Question de synthèse étayée par un travail préparatoire





télécharger 29.1 Kb.
titreQuestion de synthèse étayée par un travail préparatoire
date de publication28.11.2019
taille29.1 Kb.
typeThèse
e.20-bal.com > loi > Thèse
Question de synthèse étayée par un travail préparatoire
Il est demandé au candidat :

1. de conduire le travail préparatoire qui fournit des éléments devant être utilisés dans la synthèse.

2. de répondre à la question de synthèse :

  1. - par une argumentation assortie d’une réflexion critique, répondant à la problématique donnée dans l’intitulé,

  2. - en faisant appel à ses connaissances personnelles,

  3. - en composant une introduction, un développement, une conclusion pour une longueur de l’ordre de trois pages.


Ces deux parties sont d’égale importance pour la notation.

Il sera tenu compte, dans la notation, de la clarté de l’expression et du soin apporté à la présentation.

THÈME DU PROGRAMME :

Croissance, progrès technique et emploi
Travail préparatoire (10 points)
Vous répondrez à chacune des questions en une dizaine de lignes maximum.
1. Donnez la signification du taux d'emploi des 15-24 ans et des 55-64 ans en France

en 2007. (Document 1) (1 point)

2. Les pays ayant les taux d'emploi des 55-64 ans les plus élevés ont-ils un taux d'emploi des jeunes plus faible ? (Document 1) (1 point)

3. À l'aide de données significatives, montrez dans quelles situations une entreprise préfère embaucher une personne de plus de 50 ans. (Document 2) (2 points)

4. Illustrez par un exemple la « rigidité institutionnelle » bloquant l'emploi des actifs les plus âgés. (Documents) (2 points)

5. Expliquez le passage souligné. (Document 3) (2 points)

6. À partir de l'exemple de la Finlande, montrez comment un pays peut accroître le taux d'emploi des plus de 50 ans. (Document 4) (2 points)
Question de synthèse (10 points)

Après avoir analysé la situation face à l'emploi des moins de 25 ans et des plus de 55 ans, vous en montrerez les conséquences économiques et sociales.

DOCUMENT 1

Taux d'emploi* en % des 15-24 ans et des 55-64 ans en 2007



* taux d'emploi : ratio de l'emploi total sur la population en âge de travailler (en %)

Source : Eurostat, 2008

DOCUMENT 2

Les raisons qui motivent le choix d'embaucher un jeune ou un senior en 2000

(en % des entreprises)




Raisons d'embaucher d'un salarié

... de moins de 30 ans (plutôt qu'une personne plus âgée)

... de 50 ans ou plus (plutôt qu'une personne de moins de 50 ans)

Plus grand nombre de candidatures dans cette tranche d'âge

58

13

Plus grande adaptation aux nouvelles technologies

56

3

Plus grande polyvalence

42

21

Permettre une gestion de la main-d'œuvre à long terme

42

6

Motivation plus forte

37

24

Plus grande mobilité

37

8

Diversification des compétences dans l'entreprise

34

21

Aptitudes physiques plus importantes

34

3

Compétences spécifiques

33

67

Rééquilibrage de la pyramide des âges

33

8

Plus grande disponibilité horaire

29

23

Moindre coût salarial

23

8

Possibilités de disposer d'aides de l'Etat

20

19

Moindre nécessité de les former

10

33

Meilleure conscience professionnelle

9

42

Meilleure connaissance du monde du travail

7

45

Lecture : en 2000, 58 % des entreprises ont préféré embaucher un jeune plutôt qu'un plus de 50 ans parce qu'il y avait plus de candidatures dans cette tranche d'âge. La somme des pourcentages est supérieure à 100 parce que les entreprises pouvaient donner plusieurs raisons.

Source : INSEE, Economie et Statistique 2003

DOCUMENT 3
La société française va être confrontée à deux phénomènes démographiques majeurs dans les prochaines années. Les générations du baby-boom vont commencer à prendre leur retraite à partir de 2005. Ensuite, l'espérance de vie va augmenter de six ans à l'horizon 2040. (...)

Il est difficile de prévoir les conséquences de ce vieillissement sur le rythme de la croissance. En fait, ce n'est que dans la mesure où intervient une rigidité psychologique ou institutionnelle bloquant le processus de translation vers des âges plus élevés dans toute la société, que des problèmes liés à l'augmentation de l'espérance de vie peuvent survenir. Ainsi l'âge de la retraite constitue le principal facteur de blocage, ainsi que la cessation anticipée d'activité avant cet âge. Si la société française n'est pas capable de maintenir constante la proportion de temps travaillé sur le cycle de vie, alors le niveau de vie, soit des actifs soit des retraités, devra être revu à la baisse ce qui pourrait alors créer des tensions destructrices dans notre système de retraite par répartition.
Source : Antoine D'AUTUME, Jean-Paul BETBÈZE, Jean-Olivier HAIRAULT, Les seniors et l'emploi,

Conseil d'analyse économique, 2005
DOCUMENT 4
Finlande et Pays-Bas sont les deux seuls pays d'Europe continentale à être parvenus à s'extraire de la culture de la sortie précoce du marché du travail après y avoir été profondément immergés. Ils ont réussi à remonter significativement le taux d'emploi de leurs seniors depuis la fin des années 1990. L'exemple de la Finlande est particulièrement significatif - alors que le taux de chômage (9%) était comparable à celui de la France (...)

Pour les salariés, cela passait par une offre de seconde partie de carrière plus dynamique et motivante, et par une amélioration sensible des conditions de travail, et au-delà, du bien-être au travail. Un tel objectif supposait de repenser la mobilité des salariés en cours d'emploi : passer vingt ans dans le même poste engendre irrémédiablement démotivation et vieillissement accéléré des compétences. L'aménagement de nouveaux parcours horizontaux et non plus seulement verticaux s'est accompagné de la mise en place des formations nécessaires pour acquérir les nouvelles compétences requises. Quant aux employeurs, ils ont bénéficié de missions d'expertise et de conseil pour s'adapter au vieillissement de leur main-d'œuvre.
Source : Anne-Marie GUILLEMARD, « Pour une nouvelle gestion des âges », Sociétal, n° 45, 2004

similaire:

Question de synthèse étayée par un travail préparatoire iconQuestion de synthèse étayée par un travail préparatoire

Question de synthèse étayée par un travail préparatoire iconQuestion de synthèse étayée par un travail préparatoire
«Les libéraux : une famille à trois branches», Alternatives économiques, n° 185 (10/2000), p. 80

Question de synthèse étayée par un travail préparatoire iconQuestion de synthèse étayée par un travail préparatoire
«Faut-il avoir peur des monopoles ?», Alternatives économiques, n°213, avril 2003

Question de synthèse étayée par un travail préparatoire iconQuestion de synthèse étayée par un travail préparatoire
«ouvriers» et «cadres», montrez que ce document illustre le phénomène de la reproduction sociale ? (Document 3) (1,5 points)

Question de synthèse étayée par un travail préparatoire iconClasse : Note : / 20 nom : Question de synthèse étayée par un travail préparatoire (3 heures)
«les services publics, les associations à but non lucratif, les régimes de protection sociale» sont qualifiés de «formes non marchandes»....

Question de synthèse étayée par un travail préparatoire iconBibliographie et consignes de travail e. C. E. 1 Année scolaire 2009...
«préparatoire» que nous vous demandons pour débuter ce cursus avec les meilleures chances de succès

Question de synthèse étayée par un travail préparatoire iconLe travail d’écriture comme enjeu politique
«impératif au travail». Ce différend n’est pas rien, aussi s’agit-il d’argumenter de façon étayée. Je vais donc supporter l’impact...

Question de synthèse étayée par un travail préparatoire iconPossible par question (+ 0,25 / question)
«cursus honorum inversé» de l’accès à la carrière politique est bien figuré par

Question de synthèse étayée par un travail préparatoire iconCours + 1 question de synthèse Macroéconomie

Question de synthèse étayée par un travail préparatoire iconCe travail de recherche s’articule autour de la question de






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com