La commission accessibilité de l’union des aveugles vous propose une version remaniée du journal «Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un





télécharger 0.51 Mb.
titreLa commission accessibilité de l’union des aveugles vous propose une version remaniée du journal «Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un
page3/14
date de publication10.02.2017
taille0.51 Mb.
typeDocumentos
e.20-bal.com > loi > Documentos
1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   14

Légende photo

150 associations travaillent à améliorer la cohésion sociale dans les quartiers.

Article 2
Affaire 6. Une aide financière va permettre de porter assistance à Chengdu, dévastée par un tremblement de terre.
Solidaires
La Ville de Montpellier apporte une aide financière à Chengdu, sa ville jumelle, touchée par le tremblement de terre qui a dévasté la région du Sichuan, le 12 mai dernier. Cette aide prend la forme d’une assistance auprès des populations sinistrées. Les opérations sont décidées au fur et à mesure des besoins exprimés par la Ville et la Croix-Rouge de Chengdu. Les fonds nécessaires sont alloués, par l’intermédiaire de la délégation locale de la Croix-Rouge française de Montpellier, dans la limite de 100 000 euros.

La Ville de Montpellier vient également de créer une régie habilitée à recueillir les dons des Montpelliérains afin de financer l’action de la Croix-Rouge française. Le compte bancaire est ouvert auprès de la Trésorerie générale : n°10071-34000-00002003191-49. Les chèques sont à libeller à l’ordre du régisseur des relations internationales. Les aides peuvent être déposées dans les urnes installées dans le hall de l’hôtel de Ville et à la Maison des relations internationales. Une urne est également installée à la Maison de Montpellier à Chengdu.

Dans le hall de l’hôtel de Ville, un livre d’Or est à la disposition des Montpelliérains qui souhaiteraient apporter des témoignages d’amitié et de réconfort. Ces messages de soutien seront adressés à la municipalité de Chengdu et à sa population.

Infos : 04 67 34 70 11
Légende photo

Chengdu, avant le seisme.


Article 3
Affaire 8. Le maire de Tlemcen, en Algérie, propose à Montpellier d’établir une coopération entre les deux villes.
Une 7e jumelle
Senouci Bereksi, le maire de Tlemcen, une métropole de 180 000 habitants située au nord-ouest de l’Algérie, a proposé au maire Hélène Mandroux d’établir un partenariat entre les deux villes. Le principe de ce jumelage a été accepté par le Conseil municipal le 4 juin. La Ville de Montpellier a toujours su maintenir une tradition de tolérance et d’accueil, à travers sa diversité culturelle. Elle est attachée à son rayonnement international et au co-développement. Elle a engagé des échanges à travers divers partenariats, dans le cadre de sa politique de coopération : jumelage avec 6 villes (Louisville, Heidelberg, Barcelone, Chengdu, Tibériade et Fès), accord d’amitié (avec Sherbrooke au Canada) et adhésion à des réseaux internationaux (Conseil des communes et régions d’Europe, Energie-Cités, C6, Fédération mondiale des cités unies, Ligue des villes historiques, Conseil international des monuments et des sites, Villes éducatrices, Réseau français des villes-Santé de l’OMS et Mayors for peace). Ces engagements se traduisent par des échanges concrets d’expériences, de techniciens, de citoyens, dans les domaines de la culture, de l’éducation, de l’économie ou de l’urbanisme. Tlemcen, qui s’est enrichie des influences berbères, arabes, hispano-mauresques et françaises, est aujourd’hui jumelée avec Fès. Elle posssède également une des plus importantes universités d’Algérie. Elle s’inscrit parfaitement dans la philosophie des relations engagées avec les autres partenaires européens de Montpellier.

A l’heure où se construit l’espace euro-méditéranéen, cet élargissement de nos relations va permettre d’initier des projets d’envergure, s’inscrivant dans la modernisation des politiques méditerranéennes, tout en donnant plus de poids et de crédibilité aux actions de la Ville.
Légende photo

Tlemcen, ancienne capitale Almoravide.

Conseil municipal

du 4 juin 2008
Adoption de l’ordre du jour et des procès-verbaux des séances des 2, 18 et 24 avril 2008.

Lecture des décisions prises depuis les dernières séances publiques du Conseil municipal.

1. Vœu portant sur le projet gouvernemental d’instaurer un service minimum d’accueil des élèves en cas de grève des enseignants.

2. Election d’un représentant de la Ville au conseil d’administration du Centre communal d’action sociale (CCAS) en remplacement de Sarah el Atmani, démissionnaire : Marie-Josée Augecaumon.

3. Désignation d’un membre de la commission Cohésion sociale, Action territoriale et Démocratie de proximité, en remplacement de Marie-Josée Augecaumon, démissionnaire : Sarah el Atmani.

4. Désignation des représentants de la Ville dans les conseils d’administration des universités de Montpellier.

5. Election des représentants de la Ville à la commission d’appel d’offres de la Société d’équipement de la région montpelliéraine.

6. Attribution d’une subvention au comité montpelliérain de la Croix-Rouge pour leur permettre d’apporter une aide humanitaire au Sichuan (Chine), victime d’un tremblement de terre.

7. Autorisations et modalités d’organisation des déplacements à l’étranger dans le cadre des activités internationales de la Ville de Montpellier.

8. Proposition de jumelage avec Montpellier effectuée par la ville de Tlemcen en Algérie.

9. Attribution d’une subvention à l’association Le Festival de Radio France et Montpellier Languedoc-Roussillon.

10. Demande de subventions pour permettre la restauration de cinq tableaux des églises Saint-Denis et Saint-Roch.

11. Convention d’occupation temporaire pour l’installation d’un relais radiotéléphone Orange au Millénaire.

12. Transfert de la gestion des photocopieurs des écoles, de la Caisse des écoles vers la Ville de Montpellier.

13. Attribution d’une subvention aux Offices centraux de la coopération à l’école (OCCE) pour l’année scolaire 2007/2008.

14. Désignation des titulaires des marchés de travaux relatifs à la rénovation du bâtiment de l’annexe de l’école élémentaire Sigmund-Freud.

15. Avenant au marché de maîtrise d’œuvre relatif à l’extension et à la réhabilitation de l’école maternelle Jean-Cocteau.

16. Attributions de la carte été jeunes 2008 à titre gratuit.

17. Réfection de l’aire de jeu du terrain Bernard-Giambrone (Croix d’Argent). Désignation des titulaires de l’appel d’offres.

18. Avenant n°1 des missions de maîtrise d’œuvre concernant la construction de la Maison du Lez à Port Marianne.

19. Attribution de subventions à diverses associations sportives pour l’année 2008.

20. Modification du tableau des effectifs du personnel de la Ville de Montpellier.

21. Autorisation donnée au représentant de la Ville dans le cadre de l’augmentation du capital d’Enjoy Montpellier.

22. Attributions de subventions de fonctionnement à diverses associations dans le cadre du contrat urbain de cohésion sociale.

23. Autorisation de signer les marchés pour la construction de la maison pour tous Rosa Lee Parks.

24. Avenant au marché n° F28 A7, lot 1 concernant les travaux de voirie réalisés dans le cadre de l’Anru, rue Sainte-Barbe (Mosson).

25. Demande d’agrément de candidature d’Urbis Réalisations Méditerranée sur la ZAC Ovalie, tranche 2, lot n°14 A.

26. Lancement d’une procédure de zone d’aménagement concerté à Port Marianne.

Objectifs et modalités d’association du public.

27. Approbation du programme des équipements publics de la ZAC des Grisettes (Croix d’Argent).

28. Clôture du programme d’aménagement d’ensemble, Terre de l’hirondelle.

29. Achèvement du programme d’aménagement d’ensemble, Arc en ciel.

30. Cession à la Serm de terrains du domaine privé communal situés boulevard Paul-Valéry et rue du Pas-du-Loup, pour l’aménagement de la ZAC Ovalie.

31. Régularisation foncière à la Résidence Eden Roc, située avenue de Palavas.

32. Cession gratuite au titre du permis de construire (Propriété époux Hostin), en vue de l’élargissement de la route de Lavérune.

33. Résiliation des marchés de réaménagement du hall de la Mairie : lot n° 3 (supports des maquette) et lot n° 4 (mobiliers).

34. Autorisation de signer les marchés de rénovation des installations thermiques des bâtiments communaux pour 2008.

35. Demande de subvention dans le cadre du traitement aérien contre la chenille des pins dans les boisements forestiers.

36. Autorisation de signer le marché à bons de commande pour les travaux de maintenance, entretien, petites extensions et modifications du réseau pluvial.

37. Autorisation de signer les marchés pour la réalisation d’un bassin de rétention à proximité du lotissement Les Aiguelongues.

38. Dénomination d’un rond-point du quartier Hôpitaux-Facultés : Professeur Louis-Malassis, premier président d’Agropolis.

39. Autorisation d’exploiter des installations de réfrigération et de compression à l’hôpital Gui-de-Chauliac, dans le cadre de la protection de l’environnement des installations classées.

40. Programme de vidéosurveillance urbaine pour l’année 2008.

Prochains conseils municipaux : le 7 juillet à 18h et le 24 juillet à 17h.


Article 4
Vœu. Le projet de loi gouvernemental d’instaurer un service minimum d’accueil est dénoncé par le Conseil municipal.
Inconstitutionnel !
Le président de la République a annoncé, le soir même du mouvement social de jeudi 15 mai, son intention de faire légiférer, afin de rendre obligatoire un “service minimum d’accueil” en cas de grève des personnels enseignants dans le premier degré (écoles maternelles et élémentaires), entendant faire incomber le poids d’une telle obligation aux communes.(...)

C’est une mise en cause hypocrite du droit de grève, car sous couvert d’un pseudo service, il s’agit de minorer, voire de casser une grève décidée par une profession, en instrumentalisant une autre profession. Le meilleur service à rendre aux acteurs et usagers du service public de l’Education nationale, c’est de ne pas créer les conditions de la grève, qui est toujours une démarche financièrement pénalisante pour ceux qui s’y engagent.

C’est une mesure concrètement inapplicable, car il n’est pas possible de demander, deux jours à l’avance, aux personnels de l’Education nationale de se déclarer grévistes, puisque jusqu’au dernier moment, ils peuvent entrer dans un mouvement ou au contraire s’en dégager. En outre, les personnels des collectivités locales peuvent se déclarer grévistes au même moment.

C’est un dévoiement complet de la décentralisation, car au lieu d’assumer ses choix d’employeur vis-à-vis de ses propres personnels, le Président se défausse sur les collectivités locales, selon une procédure autoritaire, grossière et inadmissible, au mépris des logiques d’organisation des personnels communaux. Il est aberrant de contraindre à un substitut entre deux entités administratives de statut et de compétences distincts (à ce compte, pourquoi ne pas obliger les municipalités à suppléer également les cheminots ou les journalistes du service public de l’audiovisuel en grève ?). C’est en outre un transfert de responsabilité juridique vers les maires, douteux et dangereux. Enfin, ce projet est inconstitutionnel, quand une telle obligation de substitut est contraire à notre droit fondamental, selon lequel les collectivités locales s’administrent librement.

Observant que lors du mouvement du 15 mai, moins de 10 % des communes ont spontanément assuré le “service minimum d’accueil”, dont la logique a été dénoncée par des municipalités, aussi bien de gauche que de droite, le conseil municipal de Montpellier émet le vœu que :

• cette intention soit immédiatement rapportée,

• des négociations interviennent sans délai sur le fond des demandes sociales,

• l’Association des Maires de France (AMF) étudie un mouvement concerté auprès du président de la République et du gouvernement.

Vote pour : 50

Contre : 9
Relance

C’est une mesure concrètement inapplicable et un

dévoiement complet de la décentralisation
Légende photo

Rendre obligatoire un service minimum d’accueil en cas de grève des enseignants ferait incomber le poids de l’obligation aux communes.


Brèves

Affaire 10. Cinq tableaux classés, restaurés

Un tableau de l’église Saint-Roch et quatre de l’église Saint-Denis qui constituent une richesse majeure du patrimoine culturel de la Ville, vont être prochainement restaurés. Les travaux de restauration de ces cinq œuvres, classées au titre des monuments historiques : Christ au jardin des oliviers d’Alexandre Cabanel, Repos pendant la fuite en Egypte (auteur inconnu), Déploration devant le Christ mort (auteur inconnu), La transverbération de Sainte Thérèse et Le Christ au milieu des malades de Glaize Auguste Barthélémy, sont estimés à 27 989 € HT. Ils seront notamment subventionnés par la direction régionale des affaires culturelles (Drac).
Affaire 16. 300 cartes été jeunes offertes

Dans le cadre de son projet de réussite éducative, la Ville offre chaque année, notamment par l’intermédiaire des maisons pour tous et de la caisse des écoles, des cartes été jeunes à des montpelliérains rencontrant des difficultés sociales.

Ces cartes, d’une valeur de 27,50 €, passeports pour les loisirs, vont permettre à 300 jeunes de 15 à 25 ans d’accéder à plus de 30 activités programmées, du squash au jorky ball, en passant par des places de concert, de matchs de foot et de cinéma, et ce, jusqu’au 15 septembre.
Affaire 40. Dix nouvelles caméras de vidéosurveillance

La Ville dispose aujourd’hui d’un parc de 103 caméras de vidéosurveillance urbaine réparties dans tous les quartiers. En 2008, dix nouvelles caméras seront installées :

une à Hôpitaux Facultés : avenue de Fès (Malbosc bas),

deux à la Mosson : rue de Malbosc au niveau de Malbosc haut et du collège Alco,

une aux Cévennes : route de Lavérune (maison pour tous Marcel-Pagnol),

trois à la Croix d’Argent : avenue de Toulouse (rond-point du grand M), rue Danton (square Couthon) et au Val de Croze,

deux à Montpellier centre : rue de Verdun (quai des Sauvages / Pont de Lattes).


Page 13
la ville

évolue
tribune politique
la majorité municipale
La réussite éducative

Max Lévita, président du groupe socialiste - radical de gauche - mouvement des citoyens et apparentés

Nous voulons offrir les meilleures conditions d’accueil et d’apprentissage au sein de l’école publique pour tous. C’est notre mission. Nous avons construit et restauré de nombreuses écoles ; développé les passerelles entre l’école, les associations, les maisons pour tous et mobilisé les équipements de quartier. En concertation avec la communauté éducative, nous mobiliserons toutes les compétences municipales et celles de nos partenaires pour permettre à chaque enfant, hors temps scolaire, d’approfondir ses connaissances. Cette ambition s’affirme à un moment où le gouvernement a choisi de réduire ses moyens. La ville ouvre la concertation pour que la décision non concertée de l’Etat de passer dès septembre à la semaine de 4 jours ne marque pas un recul dans cette mobilisation pour la réussite éducative.
Un déficit de démocratie

Michel Passet président du groupe communiste

Comme en Irlande, chaque fois qu’un peuple s’est exprimé sur le destin de l’Europe, le « non » l’a emporté. Ces « non » ne sont pas des rejets de l’Europe mais un appel à être entendu, un appel à vivre mieux. Dans notre pays, l’importance de l’abstention lors des dernières élections, les nombreuses manifestations, protestations, sont aussi un appel à être entendu et vivre mieux. Face à ce mal vivre, quand va-t-on se décider à entendre la voix des peuples, quand va-t-on prendre en compte les problèmes réels, agir avec une véritable participation citoyenne ?

On peut être sourd et devenir un grand compositeur, mais peut-on rester sourd et prétendre être un grand politique ?
1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   14

similaire:

La commission accessibilité de l’union des aveugles vous propose une version remaniée du journal «Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un iconLa commission accessibilité de l’union des aveugles vous propose...
«Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un sommaire a été créé pour faciliter l’accès aux différents articles du journal....

La commission accessibilité de l’union des aveugles vous propose une version remaniée du journal «Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un iconSur le site de la manifestation, les internautes trouveront le programme...
«Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un sommaire a été créé pour faciliter l’accès aux différents articles du journal....

La commission accessibilité de l’union des aveugles vous propose une version remaniée du journal «Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un iconLe catalan, l’occitan et l’espéranto. Cliquez sur "International"...
«Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un sommaire a été créé pour faciliter l’accès aux différents articles du journal....

La commission accessibilité de l’union des aveugles vous propose une version remaniée du journal «Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un iconAction publique tranquillité publique, faciliter la vie des riverains...
...

La commission accessibilité de l’union des aveugles vous propose une version remaniée du journal «Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un iconCommission d’Indemnisation Amiable relative au projet de Tramway Annemasse Genève (ciat)
«informatique et libertés» du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations...

La commission accessibilité de l’union des aveugles vous propose une version remaniée du journal «Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un iconMontpellier notre ville / n ° 3

La commission accessibilité de l’union des aveugles vous propose une version remaniée du journal «Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un iconMontpellier notre ville / n ° 3

La commission accessibilité de l’union des aveugles vous propose une version remaniée du journal «Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un iconTour d’horizon de l’Union européenne
«La Commission européenne représente les intérêts de l’Union européenne dans son ensemble. Elle propose de nouvelles législations...

La commission accessibilité de l’union des aveugles vous propose une version remaniée du journal «Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un iconMontpellier notre ville / n ° 358

La commission accessibilité de l’union des aveugles vous propose une version remaniée du journal «Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un iconMontpellier notre ville / n° 367 • avril 2012






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com