Analyse formelle et conceptuelle des formes verbales du français contemporain : a la croisée du passé simple et de l’imparfait, du futur et du conditionnel, les concepts «potentiel» et «défini»





télécharger 1.35 Mb.
titreAnalyse formelle et conceptuelle des formes verbales du français contemporain : a la croisée du passé simple et de l’imparfait, du futur et du conditionnel, les concepts «potentiel» et «défini»
page30/30
date de publication10.12.2019
taille1.35 Mb.
typeDocumentos
1   ...   22   23   24   25   26   27   28   29   30
R dans l’hypothétique au conditionnel débouche logiquement sur la contrainte d’absence de répétition – de la même manière qu’on ne peut pas dire *les belles les élégantes pour les belles élégantes. Le futur aurait reproduit cette contrainte par simple analogie avec le conditionnel.


538 Wilmet en résume très bien l’historique dans WILMET, Marc. 2001. L'architectonique du "conditionnel". In Le conditionnel en français, ed. Dendale P. et Tasmowski L. Paris: Klincksieck., p. 25.

Pour plus de détails, on peut aussi consulter YVON, Henri. 1952. Faut-il distinguer deux conditionnels dans le verbe français? Le Français moderne 4 (20è année).


539 CELINE, Ferdinand. 1932. Voyage au bout de la nuit. Paris: Gallimard., p. 134.


540 TASSIE, James. 1963. Le conditionnel, tiroir uniquement modal. Revue canadienne de linguistique 9:20-30.


541 Ce type d’énoncé qui cumule prise en charge par un discours indirect passé et valeurs du conditionnel, peut être à la base du sentiment linguistique d’un sens toujours modal du conditionnel. En effet, si un futur en discours direct est obligatoirement transformé en conditionnel quand on le prend en charge dans un discours indirect passé, l’inverse n’est pas vrai. A un conditionnel dans un discours indirect introduit par un verbe au passé peut correspondre soit un futur, soit un conditionnel en discours direct.


542 GOSSELIN, Laurent. 1996. Sémantique de la temporalité en français. Un modèle calculatoire et cognitif du temps et de l'aspect. Louvain-la-Neuve: Duculot., p. 46-47.


543 Ibid., p. 63.


544 On peut joindre à ce futur des historiens ce type d’énoncé :« Pierre Scize, qui a entendu comme moi, comme tous, demandera le lendemain dans son article : « Le Président est-il sourd ? ». Giono, Dominici, 75. Cité par KLUM, Arne. 1961. Verbe et adverbe. Etude sur le système verbal de l'indicatif et sur le système de certains adverbes de temps à la lumière des relations verbo-adverbiales dans la prose du français contemporain. Uppsala: Almquist et Wiksell., p. 263.



545 Vallotton, Fersen, 95. Cité par Ibid.


546 IMBS, Paul. 1960. L'emploi des temps verbaux en français moderne; essai de grammaire descriptive. Paris: Klincksieck., p.46.


547 Exemple cité par KLUM, Arne. 1961. Verbe et adverbe. Etude sur le système verbal de l'indicatif et sur le système de certains adverbes de temps à la lumière des relations verbo-adverbiales dans la prose du français contemporain. Uppsala: Almquist et Wiksell.


548 Notre analyse du futur demande à être complétée encore car le futur simple est à mettre en opposition avec le futur périphrastique et le subjonctif (j’espère qu’il viendra, je souhaite qu’il vienne). Cela ne peut se faire sans analyser en profondeur présent et subjonctif. Nous nous sommes arrêtée au seuil de l’analyse du présent, mis hors-jeu de notre analyse par la distribution, mais dont la neutralité vis à vis des traits sémantiques « potentiel » et  « défini » permet peut-être de comprendre les multiples effets de sens. Quant au subjonctif, il requiert une analyse que nous n’avons pas même ébauchée ici mais qui devrait nous permettre d’appréhender le système verbal en français, ce à quoi notre recherche, forcément partielle, ne nous permet pas encore d’aboutir.



549 BURGER, André. 1962. Essai d'analyse d'un système de valeurs. Cahiers Ferdinand de Saussure 19:67-76., p. 69.


550 Ibid., p. 69.


551 BURGER, André. 1961. Significations et valeur du suffixe verbal français -è-. Cahiers Ferdinand de Saussure 18:5-15., p.13


552 Ibid., p.15.


553 L’inactuel, au sens de « qui ne réfère pas à l’actualité du parleur au moment de la parole » est une définition encore trop temporelle à notre goût, car elle se réfère au moment de la parole pour construire une actualité. Pour nous, le moment de la parole n’est qu’un des paramètres de la situation d’énoncé, paramètres parmi lesquels on ne peut établir nulle hiérarchie.

554 CELINE, Ferdinand. 1932. Voyage au bout de la nuit. Paris: Gallimard., p. 120.


555 Ibid., p.30.


556 Voir à ce sujet notre analyse du conditionnel.


557 CELINE, Ferdinand. 1932. Voyage au bout de la nuit. Paris: Gallimard., p. 266.


558 Ibid., p. 198.


559 Notons que ce brouillage entre deux points de vue utilise d’autres procédés que celui qu’autorise le conditionnel dans Voyage au bout de la nuit. Un exemple, pour montrer qu’il s’agit bien d’une volonté délibérée de créer un brouillage de l’énonciation :

« Comme si j’avais su où j’allais, j’ai eu l’air de choisir encore et j’ai changé de route, j’ai pris sur ma droite une autre rue, mieux éclairée,  « Broadway » qu’elle s’appelait. »   Ibid., p. 247.

Les expressions comme si j’avais su où j’allais et surtout « j’ai eu l’air » désignent un regard extérieur sur le personnage, ce qui en soi, est incompatible avec le je. On a alors l’impression que le narrateur se replongeant dans ses souvenirs n’adopte pas le point de vue du personnage mais celui d’un observateur de cette arrivée, point de vue dédoublé par la connaissance acquise par le narrateur, puisque le comme si implique que ce n’est là qu’une apparence.


560 Sans compter que l’attribution du conditionnel au discours indirect libre du personnage peut correspondre aussi à un conditionnel et non à un futur. C’est le cas dans cet exemple où Bardamu s’imagine essayer de convaincre son colonel de l’absurdité de la guerre. On ne peut savoir si le conditionnel sert un scénario imaginaire ou si le narrateur anticipe sur la suite du récit :

« « Qu’est-ce que vous voulez ? » me demanderait-il, j’imaginais, très surpris bien sûr par mon audacieuse interruption. Je lui expliquerais alors les choses telles que je les concevais. On verrait ce qu’il en pensait, lui. » Ibid., p. 26.

Bardamu s’imagine essayer de convaincre son colonel de l’absurdité de la guerre. Ce que dit l’emploi du conditionnel, par le trait non-défini qui l’oppose au futur, c’est le peu de crédibilité que le narrateur accorde à la réalisation du procès possible. Mais est-ce le narrateur-personnage conscient du peu de chances d’aboutir de sa démarche qui choisit le conditionnel pour décrire un scénario imaginaire dans un discours indirect libre ou est-ce le point de vue du narrateur-rétrospectif qui opère ?


561 Ibid., p. 196.


562 Ibid., p. 25.


563 Ibid., p. 430.


564 Ibid., p. 572-573.


565 Ibid., p. 17.


566 Ibid., p. 18.


567 Il faudra en effet au héros voir la guerre de près pour s’extraire de cette naïveté. En ce sens, le dialogue du départ est véritablement fondateur du roman, du moins dans son acception picaresque.


568 CELINE, Ferdinand. 1932. Voyage au bout de la nuit. Paris: Gallimard., p. 17.


569 Ibid., p. 15, 16.


570 Ibid., p. 19.


571 Ibid., p.119.


572 Ibid., p.185


573 Ibid., p.119.


574 Ibid., p.185.


575 Ibid., p.69.


576 Ibid., p.275-276.


577 Ibid., p.57. Le narrateur justifie d’ailleurs immédiatement cette cruauté : « J’étais pas content d’avoir donné mes cent sous. Il y avait ces cent sous entre nous. ça suffit pour haïr, cent sous, et désirer qu’ils crèvent tous. Pas d’amour à perdre dans ce monde, tant qu’il y aura cent sous. »


578 Ibid., p. 215.


579 Ibid., p. 202.


580 Deux passages sont particulièrement marquants, celui où Bardamu devenu bouc-émissaire de l’Amiral Bragueton est menacé de mort et improvise un discours en parodiant ses bourreaux pour leur interdire tout recours :

«… De quelle abominable médisance messieurs, êtes-vous devenus les victimes ? Aller jusqu’à penser que moi, votre frère en somme, je m’entêtais à répandre d’immondes calomnies sur votre compte d’héroïques officiers ! C’est trop ! vraiment c’est trop ! Et cela au moment même où ils s’apprêtent ces braves, ces incomparables braves à reprendre, avec quel courage, la garde sacrée de notre immortel empire colonial ! poursuivis-je. –Là où les plus magnifiques soldats de notre race se sont couverts d’une gloire éternelle…. » Ibid., p. 158.

L’autre est le discours inventé par Bardamu pour convaincre le commandant de la station de quarantaine aux Etats-Unis de l’intérêt de ses compétences :

« J’y crois au dénombrement des puces ! C’est un facteur de civilisation parce que le dénombrement est la base d’un matériel de statistique des plus précieux ! … Un pays progressiste doit connaître le nombre de ses puces, divisées par sexe, groupe d’âges, années et saisons… »

CELINE, Ferdinand. 1932. Voyage au bout de la nuit. Paris: Gallimard., p. 242. Le lexique employé, ses slogans mettent l’accent sur les notions de progrès, de science et de consommation chères à l’idéologie américaine. Le discours mensonger se révèle là aussi efficace car il ouvre la porte de l’émigration au personnage.


581 CELINE, Ferdinand. 1932. Voyage au bout de la nuit. Paris: Gallimard., p. 32.


582 Ibid., p.301.


583 Ibid., p. 32.


584 Ibid., p.265.


585 Soulignons que la dénomination « déterminé/indéterminé » est une pure conjecture à ce stade de notre analyse : nous avons mis en évidence un espace de sens, un sème mais l’analyse de son réinvestissement sémantique n’a pas été menée dans cette recherche.


1   ...   22   23   24   25   26   27   28   29   30

similaire:

Analyse formelle et conceptuelle des formes verbales du français contemporain : a la croisée du passé simple et de l’imparfait, du futur et du conditionnel, les concepts «potentiel» et «défini» iconFrance / Rwanda
«Je suis venu pour parler du futur, pas du passé. J’ai demandé plus de commerce, plus de partenariats. Les Français sont libres de...

Analyse formelle et conceptuelle des formes verbales du français contemporain : a la croisée du passé simple et de l’imparfait, du futur et du conditionnel, les concepts «potentiel» et «défini» iconSacré Art Contemporain : Art, Art Sacré, Art contemporain : un hold up sémantique
«contemporains» à ceux qui poursuivaient une modernité ouverte. Un livre excellent et très pédagogique, dans lequel on découvre les...

Analyse formelle et conceptuelle des formes verbales du français contemporain : a la croisée du passé simple et de l’imparfait, du futur et du conditionnel, les concepts «potentiel» et «défini» iconLa théorie du chaos est pour les mathématiciens une théorie comme une autre, née au XX e
«détermine» le lieu précis où le ballon va tomber, I e., par expérience, IL analyse deux instants passé et présent du ballon et IL...

Analyse formelle et conceptuelle des formes verbales du français contemporain : a la croisée du passé simple et de l’imparfait, du futur et du conditionnel, les concepts «potentiel» et «défini» iconComposition portant sur l’évolution générale politique, économique...
«En quoi les concepts de smart cities sont-ils des «directions» souhaitables pour l’élaboration de nos villes du futur ?»

Analyse formelle et conceptuelle des formes verbales du français contemporain : a la croisée du passé simple et de l’imparfait, du futur et du conditionnel, les concepts «potentiel» et «défini» iconPrix litteraire des lycees professionnels du haut rhin : comment...
«L’enseignement du Français n’est pas pensé comme une simple transmission de connaissance mais comme un des lieux majeurs de la formation...

Analyse formelle et conceptuelle des formes verbales du français contemporain : a la croisée du passé simple et de l’imparfait, du futur et du conditionnel, les concepts «potentiel» et «défini» iconLe programme intitulé «Nachhaltig Wirtschaften»
«Nachhaltig Wirtschaften» (les économies durables) lancé par le ministère des transports, de l'innovation et de la technologie (bmvit)...

Analyse formelle et conceptuelle des formes verbales du français contemporain : a la croisée du passé simple et de l’imparfait, du futur et du conditionnel, les concepts «potentiel» et «défini» iconRésumé : Mobilisant les travaux de Boltanski et Thévenot, ce travail...

Analyse formelle et conceptuelle des formes verbales du français contemporain : a la croisée du passé simple et de l’imparfait, du futur et du conditionnel, les concepts «potentiel» et «défini» icon2 les propositions fondamentales de la sociologie économique
«étudie les faits économiques mais en apportant l’éclairage donné par l’analyse sociologique»; appuie sur des méthodes qui sont celles...

Analyse formelle et conceptuelle des formes verbales du français contemporain : a la croisée du passé simple et de l’imparfait, du futur et du conditionnel, les concepts «potentiel» et «défini» iconL’architecture sous toutes ses formes
«beau» à voir, voilà ce qu’est l’architecture. Cela dépasse la simple nécessité de protection, mais permet aux Hommes d’exprimer...

Analyse formelle et conceptuelle des formes verbales du français contemporain : a la croisée du passé simple et de l’imparfait, du futur et du conditionnel, les concepts «potentiel» et «défini» iconGénétique et société : une lecture de l’innéisme contemporain 1
«génétique des populations». Et, bien entendu, IL ne passe pas une semaine sans qu’un chercheur, ou qu’un journal, déclare qu’on...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com