Fabrik à projets de Lens-Liévin





télécharger 63.44 Kb.
titreFabrik à projets de Lens-Liévin
date de publication08.01.2017
taille63.44 Kb.
typeDocumentos
e.20-bal.com > loi > Documentos

Fabrik à projets de Lens-Liévin





Fabrik à projets


COMPTE RENDU DU 30 avril 2016

APEI Lens et environ

Rédigé par l’URIOPSS
Présents


Nom Prénom

Organisme/ Structure

Mail

ALLIENNE Laurie

Service d’accueil de jour La Vie Active / Loison-sous-Lens

sajloison@vieactive.asso.fr

cse-saj-has@vieactive.asso.fr

AVENEL Paule

URIOPSS / Pas-de-Calais

p.avenel@uriopss-npdc.asso.fr

BACKE Yannick

Centre social de Mazingarbe

yannick.csmazingarbe@orange.fr

BAROIS Marc

Centre social KALEIDO

m.barois@noyelles-sous-lens.fr

DECONINCK Chantal

Conseil Départemental

deconinck.chantal@pasdecalais.fr

DEGHIMA Sadek

Service d’accueil de jour « Le domaine des écureuils » à Bully-les-Mines / Apei Lens et environs

s.deghima@apei-lens.asso.fr

DEGUFFROY Catherine

Maison Départementale de la Solidarité / Liévin

deguffroy.catherine@pasdecalais.fr

DELANNOY Murielle

CAF Antenne de développement social Lens/ Liévin

murielle.delannoy@cafpas-de-calais.cnafmail.fr

ESSONO Roger

C.AS.S.E.D

62750 Bio Fabrication

roger.essono@gmail.com

62750.bio.fabrication@gmail.com

KLUPSCH Jean-Emmanuel

C.AS.S.E.D

62750 Bio Fabrication

jeklupsch62@gmail.com

62750.bio.fabrication@gmail.com

GALLAND Frédéric

APEI Lens et environ

f.galland@apei-lens.asso.fr

LALANDE Patrick

AFERTES

p.lalande62@gmail.com

LEBLOND Michèle

APEI Lens et environ

michele.leblond62@orange.fr

MAHIEUX Matthias

Maison départementale de la Solidarité / Site de LensII

mahieux.matthias@pasdecalais.fr




Préambule


Personnes excusées : Hervé HAUDIQUET- Fédération des Centres sociaux
Le vendredi 29 avril 2016, l’APEI de Lens et environ accueillait la 4ème Fabrik à projets sur le territoire de Lens/Liévin.
Le 22 Avril dernier a eu lieu l’inauguration de la Yourte !

Slam, spectable de cirque, graff, exposition, chants, musique et un grand buffet ont complété cette grande journée ! Via les rencontres de la Fabrik, un lien s’est tissé entre l’école en travail social et l’APEI « ce sont les étudiants de l’école qui ont restitué des stages lors de l’inauguration et la fresque éphémère réalisée à cette occasion laissera une trace » !

Autour de cette inauguration, plus de 400 personnes étaient présentes.

Une yourte ??? La yourte est un moyen avant tout d’ouverture de rencontre et de partenariat, entre les habitants, les personnes accompagnées ou encore les associations. Autour de projets différents, lecture, travaux manuels, spectacles…. La yourte de 50 m² sera source aussi de propositions ! Un nouveau lieu unique sur le territoire.
Où la trouver ? La Yourte se situe au SAJ Le Domaine des Ecureuils au 18, rue Voltaire à Bully-les-Mines.

Qui contacter ? Sadek DEGHIMA, s.deghima@apei-lens.asso.fr
Vous pouvez cliquer ici pour consulter l’article dédié





LA VIE ACTIVE- SAJ de Loison-sous-Lens

Action Danse

Laurie ALLIENNE


Le projet se poursuit (voir les comptes- rendus précédents de la Fabrik)
Les contacts sont pris avec Marc BAROIS du Centre social Kaléido concernant les projets couture (costumes de danse...)





Kaléido, Centre social de Noyelles-sous-Lens


Marc BAROIS



Les actions autour de la valorisation d’objets de récupération (rénovation de meubles…) se développent et prennent beaucoup d’ampleur.

Un travail de partenariat est engagé avec l’association PAGE pour porter des projets d’insertion en associant des personnes en insertion autour de la création et la transformation de palettes.





Maison des 3 Cités, Centre social de Mazingarbe

REPAIR Café

Yannick BACKE



L’article de la Voix du Nord sur le Repair Café de Mazingarbe a permis de recruter de nouveaux bénévoles !
La question de la mobilité du Repair café est toujours en réflexion (achat d’un véhicule ?...).

Comme l’été dernier, le Centre social de Mazingarbe développe cet été ses actions hors les murs.

Les membres du Repair Café dans un premier temps vont développer également des actions hors les murs, ce qui permettra de prolonger la réflexion autour de la mobilité du Repair Café.
De nombreux Repair Café se créent dans la région.
Un autre projet ?

La volonté de créer un magasin gratuit (en vente ? tout sauf de la nourriture..). Le principe : « je viens chercher ce dont j’ai besoin et j’apporte ce que je veux ». Ce projet est une émanation du Repair Café en échangeant avec le mouvement Bleublanczebre.

Yannick BACKE souligne le fait qu’à partir du Repair café, « on observe une émulation et le développement de beaucoup de projets ».





Association C.AS.S.E.D

Les pellets issus du marc de café

Roger ESSONO

Jean-Emmanuel KLUPSCH



Une entreprise innovante : la valorisation d’un ingrédient de notre quotidien présent dans tout le pays le Marc de café.

Le projet ?

Collecter le marc de café, le transformer en combustible, en pellets, pellets qui permettront aux habitants de se chauffer en brûlant!

Le projet est soumis à la Fondation de France qui le retient !

Le projet est né !

Pour étudier la maturation du projet, l’association C.AS.S.E.D (Chti ASsociation Solidaire Economique Durable) est créée.

Une commercialisation sera prévue à la fin de l’année 2016 !

Pour fabriquer ce pellet, l’association fera appel à des emplois non qualifiés : « nous projetons pour un site de production : 25 ETP, sur ces 25 ETP, il y aura 19 emplois réservés aux populations précaires! Nous souhaitons participer à ce mouvement qui consiste à redonner vie à notre région : c’est ça même le sens de notre projet ! ». Un projet inscrit dans l’économie sociale et solidaire : «  Nous souhaitons participer au changement de mentalité, nous voulons que le monde de l’entreprenariat ne soit pas réservé qu’au monde de la finance, nous voulons que les précaires puissent participer ».

La Mairie de Loos-en-Gohelle a permis d’impulser cette économie du partage.

Pour fabriquer les machines de production, l’association s’est tournée vers un Centre de formation, depuis les élèvent du centre travaillent à ces machines, et bénéficient de l’idée de l’association « réaliser un projet innovant et concret ». Avec une machine, est envisagée de produire 600Kg de pellets à l’heure.

Roger ESSONO et Jean-Michel KLUPSCH nous font découvrir l’origine du projet en projetant le film qui vous sera envoyé dans le prochain compte-rendu.
Et aujourd’hui ?
Un projet social, un Projet à dimension citoyenne et collective, un projet environnemental


  • Des partenariats engagés :

Autour de la conception des machines et des sites de production, un partenariat établit avec :

_Avec l’AFPA et les stagiaires (en mécanique, chaudronnerie, soudure…)

_Avec l’école des Mines avec Incubateur (maturation des projets, structures de recherches et développement)

_Avec l’Université de la côte d’opale, spécialisé dans l’analyse de l’air (évaluer l’air rejeté), car volonté d’avoir un combustible quasi propre

Pour favoriser l’insertion des personnes les plus fragiles :

_« Tendre la main aux plus défavorisés ». Le souhait de créer une Entreprise d’Insertion : Entreprise 62750. Les Fondateurs se sont déjà rapprochés de Benoit DECQ, Directeur de la Mission Locale de Lens et de l’URIAE.

Propositions des membres de la Fabrik à projets : l’URIOPSS, membre du CDIAE (Commission départementale de l’Insertion par l’Activité Economique), propose d’accompagner la réflexion autour de l’insertion par l’activité économique (ateliers et chantiers d’insertion, entreprises d’insertion…).


  • L’échanges de savoirs : mettre à disposition des personnes l’expérience engrangée par ce modèle, « apposer l’intelligence collective, entreprenons avec 0 €, ligne de fabrication lancée avec 0€», accompagnement des structures : « le modèle sera mis à la disposition des autres ».

L’association CASSED sera transformée bientôt en SCIC (Société Coopérative d’Intérêts Collectifs)


  • La collecte du marc de café :

Collecter le marc de café dans un périmètre de 50kms. L’impact ? La diminution du coût de transport et l’assurance d’une production locale.

Un partenariat engagé aujourd’hui avec l’APEI de Lens pour organiser la collecte du marc de café dans les établissements.

La consommation du café en France, c’est 10kg/par an/habitant.

Idée est de faire une collecte mixte, 5000 lieux de collecte ciblés !

Des réflexions en cours sur les modes de collecte. Ne l’oublions pas, ce projet se veut participatif, le souhait des fondateurs « que les citoyens se saisissent du projet » et pour mener la réflexion sur les modes, points de collecte mixte, l’association souhaite se rapprocher des citoyens (points de rassemblement définit par les habitants, par les conseils de quartiers, …) et des professionnels. Une campagne de sensibilisation sera lancée !

Proposition des membres de la Fabrik à projets : se rapprocher des Conseils Citoyens


  • Des réflexions en cours sur le réceptacle :

Transformation du bois de palette en papier Kraft ?

Idée de créer un concours : pour créer le design du sac… « Nous souhaitons faire participer la jeunesse, les citoyens, faire en sorte que la jeunesse nous accompagne »


  • Un impact sur la facture pour se chauffer :

Un des objectif à l’origine du projet, c’est de diminuer la facture du consommateur final « mettre sur le marché des produis bio moins cher que les produits chimiques, les pellets seront 10 à 15 fois moins cher, se consomment beaucoup plus lentement, composés que de déchets biologiques, aucun déchets chimiques ! ».


  • Un site de production très faiblement énergivore :

3 sites de production.

Construire une usine verticale : le marc de café sera versé du 3ème étage, et l’expédition se fait au rez-de-chaussée.

Vers un Poêle artisanal ? Un poêle non électrique, 600-700€ pour les personnes défavorisées.
Propositions des membres de la Fabrik à projets :

  • Se rapprocher de la plateforme CowFunding, plateforme qui met en relation les porteurs de projets avec les contributeurs http://www.cowfunding.fr/propulsons mise en place dans le cadre du CDESS Comité départemental de l’économie sociale et solidaire sur le Pas-de-Calais

  • Le Relais : Pierre DUPONCHEL

  • Conventionnement CDIAE

  • Associer Jean-Louis HOTTE, Directeur de la Maison Départementale de la Solidarité MDS de Lens/Liévin







APEI de Lens et environ


Michèle LEBLOND



Michèle LEBLOND, administratrice à l’APEI de Lens évoque les problématiques liées aux retraités des ESAT de l’APEI de Lens et environ ; des ouvriers qui, après avoir travaillé pendant 40 ans, prennent leur retraite bien méritée ! « Ils se retrouvent alors bien souvent seuls, ne voient plus leurs camarades de travail, ne reçoivent plus de courrier de l’association, ne participent plus aux fêtes, et se trouvent perdus face à plein de complications (papiers, qui appeler ? qui peut répondre à mes questions ? mes parents sont âgés,... ?) ».
Via la volonté de bénévoles de l’APEI, chaque trimestre est organisée une réunion des anciens ouvriers de l’ESAT, temps très appréciés qui permettent aux ouvriers retraité d’ESAT de garder un lien avec l’association.
Grâce aux résultats des ventes annuelles de brioches et grâce à la Fondation de France qui a retenu le projet, Aurélie est arrivée à l’APEI en septembre 2015. Son rôle : rendre visite aux retraités à domicile, découvrir les besoins de ces personnes en terme relationnel, administratif, leurs soucis, de les mettre en contact avec les bonnes personnes, et de les aider à mieux vivre à domicile.

Donc pour les retraités d’ESAT de l’APEI et leur famille, dorénavant, ils pourront contacter Aurélie, et les bénévoles seront là pour accompagner les ouvriers ESAT retraités et rompre l’isolement de certains.

Le service s’autofinance, c’est un projet en émergence qui s’inscrira sur la future plateforme d’aide aux aidants !
Des solutions aux problématiques rencontrées par les retraités d’ESAT peuvent être trouvées via un maillage local des partenaires. Les personnes habitent sur l’ensemble du territoire, il est alors primordial de faire du lien avec les actions portées sur les territoires qui existent et associer les personnes aux clubs existants, avec les CCAS,…Autre exemple, les ouvriers d’ESAT ne disposent que d’un minimum de revenus à la retraite, besoin de faire du lien avec les différents services sociaux localement pour accompagner ces personnes.

Propositions de la Fabrik à projets : Lien à faire avec la Maison de l’Autonomie. La philosophie de la Maison de l’Autonomie, c’est de créer le maillage entre acteurs pour aider la personne à rester le plus longtemps à domicile.
La prochaine opération Brioche ?

La collecte se réalise lors de la semaine de la solidarité du 3 au 9 octobre 2016.

Fabrication de brioches par des partenaires du territoire, avec les partenaires Boulanger du territoire : « c’est très intéressant, les artisans locaux se sentent concernés par ces actions »






Les carrés potagers de la République

Patrick LALANDE



Depuis 3 ans, une réflexion est menée au sein de l’école en travail social Nelson Mandela située au cœur du quartier de la République : comment travailler avec et pour le quartier (habitants, écoles, partenaires…)?

Des temps de rencontres, de compréhension et d’analyse des besoins sociaux sont mis en place. Un diagnostic social est réalisé, et dans ce cadre, émerge l’idée d’un projet qui serait la mise en place des carrés potagers de la République : « comment travailler avec gens du quartier à partir d’une action autour du maraichage » et ainsi permettre de Cultiver nos différences pour récolter du lien social (idée du vivre ensemble, du lien social, de la cohésion sociale…). Favoriser un lieu de partage de solidarité, de rencontres ! Un lieu qui permette de recréer du lien, apprendre à faire ensemble pour vivre ensemble.
Les carrés potagers se situent désormais dans la cour de l’école Nelson Mandela pour faire en sorte que l’école s’ouvre au quartier. C’est l’école Nelson Mandela qui est porteur du projet en tant que centre de formation. Un Comité de pilotage est mis en place et rassemble les 2 écoles du quartier, les parents, habitants, l’inspection académique….

Dans l’école est intégrée la culture du potager, le potager devient un lieu d’apprentissage, faire en sorte que les étudiants s’approprient la réflexion autour de ce que vont produire les carrés potagers.

Les enfants rentrent aujourd’hui dans l’école… « cela nécessite de bien caler les choses ».

C’est une démarche ouverte sur le quartier avec une école fortement animé par le développement local, « derrière le projet, c’est la question de la citoyenneté, du pouvoir d’agir… »

Au sein de l’école en travail social, « les jeunes sont formés en mode territoire pouvoir d’agir… »

Un projet de territoire, un projet citoyen

Projet intégré avec l’école (plan réalisé par les enfants par exemple…)
150m2 de potager : il faut trouver collectivement des réponses (que fera-t-on des légumes ?...), les idées germent (soupe, repas de la fête des voisins…), les décisions sont prises démocratiquement via le Comité de pilotage (composé des professionnels de l’école, des parents, des institutionnels…)

Tout le monde met la main à la terre : les étudiants ont réalisé une très belle affiche pour communiquer, la Mairie met à disposition un certain nombre de choses : la terre, le bois pour construire les futurs carrés potagers, les parents se mobilisent, etc
Pour monter des dossiers de financements, ont été sollicitées les Fondations privés (exemple de la MAIF qui finance des projets sur le Pas-de-Calais), Politique de la Ville, SNCF (Projet coups de cœur solidaires), CAF, Crédit coopératif, Banques, AFERTES, La Poste, ….
Un travail de partenariat avec Laurent OTT est mis en place, ce chercheur en travail social suivra l’expérience.
Les contacts sont pris avec l’association C.AS.S.E.D: pour le développement d’engrais biodynamique…


AGENDA

Prochaine réunion de la Fabrik à projets


Vendredi 27 mai 2016 – 9h à 12h

Centre Social Kaléido

8, rue du Maréchal Leclerc à Noyelles-sous-Lens



Fabrik à projet : lafabrikaprojets@gmail.com

similaire:

Fabrik à projets de Lens-Liévin iconBulletins reçus des autres Cercles
«Aux Morts» De la généalogie à la justice sous la Restauration – Les centièmes ( Cléty; Conchy-sur-Canche – Contes) – Les mariages...

Fabrik à projets de Lens-Liévin iconCompte rendu réunion opal lens (atec) le 17 sept 2014

Fabrik à projets de Lens-Liévin iconDes Métaux De Plus En Plus Chers
«gang du cuivre». Ainsi, l’entreprise satelec, basée à Hénin-Beaumont, estime le préjudice subit à 150 000 € depuis le mois de mai....

Fabrik à projets de Lens-Liévin iconPrésentation des projets sélectionnés lors de l’appel à projets thématique...

Fabrik à projets de Lens-Liévin iconAdresse postale
«Appels à projets» puis «Liste des appels à projets en cours». Sélectionnez l’appel à projets franco-québécois 2016 pour lequel vous...

Fabrik à projets de Lens-Liévin iconLe programme intitulé «Nachhaltig Wirtschaften»
«Nachhaltig Wirtschaften» (les économies durables) lancé par le ministère des transports, de l'innovation et de la technologie (bmvit)...

Fabrik à projets de Lens-Liévin iconLe 28 Novembre, 3 projets labellisés par le pnb ont été déposés par...

Fabrik à projets de Lens-Liévin iconPourquoi ?
«Projets d’innovation avec un partenaire industriel» pour promouvoir au sein de son territoire l’émergence et la maturation de projets...

Fabrik à projets de Lens-Liévin iconCalendrier- modalités de dépôts des projets Les projets seront présentés...
«contrats de ville nouvelle génération» devront reposer sur 3 piliers et 3 axes transversaux

Fabrik à projets de Lens-Liévin iconReglement de l’appel a projets «jardins solidaires»
«écologiquement prioritaires» feront l’objet d’une attention particulière. IL en sera de même pour les projets particulièrement innovants...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com