Elaboration du plan local d’urbanisme intercommunal de Grenoble-Alpes Métropole (plui) – Débat sur les orientations générales du projet d’aménagement et de développement durables (padd) du plui





télécharger 30.06 Kb.
titreElaboration du plan local d’urbanisme intercommunal de Grenoble-Alpes Métropole (plui) – Débat sur les orientations générales du projet d’aménagement et de développement durables (padd) du plui
date de publication06.12.2019
taille30.06 Kb.
typeDocumentos
e.20-bal.com > loi > Documentos


Elaboration du plan local d’urbanisme intercommunal de Grenoble-Alpes Métropole (PLUi) – Débat sur les orientations générales du projet d’aménagement et de développement durables (PADD) du PLUi



Vu la loi n° 2014-58 du 27 janvier 2014 de modernisation de l’action publique territoriale et d’affirmation des métropoles ;

Vu le décret n° 2014-1601 du 23 décembre 2014 portant création de la métropole dénommée « Grenoble-Alpes Métropole » ;

Vu le code général des collectivités territoriales et notamment ses articles L.5217-1 et suivants ;

Vu le code de l’urbanisme, notamment ses articles L.151-5 et L.153-12, prescrivant le plan local d’urbanisme intercommunal (PLUi) de Grenoble-Alpes Métropole, définissant les objectifs poursuivis, les modalités de concertation et de collaboration avec les communes membres ;

Vu les orientations générales du projet d’aménagement et de développement durables (PADD).

En application de l’article L.153-12 du code de l’urbanisme, un débat doit avoir lieu au sein du conseil métropolitain et des conseils municipaux sur les orientations générales du projet d’aménagement et de développement durables mentionné à l’article L.151-5 du code de l’urbanisme.

Sont donc présentées, afin d’être débattues, les orientations générales du projet d’aménagement et de développement durable du plan local d’urbanisme intercommunal de Grenoble-Alpes Métropole.
Les orientations générales du PADD sont déclinées en deux parties :

1ère partie : une métropole montagne forte de ses diversités

2ème partie : ma qualité de vie, moteur de l’attractivité de la métropole

- économie et universités – Pour une métropole qui encourage l’innovation et l’emploi

- transports et déplacements – Pour une métropole apaisée assurant une mobilité efficace et adaptée aux besoins des territoires

- habitat, politique de la ville et cohésion sociale – Pour une métropole solidaire

- Environnement et cadre de vie – Pour une métropole durable et agréable à vivre.
Débat sur les orientations générales du PADD
Le maire propose de débattre successivement de chacun des points
Métropole forte de ses diversités

La réduction de la consommation de l’espace est nécessaire pour conserver des terres agricoles et pour les activités économiques.

Cependant la densification des constructions doit se faire dans le souci de prendre en compte la situation actuelle, elle doit être différente suivant les zonages : conserver un centre village mais aussi des zones pavillonnaires, tout en évitant le mitage.

Le coefficient d’occupation des sols permet de limiter la densification. Précision : les textes régissant le Plan local d’Urbanisme ne font plus état de COS.

Le maintien des terres agricoles doit se faire dans les plaines déjà occupées par cette activité mais aussi dans chacun des villages dans lesquels l’agriculture tend à disparaître. Peut-être une autre forme d’agriculture (Bio, cultures spécialisées, circuits courts) pour garantir espace cultivable permettant à l’exploitant de vivre de son exploitation.
Métropole polycentrique et de proximité
Le maintien d’une centralité de proximité est fondamental.

Le point positif du PADD est l’affirmation de Vizille comme centralité métropolitaine du Grand Sud.
Pour cela, il faudrait que les communes qui rayonnent autour puissent accéder facilement à la « commune «Centre ».

L’affirmation de cette centralité passe aussi par la création d’un pôle de services publics (Pôle emploi, TAG, sécurité sociale…), une maison de santé permettant de proposer une réelle offre de médecins et d’intervenants para-médicaux, tout cela pour diminuer les déplacements sur le centre de la métropole.
Il est envisagé de soutenir le potentiel touristique du château de Vizille.

C’est vrai qu’actuellement celui-ci est sous exploité.

Cela exigerait l’implantation d’équipements hôteliers et de restaurant permettant l’accueil les visiteurs dans de bonnes conditions et en capacité pour recevoir les groupes.

Il faut revoir également les stationnements et la circulation (absence de trottoirs ou trop étroits), l’attractivité visuelle des commerces.
Métropole résiliente
Certaines communes doivent supporter de nombreux aléas qui gênent leur aménagement.

La question de l’établissement des cartes des aléas est posée : comment ont-elles été établies ? sont-elles encore cohérentes ? les risques ne sont-ils pas « surestimés » notamment sur les ruisseaux ?

Il conviendrait de vérifier la cohérence des aléas sur les territoires des communes fortement impactées et leur déclinaison sur les communes d’un territoire.
Le débat porte ensuite sur la 2ème partie : qualité de vie, moteur de l’attractivité de la Métropole
Economie 
Le traitement des friches industrielles du secteur du grand Sud est nécessaire pour améliorer l’image de la métropole.

Réhabiliter ces friches, notamment le secteur de l’alliance à Vizille, permettrait ainsi de créer des emplois sur le secteur. Cela pourrait également avoir un impact sur les déplacements quotidiens des habitants.

On revient encore sur le problème des déplacements.
Commerce
Privilégier le maintien et le développement des commerces de proximité apportant une offre diversifiée (hors alimentaire) et vente de productions locales ou en lien avec le tourisme.

Pour le cœur de la métropole pouvant offrir d’autres prestations demeure le problème de l’accessibilité et au coût des stationnements en ville, les habitants se détournent du centre ville pour faire leurs achats sur la « zone de Comboire » ou « Grand-place » où les parkings sont gratuits et plus nombreux.
Agriculture et forêt
Le maintien de terres agricoles sur chacune des communes a déjà été soulevé en 1ère partie.

Notre métropole dispose d’espaces boisés et forestiers : ce potentiel n’est pas toujours exploité de manière satisfaisante.

Le développement de la sylviculture est une richesse pour les communes et une activité économique à développer.

Si on veut réellement aider à l’exploitation du bois et à une gestion rentable des forêts, il faudrait adapter les essences : essences nobles ou/et essences à rendement (robinier par ex), réaliser des pistes forestières et des aires de stockage, aider au développement de la filière bois (bois déchiqueté pour le chauffage par ex).
Numérique :

La métropole se doit d’assurer une équité entre les citoyens en développant la fibre optique enterrée dans toutes les communes.
Transports et déplacements
Les aménagements du « rond-point du rondeau » sur la A 480 vont-ils apporter une réelle amélioration de la circulation ?

Pour le territoire Grand Sud, la problématique « transport et déplacements »  doit être traitée prioritairement et particulièrement la desserte de Vizille aux heures de pointe. Aux déplacements des habitants des communes de la métropole s’ajoutent ceux d’autres territoires (Matheysine et Oisans).

Il faut également ajouter les déplacements de « touristes » lors des week-ends des vacances d’hiver.

Dans un premier temps, il est urgent de trouver une solution pour déverrouiller le « rond-point Muzet » : des projets déjà étudiés existent.
La solution serait d’envisager une accessibilité du centre de la Métropole autre que la route.

Ne pourrait-on pas demander une augmentation de la fréquence des trains sur la commune de Jarrie ? reste le problème de la capacité de stationnement des véhicules des utilisateurs ?

La solution de « train-tram » jusqu’à Vizille ne doit pas être écartée, il existe la possibilité d’utiliser l’espace d’une ancienne ligne de train.

Pour l’accès des communes non desservies par les transports en commun, pourquoi ne pas mettre en place des navettes de transport à la demande ?

L’aménagement de véritables pistes cyclables et voies piétonnes sécurisées permettrait d’accéder à la « centralité de proximité » notamment aux équipements scolaires. Pourquoi ne pas envisager des vélos électriques en utilisation partagée ?
Habitat, politique de la ville et cohésion sociale
Le vieillissement de la population dans les prochaines années devra être pris en compte. Envisager de nouvelles formes d’habitat : logement partagé, adapté, intergénérationnel. pour les personnes âgées qui ne peuvent plus vivre dans leur logement sans pour autant avoir besoin d’intégrer un EPAD, et qui souhaitent rester dans leur quartier ou leur commune.
Quelques logements sociaux peuvent être réalisés dans les communes qui n’ont pas l’obligation légale d’en recevoir, dans le cadre du Plan Local de l’habitat.

Il faudra que la commune puisse participer aux attributions de ces logements par les bailleurs sociaux.

La communauté de communes du Sud Grenoblois avait un projet de création de logements sociaux dans l’ancienne « Ferme Charrut ». Le dossier n’a pas avancé, le bâtiment se dégrade.

Le maire précise que cette opération est inscrite dans le PLH 2017-2022.
Le développement des aides pour la rénovation de l’habitat dégradé est impératif (économie d’énergie, suppression des logements insalubres..) et favoriser les énergies renouvelables.
Environnement et cadre de vie
La ressource en eau de la Métropole (sources de Rochefort et de Jouchy- non traitées) est une chance pour le territoire. Les élus des générations précédentes ont toujours eu à cœur de la protéger.

Le développement de la Métropole devra prendre en compte cette richesse et renforcer la sécurité autour des champs captants.

Il faudrait également que le traitement des eaux usées suive.
On pourra agir sur l’air en développant des moyens de communication plus « propres » : automobiles hybrides, installation de stations d’hydrogène ; peut-être envisager d’installer des « citélib » dans les communes limitrophes de la ville centre.
.



similaire:

Elaboration du plan local d’urbanisme intercommunal de Grenoble-Alpes Métropole (plui) – Débat sur les orientations générales du projet d’aménagement et de développement durables (padd) du plui icon* Urbanisme – Révision du Plan d’Occupation des Sols valant élaboration...
«Qualité de vie – Environnement – Jeunesse et Sports – Vie associative – Communication aux habitants» du 29 septembre 2014

Elaboration du plan local d’urbanisme intercommunal de Grenoble-Alpes Métropole (plui) – Débat sur les orientations générales du projet d’aménagement et de développement durables (padd) du plui iconPrésentation du plan de développement de l'économie sociale et solidaire...
«Économie employeuse», les structures de l’ess représentent près de 12,3% des entreprises employeurs de l’agglomération, 11,9% des...

Elaboration du plan local d’urbanisme intercommunal de Grenoble-Alpes Métropole (plui) – Débat sur les orientations générales du projet d’aménagement et de développement durables (padd) du plui iconDans ce débat, le Cercle pour l’aménagement du territoire déplore...
«conservation» ou des agricultures durables ? ou tout autre modèle qui serve l’aménagement local du territoire ?

Elaboration du plan local d’urbanisme intercommunal de Grenoble-Alpes Métropole (plui) – Débat sur les orientations générales du projet d’aménagement et de développement durables (padd) du plui iconMonsieur le Président, Mesdames et Messieurs les membres de la Commission...
«désenclaver» les Hautes Alpes efficacement. De plus, IL ne s’agit pas d’une nouvelle autoroute, mais simplement la réalisation du...

Elaboration du plan local d’urbanisme intercommunal de Grenoble-Alpes Métropole (plui) – Débat sur les orientations générales du projet d’aménagement et de développement durables (padd) du plui iconMise en œuvre d’un document unique d’aménagement et de développement...

Elaboration du plan local d’urbanisme intercommunal de Grenoble-Alpes Métropole (plui) – Débat sur les orientations générales du projet d’aménagement et de développement durables (padd) du plui iconLe programme «Urbanisme, territoires et amélioration de l’habitat»...
«Urbanisme, territoires et amélioration de l’habitat» regroupe les crédits de l’ancien programme «Développement et amélioration de...

Elaboration du plan local d’urbanisme intercommunal de Grenoble-Alpes Métropole (plui) – Débat sur les orientations générales du projet d’aménagement et de développement durables (padd) du plui iconMise à jour 26. 09. 2012 Master Urbanisme, aménagement et transports...

Elaboration du plan local d’urbanisme intercommunal de Grenoble-Alpes Métropole (plui) – Débat sur les orientations générales du projet d’aménagement et de développement durables (padd) du plui iconArticle premier : Objet de la consultation Dispositions générales
«Assistance à maitrise d’ouvrage pour la définition d’un nouveau pacte intercommunal intégré à un projet de territoire»

Elaboration du plan local d’urbanisme intercommunal de Grenoble-Alpes Métropole (plui) – Débat sur les orientations générales du projet d’aménagement et de développement durables (padd) du plui iconChargé des travaux dirigés (TD) des relations monétaires internationales...
«La Zone cfa : le choc de la dévaluation et analyse des nouvelles orientations de la politique économique», sous la direction du...

Elaboration du plan local d’urbanisme intercommunal de Grenoble-Alpes Métropole (plui) – Débat sur les orientations générales du projet d’aménagement et de développement durables (padd) du plui icon«Alimentation d’une métropole» Défis et projets pour le Val-de-Marne
«alimentation, aménagement et projet urbain» (quels enjeux ? quels projets ?) et d’autre part, sur les «formations et métiers» de...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com