 34)
page8/24
date de publication05.02.2020
taille0.93 Mb.
typeDocumentos
1   ...   4   5   6   7   8   9   10   11   ...   24

3ème partie : L’activité économique au fondement du PLIE



Cette dimension de l'étude repose tout d'abord sur une analyse de documents qui ont une triple origine : les données de l'INSEE, celles du service public (SPE départemental et données CORYNTHE) et celles déjà produites lors de l'étude pour la mise en place du Pays Bourian. Les données relatives aux chambres consulaires, bien que nécessaires, sont utilisées avec prudence car ne reflétant que la situation des adhérents.

Nous avons ensuite réalisé une série d'entretiens auprès de trois types d'acteurs intervenant dans le champ de l'économique : les chambres consulaires, les acteurs de l'insertion par l'économique, les entreprises. Avec ces derniers, nous avons rencontré des difficultés importantes pour obtenir des rendez-vous, ainsi sur une vingtaine de contacts avec des entreprises de tailles diverses, seules une dizaine ont répondu positivement. Les autres ne l'ont pas fait évoquant le manque de temps ou d'intérêt pour la démarche.

Synthèse générale

Des interlocuteurs potentiels multiples et variés



Le tissu entrepreneurial se caractérise par une prépondérance des entreprises de moins de 10 salariés (1153 sur 1196 soit 96,4%). Cette situation invite, dans le cadre de l'adéquation entre offre et demande à un travail minutieux de mise en relation entre demandeurs d’emplois et employeurs, notamment sur la connaissance de l'ensemble des mesures d'aide à l'embauche pas toujours connues et maîtrisées.

Les problèmes liés au recrutement



Malgré une offre relativement importante, le nombre des demandeurs d'emploi est en augmentation et beaucoup d'offres ne sont pas satisfaites. Les employeurs l'expliquent par une inadéquation entre offre et demande liée à plusieurs facteurs : qualification, formation, mobilité, rapport salaire/travail, incompatibilité des exigences.

Pour les postes qualifiés, les employeurs ont des difficultés à recruter des personnes ayant la bonne qualification ou à organiser localement des parcours qualifiants. Concernant les postes non qualifiés, les entreprises recherchent des salariés dont l'employabilité repose sur la motivation professionnelle, l'adaptabilité à l'entreprise et la proximité territoriale.

L’aménagement du territoire agricole



Baisse de l'activité agricole qui aura notamment pour conséquence une dégradation du territoire qui ne sera plus entretenu.

Des problématiques différenciées selon les secteurs d’activité



Dans le domaine de l'artisanat se pose le problème de la relève pour laquelle peu de mesures sont prises. Il faut aider (pour les locaux notamment) ceux qui souhaitent s'installer et permettre à des jeunes de rester ou de venir s'installer. Les secteurs de l'hôtellerie et du BTP, essentiellement masculins, souffrent d'un déficit d'image qui l'éloigne des demandeurs d'emploi.

En revanche très nette expansion du secteur des services qui cependant n'est pas accessible à tous, notamment dans le domaine des services à la personne, essentiellement féminin. Malgré l'offre importante tous les demandeurs ne peuvent prétendre à la qualification pour ce type d'emploi (niveau des connaissances), problème de l'accessibilité des formations (géographique).

Le GEIQ, une des réponses possibles à l’emploi



Importance reconnue de groupements d’employeurs sur le département. Ils sont difficiles à mettre en place dans certains secteurs car cela nécessite une logique de mutualisation (comme par exemple pour les agriculteurs où peuvent être regroupés les équipements et les personnels).

L’existence d’une volonté d’intégration



Les capacités d'insertion/intégration des entreprises reposent sur la capacité voire la volonté des dirigeants de sortir des embauches classiques lorsqu'on les y aide. Cela se fait notamment aujourd'hui par le biais de Bouriane Solidarité et le CSB. Cependant, toutes les entreprises n'ont pas cette volonté en partie par méconnaissance des dispositifs.

Les institutions dédiées à l’emploi peu utilisées



Les services des chambres consulaires sont rarement évoqués par les employeurs rencontrés (peu de rencontres, offre répond partiellement aux besoins). Les services de l'ANPE sont peu utilisés (parfois par déception) même si le service entreprise de cette institution est apprécié par certains. Pour les recrutements, les employeurs utilisent le plus souvent leur propre réseau et les candidatures spontanées.

Des entreprises concernées par le développement local



Une majorité d'employeurs souhaitent en savoir plus et/ou maintenir des formes de contacts avec le futur dispositif PLIE. Cela passe par une amélioration et une formalisation des liens, déjà embryonnaires, entre les acteurs du secteur social qui accompagnent les demandeurs d'emploi et les entreprises.
1   ...   4   5   6   7   8   9   10   11   ...   24

similaire:

Correspondant : Olivier Chabot (06. 66. 26. 73. 34) iconB. chabot ademe la méthode tec: applications aux projets et programmes énergétiques 31/07/2002

Correspondant : Olivier Chabot (06. 66. 26. 73. 34) iconLe Président Olivier audeoud

Correspondant : Olivier Chabot (06. 66. 26. 73. 34) iconPublications d’Olivier favereau

Correspondant : Olivier Chabot (06. 66. 26. 73. 34) icon2 Colombe apportant un rameau d’olivier à Noé

Correspondant : Olivier Chabot (06. 66. 26. 73. 34) iconB 1 – identité du responsable du dispositif de lcb-ft et du (des)...

Correspondant : Olivier Chabot (06. 66. 26. 73. 34) iconDes sciences cognitives à la classe : Entretien avec Olivier Houdé

Correspondant : Olivier Chabot (06. 66. 26. 73. 34) iconRapport réalisé par Olivier Lesne avec la collaboration de Bertrand Liaudet

Correspondant : Olivier Chabot (06. 66. 26. 73. 34) iconRapport entre les coûts fixes et la contribution marginale, y correspondant...

Correspondant : Olivier Chabot (06. 66. 26. 73. 34) iconInformatisation du circuit du médicament
«sans objet» dans le paragraphe correspondant. Ceci, pour des raisons de maintenabilité du document

Correspondant : Olivier Chabot (06. 66. 26. 73. 34) iconLes principes de non-discrimination
«mesures appropriées» pour permettre à ce salarié d’accéder à un emploi correspondant à ses qualifications et de l’exercer






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com