Résumé L’objectif de cet article est de proposer un modèle théorique expliquant l’acceptation et l’utilisation de la technologie Internet par les consommateurs pour faire des achats.





télécharger 88.61 Kb.
titreRésumé L’objectif de cet article est de proposer un modèle théorique expliquant l’acceptation et l’utilisation de la technologie Internet par les consommateurs pour faire des achats.
page1/6
date de publication05.10.2017
taille88.61 Kb.
typeRésumé
e.20-bal.com > littérature > Résumé
  1   2   3   4   5   6




Les déterminants de l’achat sur Internet :

Revue de la littérature et proposition de modèle


Selma FRINI : unité de recherche en marketing (URM), Institut Supérieur de Gestion de Tunis (ISG), e mail : selmafrini@yahoo.fr

Moez LIMAYEM : Information System departement city university of Hong Kong, email : ismoez@city.edu.hk
Les déterminants de l’achat sur Internet :

Revue de la littérature et proposition de modèle

Résumé
L’objectif de cet article est de proposer un modèle théorique expliquant l’acceptation et l’utilisation de la technologie Internet par les consommateurs pour faire des achats. Nous nous sommes basés sur le modèle de l’acceptation de la technologie (TAM) de Davis (1989). Nous proposons d’enrichir le modèle TAM par l’intégration de nouvelles variables : l’expérience, l’enjouement et la confiance
Mots clés : commerce électronique sur Internet, modèle de l’acceptation de la technologie, confiance, enjouement.


Abstract
The purpose of this paper is to present a theoretical background and a conceptuel model witch examines the acceptance and use and technology Internet for purchase. We started with The technology acceptance model and we proposed to integrate experience, enjouement and trust.
Key words : electronic commerce, technology acceptance model, trust, enjoument.

Introduction


Nous assistons aujourd’hui à une montée en puissance du commerce électronique sur Internet. Certaines estimations montrent le potentiel du marché électronique qui ralentirait selon certaines prévisions les ventes effectuées dans les points de vente traditionnels d’un taux allant de 3 à 5 % durant la prochaine décennie (Ranganathan et Ganapathy 2002). Le commerce électronique peut être classé en deux modes : le B2B et le B2C. Le B2B (Business to Business) renvoie à une forme de commerce électronique entre entreprises qui existe depuis des décennies et dont les activités se chiffrent par milliards de dollars chaque jour. Il en va tout autrement du commerce entre les entreprises et les consommateurs, le B2C (Business to consumer), qui n’en est encore qu’à ses balbutiements. En effet, l’utilisation directe d’Internet par les consommateurs pour passer une commande ou effectuer des achats reste encore faible. Cette réticence crée des difficultés énormes pour la survie des entreprises pratiquant le commerce électronique. Il est alors nécessaire de mieux comprendre et d’analyser les raisons qui poussent le consommateur à adopter ou à rejeter l’achat sur d’Internet. Une bonne compréhension des déterminants de l’achat sur Internet permettra à ces entreprises d’ajuster leurs stratégies afin d’attirer le maximum de consommateurs potentiels et de profiter au mieux des opportunités offertes par le commerce électronique. Nous essayons dans cet article de répondre à cette problématique et nous proposons un modèle théorique des déterminants de l’achat sur Internet. Nous réunissons dans un modèle global des variables à partir des systèmes d’information, de la psychologie et de la littérature sur la confiance.

La première section de cet article est consacrée à la présentation du cadre conceptuel de la recherche. Nous présentons dans cette section les définitions du commerce électronique et les théories utilisées pouvant expliquer le comportement du consommateur sur Internet. Puis, dans la deuxième section nous présentons le modèle et les hypothèses de recherche. Finalement, nous suggérons les différentes voies futures de recherche.

1. Cadre conceptuel


Le commerce électronique réfère aux transactions financières et commerciales réalisées par voie électronique sur des réseaux ouverts comme Internet ou sur des réseaux dits propriétaires ou fermés (AOL, Minitel). Il inclut l’échange de données informatisées, les transferts de fonds, les transactions par carte de crédit et de débit, de même que les activités de détail (Fusaco et al 2002 p 20). Cette recherche s’intéresse au comportement du consommateur sur Internet et reprend la définition de Amami et Rowe (2002) qui définissent le commerce électronique sur Internet par l’ensemble de pratiques réelles ou virtuelles dans le processus d’achat et de vente à travers les canaux internes et externes à l’entreprise reposant sur une interface Internet assurant la participation du client.

Le comportement du consommateur sur Internet est souvent envisagé comme fondamentalement différent de celui observé dans un environnement physique (Hoffman et Novack 1996). Il possède ses propres caractéristiques. Il se traduit d’une part par une large utilisation de la technologie pour les transactions. En effet, le consommateur s’engage activement dans l’utilisation de la technologie en interagissant avec le site Web du vendeur et en réalisant les transactions (Pavlou 2003). D’autre part, La distance, la nature impersonnelle de l’environnement en ligne, les séparations temporelles et spatiales, l’utilisation d’infrastructures ouvertes pour des transactions font croître la méfiance et la crainte du consommateur (Pavlou 2003). En tenant compte de ces principales spécificités du comportement du consommateur sur Internet, nous empruntons des concepts de la littérature sur la confiance, du domaine des systèmes d’information (le modèle TAM de Davis 1989) et de la psychologie (enjouement) afin de mieux expliquer l’utilisation d’Internet par les consommateurs pour faire des achats. Nous présentons dans ce qui suit ces différentes théories.
1.1 Le modèle de l’acceptation de la technologie

Le modèle de l’acceptation de la technologie (TAM) développé par Davis en 1986 est un modèle spécifique qui permet d’expliquer l’acceptation et l’usage des nouvelles technologies de l’information. Ce modèle est une adaptation de la théorie de l’action raisonnée. Davis (1989) relie dans son modèle l’utilité perçue, la facilité d’utilisation perçue aux attitudes, aux intentions et au comportement réel d’utilisation des technologies basées sur l’ordinateur (Davis et al. 1989 p 983). Le modèle de l’acceptation de la technologie (TAM) repose sur l’hypothèse que l’acceptation du système d’information est déterminée par les intentions d’utiliser le système. Les intentions sont influencées par l’attitude de l’individu envers l’utilisation du système d’information et par l’utilité perçue. L’attitude est influencée par les deux croyances : l’utilité perçue et la facilité d’utilisation perçue. Les variables externes telles que la tâche, les caractéristiques de l’utilisateur, les facteurs organisationnels influencent le comportement d’acceptation de la technologie indirectement et ce à travers les croyances, l’attitude et les intentions (Szjna 1996).



Figure 3 : Le modèle de l’acceptation de la technologie de Davis (1989)
1.2 L’enjouement

Un deuxième champ de recherche qui tire ses bases théoriques de la psychologie appuie l’utilisation de la théorie des motivations pour expliquer le comportement. En système d’information, Davis et al (1992) applique cette théorie pour expliquer l’adoption et l’utilisation des nouvelles technologies. Ils intègrent le construit enjouement au modèle de l’acceptation de la technologie (TAM) en tant qu’antécédent de l’intention d’utilisation. Davis et al (1992) définissent l’enjouement par l’étendu par lequel l’activité d’utilisation de l’ordinateur est perçue plaisante, indépendamment des conséquences et des performances anticipées. L’enjouement représente les motivations intrinsèques derrière le comportement. Elles représentent la perception que l’utilisateur voudra accomplir une activité sans raison autre que l’accomplissement de l’activité en soi.

1.3 La confiance

La confiance est un élément fondamental dans toute relation d’échange. Sur Internet, elle prend encore plus d’importance à cause du manque de face à face, de la nature impersonnelle de l’échange commercial et de l’utilisation d’un moyen ouvert pour les transactions.

Dans la littérature existante, la confiance a été abordée de multiples façons. Les auteurs ne s’accordent pas sur la définition de la confiance ni sur ses dimensions. Certains chercheurs la considèrent comme (1) un ensemble de croyances spécifiques concernant l’intégrité, la bienveillance et l’habilité du deuxième partie (Doney et Cannon 1997, Ganesan 1994, Gefen et silver 1999, Giffin 1967, Larzelere et Huston 1980) (2) d’autres la considèrent comme une croyance globale jugeant l’autre partie comme digne de confiance (Gefen 2000, Hosmer 1995, Moorman et al. 1992, Zucker 1986) ou la volonté d’une partie de se mettre dans une situation de vulnérabilité par rapport aux actions des autres (Meyer et al. 1995 p 712) (3) d’autres encore proposent d’étudier la confiance comme une variable affective qui renvoie à un sentiment de sécurité dans la réponse attentionnée de l’autre partie (Rempel et al. 1985, p 96).

Ce manque de consensus paraît déjà dans les premières recherches sur la confiance en commerce électronique. Certains auteurs la considèrent comme une croyance globale envers le vendeur sur Internet qui donnent lieu à des intentions comportementales (Gefen 2000), d’autres par contre étudient la confiance comme un ensemble de croyances spécifiques tels que: l’intégrité et la bienveillance qui conduisent à un sentiment général de confiance (Jarvenpaa et al. 2000; Jarvenpaa et Tractinsky1999), ou bien l’intégrité, la bienveillance et la compétence qui conduit l’individu à adopter un comportement basé sur la confiance (Mcknight et al 2002, Gefen 2002)

Mcknight et al (2002) définissent la confiance envers Internet par les deux dimensions : l’assurance de la structure et la normalité de la situation. L’assurance de la structure réfère aux croyances que des structures comme la sécurité, les garanties, les protections légales et technologiques sont mises en place (Mcknight et al 2002). La normalité de la situation se rapporte au jugement que l’environnement Internet est approprié, bien ordonné pour faire des affaires (Mcknight et al 2002). Les consommateurs qui croient à la normalité de la situation croient qu’en général les vendeurs sur Internet sont intègres, bienveillants et compétents. Gefen (2002) définit l’intégrité par la croyance que l’autre partie adhère et accepte des règles de conduites, comme l’honnêteté et le respect des promesses. La compétence renvoie à l’habilité, au savoir-faire, à l’expertise du celui a qui on fait confiance. Enfin, la bienveillance fait référence aux motivations et aux intentions du vendeur. Elle traduit la croyance que le vendeur, hormis la recherche de légitime profit, veut du bien au consommateur.
2. Le modèle conceptuel et les hypothèses de recherche

Le modèle proposé dans cette recherche tente d’expliquer l’acceptation et l’utilisation de la technologie Internet pour réaliser des achats. Nous nous basons sur le modèle de l’acceptation de la technologie (TAM) de Davis (1989). Nous reprenons l’hypothèse de base du modèle et supposons que l’utilité perçue et la facilité d’utilisation perçue d’Internet influencent l’attitude à l’égard de l’utilisation d’Internet. Celle ci influence à son tour directement les intentions d’utiliser Internet. Nous admettons que l’utilisation d’Internet se manifeste par deux activités: l’achat et la recherche d’information et relions l’intention d’utiliser Internet pour des achats à l’achat réel. Le modèle TAM de Davis (1989) tient compte uniquement des variables cognitives et des motivations extrinsèques pour expliquer le comportement d’utilisation des technologies. Un deuxième champ de recherche qui tire ses bases théoriques de la psychologie environnementale explique le comportement d’utilisation des technologies par des variables non cognitives et par les motivations intrinsèques. Certains auteurs considèrent l’enjouement comme déterminant de l’attitude et de l’utilisation des technologies basées sur l’ordinateur (Trevino et Webster 1992). Nous pensons qu’il est intéressant de tenir compte des raisons extrinsèques et intrinsèques dans l’explication du comportement d’utilisation d’Internet par les consommateurs. Nous intégrons alors au modèle la variable enjouement qui. représente les motivations intrinsèques. Dans cette recherche, l’enjouement est considéré en tant qu’antécédent de l’attitude envers l’utilisation d’Internet, des intentions d’achat et de recherche d’information. Nous ajoutons également au modèle la variable confiance. Nous estimons que la notion de confiance est fondamentale dans l’explication du comportement du consommateur sur Internet. La confiance est intégrée au modèle en tant qu’antécédent de l’attitude envers l’utilisation d’Internet et de l’intention d’achat. Enfin, nous supposons que l’expérience générale sur Internet influence la facilité d’utilisation perçue d’Internet et la confiance.

Expérience générale dans l’utilisation d’Internet

Intention d’utiliser Internet pour rechercher de l’information


H10


  1   2   3   4   5   6

similaire:

Résumé L’objectif de cet article est de proposer un modèle théorique expliquant l’acceptation et l’utilisation de la technologie Internet par les consommateurs pour faire des achats. iconRésumé Cet article analyse comment la technologie Internet a en quelques...
«les possibilités offertes par la technologie en termes de formulation, de communication et de distribution de l’offre; les nouveaux...

Résumé L’objectif de cet article est de proposer un modèle théorique expliquant l’acceptation et l’utilisation de la technologie Internet par les consommateurs pour faire des achats. iconRésumé Cette étude a pour objectif de mieux comprendre le comportement...

Résumé L’objectif de cet article est de proposer un modèle théorique expliquant l’acceptation et l’utilisation de la technologie Internet par les consommateurs pour faire des achats. iconRésumé : Cet article part des critiques de Bhimani (1999), Baskerville...

Résumé L’objectif de cet article est de proposer un modèle théorique expliquant l’acceptation et l’utilisation de la technologie Internet par les consommateurs pour faire des achats. iconRésumé : Cet article propose une synthèse des recherches empiriques...
«amoncellement plutôt disjoint»1 et l’objet de cet article est d’en proposer une synthèse. Nous dressons le bilan de ces contributions,...

Résumé L’objectif de cet article est de proposer un modèle théorique expliquant l’acceptation et l’utilisation de la technologie Internet par les consommateurs pour faire des achats. iconRésumé Cet article présente l'utilisation qu’il est possible de faire...
«une solution optimale» à partir d’un critère posé a priori mais d’abord en termes de respect des contraintes à chaque instant et...

Résumé L’objectif de cet article est de proposer un modèle théorique expliquant l’acceptation et l’utilisation de la technologie Internet par les consommateurs pour faire des achats. iconRésumé : Cet article part du constat que, célébrée par plusieurs...
«Notre époque se caractérise comme la prise de contrôle du symbolique par la technologie industrielle, où l'esthétique est devenue...

Résumé L’objectif de cet article est de proposer un modèle théorique expliquant l’acceptation et l’utilisation de la technologie Internet par les consommateurs pour faire des achats. iconRésumé Cet article présente le processus de développement et de validation...

Résumé L’objectif de cet article est de proposer un modèle théorique expliquant l’acceptation et l’utilisation de la technologie Internet par les consommateurs pour faire des achats. iconRÉsumé L’objectif de cette étude est de mettre en exergue la différence...
«The ability to treat different people differently is the most fundamental from human intelligence»

Résumé L’objectif de cet article est de proposer un modèle théorique expliquant l’acceptation et l’utilisation de la technologie Internet par les consommateurs pour faire des achats. iconRésumé L'objectif de cet article est de mieux comprendre comment...

Résumé L’objectif de cet article est de proposer un modèle théorique expliquant l’acceptation et l’utilisation de la technologie Internet par les consommateurs pour faire des achats. iconRésumé Le but de cet article est d’apporter une contribution originale...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com