1 Répondre aux défis énergétiques et environnementaux





télécharger 69.71 Kb.
titre1 Répondre aux défis énergétiques et environnementaux
date de publication10.12.2019
taille69.71 Kb.
typeDocumentos










Inauguration de la première tranche de PREDIS,

centre d’innovation et de formation sur l’énergie distribuée


Dossier de presse

Novembre 2006

Contacts presse : Florent GOT – 06 85 24 89 61 – florent.got@inpg.fr

www.inpg.fr

Sommaire


1 Répondre aux défis énergétiques et environnementaux 3

2 Qu’est-ce que PREDIS ? 3

3 Un centre de formation, de recherche et de partenariats industriels 3

4 Un centre de structuration de la filière énergétique 4

5 Un ensemble de plateformes et de démonstrateurs 4

6 Des plateformes de formation et de recherche 4

7 Des démonstrateurs développés grâce à une stratégie d’alliances et de partenariats industriels 5

8 Structurer les initiatives régionales et locales 6

9 Le pôle de compétitivité Tennerdis 6

10 Les grands programmes régionaux et locaux 6

11 Le comité stratégique de PREDIS 6

12 Un projet emblématique de l’écosystème grenoblois 7

13 Budget et calendrier 7

Annexes 9

L’Institut National Polytechnique de Grenoble 10

Le pôle de compétitivité Tenerrdis 11

L’initiative européenne Concerto 13

Hychain Mini Trans 13


L’énergie est un secteur économique en complète mutation. Le réchauffement climatique a un impact croissant sur l’environnement. Face à ces bouleversements, l’INP Grenoble a engagé, le 15 novembre 2004, la création du centre PREDIS (Plateforme de recherche et d’enseignement sur l’énergie distribuée).

1 Répondre aux défis énergétiques et environnementaux


La mission de PREDIS est de regrouper, en un même lieu, tous des acteurs de la filière énergie pour préparer ensemble les grands défis de demain. PREDIS vise ainsi à :

- accompagner le développement durable de l’Isère : projet fédérateur autour de l’énergie, PREDIS va regrouper et mobiliser tous les acteurs de la filière, en contribuant à l’adaptation des entreprises aux évolutions du marché et surtout aux nouveaux métiers de l’énergie. Pour permettre d’ancrer durablement les emplois dans le bassin Rhône alpin ;

- développer de nouvelles technologies de l’énergie pour répondre aux nouveaux impératifs économiques et politiques. Les exigences de la mondialisation et les nouveaux contours géopolitiques des dépendances énergétiques conduisent les filières énergétiques à faire évoluer leurs technologies et à préparer les ruptures technologiques. PREDIS sera le lieu de développement et de diffusion de ces nouvelles technologies de l’énergie.

- intégrer des exigences environnementales de plus en plus sévères. Pour lutter contre l’augmentation inquiétante de la température moyenne de la planète, il est impératif de réduire notablement la production d’éléments carbonés dans l’atmosphère. Au travers de ses différentes plateformes, PREDIS offrira des espaces de réflexion et d’actions qui permettront d’intégrer les dimensions technologiques, économiques et sociétales de ce défi environnemental.

2 Qu’est-ce que PREDIS ?


PREDIS répond aux mutations en cours du secteur énergétique par une offre structurée en formation, recherche et diffusion de l’innovation, pour appréhender globalement la production décentralisée de l’énergie, son utilisation et la gestion marchande et intelligente des réseaux.

3 Un centre de formation, de recherche et de partenariats industriels


PREDIS est, avant tout, un outil expérimental représentant, à son échelle, un réseau d’énergie reconfigurable, qui relie des sources d’énergie réparties à différents usages ou charges par un système de supervision. PREDIS simule une multitude d’environnements opérationnels pouvant être très complexes, pour :

- former les élèves – ingénieurs de l’INP Grenoble, en formation initiale ou continue, aux nouvelles technologies de l’énergie, pour les préparer à de nouveaux métiers, en particulier dans la filière « systèmes énergétiques et marchés ».

- devenir un centre de recherche et d’innovation pour :

* répondre, par de nouveaux développements technologiques, aux besoins des industriels. Les projets REFLEX et SOLUTION PV, récemment labellisés par le pôle de compétitivité Tenerrdis (Technologies pour les énergies renouvelables en Rhône Alpes) ont déjà intégré l’utilisation de PREDIS ;

* initier des programmes de recherche fondamentale d’envergure européenne, comme le projet INTEGRAL sur les réseaux d’énergie, qui s’appuiera sur PREDIS dans le domaine d’auto cicatrisation des réseaux de distribution ;

- faciliter le développement industriel de projets en partenariat entre laboratoires de recherche et entreprises de l’énergie, aider à la mise au point et à la validation de technologies. PREDIS sera un accélérateur des processus de valorisation industrielle.

4 Un centre de structuration de la filière énergétique


PREDIS a pour objectifs :

- d’accroître la visibilité et la lisibilité d’une communauté d’acteurs économiques et institutionnels autour de l’énergie, qui participeront à de grands projets européens de démonstration de l’utilisation de l’énergie dans le transport et l’habitat (Hychain et Concerto) ;

- de créer un club utilisateurs, en particulier les TPE et PME ;

- de diffuser les innovations technologiques énergétiques par des colloques, des journées techniques et des espaces vitrines, en y associant étroitement les agences et associations déjà impliquées dans la promotion des énergies renouvelables et la maîtrise des consommations.

5 Un ensemble de plateformes et de démonstrateurs

6 Des plateformes de formation et de recherche


PREDIS regroupe plusieurs plateformes technologiques de formation et de recherche :

- quatre plateformes existantes réhabilitées :

* Pilotage / commande et réseaux,

* Electronique de puissance et traitement de l’énergie,

* Automatique, instrumentation et signaux,

* Electronique et instrumentations associées.

- quatre nouvelles plateformes seront construites :

* Production décentralisée d’énergie,

* Supervision et salle des marchés,

* Usages de l’énergie,

* Energie nomade.

- deux nouvelles plateformes déportées et pilotées à distance complèteront le dispositif. Ces deux plateformes mettent en avant la nécessaire ouverture de PREDIS à tous les acteurs du secteur énergétique dans un premier temps au niveau régional, puis national et à terme européen :

* Générateurs électrochimiques et stockage de l’énergie (localisés à l’INP Grenoble - ENSEEG),

* Micro turbines hydrauliques (localisées à l’INP Grenoble - ENSHMG).

- deux plateformes diffusion et de transfert sont destinées à créer un environnement d’échanges propices à l’innovation et à la créativité entre les mondes académique et économique et à la diffusion des connaissances :

* Médiathèque de l’énergie et Observatoire des Nouvelles Technologies de l’Energie,

* Espace associatif pour étudiants et professionnels.

7 Des démonstrateurs développés grâce à une stratégie d’alliances et de partenariats industriels


PREDIS veut appréhender de façon globale les enjeux technologiques et économiques du marché de l’énergie au travers de démonstrateurs intervenant sur l’ensemble de la chaîne énergétique allant de la production aux usages en passant par les réseaux. Ils sont développés en partenariat avec les industriels du secteur et se situent à proximité immédiate des plateformes de formation et de recherche.

On dénombre aujourd’hui une dizaine de démonstrateurs répartis sur les trois thèmes structurants de PREDIS :

- la production décentralisée d’énergie : l’objectif est d’équiper PREDIS d’un panel représentatif et non sélectif de sources d’énergie réparties. Chaque source participera à un ou plusieurs démonstrateurs. Les premières installations programmées dès 2006-2007 concernent :

* un générateur pile à combustible de type Roller pack et un générateur pile à combustible pour véhicule hybride (projet Hychain), tous deux en partenariat avec AXANE,

* un cœur de pile à combustible (labellisé par le réseau PACO) situé dans les locaux de l’INP Grenoble - ENSEEG,

* un générateur photovoltaïque en partenariat avec PHOTOWATT,

* une turbine à gaz fonctionnant en trigénération d’énergie en collaboration avec GEG.

- la maîtrise des réseaux : il s’agit ici d’aborder les problématiques des réseaux du futur en se donnant les moyens à la fois d’un réseau physique pour mettre en avant les verrous techniques et technologiques des domaines de l’électronique de puissance et du contrôle / commande et d’un réseau numérique pour appréhender des situations de réseaux hautement complexes. Plusieurs réalisations sont déjà en cours de définition, portées par les chercheurs des laboratoires d’Automatique (LAG) et d’Electrotechnique (LEG) de Grenoble et les industriels du GIE/IDEA :

* un réseau flexible électrique reliant les différentes sources et charges présentes dans PREDIS en partenariat avec EDF/DTG,

* un système de supervision répondant à des besoins de diagnostic, de surveillance et d’optimisation de l’énergie en collaboration avec ATOS ORIGIN, GEG, et dans le cadre du projet Concerto OPAC 38,

* un micro réseau numérique ARENE, déjà existant, à interfacer avec les sources et charges réelles de PREDIS, en partenariat avec EDF,

* un démonstrateur onduleur, avec MGE UPS Systems, visant à optimiser le rendement et à améliorer la qualité de l’énergie produite par des sources réparties.

- les usages de l’énergie, en particulier les technologies développées pour les bâtiments à énergie positive, domaine d’actions prioritaire pour répondre aux enjeux environnementaux et économiques de demain. Cette thématique, au cœur de la stratégie du Conseil Régional Rhône-Alpes, sera illustrée dans PREDIS par diverses installations :

* DOMINERGIE, animé par le conseil de développement de l’agglomération grenobloise et développé dans le cadre du projet de challenge énergétique de type Solar Decathlon,

* un «espace modèle », porteur d’un large éventail de nouvelles technologies de l’énergie et par suite d’innovations sur l’éclairage performant (en partenariat avec Schneider Electric), la gestion de la consommation de l’énergie dans la domotique (en collaboration avec le Centre Scientifique et Technique du Bâtiment), et pour un futur plus lointain, la climatisation magnétique et solaire.

D’autres domaines d’actions, comme la qualité de l’énergie, la microgénération et le véhicule électrique seront intégrés dans une tranche ultérieure de PREDIS.

Sur la durée de la réalisation de PREDIS (2006 – 2008), les partenaires industriels de l’INP Grenoble apportent une contribution financière pour l’étude et la réalisation de ces démonstrateurs sous forme de mise à disposition de personnel pour dimensionner ces équipements, de mise à disposition de matériels, de dons de matériels et de versement de la taxe d’apprentissage (voir schéma ci-dessous).


8 Structurer les initiatives régionales et locales

9 Le pôle de compétitivité Tennerdis


PREDIS, labellisé par Tenerrdis le 9 mars 2006, est la plateforme structurante du programme « gestion des réseaux et production d’énergie distribuée » de ce pôle de compétitivité. A ce titre, PREDIS est un outil expérimental ouvert à tous les acteurs du pôle et éligible aux projets financés.

10 Les grands programmes régionaux et locaux


Les collectivités territoriales mettent en avant l’importance à donner aux usages de l’énergie et aux technologies basse consommation dans les futurs projets sur l’énergie. PREDIS participe déjà activement aux actions locales des grands projets de démonstration lancés à l’échelle européenne, comme Hychain et Concerto.

PREDIS est également intégré dans les différents projets structurants de la région Rhône Alpes, que ce soit au travers du cluster régional « énergie renouvelable - efficacité énergétique », du Plan Energie du Conseil général de l’Isère ou du Plan Climat de Grenoble Alpes Métropole.

11 Le comité stratégique de PREDIS


Les grandes orientations stratégiques de PREDIS sont définies par un comité composé des principaux acteurs de la formation (4 sièges), de la recherche (4 sièges), de l’industrie (4 sièges) et des collectivités territoriales (4 sièges). Ce comité stratégique est présidé par une personnalité extérieure et il se réunit au moins une fois par an.

12 Un projet emblématique de l’écosystème grenoblois


PREDIS rassemble les compétences multidisciplinaires des étudiants de l’INP Grenoble et des universités grenobloises Joseph Fourier et Pierre Mendès-France, des chercheurs du bassin grenoblois, des équipes mixtes d’universitaires et d’industriels du GIE IDEA (Inventer la Distribution Electrique de l’Avenir), des industriels des filières énergétiques et des collectivités territoriales de la région Rhône-Alpes.

Au cœur du campus universitaire de Saint Martin d’Hères (50 000 étudiants, 4 universités, une centaine de laboratoires), PREDIS s’appuie sur :

- les compétences de trois écoles d’ingénieurs grenobloises impliquées dans le domaine de l’énergie : l’INP Grenoble – ENSIEG (Energie et Traitement de l’information), ENSHMG (Fluides, Mécanique, Environnement) et ENSEEG (Matériaux, Electrochimie, Génie des procédés)

- les chercheurs et enseignants chercheurs de l’INP Grenoble, de l’Université Joseph Fourier et du CNRS ;

- les partenariats avec le CEA (Commissariat à l’Energie Atomique), les industriels de l’énergie et les collectivités territoriales.

13 Budget et calendrier


Le coût du projet PREDIS est de 9 millions d’euros, financés par l’INP Grenoble à hauteur de 3 millions d’euros, les Collectivités territoriales pour 3 millions d’euros, les industriels partenaires pour 1 million d’euros, la Délégation régionale à la Recherche et la Technologie (DRRT) Rhône – Alpes pour 0,5 million d’euros et enfin par les agences pour 1,5 millions d’euros.

Il se répartit selon les 6 principaux postes suivants :

Poste 1 : études préliminaires conduites en 2004 et 2005 sur un financement de l’INP Grenoble ;

Poste 2 : réhabilitation d’un bâtiment existant avec maîtrise d’ouvrage de l’INP Grenoble. Elle a démarrée dans sa phase opérationnelle fin 2005 par le choix d’un Assistant à la maîtrise d’ouvrage HQE (Haute Qualité Environnementale) et du maître d’œuvre (Arche 5) assisté d’un bureau d’études (Girus). Le projet immobilier porte sur la rénovation et la requalification de 2500 mètres carrés de locaux existants et la création de nouveaux espaces dans une démarche HQE souhaitée « exemplaire ». Les travaux se dérouleront en deux tranches avec une première tranche qui se termine en novembre 2006.

Ce volet est financé pour l’essentiel par l’INP Grenoble, la Métro, le Conseil général de l’Isère et l’ADEME (Association pour le Développement et la Maîtrise de l’Energie) pour la partie HQE.

Postes 3 et 4 : réalisation des démonstrateurs et plateformes de PREDIS. Une première tranche se termine mi 2006 et une deuxième tranche sera conduite en 2007 pour compléter le dispositif existant. Cette partie, qui est la plus innovante de PREDIS porte sur 4,4 millions d’euros, financés par les 3 collectivités territoriales (Région, Département, Agglomération), les industriels, et la DRRT.

Postes 5 et 6 : management du projet et main d’œuvre nécessaire à la mise en place des opérations spécifiques autour des plateformes et démonstrateurs, de l’observatoire des énergies, de la médiathèque. Ils totalisent un montant de 2,3 millions d’euros financés pour l’essentiel par l’INP Grenoble et ses tutelles









Inauguration de la première tranche de PREDIS,

centre d’innovation et de formation sur l’énergie distribuée

Annexes





L’Institut National Polytechnique de Grenoble




L’une des plus grandes universités technologiques d’Europe

Avec ses écoles d’ingénieur et ses laboratoires, l’INP Grenoble est un acteur majeur de la formation, la recherche et le développement industriel avec un savoir-faire de plus de 100 ans (houille blanche, électricité…). L’INP Grenoble est acteur incontournable de l’attractivité scientifique et économique mondiale de Grenoble, membre fondateur de Minatec – complexe dédié aux micro et aux nanotechnologies, et des pôles de compétitivité Minalogic (Micro et Nanotechnologies Logiciels Grenoble Isère Compétitivité) et Tenerrdis (Energies Renouvelables Rhône-Alpes Drôme Isère Savoie).
Fiche d’identité

Président

Paul Jacquet

Chiffres clés

5 200 étudiants dont 20 % d’étudiants étrangers ;

1 100 ingénieurs et 170 doctorants diplômés chaque année ;

30 000 ingénieurs en activité dans le monde ;

20 start-ups créées en 5 ans ;

38 laboratoires ;

1 100 personnels ;

113 millions d’euros de budget consolidé ;

140 000 mètres carrés de locaux implantés sur 5 sites dans l’agglomération grenobloise et à Valence.

6 pôles de compétences

Energie

Environnement,

Information et communication

Matériaux

Micro et nanotechnologies,

Systèmes de production.

10 formations d'ingénieurs dans des domaines clés

Énergie et traitement de l’information (ENSIEG)

Fluides, mécanique et environnement (ENSHMG)

Génie industriel (ENSGI)

Industries papetières et graphiques (EFPG)

Électronique et technologies de l’information (ENSERG)

Informatique et mathématiques appliquées (ENSIMAG)

Matériaux, électrochimie et génie des procédés (ENSEEG)

Physique appliquée et génie nucléaire (ENSPG)

Systèmes industriels avancés (ESISAR)

Télécommunications (ENSIMAG-ENSERG)

3 formations internationales

Master sur les nanotechnologies pour les systèmes intégrés (INP Grenoble, Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne, Politecnico di Torino)

Master « Ingénierie des systèmes de communication » (INP Grenoble, Politecnico di Torino)

Programme de Formation d’Ingénieurs d’Excellence du Vietnam (Instituts Polytechniques de Hanoi, Danang et Hô Chi Minh Ville, et 8 établissements français : INP Grenoble, INSA Lyon, ENPC, ECP, ENSMA, INPT, ENST Bretagne, lycée Louis le Grand)


Avec l’INP Grenoble, partageons l’innovation !
Institut National Polytechnique de Grenoble – 46 avenue Félix Viallet – 38031 GRENOBLE Cedex 1

Tél. : 04 76 57 45 00 – www.inpg.fr



Le pôle de compétitivité Tenerrdis


Le pôle TENERRDIS (énergies renouvelables Rhône-Alpes, Drome, Isère, Savoie pour le développement des nouvelles Technologies de l'énergie) a pour objectif de développer les recherches et les projets de valorisation industrielle dans les nouvelles technologies de l'énergie. Pour permettre à la France de disposer d'énergies renouvelables et efficaces, capables de répondre, sans effet de serre, à l'accroissement de la consommation planétaire.

Cinq programmes visant des marchés de masse :

* Image solaire et bâtiment : réaliser des bâtiments à énergie positive, c'est-à-dire producteurs d'énergie, en améliorant leur efficacité énergétique et en ayant recours à l'énergie solaire photovoltaïque (électricité) et thermique (eau chaude, chauffage, pompe à chaleur et climatisation)

* Gestion des réseaux : améliorer l'efficacité et la sûreté des réseaux de distribution d'énergie en tenant compte de la diversité des sources d'énergie et de la capacité des usagers à produire et donc à revendre de l'électricité

* Biomasse : Produire des carburants, de l'électricité et de l'hydrogène à partir de la filière de traitement de la biomasse

* Hydrogène et piles à combustible : stocker, via les piles à combustibles, l'hydrogène produite à partir de différentes sources énergétiques afin d'être utilisée dans le domaine des services (télécommunications) et des transports

* Hydraulique : augmenter le rendement des parcs installés, satisfaire aux normes environnementales, développer la mini-hydraulique et se positionner sur de grands marchés étrangers

Gouvernance du pôle : le Club de Gouvernance définit la stratégie et la mise en place des projets du pôle TENERRDIS. Il est composé de :

* six industriels de la filière des nouvelles technologies de l'énergie

Alstom Power Environment, représenté par Maryse François, Directrice ingénierie et R&D

CIAT, représenté par Jean-Pierre Picolet, Directeur stratégie et développement International

Gaz de France, représenté par Marc Florette, Directeur, Direction de la recherche

MGE UPS SYSTEMS, représenté par Claude Graff, Président

Tenesol (ex-Total Energie), représenté par Roland Barthez, Directeur général

Thales, représenté par Daniel Briquet, Directeur Business unit Nucléaire, défense et déchets,

* trois centres de recherche scientifiques et académiques

Le CEA représenté par Jean Therme, Directeur de la recherche technologique

L'Institut National Polytechnique de Grenoble, représenté par Paul Jacquet, Président

L'Université de Savoie, représenté par Claude Jameux, Président

* une collectivité territoriale

Le Conseil général de la Savoie, représenté par Jean-Pierre Vial, Président

* un invité permanent

Le Conseil régional Rhône-Alpes, représenté par Henri Montès, Directeur de la recherche technologique

Site web : www.tenerrdis.org



L’initiative européenne Concerto


Concerto est une initiative majeure de l’Union européenne qui vise à soutenir les collectivités locales dans le développement de projets concrets durables et à forte efficacité énergétique. Ces collectivités peuvent être déjà créées ou non, et elles doivent rechercher à améliorer leurs performances énergétiques.

Les collectivités soutenues par Concerto mettront en place une politique énergétique complètement intégrée, qui passe par un recours substantiel aux sources d’énergies renouvelables avec des systèmes et des technologies innovantes pour réduire la consommation d’énergie et améliorer la qualité de vie des citoyens.

Le financement européen des projets « Concerto », est de l’ordre de 5 à 15 millions d’euros, et couvre jusqu’à 35 % des coûts des projets éligibles, dans le cadre du 6ème Programme Cadre de Recherche et Développement, pour des actions de validation et de diffusion à l’échelle européenne, qui impliquent l’application concrète de technologies sur des énergies nouvelles, renouvelables et efficaces.

Site web : http://ec.europa.eu/dgs/energy_transport/rtd/concerto/index_en.htm



Hychain Mini Trans


Le Projet HYCHAIN MINI-TRANS est un projet intégré financé par le 6ème Programme Cadre de Recherche et Développement de l’Union européenne. C’est l’un des projets majeurs de la Division Transports et Energie de la Commission européenne et le premier programme de démonstration de cette taille à être mis en œuvre. Il a une durée de 5 ans et Air Liquide coordonne un réseau de 24 partenaires européens.

HYCHAIN MINI-TRANS permettra aux citoyens de quatre regions de la Communauté européenne de tester un ensemble de plus de 150 véhicules urbains à piles à hydrogène, y compris des voitures et des minibus utilitaires, des chaises roulantes, des scooters et des vélos motorisés. Ce projet visera également à démontrer la faisabilité de circuits logistiques innovants pour la distribution d’hydrogène. Plus de 2 000 cylindres d’hydrogène pressurisés, de 2 à 20 litres, seront rendus opérationnels. Les conducteurs échangeront leurs cylindres vides contre des cylindres pleins dans des centres de distribution dédiés.

Les quatre régions partenaires sont : Rhône-Alpes en France (Agglomération Grenoble Alpes Métropole), Castilla y León en Espagne (Villes de Soria et León), Nord de la Rhénanie et Westphalie en Allemagne (Agglomération d’Emscher-Lippe) et la ville de Modène en Italie.

Site web : www.hychain.org



similaire:

1 Répondre aux défis énergétiques et environnementaux iconAudits énergétiques et environnementaux

1 Répondre aux défis énergétiques et environnementaux icon«Plus d’Europe, de démocratie et de solidarité pour répondre aux...

1 Répondre aux défis énergétiques et environnementaux icon«Les défis énergétiques au début du 21ème siècle : Regards croisés...
«Les défis énergétiques au début du 21 ème siècle : Regards croisés sur l’ue et les nei à la lumière du droit international»

1 Répondre aux défis énergétiques et environnementaux iconNdl=note de lecture en soulignant des clés et mettant en gras des...
«en train de se faire» ( ) quand les connaissances et les compétences visées ne sont pas encore là

1 Répondre aux défis énergétiques et environnementaux iconComme chaque année, et pour répondre aux besoins des personnels de...

1 Répondre aux défis énergétiques et environnementaux iconCe stage concerne les étudiants intéressés par la logistique urbaine...
«Dimensionnement des espaces logistiques et gestion associée dans la distribution urbaine» : Poste Immo et Géodis

1 Répondre aux défis énergétiques et environnementaux iconDroits et taxes applicables aux produits énergétiques

1 Répondre aux défis énergétiques et environnementaux iconSéance I : Comment la Basse-Normandie s’adapte-t-elle aux nouveaux...

1 Répondre aux défis énergétiques et environnementaux iconB. chabot ademe la méthode tec: applications aux projets et programmes énergétiques 31/07/2002

1 Répondre aux défis énergétiques et environnementaux iconSommaire
...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com