Résumé : Nous avons dans un premier article estimé les valeurs du temps, du plaisir et de l’inconfort des piétons et des cyclistes ainsi que leurs coûts monétaires.





télécharger 173.1 Kb.
titreRésumé : Nous avons dans un premier article estimé les valeurs du temps, du plaisir et de l’inconfort des piétons et des cyclistes ainsi que leurs coûts monétaires.
page1/7
date de publication27.11.2019
taille173.1 Kb.
typeRésumé
  1   2   3   4   5   6   7

Marche et bicyclette : économie générale - 3



Francis PAPON
La marche et le vélo : quels bilans économiques pour l'individu et la collectivité ?
Troisième partie : la collectivité

Résumé :


Nous avons dans un premier article estimé les valeurs du temps, du plaisir et de l’inconfort des piétons et des cyclistes ainsi que leurs coûts monétaires. Dans un deuxième article, nous avons tenu compte des effets positifs sur la santé dont ils bénéficient, et des effets négatifs dont ils pâtissent du fait de l’insécurité routière ou de la pollution, pour établir un bilan de ces modes du point de vue de l’usager. Dans le présent article, nous effectuons un bilan de la marche et du vélo du point de vue de la collectivité, en tenant compte en plus des aspects précédents, des autres effets à la charge ou au bénéfice de la collectivité. Les piétons et les cyclistes occupent peu d’espace, et dégradent peu les infrastructures, et nécessitent des dépenses modestes de la part des autorités publiques. Ils ont des effets négatifs négligeables sur l’environnement, et au contraire, contribuent à améliorer le cadre de vie. Ils peuvent même favoriser l’emploi, le développement économique, la réduction des inégalités, la qualité de l’urbanisme, et les relations sociales, mais ces effets sont difficiles à quantifier. Finalement, compte-tenu des seuls effets quantifiés, le bilan pour la collectivité diffère peu de celui pour l’usager, mais est plus favorable, car certains effets dont souffrent les usagers non motorisés, notamment l’insécurité routière, ne doivent pas leur être imputés au plan collectif.

Abstract :


In a first paper, values of time, pleasure and discomfort, as well as monetary costs, have been estimated for pedestrians and cyclists. In a second paper, positive health benefits and negative road crashes or pollution effects have been taken into account, so as to draw a cost-benefit analysis of these modes as far as the user is concerned. In this paper, a cost-benefit analysis of walking and cycling as far as the community is concerned is made, by taking into account, apart from the previous aspects, other issues relating to the community. Pedestrians and cyclists need little space, little maintenance of this space, and little government expense. They induce negligeable environmental costs, on the contrary they make a contribution to improving the living conditions in the city. They may even favor employment, induce economic development, reduce inequalities, enhance urban quality, ease social links, but these relationships are difficult to assess in monetary terms. Finally, by taking into account only monetarized results, the cost-benefit balance for the community is not very different from the one for the user, but it is better looking, as non motorized users should not be charged some nuisances they suffer, especially road crashes, at the community level.

Avertissement :


Ce travail est une première tentative relativement inédite d’évaluation des coûts et avantages de la marche et de la bicyclette, contrairement aux nombreuses études existant sur la voiture particulière ou les transports collectifs. Par suite, de grandes marges d’incertitude demeurent sur les valeurs numériques retenues, et des recherches complémentaires sont nécessaires pour les réduire.

Introduction


Les deux articles précédents nous ont permis d’établir un bilan des coûts et avantages des piétons et des cyclistes, du point de vue de l’usager (tableau 1).

Tableau 1 : Bilan des coûts et avantages moyens kilométriques privés des piétons et cyclistes

valeurs moyennes (¤2000/km)

marche-promenade

vélo-sport

marche

vélo

coûts, total

1,59

0,75

3,87

1,62

temps (tutélaire)

1,31

0,40

1,78

0,63

inconfort







1,78

0,63

coûts monétaires

0,17

0,12

0,17

0,12

insécurité subie nette

0,11

0,23

0,11

0,23

pollution inhalée







0,02

0,007

bruit subi






0,01

0,003

avantages, total

3,40

0,97

9,06

3,49

mobilité







6,97

2,92

plaisir

1,31

0,40







avantage cardio-vasculaire

2,09

0,57

2,09

0,57

solde

1,81

0,22

5,19

1,87

France entière. D’après l’ensemble des hypothèses retenues

Nous nous proposons dans cette troisième partie d’étudier les coûts et avantages de la marche et de la bicyclette du point de vue de la collectivité, qui, outre les coûts ou avantages à la charge ou au profit des usagers précédemment analysés (dépenses de l’usager, risque d’accident subi, réduction du risque de maladie cardio-vasculaire), comprennent des effets externes. Ces effets externes sont d’une part des externalités négatives ou positives émises par les piétons et les cyclistes, à savoir des coûts supplémentaires induits par les piétons et les cyclistes et à la charge de la collectivité (dépenses de voirie, risque d’accident occasionné aux autres usagers) ou au contraire des avantages que la présence de piétons et de cyclistes procure à la collectivité (réduction des dépenses des employeurs et de la sécurité sociale par réduction des congés de maladie). Ces effets externes sont d’autre part des externalités négatives ou positives reçues par les piétons et les cyclistes, à savoir des coûts supportés par les piétons et les cyclistes mais qui ne doivent pas leur être imputés (insécurité dont ils pâtissent du fait de la présence de véhicules à moteur, taxes payées) et qui sont de même signe que les externalités positives émises, ou au contraire des avantages dont ils bénéficieraient payés par la collectivité, qui ne sont pas faciles à distinguer des externalités négatives émises. Ces externalités reçues sont en fait un transfert au sein de la collectivité, et n’interviennent pas dans le bilan pour cette dernière, et doivent être déduites du bilan de l’usager. La part du bilan de l’usager à prendre en compte dans le bilan de la collectivité correspond à une variation nette de ce dernier (dépenses hors taxes, risque d’accident dû au seul fait de l’usager, avantage moral de la réduction de la morbidité et et de la mortalité cardio-vasculaires).

Les effets sur la santé et l’insécurité ont été analysés précédemment. Nous étudierons maintenant la consommation d’espace, la congestion et les dépenses de voirie, les effets sur l’environnement, et les effets économiques et sociaux. À part nombre de ces effets qui ne pourront être chiffrés, nous établirons un bilan de la marche et de la bicyclette pour la collectivité. Nous ramènerons les valeurs monétaires en euros 2000, après correction par l’indice des prix à la consommation, en valeurs moyennes par kilomètre parcouru, pour la France entière.
  1   2   3   4   5   6   7

similaire:

Résumé : Nous avons dans un premier article estimé les valeurs du temps, du plaisir et de l’inconfort des piétons et des cyclistes ainsi que leurs coûts monétaires. iconRésumé : Le précédent article a estimé les valeurs du temps, du plaisir...

Résumé : Nous avons dans un premier article estimé les valeurs du temps, du plaisir et de l’inconfort des piétons et des cyclistes ainsi que leurs coûts monétaires. iconRésumé : Nous examinons ici des expériences variées de calcul uniforme...

Résumé : Nous avons dans un premier article estimé les valeurs du temps, du plaisir et de l’inconfort des piétons et des cyclistes ainsi que leurs coûts monétaires. iconRésumé : La marche et le vélo sont deux modes souvent considérés...

Résumé : Nous avons dans un premier article estimé les valeurs du temps, du plaisir et de l’inconfort des piétons et des cyclistes ainsi que leurs coûts monétaires. iconAdresse : 174, rue Saint-Paul 75021 Paris
«randonnée» dans le Haut Atlas. Nous avons été frappés par la tranche d’âge à laquelle appartenaient les participants, 25-35 ans,...

Résumé : Nous avons dans un premier article estimé les valeurs du temps, du plaisir et de l’inconfort des piétons et des cyclistes ainsi que leurs coûts monétaires. iconLa vulgate sécuritaire et la construction du bouc-émissaire jeune immigré
«En avons-nous trop parlé ?», mais autant sinon plus : «Comment en avons-nous parlé ? Avons-nous permis de comprendre ? Avons-nous...

Résumé : Nous avons dans un premier article estimé les valeurs du temps, du plaisir et de l’inconfort des piétons et des cyclistes ainsi que leurs coûts monétaires. iconRésumé : Basé sur un échantillon large de huit pays, cet article...

Résumé : Nous avons dans un premier article estimé les valeurs du temps, du plaisir et de l’inconfort des piétons et des cyclistes ainsi que leurs coûts monétaires. iconRésumé : Cet article propose une synthèse des recherches empiriques...
«amoncellement plutôt disjoint»1 et l’objet de cet article est d’en proposer une synthèse. Nous dressons le bilan de ces contributions,...

Résumé : Nous avons dans un premier article estimé les valeurs du temps, du plaisir et de l’inconfort des piétons et des cyclistes ainsi que leurs coûts monétaires. iconEn ce jour, nous accueillons la cinquième année de la Révolution....

Résumé : Nous avons dans un premier article estimé les valeurs du temps, du plaisir et de l’inconfort des piétons et des cyclistes ainsi que leurs coûts monétaires. iconLes tarifs réglementés de vente de gaz naturel et d'électricité appliqués...
«le groupement», sur le fondement des dispositions de l'article 8 du code des marchés publics, pour les besoins définis à l'article...

Résumé : Nous avons dans un premier article estimé les valeurs du temps, du plaisir et de l’inconfort des piétons et des cyclistes ainsi que leurs coûts monétaires. iconRésumé Cet article est une analyse quantitative des états du personnel...
«comptables de base». A-t-on considéré ces derniers comme des ouvriers qu’il faut surveiller et contrôler, ou leur a-t-on accordé...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com