La commission accessibilité de l’union des aveugles vous propose une version remaniée du journal «Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un





télécharger 0.51 Mb.
titreLa commission accessibilité de l’union des aveugles vous propose une version remaniée du journal «Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un
page2/14
date de publication10.02.2017
taille0.51 Mb.
typeDocumentos
e.20-bal.com > loi > Documentos
1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   14

Page 6 et 7
Article 1
Saison 2007. Un événementiel fort doublé d'infrastructures de qualité ont brillamment fait exister Montpellier parmi les concurrentes européennes et mondiales.
Une année à succès
Réouverture du musée Fabre, Coupe du monde de rugby, Tour de France, ronde estivale des festivals internationaux de musique, danse, théâtre... ont donné à la presse mondiale les yeux de Chimène pour notre ville. Ajoutons l’ouverture de la serre Amazonienne, celle de l’aquarium Mare Nostrum... pour une attractivité “boostée” sur l’ensemble de l’arc méditerranéen.

Au-delà du littoral et de l’héliotropisme (attirance pour le soleil), le tourisme urbain se développe de plus en plus. C’est une tendance générale. Certaines villes tirent mieux que d’autres leur épingle du jeu. Entre 2005 et 2006, Montpellier se détache du peloton. Portée par des événements prestigieux, elle se trouve en 2007 en tête des villes dont la progression de fréquentation a été la plus forte, avec une augmentation de 4 points de pourcentage. (Ce qui n’est pas le cas de nombre d’autres villes : Toulouse perd plus de 2 points, Grenoble “dévisse”...)

Montpellier accueille chaque année plus d’un million de visiteurs. « Le socle montpelliérain se construit autour d’une triple identité, note le maire Hélène Mandroux, médicale, viticole et touristique. » Activité économique à part entière, le tourisme génère dans la capitale Languedocienne un chiffre d’affaires de 200 millions d’euros, soit 6 500 emplois directs et indirects.
2007, année de Montpellier

Ce succès est aussi celui de deux structures efficaces dont la ville s’est dotée : Enjoy Montpellier pour le tourisme d’affaires (53 % de la fréquentation hôtelière) et l’Office de tourisme pour la promotion de la destination, l’accueil des publics et l’animation du patrimoine.

La riche actualité de Montpellier, laissait présager une importante couverture médiatique. L’Office de tourisme l’a anticipée en s’appropriant l’année 2007 comme un événement en soi. En partenariat avec les Comités, départemental et régional, du tourisme, ainsi que la Maison de France, il en a fait un message unique, d’autant plus fort qu’il fut décliné selon chaque niveau de territoire.

Situé stratégiquement sur la Comédie, l’Office de tourisme est “le lieu” incontournable d’accueil des visiteurs. « L’Office de tourisme, vitrine de Montpellier, est le 1er échelon des degrés de notre communication, ajoute madame le maire. Il s’y développe une stratégie de long terme, afin d’attirer les touristes, les inciter à revenir et en faire des ambassadeurs convaincus. » La Ville ne se trompe pas qui lui accorde en 2008 une subvention de 1 750 000 €, largement plus que doublée par rapport à 1999 et dont la part consacrée à la promotion est presque dix fois plus importante.
Légende photo

Satisfecit général lors de la présentation du bilan.
Article 2
Interview de Fanny Dombre-Coste, présidente de l’Office de tourisme
« 200 millions de chiffre d’affaires »
La situation actuelle du tourisme vous parait-elle satisfaisante ?

Nous sommes dans une dynamique de développement. Montpellier a de nombreux atouts et de nombreux atours, c’est-à-dire une offre commerciale et culturelle ambitieuse et cohérente. Des milliers d’emplois liés au tourisme créent un chiffre d’affaires de plus de 200 millions d’euros. Tout est imbriqué. Il nous faut privilégier une vision large de la ville.
Quelles pistes de développement comptez-vous explorer ?

Je vois deux axes principaux : d’abord, la promotion. Nous devons développer notre présence sur le net, notamment par le biais de l’e-commercialisation. Ensuite, la satisfaction. Ne négligeons pas la qualité de l’accueil, en plus de celle de l’offre. Osons un “Montpellier tout sourire !”, parlons anglais, proposons des menus traduits...

Des progrès sont possibles. L’hospitalité pourrait être un 3e axe. Accueillir bien, certes, mais accueillir tout le monde !

Françoise Binder, directrice de l’Office de tourisme, œuvre à ce que l’association obtienne le label Tourisme et handicap.
Y-a-t-il d’autres perspectives ?

Prenons conscience de points forts et originaux. Je parlais de langues...

Les 18 instituts linguistiques qui exercent en ville se sont fédérés autour de l’Office de tourisme. Cette dynamique particulière nous apporte une reconnaissance internationale et fait de Montpellier une destination de plus en plus recherchée en ce domaine. Afin de développer les flux touristiques induits par les compagnies aériennes low cost, un site Internet commun a été créé en partenariat avec la CCI. Par ailleurs, nous tirons parti de l’observatoire du tourisme, ce véritable outil de veille des habitudes touristiques, avec à la clé un schéma de développement à l’échelle de la ville centre et de l’agglomération.

Encadré

Pour en savoir plus

Pour tout complément d’information sur ces pages, une seule adresse :

www.ot-montpellier.fr

Infos : 04 67 60 60 60 ou contact@ot-montpellier.fr


Article 3
18 écoles de langues se sont fédérées pour faire de Montpellier la destination en France pour apprendre le français langue étrangère.
1 000 ans d’école !
Depuis plusieurs années, Montpellier développe avec succès les séjours

linguistiques. En se fédérant autour de l’Office de tourisme, les nombreuses écoles de langues proposent une offre complète et structurée, visible et attractive jusqu’aux antipodes. Diverses formules d’enseignement, comme d’hébergement, sont proposées avec pour seul

objectif l’immersion linguistique et culturelle. Outre les cours, des activités culturelles, de traditions locales et de loisirs sont organisées.

Montpellier s’honore de la présence de la plus ancienne faculté d’Europe encore en activité (médecine). Terre d’échanges six fois jumelée avec des villes du monde entier, elle reste une porte d’entrée ouverte sur la culture française.

Montpellier accueille 70 000 étudiants, dont une proportion d’étrangers significative, notamment à travers les programmes d’études Erasmus et Socrates. La capitale languedocienne est devenue aujourd’hui une référence au sein du monde étudiant international.
Légende photo

Activités et loisirs s’ajoutent aux cours.

Encadré

Visites guidées

A ne pas manquer pour faire une entrée remarquable à Montpellier ! Ces visites permettent de découvrir des lieux secrets dont seul l’office de tourisme a les clés. Elles durent environ deux heures et sont menées par des guides professionnels multilingues. Le service “groupe” se tient à disposition pour aider à créer soi-même le séjour idéal, adapté ou clés en main. Parmi les grands succès, l’incontournable centre historique à travers un voyage de 1 000 ans dans le dédale des ruelles et une nocturne autour des monuments emblématiques de la ville.

Mais aussi les visites à thème : la faculté de médecine, les hôtels particuliers, Montpellier et les rois d’Aragon, rencontre avec les luthiers, Rabelais, Sur les pas de Saint Roch...

Sans oublier les journées européennes du patrimoine les 20 et 21 septembre.

Infos : service groupes : 04 67 60 19 19/30.

Article 4
Les compteurs à la hausse
508 000 personnes accueillies au comptoir de l’office de tourisme, soit 13 % de plus qu’en 2006 (moyenne quotidienne de 1 500 personnes et quelques pics à 4 500). 50 400 personnes renseignées par téléphone. 431 941 visiteurs sur le site Internet de l’Office de

tourisme, soit 49 734 personnes de plus qu’en 2006, avec une moyenne mensuelle de 48 445. 978 visites guidées ont fait découvrir le centre historique à 21 339 personnes. 127 voyagistes venus du monde entier en éductour pour découvrir la destination, soit le double qu’en 2006.


Brèves

4 % de nuitées en plus

Montpellier constate une augmentation de 4 % du nombre de nuitées. On compte 42 000 nuitées supplémentaires dans l’hôtellerie de l’agglomération, dont 34 000 pour Montpellier (soit un total de 873 213 nuitées pour la ville centre). Jacques Mestre, président de l’Union des métiers et industries de l’hôtellerie (Umih), s’en réjouit : « Mon souhait est que l’on se maintienne à ce bon taux de 70 % d’occupation atteint dans l’hôtellerie. » A Montpellier, le tourisme d’affaires a un poids non négligeable. Il représente 53 % de la fréquentation hôtelière. « C’est important, ajoute Hélène Mandroux, car le tourisme d’affaires débouche généralement sur du tourisme familial. Je me félicite du développement du parc hôtelier et de l’arrivée de nouvelles enseignes telles que le Crown Plazza. »
Les anglais toujours devant !

En tête de la fréquentation étrangère dans l’hôtellerie montpelliéraine en 2007, les Britanniques, à 27 %, honorent l’entente cordiale... Les Espagnols sont deuxième, mais loin derrière avec 13%. Viennent ensuite les Allemands et les Italiens, à 11 % et les ressortissants des Etats-Unis avec 7 %. Plus tous ceux qui dorment à la belle étoile ?
Card in the city

429 city cards ont été vendues en 2007 (308 en 2006), dont 180 par des hôtels souhaitant inclure des propositions de visites dans leurs offres de séjour. Cette carte offre, selon différentes formules, des entrées gratuites et des réductions dans de nombreux sites, équipements et manifestations à, et autour de, Montpellier. Nominative, elle doit être présentée chaque fois et n’est pas cumulable avec d’autres réductions.
Artisan’art

Les ateliers Saint Roch proposent une balade au cœur des ateliers-boutiques du quartier. Quatorze créateurs – céramistes, stylistes, modistes, relieurs, bijoutiers – font découvrir leurs créations. Allez donc flâner dans les jolies rues de ce coin de l’Ecusson et discutez avec Myriam A, Florence van Handenhove ou Zoïd de leur travail, elles adorent !

Infos : 04 67 54 20 36 ou 04 67 66 31 72.

Pages 8 et 9
la ville

évolue
dossier Tourisme
Photo 1

Courbet au musée Fabre. Après New York et Paris, Montpellier accueille cette exposition exceptionnelle jusqu’au 28 septembre. Composée de 116 toiles et dessins, elle a été inaugurée le 13 juin en présence de nombreux élus dont Magalie Couvert, maire adjoint du quartier Montpellier Centre.

Photo 2

La Comédie du livre s’est tenue du 30 mai au 1er juin. La littérature russe était à l’honneur. 350 auteurs étaient présents et quelques 120 000 visiteurs ont arpenté les allées de l’Esplanade, confirmant sa réputation de plus grande fête littéraire française, après le Salon du livre de Paris.

Photo 3

L’exposition La dégelée Rabelais revisite la vie et l’œuvre du père de Gargantua. Les artistes plasticiens s’amusent au Carré Sainte-Anne, à la Panacée, au château d’Ô, au Frac et dans d’autres lieux de la région jusqu’au 28 septembre.

Photo 4

Le défilé de la Lesbian & gay pride a réuni près de 6 000 personnes le 7 juin. Le départ a été donné du Peyrou, en présence d’Hélène Mandroux, pour rejoindre la place du Marché-aux-fleurs en centre ville, avec pour thème: Il est interdit d'interdire.

Photo 5

Jacques d’Aragon. Pour fêter les 800 ans de ce roi montpelliérain, un grand jeu de l’oie a été installé jusqu’au 22 août dans le hall de l’Hôtel de ville et inauguré le 19 juin par Hélène Mandroux. accompagnée de Josep Bosch, consul général d’Espagne et des élus Michaël Delafosse, Marlène Castre, Eva Beccaria et Frédéric Aragon.

Photo 6

Les Olympiades 2008 ont, comme chaque année, réuni les adhérents de l’Âge d’Or le 18 juin. Malgré le trac avant de monter sur scène, les artistes seniors se sont montrés à la hauteur devant un public ravi qui n’a pas manqué de les applaudir chaleureusement.

Photo 7

Rinoçérôse, le duo électro-rock montpelliérain dispose d’un local, mis à sa disposition par la Ville et situé avenue du Pirée, à Antigone. L’adjoint à la culture, Michaël Delafosse lui a remis les clefs le 20 juin. C’est là que Jean-Philippe Freu et Patou Carrié passeront l’été pour préparer leur prochaine tournée et enregistrer leur futur album qui sera présenté en concert à QuARTiers libres au Peyrou le 27 septembre.

Photo 8

Une fête occitano-brésilienne aux Arceaux le 21 juin, animée par l’association Senzala a permis au public de se familiariser à ces deux cultures. Jeux, contes, expositions, rencontres et concerts étaient au programme de cette “festa”!

Photo 9

La finale de l’Euro 2008 a été retransmise sur la place de la Comédie, le 29 juin. Auparavant, le public avait pu également assister à toutes les retransmissions

des matchs de l’équipe de France.
Pages 10, 11 et 12
la ville

évolue
conseil municipal
Article 1
Affaire 22. Des associations sont subventionnées, dans le cadre du Contrat urbain de cohésion sociale (Cucs), pour leurs actions menées au plus près des habitants dans les quartiers, afin de réduire les inégalités.
Ils tricotent du lien social
La Ville a développé un partenariat actif avec 150 associations porteuses de 340 projets conçus pour les habitants des quartiers Mosson, Petit Bard -Pergola, Cévennes, Gély- Figuerolles, Gambetta, Nord-Ecusson, Pas du Loup-Paul-Valéry-Val de Croze et Saint-Martin-Tournezy, reconnus comme prioritaires par le Cucs (Contrat urbain de cohésion sociale) 2006-2009.

Ce projet urbain, signé en 2007 par la Ville, le Département, l’Agglomération, la CAF et le Centre communal d’action sociale, vise à rendre cohérentes les actions menées sur chacun de ces secteurs, afin d’améliorer la cohésion sociale et l’égalité des chances des habitants.

Après les 700 000 euros attribués aux associations en 2007, auxquelles s’ajoutent les actions de l’Espace Jeunesse, des maisons pour tous, du CCAS et du service des sports, 848 472 euros de subventions ont déjà été affectés par la Ville aux associations qui ont répondu à l’appel à projets lancé pour 2008. Sur les 4 300 000 euros attribués à la Régie des maisons pour tous pour 2008, déjà 345 755 euros ont été mobilisés pour les maisons pour tous implantées dans les secteurs de Montpellier qui mènent des actions allant dans le sens des priorités du Cucs : favoriser l’intégration, rompre les processus d’exclusion, conforter une vie sociale et urbaine de qualité.
Un accompagnement sur mesure

Ce plus de solidarité pour le bien-être de chacun, dans son quartier et la ville, les associations partenaires le déclinent par le biais de l’insertion par le sport. C’est le cas par exemple de l’association des jeunes de la Paillade nord, l’association omnisports de Figuerolles, le cirque Balthazar ou le Ring athlétic du Petit Bard.

Un accompagnement socio-éducatif est également mené au quotidien par les collèges des Garrigues, Las Cazes, Gérard-Philipe et Escholiers de la Mosson, mais aussi par des association comme l’Ardi, l’Arci, Face, Avec ou Essor qui misent sur l’intégration par la réussite scolaire. C’est sur le thème du jeu et de l’action citoyenne que des associations comme l’Apieu, Holisme, Jouons en ludothèque, Kaïna, l’AJPPN, Ciepac, FJT Castellane, Strataj’m, Adages espace famille ou JSF travaillent en direction de la jeunesse.

Enfin, elles sont 58 associations à s’investir sur les thématiques de la santé, de l’habitat, de l’accès à l’emploi, de la citoyenneté, de la prévention et de l’éducation, à l’image des Compagnons bâtisseurs qui proposent des ateliers de bricolage, du Ciepac qui construit un travail sur la mémoire du quartier Petit Bard en pleine rénovation urbaine ; du Petit Pavillon qui offre un lieu de médiation et d’écoute pour les parents et les ados ; d’ASTM qui oriente, guide et accompagne les jeunes en grande difficulté ; du CIDFF qui propose aide juridique et conseils en matière familiale et conjugale ou du BE et CO qui ouvre grand les portes de sa boutique d’écriture aux familles.

24,8 % de la population de la ville sont concernés par cet accompagnement sur mesure, discret, mais efficace, qui tricote du “bien vivre” et du lien social dans le quotidien des habitants des quartiers.
1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   14

similaire:

La commission accessibilité de l’union des aveugles vous propose une version remaniée du journal «Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un iconLa commission accessibilité de l’union des aveugles vous propose...
«Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un sommaire a été créé pour faciliter l’accès aux différents articles du journal....

La commission accessibilité de l’union des aveugles vous propose une version remaniée du journal «Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un iconSur le site de la manifestation, les internautes trouveront le programme...
«Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un sommaire a été créé pour faciliter l’accès aux différents articles du journal....

La commission accessibilité de l’union des aveugles vous propose une version remaniée du journal «Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un iconLe catalan, l’occitan et l’espéranto. Cliquez sur "International"...
«Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un sommaire a été créé pour faciliter l’accès aux différents articles du journal....

La commission accessibilité de l’union des aveugles vous propose une version remaniée du journal «Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un iconAction publique tranquillité publique, faciliter la vie des riverains...
...

La commission accessibilité de l’union des aveugles vous propose une version remaniée du journal «Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un iconCommission d’Indemnisation Amiable relative au projet de Tramway Annemasse Genève (ciat)
«informatique et libertés» du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations...

La commission accessibilité de l’union des aveugles vous propose une version remaniée du journal «Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un iconMontpellier notre ville / n ° 3

La commission accessibilité de l’union des aveugles vous propose une version remaniée du journal «Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un iconMontpellier notre ville / n ° 3

La commission accessibilité de l’union des aveugles vous propose une version remaniée du journal «Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un iconTour d’horizon de l’Union européenne
«La Commission européenne représente les intérêts de l’Union européenne dans son ensemble. Elle propose de nouvelles législations...

La commission accessibilité de l’union des aveugles vous propose une version remaniée du journal «Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un iconMontpellier notre ville / n ° 358

La commission accessibilité de l’union des aveugles vous propose une version remaniée du journal «Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un iconMontpellier notre ville / n° 367 • avril 2012






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com