Accès à l’emploi / Développement économique





télécharger 258.53 Kb.
titreAccès à l’emploi / Développement économique
page4/6
date de publication03.07.2017
taille258.53 Kb.
typeDocumentos
e.20-bal.com > loi > Documentos
1   2   3   4   5   6


Isolés

660

32.1 %

Mono parents

369

18 %

Couples sans enfants

81

3.9 %

Couples avec enfants

943

45.9 %

Total familles

2053

100 %


On peut constater ici un taux important de ménages composés de 1 à 2 personnes soit un taux de 62.1 % ce qui représente plus de la moitié des ménages de la ville.


Statistiques C.A.F (INSEE 1999)
Les données suivantes ont été réalisées d’après les IRIS des quartiers ciblés sur la ville. Elles mettent en exergue les minimas sociaux.

V. Le Partenariat
La question des partenariats, des coopérations est un élément essentiel dans la mise en œuvre des orientations. Sortir des intérêts particuliers ou des logiques sectorielles, c'est un gage de réussite. Chacun a naturellement tendance à raisonner selon son propre point de vue, à se rassurer dans son propre cercle, prenant ainsi le risque souvent inconscient de passer à côté des ouvertures et des alliances stratégiques salutaires. Ceci est vrai pour tous les types d’acteurs. En contrepoint, les actions qui sont proposées ci-après visent à d’autres modes de relations, dans le sens de la co-responsabilité et celui d’une meilleure communication.

(Extrait du projet social global mai 2005)
Le Centre Social Paul Eluard est à l’initiative de la création d’un Comité d’Animation pluriel, par cet outil il crée un lien dans la poursuite du travail effectué tout au long des ateliers coopératifs (lors du diagnostic social global effectué en 2005). Cette instance a pour vocation de valider les futurs projets et surtout en être le garant. C’est l’occasion de continuer à travailler en partenariat avec les membres actuels et d’élargir le cercle en mutualisant les forces prêtent à étendre l’action de la structure et dans d’autres lieux.
A ce jour, il n’existait pas de véritable partenariat entre les élus, les techniciens, les habitants. Grâce au diagnostic global et surtout aux ateliers, nous avons appris à nous connaître et à unir nos compétences pour travailler dans une même préoccupation qui est « le bien être des habitants ».
Cela a créé des liens et l’effet s’en ressent sur la communication et l’information. Maintenant il nous reste à l’étendre sur l’ensemble du territoire y compris aux travailleurs sociaux, aux associations et aux personnes désirant agir sur son quotidien.

Certaines associations nous ont fait part d’un manque de rencontres sur des projets. Les ressources des uns et des autres doivent être mises en commun pour agir ensemble.

VI. Volonté politique
En terme de politique de la jeunesse, du social, de l’économique et du culturel, la mairie est partie prenante dans l’élaboration d’un projet de cohésion sociale. Les élus participent à la mise en place de projets liés aux spécificités de leur mandat mais aussi s’intéressent vivement à l’ensemble des projets. Nous en avons eu un aperçu lors de la réalisation du diagnostic social global réalisé en 2005. Suite à celui-ci, nous souhaitons nous développer pour nous rapprocher des quartiers excentrés du centre ville qui ne bénéficient pas des services de proximité. La réouverture du Centre Social en Janvier 2005 a été menée dans ce sens. Elle a permis de répondre aux attentes d’une population qui souhaitait s’investir dans un travail partenarial et, cela nous a conduit à orienter nos actions au plus près de ses préoccupations.

VII. Problématiques :
Elles ont été évoquées sous la forme suivante :


  1. Manque de lieux de rencontres dus à l’isolement, à l’enclavement des quartiers et à la barrière psychologique que cela induit.

  2. Tendance à l’individualisme dûe à la conjoncture sociale et économique actuelle.

  3. Problème de logements.

  4. Problème de communication et d’information.

  5. Locaux insuffisants.

  6. Manque de soutien scolaire.

  7. Manque de moyens humains.

  8. Pas de dispositif « jeunes ».

  9. Manque de soutien à la parentalité.

  10. Manque d’interaction favorisant les rencontres entre les différents intervenants.

  11. Manque de places dans les différentes structures accueillant les enfants.

  12. Manque de participation de la part des habitants.


VIII. Choix des quartiers
Le travail en amont effectué sur la globalité de la commune nous a permis d’identifier les quartiers en « difficultés ». Ceux-ci sont au nombre de 5 : Trie, Moiscourt, Fossé Vert, les Bornes et le Centre ville. Le Centre Social Paul Eluard a vocation d’intervenir sur l’ensemble du territoire. Son emplacement géographique implique de fait qu’il a plus d’impact sur les quartiers des Bornes et du Fossé Vert. Toutefois, les habitants des quartiers de Moiscourt et de Trie souffrent d’un manque de services de proximité du fait de la distance (élément soulevé lors du diagnostic social global).
Le quartier de trie :
C’est une zone représentant un bon nombre de logements sociaux anciens mais réhabilités et un ensemble pavillonnaire plus récent. Le groupe scolaire Joliot Curie installé au cœur du quartier accueille 236 élèves de la maternelle au CM2.

Une zone commerciale constituée de 4 commerces s’est récemment installée dans le quartier. Elle tend à se développer.

Il est apparu que ce quartier présentait un déficit au cœur de ce quartier, la commune dispose d’une structure qui fonctionnait avant sa fermeture avec un public « jeunes » (11/25 ans). Plusieurs fois dégradée, et, ne répondant plus aux exigences de la population, elle a été fermée en vue d’une réhabilitation qui tarde à se réaliser faute de moyens financiers et de moyens humains compétents.

Dans le cadre d’une réhabilitation nous envisageons de répondre aux attentes des habitants qui sont repérés comme ayant des difficultés sociales importantes (chômage, problèmes familiaux…).

Il apparaît fondamental de faire un travail en amont sur le quartier et d’impliquer la population dans ce projet. Il est aussi essentiel d’offrir à toutes les tranches d’âge des moments de rencontres, un lieu convivial, des activités spécifiques et des permanences spécifiques.

Des actions ponctuelles ont été tentées sans véritable succès même si elles étaient nécessaires, telles que de l’animation de proximité l’été et quelques vacances scolaires avec les enfants et les jeunes majeurs. Les tentatives liées à la culture, telles que la charrette à livres de la Bibliothèque, qui s’est promenée sur les différents quartiers cités n’a pas eu le succès attendu.

La réouverture de la structure permettrait d’agir au cœur du quartier et d’étendre l’action sur le quartier de Moiscourt qui se trouve géographiquement proche du quartier de Trie.

Nous disposons de quelques éléments qui émanent d’un questionnaire proposé aux différentes tranches d’âge de la ville. La plupart des réponses viennent confirmer nos ressentis. Sur un panel de 340 retours nous avons eu 254 gisorsiens qui ont répondu.
Points forts repérés sur la ville :


  • Gisors est une ville calme, accueillante et attachante pour la tranche d’âge des 25/60 ans.

  • Vivre à Gisors est plutôt agréable


Points faibles repérés :


  • Le transport

  • L’emploi

  • Les espaces de rencontres



IX. Propositions
Démarche :



  • Sensibiliser les élus et les partenaires sur les dispositifs entrant dans le C.U.C.S

  • Etablir un diagnostic pour recenser les besoins et repérer les publics fragilisés.

  • Mettre en place un planning de rencontres et de travail sur les thématiques.

  • Impliquer les habitants sur le Contrat Urbain de Cohésion Sociale (comité d’habitants)

  • Travailler sur la réhabilitation de la Maison de Quartier Joliot Curie afin de créer une annexe « Centre Social » pour travailler sur les familles des quartiers de Trie et de Moiscourt.



Perspectives d’actions selon les thématiques retenues :



      1. Accès à l’emploi / développement économique :




  • Projet « Minibus » avec l’Association Mob’Emploi. Mise en place d’un transport aller retour Gisors-Vernon pour les inscriptions ANPE et ASSEDIC. Cette opération concerne les personnes ne pouvant se rendre sur place pour s’inscrire et assister à leur premier entretien.




  • Renforcement de la coordination des partenaires socio-économiques sous la forme de rencontres afin de faire le point sur les formations en cours et à venir, sur les nouveaux dispositifs à promouvoir et faire le suivi de certains stagiaires.




  • D’autres projets sont à l’étude.



      1. Logement – Cadre de vie



  • Projet de rénovation de la Maison de Quartier Joliot Curie afin de renforcer les actions de cohésion sociale et d’offrir à la population un autre lieu de rencontres.




  • Mettre en place une manifestation annuelle « Pique Nique Géant » sur les différents quartiers de la ville. Action partenariale avec l’ensemble des acteurs locaux.




  • D’autres propositions seront faites sur la réalisation d’un « Weekend en fête ».




  • Projet « Sorties familiales » organisé par le Centre Social sur le mois de juillet 2007 afin de favoriser l’accès aux loisirs et à la découverte des familles « fragilisées »



      1. Réussite éducative



  • Mettre en place un dispositif de soutien scolaire avec les partenaires de l’Education Nationale, les parents et les intervenants du Service Enfance Jeunesse, les associations.




  • Renforcer le travail sur la parentalité dans le cadre de rencontres assurées sur le Centre Social avec comme support les « rencontres du jeudi » animées par la psychologue de la structure.




  • Mettre en place des actions spécifiques, sportives en privilégiant les coupons sport et les passeports loisirs, culturelles notamment sous la forme d’interventions théâtrales, musicales avec la création de « l’atelier musiques actuelles », et des séances cinéma ou danse.




  • Mutualiser les forces vives pour élaborer des projets autour de la réussite sociale afin de mettre en place avec les acteurs sociaux des interventions autour de la lecture et de l’alphabétisation.




  • Afin de contribuer à la lutte contre l’absentéisme scolaire un travail de concertation sera nécessaire. L’objectif à plus long terme est d’arriver à créer une cellule de veille pour améliorer les relations entre les enseignants, les parents et les autres intervenants dans l’éducation des enfants.



      1. Santé




  • Pérenniser les actions santé déjà mises en place annuellement sur la ville dans le cadre d’opérations sida et autres.




  • Création d’un groupe de travail pour élaborer un projet d’hébergement d’urgence hivernale.




  • Faire connaître le P.A.S (Permanence d’accès aux soins de santé) auprès du public « fragilisé » par le biais de nos partenaires locaux.




  • Promouvoir la santé à l’aide d’une exposition mobile et d’intervenants spécialisés (médecins, psychologues…) pour des animations prévention santé dans les quartiers.



      1. Prévention de la délinquance




  • Projet « Chantiers été jeunes » sur les périodes de juin à septembre avec un public de 16 à 25 ans. L’objectif est d’offrir aux jeunes issus du Service Enfance Jeunesse et des partenaires tels que la P.A.I.O (Permanence Accueil Information Orientation) et Dynamic Emploi une activité pour les aider à entrer dans un processus de retour ou d’accession à l’emploi.




  • Projet d’affichages pour prévenir les dégradations dans les lieux publics avec l’association « les Amis de la Bulle ».




  • Renforcer les animations de proximité sur les quartiers en y développant des actions sportives, culturelles et de loisirs en lien avec la cellule familiale.




  • Développer les temps d’échanges et de débats entre les professionnels, les institutionnels, les élus, les partenaires locaux dans le cadre du dispositif C.L.S.P.D.



      1. Citoyenneté




  • Associer les habitants au projet de réhabilitation de la Maison de quartier de Trie.




  • Développer les actions d’éducation à la citoyenneté en sensibilisant les habitants sur les conduites inciviques.




  • Favoriser l’accès aux droits en associant le C.I.D.F (Centre d’Information aux Droits des Femmes) et l’association « La Pause »


X. Aspects financiers
Le budget prévisionnel des actions sera élaboré en fonction des projets et de leur avancée. Les partenaires financiers (DDASS, Conseil Général, D.D.J.S, C.A.F, Préfecture, F.A.S.I.L.D…) seront sollicités.

XI. Echéancier
Un appel à projets a été lancé fin décembre 2006 à destination de l’ensemble des associations de la ville. Il vise à recenser les actions qui seraient susceptibles de favoriser le partenariat sur le territoire.

Il est envisagé une réunion « d’information et de communication » auprès des élus, des associations et des services municipaux. L’objectif est de sensibiliser les partenaires sur le contrat urbain de cohésion sociale et de faire le point sur sa réalisation.

Il sera mis en place des temps de rencontres sur les thématiques en direction des élus et des partenaires avec des experts.

Dès à présent, les thématiques ont fait l’objet de référents qui sont missionnés pour mettre en place les groupes de travail.

Un diagnostic complémentaire sera effectué sur les quartiers mis en exergue dans le projet de la ville.

Une planification des différentes phases de réalisation sera mise en place dès que le dossier sera validé.

XII. Evaluation

Quantitative :


  • Par le nombre de partenaires associés sur le projet.

  • Par le nombre d’habitants impliqués.

  • Par le nombre de séances de concertation.

  • Par le nombre de réunions de travail.

  • Par le nombre d’actions réalisées.


Qualitative :


  • Les ressentis des partenaires sous forme de compte rendus ou d’entretiens.

  • Les différentes questions abordées.

  • Le rythme de la mise en place des actions.

  • Mesurer l’impact des actions.

1   2   3   4   5   6

similaire:

Accès à l’emploi / Développement économique iconPriorité 1 : Renforcer le développement économique et l’accès à l’emploi...

Accès à l’emploi / Développement économique iconMinistère du travail, de l’emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social
«la création, la consolidation, le développement de l’emploi, l’amélioration de la qualité de l’emploi, par le renforcement du modèle...

Accès à l’emploi / Développement économique iconMinistère du travail, de l’emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social
«la création, la consolidation, le développement de l’emploi, l’amélioration de la qualité de l’emploi, par le renforcement du modèle...

Accès à l’emploi / Développement économique iconMinistère du travail, de l’emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social
«la création, la consolidation, le développement de l’emploi, l’amélioration de la qualité de l’emploi, par le renforcement du modèle...

Accès à l’emploi / Développement économique iconDirection régionale des entreprises, de l’emploi, de la concurrence, de la consommation
«la création, la consolidation, le développement de l’emploi, l’amélioration de la qualité de l’emploi, par le renforcement du modèle...

Accès à l’emploi / Développement économique iconDirection régionale des entreprises, de l’emploi, de la concurrence, de la consommation
«la création, la consolidation, le développement de l’emploi, l’amélioration de la qualité de l’emploi, par le renforcement du modèle...

Accès à l’emploi / Développement économique iconMinistère du travail, de l’emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social
«la création, la consolidation, le développement de l’emploi, l’amélioration de la qualité de l’emploi, par le renforcement du modèle...

Accès à l’emploi / Développement économique iconMartinique
«la création, la consolidation, le développement de l’emploi, l’amélioration de la qualité de l’emploi, par le renforcement du modèle...

Accès à l’emploi / Développement économique iconRelative à l’achat de la formation Compétences clés
«développement des compétences clés, accès à la qualification» et ce uniquement sur prescription de Pôle Emploi et/ou Cap Emploi

Accès à l’emploi / Développement économique iconRelatif à l’achat de la formation compétences clés
«développement des compétences clés, accès à la qualification» et ce uniquement sur prescription de Pôle Emploi et/ou Cap Emploi






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com