Correspondant : Olivier Chabot (06. 66. 26. 73. 34)





télécharger 0.93 Mb.
titreCorrespondant : Olivier Chabot (06. 66. 26. 73. 34)
page1/24
date de publication05.02.2020
taille0.93 Mb.
typeDocumentos
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   24





Etude de faisabilité
d’un Plan Local pour l’Insertion et l’Emploi
en Pays Bourian (Lot)


Diagnostic
Document final

Septembre 2004


Siège social : 17 bis, chemin du canal, 31170 TOURNEFEUILLE – siret : 431 794 528 00015

Code APE : 732Z recherche développement en sciences humaines et sociales

Correspondant : Olivier Chabot (06.66.26.73.34)

www.societude.com

Le Plan Local pour l’Insertion et l’Emploi est un dispositif permettant d’améliorer les moyens, les ressources et les outils pour favoriser l’emploi au plus près des besoins des personnes et des entreprises locales.
Le Pays Bourian a engagé une réflexion sur les conditions de faisabilité d’un tel dispositif sur le territoire. Pour cela, le Syndicat Mixte a fait appel à un bureau d’étude afin de réaliser un diagnostic et aider à rendre le projet opérationnel.

Cahier des Charges du Pays Bourian, 7 Août 2003

Proposition d’intervention de Sociétude, 15 septembre 2003
Ce document rend compte d’un travail de diagnostic mené par l’équipe de Sociétude en lien étroit avec le Comité de Pilotage ainsi qu’un groupe technique plus restreint (constitué d’élus et techniciens du territoire) mis en place pour le suivi de la démarche. Dans ce cadre, un premier document de synthèse a déjà été élaboré, présenté et discuté.

Etude de faisabilité du PLIE. Synthèse du diagnostic et pré-projet. Juin 2004
Le présent document rassemble l’ensemble des éléments constitutifs de l’état des lieux du territoire.
La démarche s’oriente à présent vers des réflexions autour de la faisabilité opérationnelle d’un PLIE sur le Pays Bourian, sur la base de ce diagnostic et avec l’ensemble des acteurs partie prenante. Trois autres documents viendront alors finaliser le projet d’ici la fin de l’année 2004 :

Plan d’action pluriannuel

Budget du PLIE

Protocole d’accord entre partenaires



Nous tenons à remercier les personnes qui ont permis à cette enquête de se dérouler dans les meilleures conditions : les élus locaux, les acteurs du Syndicat Mixte du Pays Bourian, les représentants institutionnels, les opérateurs d’insertion, les intervenants sociaux…
Ainsi que l’ensemble des personnes qui se sont impliquées dans la phase de diagnostic et qui s’intégreront éventuellement aux réflexions de travail consécutives à cette enquête.
Nous remercions enfin les demandeurs d’emploi qui ont accepté de participer aux entretiens, sans qui cette étude aurait été partiellement déconnectée des réalités vécues.

Grâce aux informations ainsi collectées, nous pouvons identifier des pistes d’action qui peuvent désormais être relayées au niveau local.

« Car les gens que l’on a autour de nous ne comprennent pas ce que c’est que cette situation. Mes amis qui n’ont pas ce problème ne le comprennent pas. Mais moi aussi, quand j’avais un emploi, je ne le comprenais pas. Je pensais qu’il existait des chômeurs professionnels alors que maintenant, je me rends compte qu’on peut se retrouver dans une situation dont il est très compliqué de se sortir. »

Un(e) anonyme.
Sommaire

Introduction 7

Méthodologie 9

1ère partie : Eléments de contexte socio-démographique 10

Synthèse générale 10

Une reconfiguration démographique en cours 10

Une évolution du profil socio-économique des actifs salariés 10

L’émergence d’une dualité entre l’emploi local et les actifs mobiles 11

Des particularités du chômage et une certaine hétérogénéité selon les cantons 11

Des modalités de chômage selon le niveau de formation et la mobilité ? 12

Approche quantitative et qualitative des bénéficiaires potentiels du PLIE 12

Tableaux récapitulatifs 14

2ème partie : Le pari réaliste d’une volonté commune d’action 15

Synthèse générale 15

La définition des acteurs du Pays Bourian et la notion de territoire 15

La communication et des échanges non formalisés 15

L’information disponible mais éclatée 15

La crainte d’une complexification du paysage politico-administratif 15

Le PLIE au croisement d’intérêts et d’enjeux multiples 16

La prise en compte d’une interconnexion de fonctionnements décalés 16

S’appuyer sur l’existant et le valoriser auprès de la population et des élus 16

Principaux acteurs et fonctionnement du système politique 16

Le Syndicat Mixte du Pays Bourian : l'accumulation d'une expérience 16

Le Conseil de Développement : une entité porteuse d'espoir démocratique 17

Le Conseil de Développement et le Syndicat Mixte : à la recherche de la bonne articulation 17

Une lisibilité entre acteurs qui passe par le renforcement de l'information 18

Les maires du Pays Bourian 18

L'espace géopolitique du Pays : la particularité du canton de Catus et du CIAS 18

Le Centre Social de la Bouriane : précurseur de l'action sociale en Pays Bourian 19

Le Conseil Général 19

Le Conseil Régional 19

Le Service Public pour l’Emploi 19

La Délégation Départementale aux Droits des Femmes 19

3ème partie : L’activité économique au fondement du PLIE 21

Synthèse générale 21

Des interlocuteurs potentiels multiples et variés 21

Les problèmes liés au recrutement 21

L’aménagement du territoire agricole 21

Des problématiques différenciées selon les secteurs d’activité 21

Le GEIQ, une des réponses possibles à l’emploi 22

L’existence d’une volonté d’intégration 22

Les institutions dédiées à l’emploi peu utilisées 22

Des entreprises concernées par le développement local 22

Les chambres consulaires 22

La Chambre d'Agriculture 22

Le service de remplacement des agriculteurs 23

La Chambre des Métiers 23

La Chambre de Commerce et d'Industrie 24

Les entreprises 24

Comment les employeurs perçoivent la main d'œuvre locale 24

Leurs demandes par rapport à cette main d'œuvre 25

Comment les employeurs insèrent leurs activités économiques dans la vie du territoire 25

Quelles sont les modalités d’intégration des salariés dans les entreprises locales 25

Quels modes de participation au PLIE envisagent les employeurs 25

4ème partie : Les opérateurs comme moteur du PLIE 26

Synthèse générale 26

Catégorisation des différents types d’opérateurs 26

Les « points d’accueil généralistes de proximité »  26

Les « accès direct à l’emploi »  26

Les « intervenants spécifiques dans le parcours » 26

Fonctionnement du système opérationnel 26

Des représentations diversifiées de la population du territoire  26

Une transformation des activités économiques 27

Un ancrage fort sur le territoire 27

Un système emploi – formation essentiellement composé d’associations 28

Des domaines d’intervention variés et complémentaires 28

Un accueil des publics peu sélectif 28

Des équipes caractérisées par une certaine stabilité 28

Des partenariats variés mais souvent ponctuels et informels 29

Une complémentarité établie entre les opérateurs 29

Des capacités d’innovation et des collaborations ciblées 29

Des pistes de travail à développer 29

Les attentes par rapport au PLIE 30

5ème partie : Les publics comme bénéficiaires et acteurs du PLIE 31

Représentativité des entretiens 31

Par canton 31

Par âge 32

Par sexe 33

Par statut 33

Une grande diversité de situations au regard des variables utilisées 34

L’âge : la cinquantaine, période critique 34

La situation de chômage : des indemnisations diverses, et précaires 34

La reconnaissance d’un handicap : relativement répandue 34

La santé : prédominance de souffrances psychologiques 34

Les parcours de vie : l’attachement au Pays Bourian 35

La situation maritale : des parcours à deux, des situations sexuées 35

La situation familiale : des enfants à deux, des prises en charge sexuées 35

La situation résidentielle : une certaine stabilité acquise 35

Le réseau familial : la moitié des personnes se trouve familialement isolée 36

Les appuis institutionnels : repérés, éprouvés et largement mobilisés 36

Les parcours professionnels : des situations plus ou moins bien acceptées 36

Le rapport aux revenus : plusieurs états entre le désarroi absolu et le confort relatif 37

Le réseau relationnel et les activités : à la recherche de solidarités 37

Le métier et le marché de l’emploi : seule une moitié peut prétendre valoriser un savoir-faire 37

La qualification : majoritairement existante mais inexploitable 38

Le rapport à la formation : des positions très marquées 38

Le rapport aux conditions de travail : entre soumission et vigilance 38

Le statut social associé au travail : largement influencé par la trajectoire antérieure 39

Le rapport aux contrats de travail : le deuil consommé du CDI… ou la résistance 39

La mobilité géographique : une variable d’ajustement 39

Le rapport à l’emploi local : une nécessité partagée de s’adapter au contexte économique 40

Les atouts mis en avant : la volonté, l’adaptabilité 40

Les secteurs d’activité : des focalisations largement sexuées 40

Proposition de typologie des compromis socioprofessionnels 41

Soutien de famille 41

Usure au travail 41

Compromis individuel 42

Accident de parcours 42

Période transitoire assumée en couple 42

Confort du conjoint 43

Inter-projet 43

Obligation de survie 43

Recherche d’émancipation 44

Errance professionnelle 44

Marginalisation partagée 44

Analyse des situations au prisme de la typologie 44

L’attractivité du Pays Bourian : la réponse à de nouveaux choix de vie 44

Logement, mobilité, garde d’enfants : des contraintes généralement aménageables 46

Des liens plutôt distendus avec le secteur économique 46

Sauf exception, les personnes se sont choisi un référent de proximité 47

Les personnes handicapées : une situation ambiguë et psychologiquement éprouvante 47

Un rapport ambigu avec la formation 47

Les Chèques Emplois Services : la création d’activité, à défaut de création d’entreprise 48

Différentes déclinaisons de la notion de projet 48

L’égalité des chances entre les hommes et les femmes en question 50

Des situations sexuées face au chômage et à la précarité 50

Education des enfants, travaux domestiques : des tâches qui restent féminines. 51

Des choix de secteurs d’activités normés et stéréotypés 51

Les métiers ont un sexe, les compétences n’en ont pas 51

Des situations singulières : femmes étrangères et mariages arrangés 52

Des femmes sans filet de sécurité 52

La formation, un moyen d’émancipation pour les femmes 53

Annexes 54

1) Eléments socio-démographiques 55

Contexte démographique et population active 55

Caractéristiques de la population active salariée 58

L’offre d’emploi 61

La demande d’emploi 62

2) Présentation des acteurs et opérateurs du Pays Bourian 67

Les « points d’accueil généralistes de proximité » 67

Les « accès direct à l’emploi » 72

Les « intervenants spécifiques dans le parcours » 75

3) La division sexuelle du travail 84

Des inégalités dans le travail 85

Des inégalités face à l’emploi 86

4) Glossaire 88



  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   24

similaire:

Correspondant : Olivier Chabot (06. 66. 26. 73. 34) iconB. chabot ademe la méthode tec: applications aux projets et programmes énergétiques 31/07/2002

Correspondant : Olivier Chabot (06. 66. 26. 73. 34) iconLe Président Olivier audeoud

Correspondant : Olivier Chabot (06. 66. 26. 73. 34) iconPublications d’Olivier favereau

Correspondant : Olivier Chabot (06. 66. 26. 73. 34) icon2 Colombe apportant un rameau d’olivier à Noé

Correspondant : Olivier Chabot (06. 66. 26. 73. 34) iconB 1 – identité du responsable du dispositif de lcb-ft et du (des)...

Correspondant : Olivier Chabot (06. 66. 26. 73. 34) iconDes sciences cognitives à la classe : Entretien avec Olivier Houdé

Correspondant : Olivier Chabot (06. 66. 26. 73. 34) iconRapport réalisé par Olivier Lesne avec la collaboration de Bertrand Liaudet

Correspondant : Olivier Chabot (06. 66. 26. 73. 34) iconRapport entre les coûts fixes et la contribution marginale, y correspondant...

Correspondant : Olivier Chabot (06. 66. 26. 73. 34) iconInformatisation du circuit du médicament
«sans objet» dans le paragraphe correspondant. Ceci, pour des raisons de maintenabilité du document

Correspondant : Olivier Chabot (06. 66. 26. 73. 34) iconLes principes de non-discrimination
«mesures appropriées» pour permettre à ce salarié d’accéder à un emploi correspondant à ses qualifications et de l’exercer






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com