Calendrier et groupes de travail





télécharger 0.53 Mb.
titreCalendrier et groupes de travail
page12/14
date de publication23.05.2017
taille0.53 Mb.
typeCalendrier
e.20-bal.com > loi > Calendrier
1   ...   6   7   8   9   10   11   12   13   14

Penser la formation des intervenants sociaux afin de prendre en compte la dimension multiculturelle de la société française qui est une réalité.

L’accompagnement social est un facteur primordial pour favoriser l’accès aux droits et aux services. Sa valorisation, incontournable pour favoriser d’une part le développement du nombre d’emplois de travailleurs sociaux et, d’autre part, la reconnaissance de professions jusqu’ici perçues comme des fonctions précaires voire provisoires (médiateurs sociaux, agents de développement, écrivains publics, ...), suppose de développer la formation et la professionnalisation des métiers de l’intervention sociale.

L’accent doit être mis sur la nécessité d’un environnement social apaisé, passant par le changement du regard porté sur les personnes étrangères (souvent victimes de suspicions d’abus ou d’inéligibilité) avec tout ce que cela implique notamment en termes de pratiques des administrations et de l'ensemble des intervenants (travailleurs sociaux, personnels de prévention, de soin et de santé). À cette fin, il est nécessaire de revoir l’organisation du travail social, en particulier en insistant sur l’importance des fonctions d’encadrement et de management pour améliorer la coordination et l’efficacité des interventions.

Le développement de la formation initiale et continue des intervenants, outre ceux de l’encadrement, en matière d’accueil et d’accompagnement doit permettre de prendre en compte les spécificités des publics fragilisés (insécurité matérielle et linguistique, difficulté de compréhension de l’univers juridique et administratif, références culturelles différentes, mauvais état de santé, parcours migratoires sensibles, ...) pour s’adapter à leurs besoins et leur permettre d’accéder aux dispositifs de droit commun comme tout un chacun. En effet, le manque de culture partagée concernant les déterminants des inégalités sociales et territoriales de santé engendre des difficultés d’accès ou des retards à la prévention et aux soins.

La médiation sociale, dont la médiation sociale et culturelle, apparaît comme un élément essentiel de cet accompagnement en permettant la création de liens entre les institutions, les administrations et les publics. Le travail pour la reconnaissance de la médiation sociale comme métier à part entière a récemment connu des avancées qu’il convient de consolider.

Parmi les recommandations

Mettre en place un accueil et un accompagnement adaptés aux besoins (interprétariat professionnel, médiation sociale, professionnalisation et formation des intervenants ...)

1. Reconnaître la médiation sociale et l’interprétariat professionnel et leur fonction de tiers social de façon pleine et entière afin de sortir de la précarité actuelle des emplois aidés et sécuriser leur parcours et leur professionnalisation ;

2. Développer une politique de formation à l’accueil et à l’accompagnement, en s’appuyant notamment sur le CNFPT et les OPCA des organismes et associations ;

3. Développer ces pratiques au travers des engagements déclinés dans les conventions d’objectifs et de gestion (COG) conclues entre les organismes sociaux et l’État.

4. Créer la fonction de tiers social au titre de référent unique pour les personnes en situation de vulnérabilité afin de favoriser l’accès et le maintien des droits, en particulier dans le domaine de la périnatalité et de la santé mentale.

Recommandations en termes de formation

Restructurer la formation professionnelle des intervenants sociaux en renforçant la formation continue et l’encadrement et en l’ouvrant notamment sur les métiers de médiateur social et d’interprète professionnel.

1. Reconnaître la médiation sociale et l’interprétariat professionnel et leur fonction de tiers social de façon pleine et entière, afin de sortir de la précarité actuelle des emplois aidés et sécuriser leur parcours et leur professionnalisation, par le développement de la formation.

2. Développer un programme de formation croisée des professionnels de l’intervention sociale avec des bénéficiaires des services. Pour cela, mobiliser les OPCA concernés et le CNFPT pour le montage technique et financier de ces formations et le secteur associatif pour favoriser la participation des publics concernés.

3. Encourager la diversification du recrutement des intervenants sociaux, en particulier de niveau V, en multipliant les voies d’accès au concours et les ouvrant à de nouveaux publics, notamment en s’appuyant sur les dispositifs d’accueil des jeunes (service civique ou emplois d’avenir, par exemple).

4. Créer un diplôme de niveau II nécessaire pour l’exercice des fonctions d’encadrement et de management.


Assises Territoriales du travail social

Pratiques Inspirantes en Ile-de-France / Centre – Février 2014


Nom du projet

parcours DE PROFESSIONNALISATION DES personnels intervenant auprès DES ADULTES ET FAMILLES EN GRANDE PRECARITE


Département

Tous les départements de la région IDF

La bonne pratique que vous souhaitez décrire concerne :

POLITIQUE PUBLIQUE

THEMATIQUE TRANSVERSE

Exclusion / lutte contre la pauvreté / accès aux droits / insertion professionnelle

x

La place des usagers

x

Hébergement / Logement

x

La complémentarité des métiers du travail social et de l’intervention sociale




Protection de l’enfance et services aux familles




L’organisation du travail, management et parcours professionnels

x

Autonomie(PA-PH)




L’organisation et la coordination interinstitutionnelle entre acteurs




Egalité hommes/femmes




La formation initiale et continue

x

Autre :




Le développement social et travail social collectif




Autre :








Territoire (s) concerné(s)


Les départements du 75 et du 93

Elargissement

Type et nom de l'établissement


Associations/établissements du champ de l’Accueil Hébergement Insertion adhérentes à Unifaf IDF.

Il s’agit principalement des Centres d’Hébergement et de Réinsertion Sociale (CHRS)


Public(s) cible(s)


Les Travailleurs sociaux (éducateurs spécialisés et assistants sociaux)

Les professionnels en charge de l’accueil, les surveillants de nuit

L’encadrement (Chefs de service, Directeurs)


Description du projet

Une formation-action centrée sur la professionnalisation des acteurs de l’AHI

Le contexte :

Le PARSA (Plan d’Action Renforcée pour les Sans Abris), le DALO (Droit Au Logement Opposable), la loi MOLLE (Mobilisation pour le Logement et la Lutte contre l’Exclusion), les PDAHI (Plans Départementaux d’Accueil, d’Hébergement et d’Insertion), les SIAO (Service Intégré de l’Accueil et de l’Orientation) et le nouveau référentiel AHI (Accueil, Hébergement, Insertion), dessinent les contours stabilisés d’un secteur initié dans l’urgence en 1993.

Ces évolutions s’accompagnent également de l’affirmation de nouveaux principes : le logement d’abord, la continuité et l’inconditionnalité de la prise en charge, mais aussi l’application de la loi 2002.2.

Les SIAO sont chargés de coordonner l’ensemble des dispositifs et des acteurs, dans le cadre d’une aide qui doit être désormais « globale, qualifiée et adaptée ». Ainsi, les professionnels de la veille sociale et de l’hébergement social sont soumis à la nécessité d’adapter leur modalité d’intervention. C’est dans ce cadre que la formation-action proposée en 2013-2014 par Unifaf offre l’opportunité de renforcer les capacités des acteurs de l’AHI à faire évoluer leur professionnalisation.
Le dispositif :

1. Cibler et mobiliser des territoires et des acteurs :

Cette phase préalable vise à impliquer des acteurs qui sont concernés de manière prioritaire par les évolutions de l’AHI et qui sont volontaires pour participer à la formation proposée. Pour cela, des départements et des institutions ont été choisis :

  • Les départements du 75 et du 93 ont été retenus

  • 5 structures de chaque territoire se sont portées candidates

2. Réaliser un diagnostic territorial :

Cette phase de consultation vise à identifier les mutations dans le secteur de l’AHI, leurs impacts sur les pratiques des professionnels et les besoins de professionnalisation des acteurs. Ses conclusions permettent d’orienter le programme de formation à l’échelle des départements et des groupes retenus. Pour cela, deux catégories de professionnels sont consultés, lors d’entretiens de groupes exploratoires :

  • Les personnels de la direction et de l’encadrement, à l’échelle de chaque département

  • Les intervenants sociaux, à l’échelle de chaque département

3. La professionnalisation des acteurs :

Cette phase de formation vise à développer les compétences individuelles et collectives des professionnels intervenant dans le secteur de l’AHI au sein de chacun des départements.

Pour cela, trois processus de formation sont organisés :

  • 1 groupe de personnels de l’encadrement, réunis dans un seul groupe, dans une approche territoriale mutualisée

  • 2 groupes d’intervenants sociaux, à l’échelle de chaque département


Durée : 11 jours de formation sur une amplitude de 10 mois


Conditions de réussite du projet

  • Implication de l’encadrement et des associations

  • Adhésion des professionnels concernés




Difficultés rencontrées

  • La mobilisation des structures

  • La disponibilité des participants




Acteurs impliqués

Les instances politiques et techniques d’Unifaf IDF

Les organismes de formation : Buc Ressources, CFPES/CEMEA

La DRHIL

Les SIAO

La Fnars 


Annexe 3 : Liste des personnes ayant participé aux différents groupes de travail
Région Ile-de-France
Groupe 1 : A travers la politique du logement et de l’hébergement, la notion de parcours de l’usager.
Avec l’animation du GRIF Pôle ressources Stéphane RULLAC BUC Ressources, Martine NOALHYT IUT Paris Descartes et de la FNARS Isabelle MEDOU MARERE Directrice régionale et la participation de Colette THOMMERET Conseillère technique en travail social DRJSCS IDF


ABDELLATIF

Salima




CG 93 CSS de Montreuil

AYACHE

Laetitia

Responsable service action sociale logement

CCAS 77

BOUBEKEUR

Lahouari

Travailleur social

CFDT

CESBRON

Jocelyn

Formateur

ETSUP

CHAMBON

Laurent

Conseiller technique travail social service Hébergement

DDCS 95

CHOTTEAU

Jacqueline

Responsable mission insertion

CAF 75

DARCE

Dominique

Responsable service

CG 93 Circonscription errance

DESSONS

Marie

Chef de projet

AFFIL

DEYTS

Marie

département politique insertion, probation et de la prévention de la récidive

Ministère de la Justice

DIAZ

Gérard

Directeur

CCAS Ste GENEVIEVE DES BOIS

EL HASSAK-MARZOATI

Aurélie




EMMAUS SOLIDARITE

FANGOUS

Jeanne-Marie

Conseillère technique TS

CG 92 service offre d'insertion

FAVARD

Olivier

Chef du service des aides au logement et à la solidarité

Conseil Général 95

GREUILLET

Alain

Représentant usagers CCRPA

ARMEE DU SALUT

GUILLERMOZ

Pierre-Elie

Coordinateur

SIAO Insertion 75

LACOUR

Valérie

Inspectrice technique logement

DASES PARIS

LAFON

Fabrice

Assistant socio-éducatif

Ville de Paris













LE GALLOUDEC

Annie

Assistante sociale

DASES PARIS

LEBRIS

Catherine

Inspectrice Action SS

DRIHL

LEDARD

Julie

Educatrice Spécialisée

Accueil 115
Association La Rose Des Vents

LEFEVRE




CESF

CCAS 77

LERAY

Olivier

Chargé des départements 91 et 94, et du schéma des formations

Région Île-de-France

LOUIS

Christophe

Responsable

LES ENFANTS DU CANAL

MOLENAT

Luc

Travailleur social

Conseil Général 92

MURCIA

Gaenaelle

Travailleur social

EMASM

OLLIVIER

Emmanuel

Travailleur social

ARMEE DU SALUT

PEREIRA

Carole

Chef adjointe service social

Conseil Général 77

PIEL

Amandine

CESF prévention des expulsions

CCAS Nanterre

REGINA

Yannick

Conseillère technique de Service Social

DRIHL IF/UTHL92/SHAL

RETY

Michèle

Adjointe au chef du service
social départemental

Conseil Général 95

ROSSIGNOL

Evelyne

Assistante sociale polyvalence
secteur

CGT

RUEFF

Jean-Paul

Assistant social

CFDT













SAGOT

Patricia

Directrice adjointe

CROIX ROUGE pôle régional familles hébergées

SOMPROU

Sabrina

Educatrice Spécialisée

Service FN AVDL LA ROSE DES VENTS

SOUVAY

Anais

Chargée de mission habitat

Mairie d'Aubervilliers

VILLE

Michel

Directeur adjoint de l’insertion habitat et cohésion sociale

Conseil Général 77

ZIANE

Zakia




CCAS Fontenay aux Roses 94

1   ...   6   7   8   9   10   11   12   13   14

similaire:

Calendrier et groupes de travail icon3. Examen des cr des réunions des «Groupes Travail» (adressés préalablement...
«Groupes Travail» (adressés préalablement à tous les membres de la Commission)

Calendrier et groupes de travail iconL’Environnement Numérique de Travail de Paris 5
«groupes» ou «structures» qui seront rattachés à une composante ou à un service

Calendrier et groupes de travail iconCalendrier de travail en vue du quadriennal

Calendrier et groupes de travail iconUn calendrier de travail économe en main d’œuvre 8

Calendrier et groupes de travail iconLes groupes sociaux
«société» et qui se définit selon Georges Gurvitch (sociologue français d'origine russe (1894 1965), héritier de Marcel Mauss), comme...

Calendrier et groupes de travail iconCalendrier Les calendriers hp 2006 sont disponibles dès aujourd'hui...

Calendrier et groupes de travail iconProgramme des groupes de travail 9
«Enjeux du traitement thermique du bois : vers un contrôle qualité et un pilotage des fours. La chimie des biopolymères au service...

Calendrier et groupes de travail iconCalendrier Le travail des relecteurs revient entre 15 mars et 5 avril
«Politique agricole commune européenne : lectures et propositions agronomiques»

Calendrier et groupes de travail iconOrdre du jour : Réflexions à mener en deux groupes de travail afin...
«Vers un cahier des charges des différentes types de mous accession très sociale»

Calendrier et groupes de travail iconConcours Sciences sociales ens cachan 2014
«échelles» de la compétition (interindividuelle, intra-groupes, inter-groupes) ont trop peu souvent été distinguées, conduisant parfois...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com