A priori, l’offre de travail est déterminée non par les politiques publiques mais individuellement par les agents économiques en fonction du marché du travail





télécharger 18.67 Kb.
titreA priori, l’offre de travail est déterminée non par les politiques publiques mais individuellement par les agents économiques en fonction du marché du travail
date de publication20.05.2017
taille18.67 Kb.
typeDocumentos
e.20-bal.com > loi > Documentos
Charles Bourgault conférence d’éco approfondie

Politiques publiques et offre de travail
Intro : L’exposé porte sur les politiques publiques et l’offre de travail. Il ne faut pas confondre offre de travail, qui correspond au nombre d’heures que la population désire consacrer à des activités rémunérées, avec l’offre d’emploi qui est formulée par les entreprises. Le marché du travail réuni donc l’offre de travail de la part des individus et la demande de travail de la part des entreprises. On se heurte par ailleurs à quelques problèmes : comment appréhender de manière microéconomique les politiques publiques, qui sont par définition menées par l’Etat ? Il faut aborder le sujet en demandant : Comment les politiques publiques modifient-elles l’offre de travail ?



  1. A priori, l’offre de travail est déterminée non par les politiques publiques mais individuellement par les agents économiques en fonction du marché du travail...


A) L’offre de travail résulte d’un arbitrage individuel entre travail et loisir…

1) L’individu doit tenir compte de la contrainte budgétaire

Petite précision : le loisir, en économie correspond au temps pdt lequel l’individu ne travaille pas, hors temps de repos.

Dans le cas de l’arbitrage travail/loisir la contrainte budgétaire revêt un caractère particulier. Elle définit l’ensemble des possibilités offertes aux individus dont la seule contrainte est budgétaire de répartir leur temps entre loisir et travail. La contrainte budgétaire peut donc être schématisée par une droite représentant la consommation en fonction du loisir (en supposant que l’on consomme l’intégralité de son revenu).Si l’agent est libre de moduler la quantité d’heures de travail, il choisit n’importe quel point sur sa droite de contrainte budgétaire correspondant à ses propres aspirations : c’est l’arbitrage qui lui convient le mieux entre sa consommation et ses loisirs, et qui fixe donc la quantité d’heures de travail qu’il offre.
2) L’utilité marginale permet de trouver le point d’équilibre entre travail et loisir

Rappel de la théorie de l’utilité marginale décroissante : principe selon lequel, lorsqu’un individu consomme de plus en plus d’un bien l’augmentation d’utilité due à chaque unité supplémentaire est de plus en plus faible.

Cette théorie s’applique aussi dans le choix entre travail et loisir : pour faire un choix entre les différents points de la droite de contrainte budgétaire, l’individu va par exemple comparer l’utilité marginale du revenu que peut lui apporter une heure de travail en plus par rapport au coût de renoncement à une heure de loisir (= utilité marginale de cette heure de loisir).
La décision de participation au marché du travail et le choix du nombre d’heures de travail sont donc des actions individuelles qui relèvent d’un choix personnel n’ayant rien à voir avec les politiques publiques.
B) …mais l’évolution des données fixées par la demande peut faire changer le point d’équilibre.

La détermination du taux et du temps de travail varient suivant la rémunération du travail. En effet les agents cherchent à maintenir ou à augmenter leur salaire et refusent qu’il baisse. Si son salaire baisse l’agent va donc généralement chercher à travailler plus. L’analyse du comportement en cas de hausse du salaire est assez intéressante.

1) L’effet de substitution incite à travailler plus quand on gagne plus

La notion d’effet de substitution a un sens un peu différent de celui qu’elle a sur un marché de biens ordinaires. Si le salaire horaire d’un travailleur augmente, le coût d’opportunité de chaque heure de loisir va augmenter, l’utilité marginale de l’heure de travail va se retrouver être supérieure à l’utilité marginale d’une heure de loisir. Le travailleur va donc vouloir travailler plus : c’est l’effet de substitution.
2) L’effet de revenu a l’influence inverse

En effet, si le salaire horaire augmente, le travailleur peut mener une autre réflexion : avec la hausse de son salaire, l’individu peut augmenter son revenu tout en diminuant son temps de travail. Le travailleur va donc travailler moins : c’est l’effet de revenu.
Les deux effets interviennent lors d’une hausse de salaire : ils peuvent s’annuler, ou l’un peut l’emporter sur l’autre, tout dépend de l’individu, de son salaire avant hausse…
L’individu fait donc un choix en fonction des conditions que lui offre le marché du travail. Si les politiques publiques ne peuvent intervenir dans le processus de prise de décision (personnel), elles peuvent cependant agir sur les facteurs pris en compte dans la décision.



  1. Sur lequel la puissance publique est cependant amenée à intervenir pour réguler l’offre de travail et moduler les critères de choix des individus.


A) Les politiques publiques ont pour but que personne ne soit avantagé lors de l’échange entre offreur et demandeur de travail…

1) Les politiques publiques encadrent l’offre de travail

En effet, les politiques publiques protègent les salariés contre une durée excessive de travail qu’ils auraient étés obligé d’accepter (voire même de souhaiter) compte tenu du faible niveau du salaire horaire. En effet, si le salaire baisse, l’individu va chercher à travailler plus pour conserver ses revenus, ce qui peut aller jusqu’à mettre sa santé en danger. La seule prise en compte des aspirations individuelles peut conduire à des mauvais choix. Les politiques publiques, pour éviter les conséquences d’un choix néfaste, fixent un temps de travail maximal (les 35 heures en France) et un salaire minimum. Les politiques publiques changent les conditions de marché du travail pour les rendre plus propices au offreurs.

2) Les politiques publiques tentent aussi d’adapter l’offre à la demande

En effet en période d’expansion, le marché du travail peut se trouver confronter à des offres de travail peu nombreuses ou qui ne répondent pas aux besoins des employeurs. Les politiques publiques vont alors essayer de diversifier l’offre de travail en tentant d’augmenter le taux d’activité et en favorisant l’immigration. Taux d’activité : rapport de la population active (employée et en recherche d’emploi) à la population de plus de 16 ans. Ainsi les politiques publiques peuvent accentuer l’augmentation du taux d’activité des femmes qui est en forte progression depuis les années 50 par des avantages divers. Le taux d’activité varie également suivant le régime de retraite proposé par l’Etat.
B)… mais l’action des politiques publiques est quand même limitée.

1) difficulté d’évaluer a priori les conséquences de sa politique face à l’adaptabilité du marché

Les résultats des politiques publiques sont très difficiles à anticiper et à analyser. De nombreux facteurs interviennent et doivent être pris en compte dans une décision politique : élasticité de l’offre de travail (qui varie énormément suivant les catégories d’individus), effets de substitution et de revenu, mais aussi psychologique. Tous ces facteurs empêchent une visibilité claire de l’effet de certaines politiques publiques. Ainsi si on baisse les impôts sur les hauts revenus, le rapatriement de l’argent depuis les niches fiscales où il se trouvait va-t-il compenser l’effet revenu et la baisse du taux d’imposition ?

2) Elles peuvent avoir des effets retors : le salaire minimum

Cependant, des mesures de politique publique peuvent donner des résultats complètement opposés à leur objectif initial. Un salaire minimum supérieur au salaire d’équilibre peut entraîner une offre de travail supérieure à la demande et donc le chômage pour un certain nombre d’individus. Alors que le salaire visait plus d’égalité sociale, il peut potentiellement au contraire en créer : les individus qualifiés avec un beaucoup d’expérience sont peu ou pas affectés par le salaire minimum, tandis que les jeunes peu qualifiés vont en pâtir. De même un loi américaine visant à favoriser le travail des femmes en imposant moins leur revenu lorsqu’il constituait le deuxième revenu du ménage. Face à cette hausse de salaire réel, l’effet de revenu a été le plus important, et la plupart des femmes ont décidé de travailler moins en conservant leur ancien salaire réel. Le résultat a été l’exact inverse de celui escompté.
Conclusion :

L’offre de travail, si elle est déterminée au niveau individuel par le choix des offreurs potentiels de travail que sont tous les individus, peu être régulée par les politiques publiques, qui si elles ne peuvent pas agir sur le processus du choix, peuvent changer les critères à l’origine de ce choix. Cependant étant donné la difficulté de mesurer l’impact des politiques publiques, celles-ci doivent être menée selon la plus grande vigilance par les hommes politiques, car on a vu que les politiques publiques influent énormément sur le marché du travail. Lequel marché du travail reflète généralement assez correctement la situation économique d’un pays, qu’il en soit cause ou conséquence.


BIBLIOGRAPHIE :

Economie, de Samuelson et Nordhaus

Principes d’économie moderne, de Stiglitz

Economie politique, de Abraham-Frois

Les modèles théoriques d’offre de travail, Marie-Christine Thaize-Challier, aux éditions économica « approfondissement de la connaissance économique » 1997

similaire:

A priori, l’offre de travail est déterminée non par les politiques publiques mais individuellement par les agents économiques en fonction du marché du travail iconDossier 3 – le marché : les mécanisme de l’économie de marché
«demandeurs d’emplois» mais offreurs de travail car ils vendent leurs services sur le marché du travail; de même, les entreprises...

A priori, l’offre de travail est déterminée non par les politiques publiques mais individuellement par les agents économiques en fonction du marché du travail iconChapitre II: Inégalité salariale et dualité du marché du travail urbain en Thaïlande
«atypiques», à savoir les contrats à durée déterminée, l’intérim et les emplois à temps partiel, correspond à une montée des emplois...

A priori, l’offre de travail est déterminée non par les politiques publiques mais individuellement par les agents économiques en fonction du marché du travail iconChapitre II: Inégalité salariale et dualité du marché du travail urbain en Thaïlande
«atypiques», à savoir les contrats à durée déterminée, l’intérim et les emplois à temps partiel, correspond à une montée des emplois...

A priori, l’offre de travail est déterminée non par les politiques publiques mais individuellement par les agents économiques en fonction du marché du travail iconRÉsumé Le concept d’hybridation traduit les différents mouvements...
«forme d’insertion prédominante sur le marché du travail» (Carleial, 2006), nombre d’individus ne se retrouvent pas dans cette catégorisation,...

A priori, l’offre de travail est déterminée non par les politiques publiques mais individuellement par les agents économiques en fonction du marché du travail iconOù va le travail ?
«secret» n’en était pas un en interne, mais témoigne de la peur qui prévaut dans l’entreprise («la Corée du Nord sans les camps de...

A priori, l’offre de travail est déterminée non par les politiques publiques mais individuellement par les agents économiques en fonction du marché du travail iconEvaluation de l’impact des politiques publiques
«Travail, Emploi et Politiques Publiques» (fr cnrs n° 3435). IL est membre du comité national d’évaluation du rsa (revenu de solidarité...

A priori, l’offre de travail est déterminée non par les politiques publiques mais individuellement par les agents économiques en fonction du marché du travail iconInter-branche et division internationale du travail «originelle et traditionnelle»
«demande de différence» (c’est la demande qui désormais tire l’offre et sa structure): les produits du marché mondial ne sont pas...

A priori, l’offre de travail est déterminée non par les politiques publiques mais individuellement par les agents économiques en fonction du marché du travail icon1. Td 1 : Appréhender le monde de l’entreprise et le marché du travail,...

A priori, l’offre de travail est déterminée non par les politiques publiques mais individuellement par les agents économiques en fonction du marché du travail iconInformations générales sur l'offre d'enseignement supérieur en france...
«Grandes Ecoles» sont particulièrement recherchés sur le marché international du travail

A priori, l’offre de travail est déterminée non par les politiques publiques mais individuellement par les agents économiques en fonction du marché du travail iconActivité : Les budgets des administrations publiques (travail sur Internet)
«Pourquoi la puissance publique intervient-elle dans la régulation des économies contemporaines ?» : les différentes fonctions économiques...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com