Rapport à Monsieur le Premier ministre





télécharger 0.71 Mb.
titreRapport à Monsieur le Premier ministre
page17/31
date de publication09.01.2017
taille0.71 Mb.
typeRapport
e.20-bal.com > loi > Rapport
1   ...   13   14   15   16   17   18   19   20   ...   31

5.4.Sujets à relayer en interministériel

5.4.1.Définition du trottoir


Le trottoir est un des chaînons indispensables de la chaîne de déplacement. Il permet à chacun de relier son chez soi aux lieux de travail, de culture,… mais aussi d’accomplir tous les petits trajets indispensables à la satisfaction de sa vie quotidienne. Il se doit d’être sécurisant pour les personnes âgées et pour les personnes handicapées, tout particulièrement les personnes aveugles et malvoyantes.

Or cela n’est pas le cas aujourd’hui. Si la place du piéton sur le trottoir n’est pas contestée, ce dernier est largement occupé par les poubelles, les deux-roues, du matériel publicitaire, sans oublier les voitures. Tous éléments dangereux pour les déplacements des personnes les plus vulnérables.

Depuis de longues années les associations de personnes handicapées plaident pour qu’une définition juridique du trottoir soit établie ; sujet resté en suspens depuis l’abandon du projet de « code la rue ». Il serait important, pour limiter les conflits entre usagers, de définir qui est autorisé à l’utiliser, à y circuler.

5.4.2.Partage de l’espace entre piétons et cyclistes


La politique de réintroduction du vélo en ville ne s’effectue pas toujours avec la création des infrastructures adaptées à cette pratique de déplacement. Certaines villes se contentent sur les trottoirs pour séparer les espaces piétons et cyclistes d’un simple trait de peinture. Le partage des espaces devient conflictuel et souvent dangereux notamment pour les personnes âgées, aveugles, malvoyantes ou handicapées mentales.

Cette pratique n’est que trop courante. Les associations de personnes aveugles rappellent que les espaces doivent être détectables et repérables. Quant aux personnes en fauteuil roulant, elles soulignent pour leur part leur difficulté lorsque les dénivelés dépassent 2 cm.
A ceci s’ajoute une pratique anarchique par nombre de cyclistes qui se déplacent sur les trottoirs, créant un fort ressenti d’insécurité de la part des piétons et encore plus des personnes les plus fragiles.

Les associations de personnes handicapées demandent au nom de la sécurité de leur déplacement que ce sujet fasse l’objet d’une concertation et d’une clarification.

5.4.3.Conception des traversées piétonnes


Traverser la chaussée où circulent les voitures, c’est toujours prendre un risque. Les enfants apprennent à regarder avant de s’y engager. Mais comment faciliter la traversée des personnes aveugles qui se déplacent avec une canne ? Il importe pour elles que le cheminement soit repérable et détectable avec celle-ci.

Les difficultés se cumulent lorsque les traversées sont complexes, voire en biais par rapport au trottoir, lorsqu’il faut passer pistes cyclables et couloir de bus.

Malgré de nombreuses expérimentations, les solutions idéales ont du mal à se construire. Il importe de poursuivre les travaux et les expérimentations et d’adopter une approche unique entre les feux R12 (traversée d’une voie routière), R24 (traversée d’une voie ferrée) et R25 (traversées d’une voie TCSP).


Les autres sujets de préoccupation des participants à la concertation


Les contributions envoyées par les membres du groupe de concertation pour le chantier « Ajustement normatif » (cf. chapitre La méthode de travail) comprenaient des demandes portant sur des sujets autres que ceux prévus dans le mandat confié à la présidente de la concertation et à la déléguée ministérielle à l’accessibilité (mandat circonscrit aux ajustements normatifs relatifs à l’accessibilité des ERP, du logement, de la voirie et des transports publics pour les personnes handicapés : cf. les annexes « La mission confiée à la sénatrice Claire-Lise Campion lors du Comité Interministériel du Handicap du 25 septembre 2013 » et « Le mandat du Premier ministre à la Déléguée ministérielle à l’accessibilité »). Des échanges spécifiques permettant d’examiner ces différentes attentes ont été organisés afin d’avoir un panorama des attentes des participants quelle que soit leur origine, de pouvoir éclairer les points débattus et de permettre une prise en compte pour d’éventuels chantiers ultérieurs.
1   ...   13   14   15   16   17   18   19   20   ...   31

similaire:

Rapport à Monsieur le Premier ministre iconMonsieur le Premier Ministre

Rapport à Monsieur le Premier ministre iconRapport au Premier Ministre

Rapport à Monsieur le Premier ministre iconRapport au Premier Ministre

Rapport à Monsieur le Premier ministre iconPar lettre en date du 21 février, Monsieur le Premier Ministre a...

Rapport à Monsieur le Premier ministre iconCentrafrique / Transition / Premier ministre
«Il me faudrait nommer mille ministres et encore, cela ne suffira pas pour satisfaire tout le monde», admet en souriant le nouveau...

Rapport à Monsieur le Premier ministre iconLe ministre déLÉGUÉ auprès du premier ministre chargé de l'Économie et des finances
«contrat d'entreprise», apporte une précision complémentaire de nature à clarifier la situation

Rapport à Monsieur le Premier ministre iconRapport au premier ministre
«d’évaluer la pertinence de la mise en place d’un service d’accompagnement professionnel de long terme, proposant des prestations...

Rapport à Monsieur le Premier ministre iconManuel-macron-ministre-16-decembre-2014 Monsieur François brottes

Rapport à Monsieur le Premier ministre iconLe Premier ministre sous la 5ème République
«Le 1er ministre doit engager la responsabilité de son gouvernement sur son programme, et que l’obligation ainsi décidée s’impose...

Rapport à Monsieur le Premier ministre iconBureau du Premier Ministre






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com