Qu’est-ce que l’économie ?





télécharger 39.65 Kb.
titreQu’est-ce que l’économie ?
date de publication05.12.2019
taille39.65 Kb.
typeDocumentos
Qu’est-ce que l’économie ?

Extraits de définitions issues du site de l’INSEE


Qui ? Les acteurs de la production  LES SECTEURS INSTITUTIONNELS

Comment ? Les moyens ou ressources de la production  FACTEURS de PRODUCTION

Quoi ? les formes de la production  LES BIENS ET LES SERVICES

Pour Quoi faire ?  les utilisations de la productionLES « EMPLOIS »


Travail à faire

A. Ajoutez les termes de base répondant aux questions ci-dessus à partir des définitions de l’INSEE

B. Par des flèches rétroactives sur ce schéma, montrez que certains facteurs de production sont aussi le résultat d’une production. Que devient

la production qui ne trouve pas d’usage immédiat ?

C. Commentez : « 5 acteurs mobilisent 3 facteurs qui, lorsqu’ils sont combinés, donnent lieu à la production sous 3 formes essentielles »





















La production… […]

Biens : Les biens sont des objets physiques pour lesquels il existe une demande, sur lesquels des droits de propriété peuvent être établis et dont la propriété peut être transférée d'une unité institutionnelle à une autre au moyen de transactions sur des marchés. Ils sont demandés parce qu'ils peuvent être utilisés pour satisfaire les besoins ou les désirs des ménages ou de la collectivité, ou encore pour produire d'autres biens ou services.
La production et l'échange des biens sont des activités tout à fait séparées. Certains biens peuvent ne jamais être échangés, tandis que d'autres peuvent être achetés et vendus de nombreuses fois. La séparation de la production d'un bien de sa vente ou revente ultérieure est une caractéristique économiquement significative d'un bien qui n'est pas partagée par un service.

Services : Une activité de service se caractérise essentiellement par la mise à disposition d'une capacité technique ou intellectuelle. A la différence d'une activité industrielle, elle ne peut pas être décrite par les seules caractéristiques d'un bien tangible acquis par le client. Compris dans leur sens le plus large, les services recouvrent un vaste champ d'activités qui va du commerce à l'administration, en passant par les transports, les activités financières et immobilières, les activités scientifiques et techniques, les services administratifs et de soutien, l'éducation, la santé et l'action sociale.
En France, dans la pratique statistique, ce vaste ensemble est dénommé « activités tertiaires ». On y distingue le tertiaire marchand (transports, commerce, services aux entreprises, services aux particuliers, activités immobilières et financières) du tertiaire non-marchand (éducation, santé, action sociale, administration...) ; les termes secteurs des services sont alors utilisés de façon plus restrictive puisque limités aux services aux entreprises et aux particuliers.


Les biens et services marchands sont destinés normalement à être vendus sur le marché à un prix calculé pour couvrir leur coût de production. Sont marchands tous les biens et services produits par les branches d'activité marchande, tous les biens et services importés à l'exception de ceux qui sont achetés directement à l'extérieur par les administrations publiques dans le cadre de leurs opérations courantes et par les ménages, et la partie de la production des branches non marchandes des administrations publiques et des institutions privées sans but lucratif au service des ménages. On considère qu'une unité rend des services non marchands lorsqu'elle les fournit gratuitement ou à des prix qui ne sont pas économiquement significatifs. Ces activités de services se rencontrent dans les domaines de l'éducation, de la santé, de l'action sociale et de l'administration.


… ses facteurs (de production)…

Consommation intermédiaire : Valeur des biens et services transformés ou entièrement consommés au cours du processus de production. L’usure des actifs fixes mis en œuvre n’est pas prise en compte ; elle est enregistrée dans la consommation de capital fixe.


Le capital fixe productif comprend les moyens de production relativement durables (dépassant la durée du cycle de production) et participant directement à la fabrication des biens ou à la réalisation de la prestation de service. C’est le cas en particulier des biens d’équipement : machines, outils, bâtiments, matériels de transport,…
Le capital fixe productif se distingue du capital productif circulant, en particulier, par sa durée d’utilisation, ou encore son délai d’immobilisation ou bien encore sa durée de vie par rapport à celle du processus de production.
Un autre critère permet d’affiner cette distinction : le rôle « actif » (en tant que moyen de production) ou « passif » du capital.

Travail : La population active occupée (ou population active ayant un emploi) comprend, au sens du recensement de la population, les personnes qui déclarent être dans l'une des situations suivantes :
- exercer une profession (salariée ou non), même à temps partiel ;
- aider une personne dans son travail (même sans rémunération) ;
- être apprenti, stagiaire rémunéré ;
- être chômeur tout en exerçant une activité réduite ;
- être étudiant ou retraité mais occupant un emploi.


… ses utilisations (comme « emplois » des ressources)…

consommation intermédiaire :

Valeur des biens et services transformés ou entièrement consommés au cours du processus de production. L'usure des actifs fixes mis en œuvre n'est pas prise en compte ; elle est enregistrée dans la consommation de capital fixe.


Investissement :

La formation brute de capital fixe (FBCF) est constituée par les acquisitions moins cessions d'actifs fixes réalisées par les producteurs résidents.
Les actifs fixes sont les actifs corporels ou incorporels issus de processus de production et utilisés de façon répétée ou continue dans d'autres processus de production pendant au moins un an.


La consommation finale : Ensemble de la consommation des ménages. C'est la somme de la dépense de consommation des ménages et des consommations individualisables incluses dans la dépense de consommation finale des Administrations.
La dépense de consommation des ménages se limite aux dépenses que les ménages supportent directement. Elle comprend la part des dépenses de santé, d'éducation, de logement, restant à leur charge, après remboursements éventuels. On y inclut aussi les loyers imputés, que les ménages propriétaires de leur résidence principale se versent implicitement à eux-mêmes.
Les consommations individualisables incluses dans la dépense de consommation finale des Administrations sont celles dont les bénéficiaires peuvent être précisément définis. C'est le cas en particulier des dépenses pour l'éducation et pour la santé. La consommation effective des ménages inclut tous les biens et les services acquis par les ménages résidents pour la satisfaction de leurs besoins, que ces acquisitions aient fait, ou non, l'objet d'une dépense de leur part.


Stocks : Les stocks regroupent l'ensemble des achats non encore consommés ou vendus et qui sont encore présents dans les entrepôts de l'entreprise.

Il existe différents types de stocks: Les stocks de marchandises pour les commerçants et entreprises commerciales ; les stocks de matières premières correspondent aux biens achetés pour une consommation ultérieure ; les stocks de produits en cours de production (semi-finis) correspondent aux articles semi-finis et qui doivent encore subir des transformations avant d'être vendus ; les stocks de produits finis correspondent aux produits que l'entreprise a fabriqués et qu'elle peut vendre ; les stocks d'emballages vides.

Les stocks peuvent être utilisés soit pour: Être vendu en l'état, Être utilisé dans le processus de production, pour fabriquer un sous-ensemble, ou un produit fini, qui servira ensuite, a la production ou a la vente, Être réparé ou recyclé s'il s'agit d'un stock de pièces défectueuses.

Exportations : Ensemble des biens et des services fournis par des résidents à des non-résidents, à titre onéreux ou gratuit.


…ses acteurs.

Les différents acteurs de la vie économique sont regroupés dans des ensembles considérés comme pertinents. Les unités, dites institutionnelles, constituent les unités de base de la comptabilité nationale : ce sont des unités susceptibles de posséder elles-mêmes des actifs, de souscrire des engagements, de s'engager dans des activités économiques et de réaliser des opérations avec d'autres unités. Les secteurs institutionnels regroupent les unités institutionnelles ayant des comportements économiques similaires caractérisés par leur fonction principale et la nature de leur activité. On distingue cinq secteurs institutionnels résidents :
- les sociétés non financières, le SNF - les sociétés financières, le SF - les administrations publiques, l'APU - les ménages - les institutions sans but lucratif au service des ménages (ISBLSM)
L'ensemble des unités non-résidentes, dans la mesure où elles entretiennent des relations économiques avec des unités résidentes, sont regroupées dans le reste du monde, le RDM

Une société est une entité dotée de la personnalité juridique. Elle est créée dans un but marchand, à savoir, produire des biens ou des services pour le marché, qui peut être une source de profit ou d'autres gains financiers pour son ou ses propriétaires ; elle est la propriété collective de ses actionnaires, qui ont le pouvoir de désigner les administrateurs responsables de sa direction générale.
Les sociétés exercent leur activité sous de nombreuses formes juridiques ; les plus fréquentes sont :
- la SARL, société groupant des associés dont la responsabilité est limitée à leur apport personnel ;
- la Société Anonyme (SA) où l'exercice de l'activité est séparé de la responsabilité des actionnaires ;
- la société civile, présente notamment dans les professions libérales et l'immobilier.

APU

Ensemble des unités institutionnelles dont la fonction principale est de produire des services non marchands ou d'effectuer des opérations de redistribution du revenu et des richesses nationales. Elles tirent la majeure partie de leurs ressources de contributions obligatoires.
Le secteur des administrations publiques comprend les administrations publiques centrales, les administrations publiques locales et les administrations de sécurité sociale.



Le secteur des Ménages est constitué des personnes physiques de la population totale résidente. Elles sont, pour la plupart, regroupées dans des "ménages ordinaires" - au sens du recensement de la population - constitués de l’ensemble des occupants d’une même résidence principale.

Les individus, ou groupes d’individus, appartenant au secteur des Ménages ont pour fonction principale de consommer, mais ils peuvent aussi produire des biens ou des services. Dans leur fonction de producteurs, et lorsqu’ils produisent régulièrement pour des tiers, ils constituent les "entreprises individuelles" (exploitants agricoles, professions libérales, artisans, etc.).



Le secteur des ISBLSM regroupe les institutions sans but lucratif, au service des ménages, dotées de la personnalité juridique, producteurs privés non marchands. Leurs ressources principales, autres que celles résultant de ventes occasionnelles, proviennent de contributions volontaires, en espèces ou en nature, effectuées par les ménages en leur qualité de consommateurs, de versements provenant des administrations publiques, ainsi que de revenus de la propriété.


SNF : Ensemble des unités institutionnelles qui sont des producteurs marchands dont la fonction principale consiste à produire des biens et des services non financiers, et dont les opérations de répartition et les opérations financières sont séparées de celles de leurs propriétaires.

SF

Ensemble des sociétés et quasi-sociétés dont la fonction principale consiste à fournir des services d'intermédiation financière (banque et assurance) et/ou à exercer des activités financières auxiliaires (auxiliaires financiers).

similaire:

Qu’est-ce que l’économie ? icon2016 – sujet d’ÉCO/droit métropole septembre – Partie Économie
«Quelle est l'économie qui a du sens, qui crée des emplois non délocalisables ? C'est l'économie sociale et solidaire», s'est félicitée...

Qu’est-ce que l’économie ? iconLa science économique est l'ensemble des travaux élaborés par les...

Qu’est-ce que l’économie ? iconA la source de vos réflexions sur la notion de travail aujourd’hui,...
«autant qu’ils sont», comme on dit, aux pays, aux cultures, aux organisations sociales et aux institutions

Qu’est-ce que l’économie ? iconThèse présentée et soutenue publiquement le 22 juillet 2011
«L’économie humaine est l’économie d’un homme complet (dont l’individu maximisateur de valeurs marchandes sous contrainte n’est qu’une...

Qu’est-ce que l’économie ? icon«L’économie, c’est l’art de faire au mieux avec ce dont on dispose»
«L’économie est, non pas une discipline achevée, mais une science elle-même toujours en voie de développement»

Qu’est-ce que l’économie ? iconProfil d’enseignant chercheur contractuel
«développement local et économie des transports» (dlet) du master aes. Un besoin important est ressenti dans les enseignements suivants...

Qu’est-ce que l’économie ? iconCours En seconde, l’économie est souvent définie comme l’étude de...
...

Qu’est-ce que l’économie ? iconDéfinition de la science économique
«La richesse des Nations» 1776 est toujours vivante et active; ainsi, l’ancienne économie et la Nouvelle économie vivent côte à côte...

Qu’est-ce que l’économie ? iconL’économie de pénurie / l’économie de gaspillage
«affrontés» durant la guerre froide : l’économie planifiée, qui exista dans les pays de l’Est dans la seconde moitié du xxe siècle,...

Qu’est-ce que l’économie ? iconEconomie Thème 3 – Economie et développement durable Questionnement...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com