Bibliographie b La constitution d’une philosophie américaine : idéalisme et pragmatisme





télécharger 451.17 Kb.
titreBibliographie b La constitution d’une philosophie américaine : idéalisme et pragmatisme
page2/34
date de publication14.12.2016
taille451.17 Kb.
typeBibliographie
e.20-bal.com > loi > Bibliographie
1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   34

BIBLIOGRAPHIE


  • en français

1- Emerson R.W., La Confiance en soi, et autres essais, trad. M. Bégot, Payot et Rivages, 2000

2- Emerson R.W., Essais, 3 volumes parus, Michel Houdiard, 1997-2005

3- Thoreau H.D. , Walden, trad. L. Fabulet (1922), Gallimard (L'imaginaire)

4- Thoreau H.D., La vie sans principe, trad. T. Gillyboeuf, Mille et une nuits, 2004

5- Thoreau H.D., De la marche, trad. T. Gillyboeuf, Mille et une nuits, 2003

6- Thoreau H.D., La désobéissance civile, trad. G. Villeneuve, Mille et une nuits, 1997

Une étude d’initiation :

7- Deledalle Gérard, La philosophie américaine, Bruxelles, De Boeck, 1987

  • en anglais

Une édition assez complète et pratique :

8- The Portable Thoreau, New York, Viking Penguin, 1947, repr. 1982

9- The Portable Emerson, New York, Viking Penguin, 1946, new ed. 1981

Éditions plus complètes :

10- Emerson R.W., Essays and Lectures, ed. J. Porte, New York, The Library of America, 1983

11- Thoreau H.D., The writings, Princeton University Press (volumes parus : voir www.pupress.princeton.edu)

Un « text-book » (source-book) d’approfondissement :

12- Myerson J., ed., Transcendentalism, Oxford University Press, 2000

Les biographies de référence :

13- Richardson Robert D., Emerson. The mind on fire. A biography, California U.P., 1995

14- Richardson Robert D., Henry Thoreau. A life of the mind, California U.P., 1986

= 2 modèles du savoir-faire américain en matière de biographie intellectuelle. Rien ne sert de lire d’autres études tant qu’on n’a pas acquis la maîtrise de celles-ci (ce lien entre la vie unique d’un homme et le contenu unique de sa pensée est d’ailleurs une idée… transcendantaliste).

  • sur l’Internet

A cause de leur popularité aux États-Unis et dans le monde des nouvelles technologies, Emerson et Thoreau sont très accessibles sur l’Internet : presque tous leurs textes sont téléchargeables, ainsi que de nombreuses études (mais… en anglais).

Le site www.transcendentalists.com est le plus général et renvoie à de nombreuses ressources. Voir aussi www.gutenberg.org et www.emersoncentral.com. Le site le plus complet est www.walden.org, sur Thoreau. Le site www.cliffsnotes.com, très scolaire, donne des plans, résumés, notes explicatives, sur les principales œuvres d’Emerson et de Thoreau.

Deux traductions de Emerson datant du début du siècle (Essais choisis, Société et solitude) sont accessibles sur http://gallica.bnf.fr.

Utilisez pour la documentation générale l’encyclopédie en ligne, gratuite et collaborative, Wikipédia (http://fr.wikipedia.org), souvent bien renseignée sur le monde culturel américain.

b) La constitution d’une philosophie américaine : idéalisme et pragmatisme



Idée clé : une association unique entre pragmatisme et idéalisme (le secret de l’ « âme américaine », expression un peu ridicule mais utile).

Hypothèse : le lien entre idéalisme et pragmatisme n’est pas un paradoxe (qui conduit à la contradiction) mais une source d’énergie.

La philosophie “américaine” ?


  • On ne sait pas forcément que les États-Unis ont aussi des philosophes. J’ai fait toutes mes études sans entendre parler une seule fois d’un philosophe américain.

Pourtant, aujourd’hui, des Américains sont les références centrales de nombreux domaines philosophiques :

  • W.V.O. Quine en philosophie des sciences

  • John Rawls en philosophie morale et politique

  • H.T. Engelhardt en bioéthique



Or ces auteurs sont typiquement américains, ils se comprennent beaucoup mieux si on les situe dans leur contexte. Acquérir quelques bases de philosophie américaine est donc un moyen de mieux comprendre des positions qui font aujourd’hui référence dans certains domaines de la philosophie.

Hypothèse du gouffre atlantique entre les cultures 


Nous ne connaissons pas nos cultures réciproques, et cette méconnaissance est masquée par les micro-discours du show-business. La culture française n’est pas essentiellement composée des peintres de rue de Montmartre et des élevages de canards gras du Sud-ouest : la culture américaine n’est pas essentiellement composée de séries télé et de fast-food. Mais ce qui s’appelle « culture », la vraie, est devenu peu visible, nous n’avons plus une idée très exacte de ce que c’est, nous considérons ces problèmes d’idées, de traditions d’idées et d’héritage culturel comme des facteurs secondaires, optionnels, des hobbies. Pourtant de nombreux problèmes que nous ne parvenons pas à résoudre sont liés à cette négligence du facteur culturel. Emerson et Thoreau nous font entrer dans la culture américaine, la vraie, qui n’est pas bien connue.

Ultra-rapide historique


(lecture possible = LACROIX Jean-Michel, Histoire des États-Unis, Paris, PUF (Quadrige), 1996, 3ème éd. 2006)

conflit armé de l’Indépendance : 1775-1783

Constitution de 1787 : un texte philosophique au moins autant que juridique – le texte philosophique dont le peuple américain est le plus fier.

Ensuite : développement = conquête de l’Ouest, constitution de nouveaux États dans l’Union (par colonisation, achat, invasion…)

1861-1865 : guerre de Sécession (très meurtrière, 620 000 morts)

1865-1916 : Expansion économique, industrielle, agricole, mise en place de réseaux de communication performants

Intervention dans la 1ère Guerre mondiale : s’impose comme une puissance de 1er plan, puissance financière, industrielle, militaire, et de plus en plus puissance scientifique (surtout après l’importation par immigration de l’élite de la science d’Europe centrale dans les années 1930). Mais pas comme puissance intellectuelle.
Ne pas oublier que les États-Unis dont nous parlons sont un petit pays, un peu moins peuplé que la France, qui est une colonie à peine devenue indépendante et qui n’a encore, à part sa Révolution, rien réalisé qui attire l’attention du monde. Ces Américains là ont un complexe d’infériorité

Vie intellectuelle

1) La transmission des Lumières


l’Indépendance et la Constitution sont des effets de la culture européenne des Lumières

Des intellectuels remarquables, et qui sont tous des hommes d’action, notamment parmi les « Pères Fondateurs » :
- Benjamin FRANKLIN, à la fois savant, diplomate, écrivain et activiste politique, imprimeur…
- Thomas PAINE : 1776, Common sense : nous avons l’opportunité de « commencer le monde de nouveau », faisons-le meilleur

Emerson, 1841 "The young American" : "Une chose est claire pour tous les hommes qui ont le sens commun et la conscience commune, c'est qu'ici, ici en Amérique, l'homme est chez lui."
- Thomas JEFFERSON : une Arcadie, une Amérique communautaire, pastorale = rousseauiste (il a été Président de l’American Philosophical Society… et des États-Unis)

laïcité, notamment de l’université, républicanisme reposant sur l’équilibre des pouvoirs

2) Place centrale de la communauté religieuse


La vie intellectuelle de l’Amérique a d’bord été exclusivement religieuse, dans de petites communautés « puritaines » (à partir de 1620) prioritairement soucieuses de conserver la pureté de leur foi.

Mais ces communautés sont aussi caractéristiquement démocratiques : les responsables, y compris religieux, sont élus, les décisions collectives sont discutées dans de grandes assemblées.

La vie intellectuelle dans les universités est longtemps dominée par le souci de former des pasteurs.
via Harvard : le théologie critique allemande, l’école de Göttingen, qui utilise une lecture historique de la Bible, replace les textes sacrés dans leur contexte historique, leur langue originale — et donc s’oppose aux orientation « biblistes » fondamentalistes de nombreuses églises américaines (souvent des mouvements religieux ayant quitté l’Europe parce que leur fondamentalisme leur causait des ennuis)

3) Héritage du romantisme



Jean-Jacques Rousseau, directement et indirectement (car tout le monde le lit et s’enthousiasme pour lui dans la génération romantique, en Europe)
S.T. Coleridge, poète et philosophe anglais. Il adapte un Kant déjà très post-kantien, et on lit beaucoup en Amérique Aids to reflection : au-dessus de la rationalité et de la science, il y a en l’homme une possibilité d’intuition qui est la vraie connaissance, et donne accès à la vraie religion, à la vraie morale, à la vraie poésie. — le nom « transcendantaliste » doit beaucoup à cette inspiration.
Thomas Carlyle : écrivain d’origine écossaise, dont Emerson sera l’éditeur aux USA : fait exploser les formes littéraires (comme Diderot par ex.), critique très agressivement les formes sociales, au profit de l’individu absolument original, le « héros ». Théorie du grand homme (qui sera récupérée par les idéologies d’extrême-droite)
La transmission du romantisme allemand aussi par des auteurs français ( ...) : Victor Cousin,

Mme de Staël.

4) Acte de naissance : 1837, Emerson, « The American Scholar » :


(= « L’intellectuel américain », trad. dans Essais, 2, n°2 de la Bibliographie )

« Déclaration d’indépendance intellectuelle des États-Unis », dans une conférence de Emerson (à Harvard)

Surmonter le complexe d’infériorité intellectuelle et artistique : nous sommes capables nous Américains, de créer notre propre art et notre propre pensée, et même de faire mieux, car nos forces sont neuves. Il faut pour cela que nous cessions d’imiter « les muses aristocratiques de l’Europe »

Mais : les références et exemples sont Européens… (et aucun des héros intellectuels du recueil Representative men ne sera américain)  Emerson sait que le 1er intellectuel américain… c’est lui.

Des affirmations caractérisant cet intellectuel d’un nouveau genre pour le Nouveau Monde :

  • l'intellectuel se forme aussi par l'action, pas par le savoir seulement

  • le philosophe doit se tourner vers "la littérature des pauvres, les sentiments de l'enfant, la philosophie de la rue, la signification de la vie de tous les jours" (un philosophe de l’ordinaire)



1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   34

similaire:

Bibliographie b La constitution d’une philosophie américaine : idéalisme et pragmatisme iconUn rapport au monde ambigu entre idéalisme et pragmatisme

Bibliographie b La constitution d’une philosophie américaine : idéalisme et pragmatisme iconBibliographie Sur internet
«Nord et Sud entremêlés», Haïti, le tourisme durable, face à la puissance américaine et une très grande carte intitulée la Méditerranée...

Bibliographie b La constitution d’une philosophie américaine : idéalisme et pragmatisme iconL’esclavage fut aboli par le Treizième Amendement de la Constitution américaine
«separate but equal» («séparés mais égaux»). Elle impose pendant de longues années (jusqu'aux années 1950 et 1960) une interprétation...

Bibliographie b La constitution d’une philosophie américaine : idéalisme et pragmatisme iconBibliographie constitution italienne (Sénato della Républica)

Bibliographie b La constitution d’une philosophie américaine : idéalisme et pragmatisme iconHistoire
«pays des montagnes», 50 000 km² ont une tradition ancienne d’autonomie, et ce, dès les premières années de l’U. R. S. S. Ces républiques...

Bibliographie b La constitution d’une philosophie américaine : idéalisme et pragmatisme iconParcours «Philosophie politique, juridique et sociale»
«Philosophie» de P1, ou diplôme jugé équivalent par le Conseil de spécialité. Mention ab exigée au minimum

Bibliographie b La constitution d’une philosophie américaine : idéalisme et pragmatisme iconBibliographie du dossier sur la philosophie : 21 Weber et le discernement...

Bibliographie b La constitution d’une philosophie américaine : idéalisme et pragmatisme iconNote sur l’architecture des formations préparant aux métiers de l’enseignement...
«Philosophie et philosophie du langage» r- cohabilitée avec Lyon 3 et l’ens de lyon

Bibliographie b La constitution d’une philosophie américaine : idéalisme et pragmatisme iconCurriculum vitae
«L’espace et le temps dans la philosophie de Henri Bergson». Jury : Professeur Raymond Ruyer et Professeur Louis Vax. Certificat...

Bibliographie b La constitution d’une philosophie américaine : idéalisme et pragmatisme iconLa Constitution structure l’État. La Constitution grecque est un...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com