Accès à l’emploi / Développement économique





télécharger 258.53 Kb.
titreAccès à l’emploi / Développement économique
page3/6
date de publication03.07.2017
taille258.53 Kb.
typeDocumentos
e.20-bal.com > loi > Documentos
1   2   3   4   5   6

Diagnostic du territoire




II. Données générales :


    1. Activité socio-économique


Données INSEE 1999





INSEE 90

INSEE 99

Pourcentage

Total Chômeurs

484

698

14

Chômeurs femmes

327

380

16.2

Chômeurs hommes

157

318

12


Le premier constat que l’on peut faire, est que les chiffres sont plus élevés pour les femmes que pour les hommes. Ceci, s’explique par un secteur tertiaire peu existant. Ensuite, deuxième constat, le chiffre des chômeurs hommes a beaucoup évolué entre 1990 et 1999. Ce qui s’explique aussi par les caractéristiques du bassin d’emploi de Gisors.

Sources ANPE 



Personnes inscrites au chômage entre septembre 2003 et septembre 2004. Il y a une évolution de 4 % sur la commune.



  • Par âge :




- de 25 ans

+ 6 %

25-49 ans

+ 2 %

+ de 50 ans

+ 6 %




  • Par ancienneté au chômage :




- d’un an

+ 10 %

1 – 2 ans

- 1 %

2 – 3 ans

- 32 %

+ de 3 ans

+ 3%



  • Profil des demandeurs par qualification à fin septembre 2004




Ouvriers non qualifiés

20 %

Ouvriers qualifiés

12 %

Employés

59 %

Agents de maîtrise, techniciens

4 %

Cadres

5 %


Il y avait fin septembre 2004, 591 demandeurs d’emploi
Les 5 catégories professionnelles les plus recherchées par les demandeurs d’emploi inscrits à fin septembre 2004.


Personnel des services administratifs commerciaux

17 %

Personnel des services aux personnes, collectivités

15 %

Personnel de la distribution et vente


13 %

Personnel de la mécanique, électricité, électronique

10 %

Personnel des industries de process


9 %


Les 5 catégories professionnelles les plus recherchées par les employeurs de la commune entre octobre 2003 et septembre 2004.


Personnel de la mécanique, électricité, électronique

19 %

Personnel du transport et de la logistique

16 %

Personnel du BTP et de l’extraction

14 %

Personnel de la distribution et vente

10 %

Personnel des services administratifs commerciaux

9 %


Il y a eu 376 offres confiées à l’ANPE par les employeurs de la commune entre octobre 2003 et septembre 2004. 92 % de ces offres ont été pourvus entre octobre 2003 et septembre 2004.
En comparant les deux tableaux on peut constater qu’il y a plus de demandes que d’offres surtout dans le secteur tertiaire.
Zone d’emploi de Gisors
C’est la plus petite de la région. Elle regroupe 8340 emplois dont moins de 1000 emplois non salariés. En 2001, ce volume correspond à une très légère augmentation (+ 0.6 %) de moins de 50 postes supplémentaires. Ces créations sont principalement localisées dans les activités de services, mais en proportion, c’est le BTP qui est le plus porteur sous l’effet de nouvelles installations d’entrepreneurs. Ceci explique également la très légère progression de l’emploi non salarié en 2001, après une année 2000 plus difficile.

Dans cette zone d’emploi, l’activité est plutôt tournée vers le secteur tertiaire (67 % des emplois). Le secteur secondaire mobilise cependant plus d’un emploi sur 4 et on y trouve également une activité agricole importante (6 %).

L’essentiel des créations d’emploi de la zone repose sur les services aux particuliers (notamment les hôtels-café-restaurants) et un peu sur les transports. Les services aux entreprises, les administrations, la santé et l’action sociale et le commerce ont maintenu leurs effectifs au niveau de 2000.

Dans l’industrie, les effectifs sont également restés très stables. L’emploi industriel est concentré dans quatre grandes activités : chimie, métallurgie, équipements mécaniques et industries agroalimentaires. Dans la chimie, une vingtaine de postes ont été supprimés. Ces diminutions d’effectifs sont compensées par des créations dans la pharmacie et les équipements mécaniques. Dans la métallurgie, les effectifs sont stables.

Avec le Pays de Bray, la zone d’emploi de Gisors est celle qui est le moins touchée par le chômage (7.8 % de la population active fin 2002), néanmoins sa progression en 2002 est parmi les plus fortes (+ 0.8 point).

Le territoire compte une centaine de chômeurs supplémentaires. Il s’agit pour l’essentiel de femmes qui restent majoritaires parmi les demandeurs d’emploi. Le chômage des jeunes est également en forte progression en raison là encore d’une nette augmentation chez les jeunes femmes.
Quelques chiffres concernant les industries de Gisors



Agriculture

253 salariés

Industrie

1583 salariés

Construction

440 salariés

commerce

1256 salariés

Services

3995 salariés



b) Arrivée de nouveaux habitants
La construction de zones d’habitations en accession à la propriété génère une nouvelle population issue des départements limitrophes tels que le Val d’Oise, Les Yvelines et l’Oise. Nous avons actuellement deux lotissements proches du centre social :


  • « Le Haut du Mont de l’Aigle » qui regroupe 32 maisons, dont 66% sont des propriétaires qui viennent de la région parisienne

  • « Les Jardins de Margaux et Caroline » qui regroupent 52 maisons, dont 88,46% sont des propriétaires qui viennent hors du département de l'Eure.


D’autres constructions sont en cours. On peut cependant noter que dans l'avenir, la ville devra tenir compte de ces nouveaux paramètres pour adapter ses services à la population.
c) Isolement
Ces nouveaux arrivants ont pour la plupart un travail hors de la ville. Ils n’ont pas forcément conscience des contraintes que provoque ce changement de domicile. De plus leurs horaires de travail font qu’ils ne participent pas vraiment à la vie de la commune, même s'ils sont là le week end. Ils ne retrouvent pas tous les services qu’offre une grande ville et, ils se retrouvent parfois isolés des grands centres administratifs. On voit suite à des difficultés multiples liées à ces paramètres des problèmes survenir comme : des endettements, des séparations, des situations difficiles où les personnes se retrouvent seules et désorientées. Elles n’anticipent pas suffisamment et ne prennent pas la mesure de leur nouvel environnement. Elles sont attirées par le cadre verdoyant et le calme qu’offre Gisors.
Néanmoins, l’isolement ne touche pas que les nouveaux venus mais également d’autres personnes qui de part les aléas de la vie sont dans un isolement aussi bien physique que psychologique. On retrouve cela dans le cadre de personnes sans emploi depuis longtemps, de jeunes déscolarisés et désorientés, de femmes seules, de personnes âgées sans famille.
Gisors reste cependant la ville phare pour son activité commerciale et elle est entourée de villages qui n’ont pas les services qu’elle offre. Pour la population jeune, la ville reste un lieu de rassemblement pour se retrouver après les cours ou pendant les vacances scolaires. Les personnes âgées vivant dans les environs vendent et viennent habiter à Gisors pour bénéficier des services de santé et autres pour éviter de se retrouver trop isolées en cas de problèmes. Le développement des zones commerciales génère de la fréquentation ainsi que la rue commerçante du centre ville. Des problèmes de circulation les lundis, vendredis (jours de marché) ainsi que le week end sont récurrents.

III. Diagnostic social
Quelques données sur la population enfance et jeunesse de la ville 
Selon l’INSEE pour l’année 1999 nous avions :



Population totale 0/2 ans

430

14.8 %

Population totale 3/5 ans

445

15.3 %

Population totale 6/11 ans

949

32.6 %

Population totale 12/16 ans

813

27.9 %

Population totale 17/18 ans

277

9.5 %

Totale population 0/18 ans

2914

100 %



Pourcentage de la population jeune sur la population totale : 26.8 %
On peut constater que la population jeune de 12 à 18 ans représente 1090 jeunes soit 37.4 % de la population totale. Les jeunes de la tranche d’âge des 18/25 ans n’ont pas de structure type « Maison de jeunes » pour se retrouver. Certains d’entre eux vont au P.I.J (Point Information Jeunesse) dans le cadre de renseignements liés à l’emploi, la formation ou pour rencontrer la conseillère P.A.I.O (Permanence Accueil Information Orientation). Les 11/15 ans bénéficient d’une Maison de Jeunes « Planet’Ados » et les 16/17 ans de la Passerelle structure adaptée aux plus « grands ». Les activités sont élaborées avec les jeunes et l’équipe d’animation qui gére les deux structures.

Nous avons depuis un certain temps des jeunes filles de 14/15 ans qui «squattent» l’entrée du Centre Social. Elles se rencontrent devant la porte d’entrée pour parler. Nous avons eu plusieurs fois l’occasion de discuter des études et elles nous ont fait part de leurs difficultés scolaires. Il faut dire qu’il n’existe pas de soutien scolaire pour les jeunes collégiens et lycéens. Il y a de la demande mais le manque de moyens humains n’aide pas à la résolution de ce problème. Les jeunes fréquentent peu ou pas les structures culturelles de la ville à part le cinéma.


IV. Données sur la typologie des familles

Ménages (année 2004)



1 personne

1366

31.1 %




2 personnes

1359

31 %




3 personnes

742

16.9 %




4 personnes

537

12.2 %




5 personnes

268

6.1 %




6 personnes

118

2.7 %




Total ménages

4390

100 %
















































1   2   3   4   5   6

similaire:

Accès à l’emploi / Développement économique iconPriorité 1 : Renforcer le développement économique et l’accès à l’emploi...

Accès à l’emploi / Développement économique iconMinistère du travail, de l’emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social
«la création, la consolidation, le développement de l’emploi, l’amélioration de la qualité de l’emploi, par le renforcement du modèle...

Accès à l’emploi / Développement économique iconMinistère du travail, de l’emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social
«la création, la consolidation, le développement de l’emploi, l’amélioration de la qualité de l’emploi, par le renforcement du modèle...

Accès à l’emploi / Développement économique iconMinistère du travail, de l’emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social
«la création, la consolidation, le développement de l’emploi, l’amélioration de la qualité de l’emploi, par le renforcement du modèle...

Accès à l’emploi / Développement économique iconDirection régionale des entreprises, de l’emploi, de la concurrence, de la consommation
«la création, la consolidation, le développement de l’emploi, l’amélioration de la qualité de l’emploi, par le renforcement du modèle...

Accès à l’emploi / Développement économique iconDirection régionale des entreprises, de l’emploi, de la concurrence, de la consommation
«la création, la consolidation, le développement de l’emploi, l’amélioration de la qualité de l’emploi, par le renforcement du modèle...

Accès à l’emploi / Développement économique iconMinistère du travail, de l’emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social
«la création, la consolidation, le développement de l’emploi, l’amélioration de la qualité de l’emploi, par le renforcement du modèle...

Accès à l’emploi / Développement économique iconMartinique
«la création, la consolidation, le développement de l’emploi, l’amélioration de la qualité de l’emploi, par le renforcement du modèle...

Accès à l’emploi / Développement économique iconRelative à l’achat de la formation Compétences clés
«développement des compétences clés, accès à la qualification» et ce uniquement sur prescription de Pôle Emploi et/ou Cap Emploi

Accès à l’emploi / Développement économique iconRelatif à l’achat de la formation compétences clés
«développement des compétences clés, accès à la qualification» et ce uniquement sur prescription de Pôle Emploi et/ou Cap Emploi






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com