Bulletin officiel spécial n°4 du 29 avril 2010 Remarque : Attention, le sujet ne porte pas sur les mondes polaires mais uniquement sur les mondes arctiques Ce thème fait partie des deux questions au choix de la troisième partie du programme intitulée,





télécharger 122.36 Kb.
titreBulletin officiel spécial n°4 du 29 avril 2010 Remarque : Attention, le sujet ne porte pas sur les mondes polaires mais uniquement sur les mondes arctiques Ce thème fait partie des deux questions au choix de la troisième partie du programme intitulée,
page1/3
date de publication20.05.2017
taille122.36 Kb.
typeBulletin
e.20-bal.com > loi > Bulletin
  1   2   3
LES MONDES ARCTIQUES


  1. LE PROGRAMME ET SES ENJEUX

Thème 4 – Gérer les espaces terrestres (14-15 heures)

On choisit deux questions parmi les trois suivantes : les littoraux espaces convoités, les espaces exposés aux risques majeurs ou

Mise en œuvre


Les mondes arctiques, une « nouvelle frontière » sur le planète

  • Un milieu contraignant, un nouvel espace en voie d’intégration

  • Des ressources convoitées, des tensions entre les Etats

  • L’Arctique, un enjeu pour les équilibres mondiaux ?

Bulletin officiel spécial n°4 du 29 avril 2010

Remarque : Attention, le sujet ne porte pas sur les mondes polaires mais uniquement sur les mondes arctiques

  • Ce thème fait partie des deux questions au choix de la troisième partie du programme intitulée, « Gérer les espaces terrestres ».

  • Il entre bien dans les problématiques de développement durable tant il se situe à l’interface entre développement économique, équité sociale et respect environnemental.

  • Ce thème est avant tout un thème de géographie qui doit permet aux élèves de confronter des données économiques, sociales, environnementales, culturelles tout en laissant une place importante aux acteurs qui vivent dans ce milieux aux caractéristiques si singulières.

  • L’étude des mondes arctiques doit aussi permettre aux élèves de mettre en application les principaux objectifs de la classe de seconde :

    • Identifier et localiser sur le globe terrestre avec un travail important sur des cartes centrées sur le pole nord

    • Changer d’échelle et mettre en relation

    • Exploiter et confronter des informations issues de sources variées (texte, photographies…) mais aussi venant de pays différents

    • Organiser et synthétiser des informations à partir d’un enjeu régional à portée globale.




  1. BIBLIOGRAPHIE ET SITOGRAPHIE




  • Documentation photographique « Les nouveaux (dés)équilibres mondiaux », Michel Foucher, n° 8072, Novembre décembre 2009

  • Site du FIG 2009 : Mers et océans, les géographes prennent le large

  • Travaux de Frédéric Lasserre, professeur au département de géographie de Laval (Québec) « Points chauds : vers une autoroute maritime arctique » en collaboration avec le Festival International de Géographie de saint Dié 2009, Revue Diplomatie, décembre 2009

  • INA, La bataille de l’Arctique, les enjeux pour les Inuits, Mars 2009

  • Amiral Besnault, Géostratégie de l’Arctique, Economica, Paris, 1992

  • Frédéric Lasserre, Géopolitiques de l’Arctique, PUQ, 2009

  • TDC, n°712, mars 1996, Le grand nord, vers de nouveaux équilibres 

  • Géoconfluences, Des frontières maritimes à l’épreuve d’une nouvelle donne climatique

Nombreuses références sur le site Eduscol : http://eduscol.education.fr/cid52286/ressources-pour-la-classe-de-seconde.html

- Différentes émissions du Dessous des cartes :

  • Les mondes arctiques, 2 mai 2007, réalisateur : Frédéric LERNOUX et texte : Jean-Christophe VICTOR

  • Le Grand Nord agressé, 5 février 2000, réalisateur : Natacha NISIC et texte : Jean-Christophe VICTOR

  • Groenland ou la civilisation du phoque, 6 octobre 2001, réalisateur : Alain JOMIER et texte Jean-Christophe VICTOR.

  • Groenland, Arctique, Européen, Américain, 13 octobre 2001, réalisateur : Alain JOMIER et texte Jean-Christophe VICTOR.



  1. LE POINT SUR LES PASSAGES DU NORD OUEST ET DU NORD EST




  1. Le nord russe : Le passage du Nord-est : un passage convoité dès le XIX


- Le passage du Nord-est, aussi désormais appelé route maritime du nord (RMN), est une voie maritime qui permet de relier l'océan Atlantique à l'océan Pacifique en longeant la côte nord de la Sibérie et en desservant les villes fluviales de l’Ob ou de la Léna
- Il permet de raccourcir les distances entre les ports, exemple Londres Yokohama :

Via Panama : 23 300

Via Suez et Malacca : 21 200

Via Cap Horn : 32 289

Via Passage du Nord Ouest : 15 930
- En juillet 1879, le baron suédois Adolf Erik Nordenskjöld a été le premier navigateur à passer de l'Atlantique au Pacifique en longeant les côtes de la Sibérie. Cette expédition de scientifiques a dû hiverner dix mois avant de franchir le passage du Nord-est.
- Il faut attendre quarante ans pour trouver trace du deuxième passage par Roald Amundsen (18721928) qui est un marin et explorateur polaire norvégien. Il est le chef de la première expédition au pôle Sud, entre 1910 et 1912. En 1926, Amundsen et son équipe survolent le pôle Nord en dirigeable, faisant ainsi de lui la première personne à avoir atteint les deux pôles. Il est également le premier à avoir traversé le passage du Nord-Ouest. Il disparaît en juin 1928 en prenant part à une mission de recherche et sauvetage. Le pionnier du passage du Nord-Ouest, qui était devenu entre-temps le premier homme à atteindre le pôle Sud en décembre 1911. L'hivernage se prolongera vingt-deux mois au cours desquels Amundsen se cassera un bras en glissant, aura le dos lacéré par un ours et sera gravement intoxiqué par les émanations d'une lampe à pétrole. Il atteindra Nome le 27 juillet 1920. C'est aujourd'hui encore le seul navigateur à avoir bouclé le tour de l'océan Arctique.

- L'apparition de la radio, des bateaux à vapeurs puis des brise-glaces rendirent le passage du nord-est exploitable. Après la révolution russe de 1917, l'Union soviétique se trouva isolée des puissances occidentales, ce qui rendit stratégique l'utilisation du passage. Outre le fait d'être le chemin le plus court entre l'ouest et l'Extrême-Orient soviétiques, c'était le seul qui soit intégralement dans les eaux soviétiques et n'empiète pas dans les eaux de pays voisins hostiles.
- Ce passage est mis en valeur en URSS dans le cadre d’une politique de maximisation du territoire et d’indépendance énergétique : entraînement des marins sur routes polaires, construction de brise glace, y compris dans les années 1950, de brise glace nucléaire et en 1920 : création d’un comité de RMN avec triple objectif « équiper, améliorer et étudier »
- En 1932, une expédition soviétique menée par le professeur Otto Schmidt fut la première à naviguer d'Arkhangelsk au détroit de Béring en un seul été, sans hivernage en cours de route. Après deux autres expéditions en 1933 et 1934, la route maritime du nord fut officiellement ouverte et une exploitation commerciale débuta en 1935. L'année suivante, une partie de la flotte de la Baltique franchit le passage vers le Pacifique où un conflit armé avec le Japon s'annonçait.
- Un organisme spécifique, la Direction générale de la route maritime du Nord (Glavsevmorpout), fut créé en 1932 et Otto Schmidt en fut le premier directeur. Il supervisa la navigation et construisit les ports arctiques.
- Il n'est navigable qu'en été. Mais des chenaux de navigation sont ouverts par de puissants brise-glace nucléaires russes pour étendre au maximum la période de navigation sur cette voie stratégique.

- Ce passage connaît un net déclin après chute de l’URSS : programme de recherche en 1993 avec Japon et Norvège pour mettre en place une route commerciale mais rapport, s’il souligne la possibilité de mettre en place des routes commerciales, souligne de nombreux facteurs limitant le développement (coût du péage russe et coûts de navigation)

- Les principaux brise-glace sont situés à Mourmansk, dont les six brise-glace nucléaires. Leur mission actuelle est principalement d'ouvrir la route des gisements de Norilsk sur l'Ienisseï. Le vieillissement de cette flotte rend aussi problématique le maintien de cette route ouverte.
B. Le grand nord canadien et le passage du nord-ouest :
Quelques points à retenir :
-- Un espace contraignant devenu attractif
- Le passage du Nord-Ouest est le passage maritime nord qui relie l'Atlantique au Pacifique en passant entre les îles arctiques du grand Nord Canadien :

  • Canada : ½ du pays est composé de régions arctiques (4 millions de Km² sur les 10 millions du pays) qui sont peu peuplées


- Les diverses îles de l'arctique canadien sont séparées les unes des autres et du continent canadien par une série de chenaux, plus ou moins profonds, collectivement appelés passage du Nord-Ouest.
- Ce passage n'est praticable que le court été arctique car pris par les glaces le reste de l'année.
- Richesses nombreuses et variées :

    • ressources minières : sables bitumineux, fer, diamants, saphir, tourmaline

    • ressources hydrauliques avec de grands barrages

    • ressources naturelles exploitées ou non : pétrole et gaz, uranium, métaux précieux


-- Une dimension historique
- C'est en 1490 que le navigateur Jean Cabot émit l'hypothèse d'un passage vers l'Orient par cette voie. C'est le Norvégien Amundsen qui le premier franchit le passage entre 1903 et 1906.
-- Des espaces en évolution


  • Importance des moyens de transport :

    • Aériens : exemple ville de Kuujjuaq au Québec

    • First Air compagnie qui appartient aux Inuits québécois




  • Evolutions dynamiques :

    • Croissance urbaine

    • Exploitation des ressources

    • Construction de grands barrages

    • Ouvertures d’aéroports

    • Collèges

    • Infrastructures touristiques

    • Hôpitaux




  • Multiplication des camps pour y implanter des espaces d’exploitation qui ont besoin d’avoi

  • r un « camp intégré » : mines, aéroport, logement, infrastructures sportives

-- Des tensions géopolitiques
- La souveraineté sur ces eaux est contestée :

- ce passage est dans les eaux intérieures du Canada

- ce passage comme un détroit international avec libre passage, ce que certains pays comme les États-Unis contestent


  • Politique Canadienne d’intégration de ces territoires :

    • Renforcer la souveraineté de l’Arctique canadien

    • Protéger l’environnement

    • Favoriser le développement socio-économique des populations du nord

-- L’exemple du Nunavut, nouvelle terre Inuit :

    • Vaste territoire (environ la superficie de l’Europe de l’ouest

    • Entité administrative créée en 1999

    • Grande richesse (pêche avec turbot et crevettes, pétrole et gaz) et fort potentiel (20 % des ressources futures du canada ?) et souhaite ainsi se faire entendre en tant qu’acteur économique majeur

    • Plaque tournante pour le passage du commerce

    • Bien relié au reste du Canada

  1. QUELQUES PISTES DE REFLEXION




  • Les mondes arctiques sont au cœur des grandes préoccupations économiques, sociales, énergétiques et environnementales contemporaines.

  • Prudence nécessaire dans les analyses d’autant que questions très médiatisées s’inscrivant même dans la dramatisation médiatique

  • Enjeu majeur du développement durable




  • Pourquoi un tel engouement pour les régions polaires et principalement les espaces arctiques ?






- Espaces de la nouveauté :

- Nouveaux enjeux liés à un espace en ouverture

- Nouvelles attractivités

- Développement de nouveaux territoires

- Nouvelles rivalités autour de l’exploitation des ressources :

- évaluation

- exploitation

- Espace à protéger : dernière frontière de la planète ?

- Renouveau scientifique avec de nouveaux outils de connaissance

  • Nouveaux ouvrages accessibles au grand public

I . UN MILIEU CONTRAIGNANT, UN ESPACE EN COURS D’INTEGRATION
Rappel : Une exploitation « récente »

- Exploitation des minerais sibériens dans les années 1930

- Depuis début du XX, exploitation du fer en Laponie suédoise dans la ville de Kiruna

- Pétrole en Alaska depuis 1968

- Multiples intérêts scientifiques (cellules et organismes millénaires enfermés sous les glaces) depuis longtemps avec de nombreuses missions qui se multiplient grâce aux progrès techniques (expéditions de géographes, d’océanographes, de glaciologues, du docteur Jean-Louis Etienne sur l’adaptation du corps humain en milieu froid, expéditions scientifiques comme le bateau Tara…)


  1   2   3

similaire:

Bulletin officiel spécial n°4 du 29 avril 2010 Remarque : Attention, le sujet ne porte pas sur les mondes polaires mais uniquement sur les mondes arctiques Ce thème fait partie des deux questions au choix de la troisième partie du programme intitulée, iconBulletin officiel spécial n°7 du 6 octobre 2011
«Les deux questions de la première partie sont choisies de façon à induire des réponses précises et claires mobilisant les notions...

Bulletin officiel spécial n°4 du 29 avril 2010 Remarque : Attention, le sujet ne porte pas sur les mondes polaires mais uniquement sur les mondes arctiques Ce thème fait partie des deux questions au choix de la troisième partie du programme intitulée, icon«Les mondes arctiques, une nouvelle frontière sur notre planète»...
«Les mondes arctiques, une nouvelle frontière sur notre planète» Stage «nouveaux programme 2nde»

Bulletin officiel spécial n°4 du 29 avril 2010 Remarque : Attention, le sujet ne porte pas sur les mondes polaires mais uniquement sur les mondes arctiques Ce thème fait partie des deux questions au choix de la troisième partie du programme intitulée, iconLa Chine et l’Arctique
«Thème 4 : Gérer les espaces terrestres. Les mondes arctiques, une ʺnouvelle frontièreʺ sur la planète. Un milieu contraignant, un...

Bulletin officiel spécial n°4 du 29 avril 2010 Remarque : Attention, le sujet ne porte pas sur les mondes polaires mais uniquement sur les mondes arctiques Ce thème fait partie des deux questions au choix de la troisième partie du programme intitulée, iconBulletin officiel spécial n° 4 du 29 avril 2010

Bulletin officiel spécial n°4 du 29 avril 2010 Remarque : Attention, le sujet ne porte pas sur les mondes polaires mais uniquement sur les mondes arctiques Ce thème fait partie des deux questions au choix de la troisième partie du programme intitulée, iconBulletin officiel n°20 du 20 mai 2010
«illustratif» pour cette première partie. Ceci n’engage pas les concepteurs des sujets pour les années à venir

Bulletin officiel spécial n°4 du 29 avril 2010 Remarque : Attention, le sujet ne porte pas sur les mondes polaires mais uniquement sur les mondes arctiques Ce thème fait partie des deux questions au choix de la troisième partie du programme intitulée, iconBulletin officiel n°20 du 20 mai 2010
«illustratif» pour cette première partie. Ceci n’engage pas les concepteurs des sujets pour les années à venir

Bulletin officiel spécial n°4 du 29 avril 2010 Remarque : Attention, le sujet ne porte pas sur les mondes polaires mais uniquement sur les mondes arctiques Ce thème fait partie des deux questions au choix de la troisième partie du programme intitulée, iconCours : Les mondes arctiques, une «nouvelle frontière»

Bulletin officiel spécial n°4 du 29 avril 2010 Remarque : Attention, le sujet ne porte pas sur les mondes polaires mais uniquement sur les mondes arctiques Ce thème fait partie des deux questions au choix de la troisième partie du programme intitulée, iconLe programme officiel : Cette question est une des deux questions...
«Sociétés et cultures de l’Europe médiévale du 11e au 13e siècle». On peut envisager d’y consacrer 4 heures. Elle doit être divisée...

Bulletin officiel spécial n°4 du 29 avril 2010 Remarque : Attention, le sujet ne porte pas sur les mondes polaires mais uniquement sur les mondes arctiques Ce thème fait partie des deux questions au choix de la troisième partie du programme intitulée, iconSujets de spécialité en économie approfondie, session 2013
La question du sujet porte sur un contenu figurant explicitement dans les indications complémentaires du programme et son énoncé...

Bulletin officiel spécial n°4 du 29 avril 2010 Remarque : Attention, le sujet ne porte pas sur les mondes polaires mais uniquement sur les mondes arctiques Ce thème fait partie des deux questions au choix de la troisième partie du programme intitulée, iconLeçon : Le renouveau des villes en Occident (XIe-xiiie siècle)
«vilains» Dans la deuxième partie de la séance, l’étude de deux villes prises dans deux espaces régionaux permet d’envisager la question...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com