Thème n°1 Les synergies en matière de développement touristique entre la Corse et la Sardaigne 6





télécharger 0.56 Mb.
titreThème n°1 Les synergies en matière de développement touristique entre la Corse et la Sardaigne 6
page1/24
date de publication04.12.2019
taille0.56 Mb.
typeDocumentos
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   24



SOMMAIRE

INTRODUCTION 3

Thème n°1 – Les synergies en matière de développement touristique entre la Corse et la Sardaigne 6

Thème n°2 – Les interventions publiques en matière de transport aérien et maritime 17

Thème n°3 – Développement touristique et structuration institutionnelle 29

Thème n°4 – Les politiques publiques en matière de promotion touristique 38

Thème n°5 – Les interventions publiques en matière d’équipements structurants 49

Thème n°6 – Les interventions publiques en matière de réceptif touristique 58

Thème n°7 – La prise en compte de l’identité culturelle dans le développement touristique 69

Thème n°8 – La place de l’arrière-pays dans le développement touristique ? 80

Thème n°9 – Les politiques publiques en matière de « produits touristiques » 93

Thème n°10 – La formation des hommes et le développement touristique 103


CONCLUSION 113

INTRODUCTION

La XXV° promotion de l’IRA de Bastia s’est rendue du 25 février au 4 mars 2006 en Sardaigne pour un voyage d’études commandité par l’Agence du Tourisme de la Corse (ATC). Il s’agissait pour les fonctionnaires stagiaires de mener une réflexion sur le développement touristique corse au regard de l’exemple sarde. L’ATC doit se servir de ces réflexions comme base de travail pour faire évoluer les politiques publiques touristiques en Corse. De leur côté les attachés stagiaires ont pu mettre en œuvre durant ce voyage et pendant la préparation des tables rondes l’ensemble des qualités attendues chez un cadre.

Le FORMEZ, l’organisme de formation des fonctionnaires en Sardaigne, a été notre principal interlocuteur concernant l’organisation de notre voyage d’études et a accueilli la promotion. En collaboration avec la direction de l’IRA et les groupes responsables de l’organisation du voyage, le FORMEZ a réalisé un programme pédagogique complet nous permettant d’appréhender les problématiques du tourisme en Sardaigne. Organisé autour de la visite de sites archéologiques majeurs, de structures hôtelières particulières, de musées locaux et d’infrastructures de transports, mais également ponctué par des débats et des séances de travail avec des spécialistes sardes du tourisme, ce séminaire a permis de poser les jalons d’une réflexion plus poussée sur le développement d’une nouvelle stratégie pour le tourisme en Corse.

A priori, en effet, les deux îles se ressemblent : proximité géographique et partage d’une certaine « culture insulaire ». De plus, elles semblent aujourd’hui poursuivre les mêmes fins en matière de développement touristique:

  • Elles souhaitent toutes deux développer l’offre touristique dans l’arrière pays, afin de favoriser une meilleure redistribution des gains générés par le tourisme sur l’ensemble de la région. Pour cela il leur faut améliorer l’accès à ces territoires en développant des infrastructures matérielles et immatérielles (communication par sites Internet) et en renforçant la qualité et surtout l’inter modalité des transports collectifs

  • Par ailleurs, Corse et Sardaigne préfèrent se tourner vers un tourisme de qualité, soucieux de l’environnement. La Sardaigne a pendant longtemps opté pour un tourisme balnéaire, grâce à une forte accessibilité de l’île et à l’émergence d’un parc hôtelier particulièrement dense (la capacité d’accueil des hôtels sardes est de 10 millions de touristes par an, dont 80% en saison estivale). Or, aujourd’hui, tout comme la Corse, elle veut se tourner vers des formes de tourisme plus culturel. Ce nouveau type de tourisme permet de mettre en avant l’identité de l’île et de valoriser son patrimoine culturel. Cette volonté de développer un tourisme de qualité suscite des attentes identiques en matière de formation du personnel. Du même coup, les deux îles cherchent de plus en plus à créer des emplois pérennes sur l’ensemble de leur territoire, les retombées économiques de telles créations permettant ainsi de dynamiser l’activité insulaire.


Corse et Sardaigne sont souvent qualifiées de jumelles, mais en y regardant de plus près, le néophyte peut très vite diagnostiquer un certain nombre de différences fondamentales tant sur le plan géographique que politique.

Ces deux îles connaissent ainsi des réalités fort distinctes du point de vue démographique et économique. Le problème du recrutement en Corse est spécifique à l’île et ne peut réellement être mis en parallèle avec la situation de l’emploi en Sardaigne. De même, alors que la Corse se positionne difficilement dans l’économie française, la Sardaigne a connu très tôt une forte décentralisation et a résolument opté pour un investissement dans le domaine touristique via l’initiative privée.
En matière de mise en œuvre des politiques touristiques, les deux îles mènent donc des stratégies publiques qui sont loin d’être similaires.

    • Le modèle sarde s’articule autour de trois points : l’ analyse des attentes des touristes ; l’analyse comparative avec les stratégies déployées dans des îles similaires ; l’instauration d’un dialogue coopératif avec les acteurs locaux et les acteurs économiques privés pour permettre le développement de systèmes touristiques locaux et de consortium touristiques.

    • La stratégie de développement touristique en Corse est gérée par l’ATC et prend en compte l’analyse de la perception de la « destination Corse ». Elle met également en place une participation au financement de projets. Les aides publiques au tourisme sont redistribuées par un guichet unique, l’ATC, qui accorde un soutien financier aux investissements structurants, aux activités développées par des opérateurs privés permettant de créer des équipements, de mettre en valeur certains sites. Les priorités affichées de cette politique publique sont de favoriser la valorisation des ressources dans l’arrière pays et de structurer le territoire en différents pôles touristiques mais aussi de promouvoir les produits touristiques corses auprès des tours opérateurs. De plus, la Corse a toujours choisi de limiter l’afflux de touristes (éviter le développement d’un tourisme de masse) en misant sur un environnement et un territoire préservé (éco-tourisme).

Les recherches et les travaux qui ont pu être réalisés grâce aux enseignements tirés du voyage d’étude, ont permis de prendre la mesure des initiatives sardes en matière de développement touristique. Les pouvoirs publics corses peuvent s’inspirer à plusieurs titres de l’expérience sarde, tout en gardant à l’esprit les différences irréductibles qui empêchent une transposition à l’identique.

C’est pour confronter les approches de nos interlocuteurs sardes et corses que l’IRA de Bastia a choisi d’organiser ce colloque structuré autour de tables rondes qui reprennent les différentes problématiques rencontrées et qui sont exposées dans ce rapport final. Ces rencontres permettront d’approfondir la réflexion menée suite au voyage en Sardaigne et d’obtenir une synthèse des points de vues qui sera, nous l’espérons, profitable tant à la Corse qu’à la Sardaigne.


LES SYNERGIES EN MATIERE DE DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE ENTRE LA CORSE ET LA SARDAIGNE

Travail réalisé par :

  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   24

similaire:

Thème n°1 Les synergies en matière de développement touristique entre la Corse et la Sardaigne 6 iconLe développement touristique de l’île constitue pour la Corse un...

Thème n°1 Les synergies en matière de développement touristique entre la Corse et la Sardaigne 6 iconPrincipaux thèmes de recherches et espaces d’étude
«Une lecture géopolitique des relations entre la Corse et la Toscane», Etudes corses, à paraître, Actes du colloque Corse-Toscane,...

Thème n°1 Les synergies en matière de développement touristique entre la Corse et la Sardaigne 6 iconGlossaire de la marque tourisme & handicap (T&H)
«Agence de Développement Touristique ou Agence de Développement et de Réservation Touristique». Organismes touristiques des départements...

Thème n°1 Les synergies en matière de développement touristique entre la Corse et la Sardaigne 6 iconIntervention de M. Emmanuel Macron, ministre de l’économie, de l’Industrie et du Numérique
«modèle direccte», ne pas casser cet outil au moment-même où les synergies entre les différentes compétences, de l’emploi à la consommation...

Thème n°1 Les synergies en matière de développement touristique entre la Corse et la Sardaigne 6 iconSous thème 1-Décrire les états et la constitution de la matière à l’échelle macroscopique
«Les bouteilles en plastique pour les sodas ou eau minérale sont-elles en matière naturelle ?»

Thème n°1 Les synergies en matière de développement touristique entre la Corse et la Sardaigne 6 iconLe programme Marittimo de coopération transfrontalière entre la région...

Thème n°1 Les synergies en matière de développement touristique entre la Corse et la Sardaigne 6 iconLe Tourisme dans le Désert, Architecture et Développement
«Urban, planning and design», IL y a près de trois ans. Enseignant l’architecture touristique, pendant un semestre, elle a travaillé...

Thème n°1 Les synergies en matière de développement touristique entre la Corse et la Sardaigne 6 iconExiste-t-il un lien entre le droit et les nouveaux modes de consommation touristique ?

Thème n°1 Les synergies en matière de développement touristique entre la Corse et la Sardaigne 6 iconCollectivite territoriale de corse
...

Thème n°1 Les synergies en matière de développement touristique entre la Corse et la Sardaigne 6 iconQu'est-ce qu'une ville durable ?
«les parties prenantes». Des stratégies coopératives, des synergies doivent être recherchées entre les acteurs publics et privés;...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com