Résumé Le conflit apparent entre documentaliste et informaticien dans le cadre de projet de systèmes d'information a des causes multiples : ce sont des professions nécessitant des compétences variées et communes pour certaines,





télécharger 317.05 Kb.
titreRésumé Le conflit apparent entre documentaliste et informaticien dans le cadre de projet de systèmes d'information a des causes multiples : ce sont des professions nécessitant des compétences variées et communes pour certaines,
page2/12
date de publication08.12.2019
taille317.05 Kb.
typeRésumé
1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   12

Introduction


Ce mémoire a été rédigé dans le cadre de mon DESS en Ingénierie de l'information de l'INTD.

C’est au cours de cette année de DESS que j’ai pris conscience de la façon dont les documentalistes (de façon générale pour ne vexer personne !) voyaient les « informaticiens » comme des êtres évoluant dans un monde étrange et parlant souvent une langue inconnue. Cet éloignement pouvant mener à l’échec de projets documentaires voire à des conflits de territoires professionnels.

J’ai été d’autant plus sensible à cet état de fait que j’ai travaillé pendant 8 ans dans des milieux où l’informatique est un outil de base, celui de l’électronique et l’informatique industrielle en tant qu’ingénieur diplômé en génie électrique. Informaticienne donc, pour les personnes que j’ai côtoyées au cours de cette année, alors que je ne m’étais jamais considérée comme telle. Il était toutefois certain que mes compétences en informatique me donnaient une aisance pour aborder un outil logiciel, quel qu’il soit, avec plus de sérénité que beaucoup de mes consœurs.

Ayant moi-même au cours de mon expérience professionnelle, été en contact (parfois rudement) avec divers services informatiques, ayant géré des projets contenant une part de développement informatique, je comprends tout à fais la crispation qui peut exister face à des personnes très marquées par leur domaine de compétence, l’informatique.

C’est ce sentiment d’être un peu entre deux mondes et la prise de conscience de l’intérêt de cette position pour certaines missions en ingénierie de l’information qui m’ont amené à observer ces deux mondes, leurs interactions et leurs complémentarités.

Mon travail pour ce mémoire a tout d'abord consisté en un relevé de la littérature scientifique – francophone et anglo-saxonne – sur les métiers de documentaliste et d’informaticien, leurs évolutions ces dernières années qui les ont menés à collaborer de plus en plus souvent dans certains champs d’activité. Le premier chapitre présente les résultats de cette revue.

Dans le deuxième chapitre, c’est en tant que documentaliste stagiaire chez Air France que j’ai observé les relations documentaliste / services informatiques. Le compte rendu d’un entretien avec l’un des « chefs d’orchestre » des systèmes d’information de l’entreprise complète mes observations.

Dans le troisième chapitre, nous verrons « le règne de l’idéologie informationnelle » ou comment, à travers cette étude, émerge une nouvelle représentation où « l’information » est plus que jamais parée de tous les pouvoirs et sa maîtrise devient un enjeu stratégique pour les managers d’organisation. Cette course, parfois effrénée, souvent menée à grand renfort d’investissements informatiques ne risque-t-elle pas de négliger l’importance de l’intelligence humaine dans la création et l’utilisation des données ? Les organisations ne risquent-elles pas d’être aveuglées par le mythe de la perfection venant d’une information absolument maîtrisée ?

Partie 1:
L'opposition documentaliste versus informaticien

1.1Deux professions aux facettes mulitples


Il existe une quantité de façons d’appréhender ces deux métiers, au point que les dénominations de « documentaliste » ou d’ « informaticien » ne donnent pas une vision toujours très précise des champs d’activités que l’une et l’autre de ces deux professions recouvrent. Je vais donc tenter d’en préciser les contours en croisant les compétences nécessaires à l’exercice de ces deux professions.

1.1.1Qu'est ce qu'un documentaliste ?


Le documentaliste est la personne qui, dans une organisation, a pour mission de chercher et de trouver l’information à usage professionnel, la traiter pour accroître ses qualités d’usage, la gérer, la rendre facilement accessible et la transmettre à ceux qui en ont besoin, usagers ou clients.

Pour définir les métiers de la documentation, je vais me reporter à l’euroréférentiel des compétences et des qualifications des professionnels de l’information – documentation (I&D) établit par l’ECIA. [1] – [3] 1

L’ECIA (Conseil européen des associations de l’information-documentation) est une association regroupant des associations de l’Union européenne qui promeuvent les métiers de l’information documentation. On peut déjà noter que c’est le terme d’information-documentation qui est préféré au mot documentaliste2.

Le référentiel de compétences et d’aptitudes identifie 33 domaines de compétences réparties en 5 groupes et 20 aptitudes. De plus, 4 niveaux ont été identifiés pour définir un niveau de qualification, de l’utilisation simple d’outils mis à disposition à la capacité de concevoir de nouveaux outils et processus. (Pages 10-11)

Trente-trois domaines de compétence Vingt principales aptitudes

Le volume 2 du référentiel [3] propose une répartition sur 4 niveaux des professions de l’information-documentation en se basant sur le degré de maîtrise des outils documentaires, l’autonomie dans les activités documentaires et la complexité des opérations à mener.

J’ai choisi, pour mon étude, de m’intéresser spécifiquement aux niveaux 3 et 4 qui correspondent en France à un Bac + 5 en documentation avec quelques années d’expérience professionnelle.

Niveau 3 :

Manager en information-documentation

Professionnel connaissant toutes les techniques du métier, il sait en parler et les utiliser. Il est capable d’interpréter une situation, de porter un jugement impliquant une adaptation à la tâche, de créer un outil.

Niveau 4 :

Expert en information-documentation

Professionnel maîtrisant la méthodologie, ce qui lui permet de concevoir des systèmes nouveaux, d’auditer, de manager l’information dans son entreprise ou dans un réseau.

Tableau 1: Tableau des niveaux 3 et 4 de qualifications I-D établi par l’ECIA

1.1.2Qu'est ce qu'un informaticien ?


Lors de la 6ème biennale de l’éducation et de la formation en juillet 2002, Isabelle COLLET répond à la question posée par ceci : « L'informaticien est celui qui "fait" de l'informatique, terme tout aussi ambigu par ailleurs. Informatique est un néologisme construit à partir des mots information et automatique par P.Dreyfus en 1962. Il s'agit donc d'une discipline qui concerne le traitement automatique de l'information. »

Pour cette étude, afin de comparer des niveaux de qualification équivalents, j’ai choisi d’étudier les qualifications d’un ingénieur en informatique (Bac + 5). Le référentiel que j’ai choisi d’utiliser est celui qui a été établi par le ministère de l’éducation pour la Validation des Acquis par l’Expérience (VAE).[6]

Pour compléter ce référentiel, je me suis également reportée au site du CNISF (Conseil National des Ingénieurs et Scientifiques de France) qui propose la définition suivante de l’ingénieur [5] :

« L’ingénieur est un agent économique :

  • Qui utilise des connaissances et des compétences à dominante scientifique ou technique

  • Pour concevoir, réaliser ou exploiter un système d’organisation de personnes, de données abstraites ou de moyens matériels

  • En vue d’apporter à un besoin exprimé, à partir de critères rationnels convenus, la meilleure réponse possible

  • En prenant en compte les facteurs humains, sociaux et économiques de la société »

L'ingénieur informaticien est donc la personne qui va s'occuper de créer (ou de faire créer) des produits informatiques (logiciels, systèmes d'information, infrastructure réseau...)

1.1.3Des compétences communes


A la lecture des compétences demandées à un ingénieur ou expert en I-D et à un ingénieur en informatique, on voit clairement apparaître des compétences et savoir-être communs, même si les grilles de compétences ne sont pas établies sur le même format. Si l’on rapproche dans un même tableau les diverses compétences requises, on constate qu’en dehors des cœurs de métiers, les compétences sont proches.

Ces deux métiers ont une mécanique commune : concevoir, réaliser ou exploiter un système d’organisation de données et de moyens matériels et humains pour répondre à un besoin et en tenant compte d’un environnement.

Compétences Professionnel de l’ID (ingénieur / expert)

Compétences Ingénieur en informatique

Commentaires

Groupe M – MANAGEMENT :
Management global de l’information – Marketing – Vente et diffusion – Gestion budgétaire – Gestion de projet et planification – Diagnostic et évaluation – Gestion des ressources humaines – Formation et actions pédagogiques

- maîtriser les techniques de management de projet et d'équipe:

management de gestion des données (comptables, industrielles, personnes)

savoir gérer un projet (procédures, moyens humains et matériels, dimension commerciale, budget…)

Si la composante « management » a toujours été très forte dans la profession d’ingénieur de façon générale, elle est encore relativement récente pour les professionnels de l’I-D

Groupe C – COMMUNICATION

Communication orale – Com. écrite – Com. audiovisuelle – Com. par l’informatique – Pratique d’une langue étrangère – Com. interpersonnelle – Communication institutionnelle

- savoir négocier avec des partenaires et des fournisseurs
- maîtriser l'anglais technique
- intégrer la dimension humaine et sociale de l'entreprise dans son activité

- maîtriser les techniques d'animation de réunion

La communication fait partie de la formation d’un ingénieur, quel que soit son domaine.

Groupe T – TECHNOLOGIES

– Conception informatique de systèmes d’information documentaire

– Développement informatique d’applications

– Publication et édition

– Technologies de l’information et de la communication

– Adaptation des nouvelles technologies aux besoins

– connaître les normes et les procédures de sécurité informatique


LE CŒUR DE METIER :
- savoir concevoir un produit ou un service (maintenance) et en assurer la production

- connaître les techniques et technologies ainsi que l'innovation relative à (aux) la spécialité(s)

- savoir adapter les nouvelles technologies aux besoins et prendre en compte l'impact de leur introduction

- connaître l'offre du marché et formuler des solutions

- maîtriser les méthodes et techniques de programmation

- maîtriser les outils de conception, de développement et de maintenance des systèmes d'information

- savoir analyser et formaliser les besoins en traitement de l'information et évaluer les ressources

- connaître les normes et les procédures de sécurité informatique

- maîtriser les concepts et techniques d'architecture des systèmes et réseaux

- maîtriser les technologies, les protocoles, les outils des systèmes de communication et de télécommunications

- maîtriser les techniques de suivi des performances du système (indicateurs, outils, méthodes)

- maîtriser un système d'exploitation et un langage associé

Les niveaux de maîtrise des technologies informatiques n’est évidement pas le même pour les deux professions mais on peut souligner qu’il n’est pas attendu du documentaliste un simple usage des nouvelles technologies mais bien une capacité à concevoir des systèmes, choisir un langage de programmation voire les utiliser pour intervenir sur un système complexe.

LE CŒUR DE METIER
Groupe I – INFORMATION


Relations avec les usagers et les clients – Compréhension du milieu professionnel – Application du droit de l’information – Gestion des contenus et des connaissances – Identification et validation des sources d’information – Analyse et représentation de l’information – Recherche de l’information – Gestion des collections et des fonds – Enrichissement des collections et des fonds – Traitement matériel des documents – Aménagement et équipement – Conception de produits et services

- savoir utiliser, produire et communiquer l'information (recherche, technique d'expression…)


Là encore, le niveau de compétence attendu n’est pas le même. On peut noter que les types de compétences attendues pour les cœurs de métiers sont proches : connaître la législation du domaine, concevoir des produits et des services etc..

APTITUDES
– RELATIONS (autonomie, disponibilité, esprit d’équipe…)
– RECHERCHER
– ANALYSER
– COMMUNIQUER
– GÉRER
– ORGANISER

Non spécifiés

On peut également noter qu’on ne retrouve pas explicitement pour l’informaticien d’aptitudes nécessaires relationnelles d’écoute, d’empathie, alors qu’elles sont indispensables pour un professionnel de l’I-D.

Tableau 2 : Comparatif des compétences ingénieur en I-D vs un ingénieur informatique
1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   12

similaire:

Résumé Le conflit apparent entre documentaliste et informaticien dans le cadre de projet de systèmes d\L'articulation entre bep et baccalauréat professionnel
«compétences professionnelles» en droit et en économie. En revanche, l'acquisition et la mise en pratique des compétences professionnelles...

Résumé Le conflit apparent entre documentaliste et informaticien dans le cadre de projet de systèmes d\Résumé du référentiel d’emploi ou éléments de compétences acquis...
«Droit, gestion et gouvernance des systèmes financiers publics» est à finalité recherche. Elle comporte deux types de débouchés

Résumé Le conflit apparent entre documentaliste et informaticien dans le cadre de projet de systèmes d\Résumé des principales modifications
«Communes» ne sera plus un menu déroulant mais un simple raccourci vers la page «communes» dont les évolutions sont détaillées sur...

Résumé Le conflit apparent entre documentaliste et informaticien dans le cadre de projet de systèmes d\Résumé Ce papier part du constat qu’il existe un décalage significatif...

Résumé Le conflit apparent entre documentaliste et informaticien dans le cadre de projet de systèmes d\Recherche : Pierre-Jean Benghozi Sujet
«s’enfermer» dans la sociologie des professions mais d’utiliser certaines approches institutionnalistes issues de ce champ pour les...

Résumé Le conflit apparent entre documentaliste et informaticien dans le cadre de projet de systèmes d\Résumé Évolution des transports et mobilités africaines sont liés....
«Du taxi au migrant ou l’inverse ! Influences réciproques du transport et de la migration internationale en Afrique de l'Ouest»....

Résumé Le conflit apparent entre documentaliste et informaticien dans le cadre de projet de systèmes d\Résumé : les carrières des hauts fonctionnaires français sont, plus...
«La carrière des diplomates français : entre parcours individuel et structuration collective»

Résumé Le conflit apparent entre documentaliste et informaticien dans le cadre de projet de systèmes d\Résumé du référentiel d’emploi ou éléments de compétences acquis...
«A» des collectivités (directeur financier, directeur général des services, etc.); de chargés d’études et chargés d’évaluation des...

Résumé Le conflit apparent entre documentaliste et informaticien dans le cadre de projet de systèmes d\Les logiciels proposés sont principalement des logiciels gratuits...
«Gestion de l’information touristique» dans le cadre du tronc commun en premier année de bts tourisme et de la deuxième année (approfondissement...

Résumé Le conflit apparent entre documentaliste et informaticien dans le cadre de projet de systèmes d\Les logiciels proposés sont principalement des logiciels gratuits...
«Gestion de l’information touristique» dans le cadre du tronc commun en premier année de bts tourisme et de la deuxième année (approfondissement...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com