Electrique(sge’14) : ef-epf-mge 2014, 8-10 juillet 2014, ens cachan, France Eco-conduite des véhicules : du calcul de la trajectoire idéale à son utilisation lors de l’activité de conduite





télécharger 113.72 Kb.
titreElectrique(sge’14) : ef-epf-mge 2014, 8-10 juillet 2014, ens cachan, France Eco-conduite des véhicules : du calcul de la trajectoire idéale à son utilisation lors de l’activité de conduite
page5/8
date de publication08.12.2019
taille113.72 Kb.
typeDocumentos
1   2   3   4   5   6   7   8

3.2.La contrainte de pollution


Généralement l'éco-conduite est considérée comme un comportement respectueux de l'environnement. Toutefois, à notre connaissance, la plupart des études sur le sujet se restreignent à la consommation d'énergie, sans prendre en compte les émissions de polluants. Dans cette partie du travail nous nous sommes intéressés également aux aspects écologiques de l'éco-conduite [9].

La mesure expérimentale de la consommation d'un cycle de conduite est réalisée à l'aide d'un banc moteur. De plus, les équipements du laboratoire LTE de l'IFSTTAR permettent de déterminer les émissions de polluants pour un cycle complet ainsi qu'en instantané. La combustion dans le moteur thermique d'un véhicule conventionnel n'est jamais parfaite, les produits sont principalement la vapeur d'eau et le dioxyde de carbone, mais aussi le monoxyde de carbone (CO), les hydrocarbures (HC) les oxydes d'azote (NOx) et les particules fines. Ces polluants gazeux et particulaires contribuent au phénomène d'effet de serre et/ou ont des effets négatifs sur la santé.

Les données présentées dans le tableau 3 résultent de tests de parcours routiers réalisés au banc moteur pour un cycle original et un cycle « éco » obtenu uniquement en minimisant la consommation d'énergie. Le moteur est celui de la Peugeot 308 (EP6, moteur essence) respectant la norme Euro IV qui limite les valeurs d'émission de CO, HC et NOx pour le cycle de test (NEDC). Les résultats du cycle « éco » sont présentés en comparaison de ceux du cycle original et des valeurs d'émission de la norme Euro IV (tableau 3).

Tableau. Consommation et émission des cycles original et « éco »



Ces résultats montrent qu'en appliquant le cycle « éco » nous avons réussi à diminuer la consommation de carburant de 9.0 L/100km à 6.5 L/100km. Les émissions de CO2, qui sont généralement proportionnelles à la quantité de carburant consommé, ont effectivement également diminués. Par contre les émissions de CO et de HC ont augmenté considérablement : alors que le niveau moyen d'émission de CO pour le cycle original est de 2,06 g/km, il est de 5,78 g/km pour le cycle éco. De même si les émissions de HC respectent les limites de la norme Euro IV pour le cycle de base, elles dépassent la valeur maximale admissible avec le cycle éco. Enfin, la mesure des NOx donne des valeurs trop faibles pour être exploitables. Ces constatations révèlent qu'une conduite économique n'est pas nécessairement écologique et qu'il faut donc ajouter la prise en compte des émissions dans l'algorithme d'optimisation.

Nous avons étudié le fonctionnement du moteur thermique et ses émissions de polluants pour identifier la cause de l'augmentation des CO et HC dans le cycle optimisé. En examinant les valeurs des émissions dans l’espace couple-vitesse du moteur,nous avons identifié une zone de haute densité d’émissions à des couples très élevés. Pour déterminer la trajectoire de vitesse qui diminue l'impact environnemental du véhicule, une nouvelle fonction de coût a été définie :



(12)

Avec






(13)

En prenant en compte la zone critique des surémissions, la valeur de a été fixée à 0,85. Cette nouvelle fonction de coût a comme résultat une restriction du couple du moteur. Nous nommerons le cycle, qui minimise cette fonction coût, cycle éco2 par référence à son intérêt économique et écologique. Une comparaison entre les cycles originaux, écoet éco2 est détaillée dans la figure9.



Fig.9 Consommations et émissions comparées du cycle original, éco (economic) et éco2 (ecologic).

Nous constatons que suite à la prise en compte de la contrainte de pollution dans le critère, les émissions de CO et de HC sont revenues à des valeurs comparables au cycle original alors que la consommation n’a que légèrement augmenté par rapport au cycle éco idéal.

Les résultats instantanés montrent que les changements du profil de vitesse entre le cycle éco et éco2 sont minimes,en revanchela sélection des rapports optimaux a sensiblementchangé.
1   2   3   4   5   6   7   8

similaire:

Electrique(sge’14) : ef-epf-mge 2014, 8-10 juillet 2014, ens cachan, France Eco-conduite des véhicules : du calcul de la trajectoire idéale à son utilisation lors de l’activité de conduite iconRésumé : La recherche présentée ici a été conduite en vue de comprendre...

Electrique(sge’14) : ef-epf-mge 2014, 8-10 juillet 2014, ens cachan, France Eco-conduite des véhicules : du calcul de la trajectoire idéale à son utilisation lors de l’activité de conduite iconEco-conduite

Electrique(sge’14) : ef-epf-mge 2014, 8-10 juillet 2014, ens cachan, France Eco-conduite des véhicules : du calcul de la trajectoire idéale à son utilisation lors de l’activité de conduite iconParcours ens cachan (1987-1990)
«Incertitude, Institutions, Interactions» juillet 2008, Université Montpellier 1

Electrique(sge’14) : ef-epf-mge 2014, 8-10 juillet 2014, ens cachan, France Eco-conduite des véhicules : du calcul de la trajectoire idéale à son utilisation lors de l’activité de conduite iconParcours ens cachan (1987-1990)
«Incertitude, Institutions, Interactions» juillet 2008, Université Montpellier 1

Electrique(sge’14) : ef-epf-mge 2014, 8-10 juillet 2014, ens cachan, France Eco-conduite des véhicules : du calcul de la trajectoire idéale à son utilisation lors de l’activité de conduite iconRegards sur la loi de juillet 2014 relative l’ess en France
«l’incertitude sur l’objet des politiques publiques [qui] renforce l’incertitude sur le périmètre de l’Economie sociale, sur son...

Electrique(sge’14) : ef-epf-mge 2014, 8-10 juillet 2014, ens cachan, France Eco-conduite des véhicules : du calcul de la trajectoire idéale à son utilisation lors de l’activité de conduite iconConcours Sciences sociales ens cachan 2014
«échelles» de la compétition (interindividuelle, intra-groupes, inter-groupes) ont trop peu souvent été distinguées, conduisant parfois...

Electrique(sge’14) : ef-epf-mge 2014, 8-10 juillet 2014, ens cachan, France Eco-conduite des véhicules : du calcul de la trajectoire idéale à son utilisation lors de l’activité de conduite iconTh European Forum on Eco-innovation, to be held in Lyon, France, on 1 and 2 December 2014

Electrique(sge’14) : ef-epf-mge 2014, 8-10 juillet 2014, ens cachan, France Eco-conduite des véhicules : du calcul de la trajectoire idéale à son utilisation lors de l’activité de conduite iconVeille technologique : Métiers du tourisme et de l’alimentation mise à jour juillet 2014
«Le goût et l'alimentation dans l'Antiquité» Dossier d'Archéologie mars / avril 2014

Electrique(sge’14) : ef-epf-mge 2014, 8-10 juillet 2014, ens cachan, France Eco-conduite des véhicules : du calcul de la trajectoire idéale à son utilisation lors de l’activité de conduite iconDécret n° 2014-1571 du 22 décembre 2014 relatif à l'agence Business France

Electrique(sge’14) : ef-epf-mge 2014, 8-10 juillet 2014, ens cachan, France Eco-conduite des véhicules : du calcul de la trajectoire idéale à son utilisation lors de l’activité de conduite iconL'examen bep de la spécialité msa (Métiers des Services Administratifs)...
«appréciation» renseigné par le professeur sous l'autorité duquel l'activité a été conduite






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com