Introduction à la table ronde sur l'ess dans les Hautes-Pyrénées (19 novembre 2014)





télécharger 17.64 Kb.
titreIntroduction à la table ronde sur l'ess dans les Hautes-Pyrénées (19 novembre 2014)
date de publication23.05.2017
taille17.64 Kb.
typeDocumentos
e.20-bal.com > loi > Documentos
INTRODUCTION à la table ronde sur l'ESS dans les Hautes-Pyrénées (19 novembre 2014)

Pierre MUR

1er temps  de l'introduction :

Pour introduire le thème de notre soirée, l'ESS dans les Hautes-Pyrénées, je voudrais vous proposer de faire d'abord très rapidement le point sur la notion d'Economie Sociale et Solidaire elle-même.

Pour aller à l'essentiel, je voudrais insister sur l'importance de la toute récente loi du 31 juillet dernier, en essayant d'en donner les caractéristiques les plus importantes.

  1. Quelle était la situation en France avant cette loi (pour s'en tenir au cas de notre pays) :

  • On parlait bien sûr de l'ESS, on la voyait se développer, mais sans pouvoir dire exactement de quoi il s'agissait :

Elle était un objet mal identifié,

  • défini en creux, en négatif : du « ni-ni » :

  • ni l'entreprise privée « normale » c'est-à-dire à but lucratif,

  • ni les administrations publiques

  • donc un secteur à côté de la vie économique « normale », « à la marge » (=> « marginal » ? )



  1. La loi du 31 juillet a changé radicalement la donne : elle fait de l'Economie Sociale et Solidaire un secteur à part entière de la vie économique.

Deux grands apports de cette loi :

  • 1er apport de la loi : elle définit l'ESS de manière officielle, reconnaît son rôle et lui en donne les moyens : L'entreprise appartenant à l'ESS, « l'entreprise solidaire d'utilité sociale », est désormais bien définie par deux grandes caractéristiques :



  • 1ère caractéristique : son but :

  • il doit être autre que le seul partage des bénéfices (entre les propriétaires de l'entreprise, de son capital), qui caractérise l'entreprise capitaliste)

  • ce but « autre » est synthétisé dans la notion d' « utilité sociale », notion très extensive, qui va

  • des objectifs traditionnels (aides aux personnes fragiles, en difficulté, ...),

  • à des objectifs plus nouveaux, plus globaux , comme le la lutte contre les inégalités, le développement durable et la solidarité internationale



  • 2e caractéristique de l'entreprise solidaire d'utilité sociale : L'entreprise de l'ESS est définie aussi par son mode de fonctionnement :

  • 1er aspect : la gouvernance (prise des décisions majeures) : elle doit être démocratique (une personne = une voix, et non pas une action = une voix) et transparente (information)

  • 2e aspect : la gestion : par exemple une limitation stricte des inégalités de rémunération

  • l'écart maximum entre les 5 salariés les mieux rémunérés et la rémunération de base est de 1 à 7

  • celui entre le salarié le mieux payé et la base : 1 à 10

On est loin des écarts de rémunération qui caractérisent l'entreprise privée capitaliste, surtout de grande dimension.

  • 2e apport de cette loi : elle donne à l'ESS les moyens de son extension. Le but du législateur, c'est qu'elle change d'échelle, qu'elle devienne effectivement un acteur majeur de la vie économique et sociale

  • 1er moyen de cette extension : un champ d'action général : l'ESS est définie comme un mode d'entreprendre adapté à « toutes les activités humaines »



  • 2e moyen : l'ouverture de la palette des statut juridiques .

  • En plus des formes traditionnelles (les coopératives, les mutuelles, les associations, les fondations)

  • la loi ouvre la voie à d'autres formes, pourvu que l'objet reste l'utilité sociale)



  • 3e moyen de l'extension : l'affirmation de l'importance des initiatives de terrain, mises en œuvre sur un territoire et pour ce territoire.

2e temps de l'introduction

Ce qui nous amène à notre thème de ce soir : l'ESS sur notre territoire, les Hautes Pyrénées.

A - Le fait de l'étudier à travers 4 exemples, 4 cas concrets, présente un double intérêt..

  1. Il doit nous permettre de mieux connaître, ou de découvrir, la réalité concrète de l' Economie Sociale et Solidaire, dans un cadre qui nous est familier, qui nous parle, et qui nous est cher, celui de notre département



  1. et en même temps, à un niveau un peu plus abstrait, il doit nous donner l'occasion de dégager des informations, des enseignements nous permettant de préciser, de mieux cerner la nature de l'ESS,

qui est souvent définie de manière assez générale par des expressions comme

  • « faire de l'économie autrement »

  • promouvoir « une autre économie »

Il doit nous permettre de mieux saisir ce que l'on met sous ce qualificatif « autre », en quoi consiste l'altérité de l'ESS, en quoi elle représente une alternative à l'économie « courante », prédominante.

B - Pour essayer de clarifier et préciser ce terme « AUTRE », en préparant cette table ronde, nous nous sommes mis d'accord sur une série de thèmes communs que chaque intervenant va aborder à travers sa présentation, chacun, bien sûr, dans l'ordre et de la manière qui lui convient

  • 1er thème, assez descriptif :

  • Est-ce que l'activité présentée existe aussi dans le secteur marchand (entreprises privées) ou public.

  • Et si c'est le cas,

  • quels sont les points communs ?

  • et quelles sont les différences ?

Il s'agit d'abord de mieux comprendre la spécificité de l'ESS, de voir en quoi elle est « AUTRE » au sens de DIFFERENTE


  • 2e thème, plus "appréciatif" :

  • quelles sont les faiblesses, les difficultés, qu'implique l'appartenance de l'activité présentée à l'ESS ?

  • et aussi, bien sûr, quels en sont les avantages, les atouts, les « plus » ?

  • pour ceux qui la font « marcher » (gestionnaires, salariés, ...),

  • pour ceux qui utilisent ses produits, ses services

  • pour la collectivité.

Il s'agit donc ensuite d'essayer de dégager en quoi « AUTRE (économie) » signifie « MEILLEURE »

  • 3e thème : quels sont les rapport avec les autres acteurs de la vie économique (surtout les entreprises privées « classiques »).

Est-ce qu'il y a

  • ignorance mutuelle, les deux types d'institutions vivant en parallèle , sans se rencontrer  ?

  • hostilité, antagonisme ?

  • complémentarité ? Et sous quelle forme ?

Il s'agit donc enfin de voir si « AUTRE économie » signifie

  • économie ETRANGÈRE à l'économie dominante

  • ou économie COMPLÉMENTAIRE, voire PARTENAIRE

3e temps de l'introduction

Déroulement de la soirée

  1. 1ère partie : les 4 interventions,

elles vont être fatalement trop courtes :

  • pour préparer l'animation de la table ronde, j'ai rencontré chacun des 4 intervenants : j'ai fait la connaissance de personnes passionnantes et passionneés qui pourraient parler des heures de leur activité.

  • Et pourtant, pour tenir le timing de notre soirée, pour qu'elle ne soit pas trop longue et pour laisser de la place au débat, il nous a fallu décider de limiter la durée de chaque intervention – de l'ordre d'un petit quart d'heure maximum. Donc ce sera fatalement trop rapide, incomplet, mais vous aurez le loisir, si vous le souhaitez, de demander des informations complémentaires à travers vos questions



  1. 2ème partie : le débat ;

  • comme avait fait mon collègue et ami Jean-Marc Soulé, pour la première conférence, je lancerai le débat par une ou deux questions personnelles, qui laisseront, pendant ce temps à chacun le temps de réfléchir tranquillement à d'autres questions

  • puis nous aurons un échange, dont nous ne doutons pas qu'il sera fructueuX.

similaire:

Introduction à la table ronde sur l\Table Ronde : Samedi 15 novembre 2014, 14h30 – 16h30

Introduction à la table ronde sur l\Etude sur les réalités quotidiennes vécues par les familles monoparentales...

Introduction à la table ronde sur l\Table ronde " Les représentations du management dans les œuvres artistiques "

Introduction à la table ronde sur l\Synthèse des interventions et de la table ronde sur le thème

Introduction à la table ronde sur l\Table ronde sur Alimentation, production locale et circuits-courts

Introduction à la table ronde sur l\Programme de la table-ronde
«Communautés de destin» car l’union fait la force, la compétitivité repose en particulier sur des processus et des solutions informatiques...

Introduction à la table ronde sur l\Dispositif emergence ess cooperative
«Emergence ess» a pour but de proposer un accompagnement spécifique dans la création, le développement d’entreprises ess. L’enjeu...

Introduction à la table ronde sur l\Pour la langue béarnaise/gasconne/ occitane dans le Département des...
«Enseignement» les opérations et les actions reposeront prioritairement sur la mise en œuvre des dispositions prévues dans la convention...

Introduction à la table ronde sur l\Atelier 2 table ronde innovation

Introduction à la table ronde sur l\Réformes économiques : quelles priorités ?
«On n’arrête pas l’économie») sur France Inter. Cette table ronde a été organisée dans un premier temps avec quatre intervenants...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com