L’etablissement et les collectivites territoriales





titreL’etablissement et les collectivites territoriales
page1/15
date de publication06.01.2017
taille0.6 Mb.
typeDocumentos
e.20-bal.com > loi > Documentos
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   15

DOSSIER

N° :




EXEMPLAIRE

N° :


Académie :

Etablissement : Collège

Ville :

Classe : 4ème B

APSA 1 : Course de haies (Niveau 1)

APSA 2 : Gymnastique

CHEMISE N°1 DONNEES SOCIO ECONOMIQUES

CHEMISE N°2 L’ETABLISSEMENT ET LES COLLECTIVITES TERRITORIALES

CHEMISE N°3 L’ETABLISSEMENT ET LES PARTENAIRES ECONOMIQUES ET SOCIAUX

CHEMISE N°4 L’ETABLISSEMENT ET L’ENVIRONNEMENT SPORTIF ET CULTUREL

CHEMISE N°5 L’ETABLISSEMENT SON ROGRANISATION ET SON FOCNTIONNEMENT

CHEMISE N°6 LA POLITIQUE DE L’ETABLISSEMENT

CHEMISE N°7 LE PROJET PEDAGOGIQUE DE L’EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE DE L’ETABLISSEMENT

CHEMISE N°8 ANIMATION ET VIE ASSOCIATIVE DE L’ETABLISSEMENT

CHEMISE N°9 DOCUMENTS PEDAGOGIQUES


CHEMISE N° 1

DONNEES SOCIO ECONOMIQUES
Les données socio-économiques de la commune et sa région


    1. Géographie et environnement


est une commune d’environ 3000 habitants située dans le département d'Ille-et-Vilaine, à 40 km de Rennes, sur l’axe routier Bain de Bretagne/Ploërmel, entre les voies rapides Rennes/Nantes et Rennes/Lorient. Elle fait partie de la Communauté de Communes du Pays de .

Avec 6.676 hectares de superficie et plus de 250 km de routes intérieures, la commune est très étendue et son découpage complexe (en forme d’étoile).

La commune possède 2 écoles primaires (école privée sainte marie et groupe scolaire Cousteau), un collège privé (collège Sainte-Marie) et le collège public . Les lycées d’accueil sont à Bain de Bretagne, Bruz et Guer (selon l’implantation géographique des parents).

    1. Activités économiques principales

Pour l’aménagement du territoire, le département d’Ille et Vilaine est couvert par sept bassins d’activité appelés « pays », dont le pays Rennes dont fait partie la commune de .

Le fort développement très centralisé de l’agglomération de Rennes, renforcé par une excellente desserte routière, ferroviaire, voire aérienne, et l’attractivité de la zone en termes d’enseignement et d’emplois a conduit à une concentration rapide de population dans son bassin, mais répartie aussi dans une vaste zone périphérique, nécessitant des trajets transversaux. Aussi l’agglomération a développé un système de transport en commun visant à déconcentrer le centre-ville de Rennes et faciliter et accélérer les échanges. Ainsi, d’un collège rural, le collège évolue vers un collège périurbain du fait de la pression immobilière sur Rennes et de l’accessibilité de la liaison routière (Axe routier 4 voies Rennes-Redon).

Pour contrecarrer cette attractivité de Rennes, le département a renforcé le rôle des communautés de communes afin de reconvertir l’industrie et les zones agricoles en zones de développement tertiaire (de service ou touristique). Aussi le développement démographique du département a su rester positif même dans les zones d’anciennes industries en déclin (Fougères) ou peu facilitées par leurs situations excentrées (Redon).

    1. Emplois

De manière générale, les emplois, largement agricoles à la fin des années 90, évoluent au profit de professions intermédiaires et employées.

Les tableaux ci-dessous, issus de l’INSEE, dont les derniers chiffres datent de l’année 2009, dressent le portrait de l’emploi dans la commune de .

      1. Activités de la population de  :

Population active :

population par type d\'activité.jpg

Population active selon l’âge et le sexe :

emploi de la population en fonction de l\'âge et du sexe.jpg

Population active selon la CSP :

population active selon la csp.jpg

      1. Emploi et chômage :

Emploi selon la CSP :

emploi selon la csp.jpg

Taux de chômage par sexe et par âge :

taux de chômage.jpg

    1. Evolution démographique :

L’évolution démographique montre une augmentation régulière de la population et surtout de la population « jeune ».

Evolution démographique :

evolution démographique.jpg

Population par tranche d’âge :

population par tranche d\'âge.jpg

CHEMISE N° 2

L’ETABLISSEMENT ET LES COLLECTIVITES TERRITORIALES

L’établissement et les collectivités territoriales

2.1 Les politiques éducatives culturelles et sportives : objectifs et mises en œuvre

2.1.1 Département

Le Département d'Ille-et-Vilaine facilite l'accès au sport. En 2012, le sport en Ille-et-Vilaine, c'est 272 591 licenciés sportifs, 2 500 clubs sportifs et 13 000 dirigeants, bénévoles, cadres techniques, éducateurs et entraîneurs.

Le Département participe au dispositif Coupon sport. Pour faciliter l'accès des jeunes de 10 à 18 ans aux clubs sportifs d'Ille-et-Vilaine, le Conseil général finance environ 4700 coupons sport chaque année. Ces coupons sport ont une valeur de 20 euros et permettent d'abaisser le coût d'adhésion à l'association sportive agréée choisie par les familles. Ils sont accordés aux familles qui perçoivent l'allocation de rentrée scolaire de la CAF (Caisse d'allocations familiales). Cette opération est menée en partenariat avec la direction régionale Jeunesse et Sports.

Le Conseil général organise les Coupes du Conseil général (en football, volley-ball, handball et rugby) pour valoriser l’engagement des bénévoles et l’esprit d’équipe. En 2012, par exemple en volley-ball, ce sont les clubs du CPB volley (pour les féminines) et de Marpiré Champeaux (pour les masculins) qui ont gagné la coupe. Il soutient les associations sportives des collèges publics et privés (UNSS et UGSEL). Rattachés aux agences départementales, 23 éducateurs sportifs forment les bénévoles des clubs et organisent des stages pour les jeunes. Le Conseil général participe au financement d’équipements sportifs scolaires et grand public.
Le Département structure également le mouvement sportif.

Le Conseil général soutient le CDOS qui fédère les comités de chaque discipline et fait vivre la Maison départementale des sports. Il aide aussi les comités sportifs départementaux, en soutenant notamment 24 emplois en 2012. Cette année, un emploi supplémentaire a été financé au bénéfice du comité sport adapté.

Il subventionne l’association Profession sport et le Centre de ressources et d’information du bénévole. Il participe au GIP Campus de l’excellence sportive en Bretagne, qui veut être un acteur clé de la formation professionnelle et de la recherche dans le domaine du sport. La réalisation d’un stade d’athlétisme couvert sur le campus de Villejean à Rennes va dans le même sens.
Le Conseil général soutient aussi le sport de haut niveau.

Il soutient les clubs professionnels pour leurs centres de formation et leurs actions promotionnelles, et les clubs amateurs de haut niveau. Il finance des emplois dans les clubs de haut niveau (22 en 2012) et des manifestations sportives. Il accompagne les espoirs et les sportifs amateurs de haut niveau. Cette année, il a soutenu en particulier ceux qui avaient des chances d’accéder aux Jeux Olympiques de Londres.

Présidé par Luc Mallet, le comité consultatif du sport a été installé en juillet 2007. Il rassemble les acteurs du sport en Ille-et-Vilaine dans leur diversité.  En 2012, le comité consultatif réfléchit sur la manière de toucher davantage les publics prioritaires.

2.1.2 Région

Des équipements sportifs de qualité :

Afin d’assurer une répartition équilibrée des équipements sportifs sur le territoire breton, la Région a élaboré, en concertation avec les collectivités, un schéma régional des équipements sportifs. Elle s’est ainsi engagée à soutenir financièrement la construction et la rénovation d’équipements attractifs et de qualité. Cinq niveaux d’équipements sont soutenus par la Région.

- Les grands équipements d’intérêt national, interrégional ou de très grande capacité d’accueil (un projet de salle d'athlétisme couverte à Rennes, un projet de vélodrome couvert près de Lorient, un projet de salle d'athlétisme couverte à Saint Brieuc sont engagés)

- Les équipements d’intérêt régional : les grands stades de football pour les équipes de Ligue 1 et Ligue 2 (exemple de réalisations en 2010 : Stade de la Rabine à Vannes, tribune du stade Yves Allainmat à Lorient, Stade Francis Le Blé à Brest) ; centres aquatiques (mise en chantier de la piscine de Chateaugiron en 2010) ; bases de sports de nature (inauguration prochaine de la base canoë Kayak de Saint Grégoire) ; anneaux cyclistes (à Quimperlé et Cléden-Poher) et pistes d’athlétisme 8 couloirs ; centres de formation des clubs phares ; équipements majeurs d’une discipline sportive (restructuration du Centre technique régional de la Ligue de Bretagne de football à Ploufragan en 2010) ; les terrains de grands jeux en surface synthétiques (9 projets aidés en 2010).

- Les équipements structurants de Pays : Accompagnement des projets d’équipements sportifs inscrits dans les 21 contrats de pays. Depuis la signature des premiers contrats de pays, une cinquantaine de projets ont été soutenus par la Région

- Les équipements sportifs des lycéens pour l’éducation physique et sportive : Gymnases intégrés dans les lycées : construction de 3 gymnases et 9 projets de rénovation accompagnement des collectivités pour la construction d'équipements sportifs utilisés par les lycéens.

- Les équipements spécifiques : Campus de l’excellence sportive de Bretagne : unique en France, ce pôle s’appuiera à la fois sur le site rénové de Dinard (ex-CREPS) et sur un site à construire à Rennes, en lien notamment avec les Universités. Ses missions : la formation aux métiers du sport, l'accueil du mouvement sportif, l'accompagnement des sportifs de haut niveau, mais aussi la recherche et le développement.
Le soutien au sport de haut niveau :

En Bretagne, il y a 11 structures d’Excellence sportives dont 3 pôles France et 3 Centres d’Entraînement Nationaux de Voile et 21 structures d’accès au haut niveau dont 15 Pôles espoirs:

- à Brest: pôles espoirs handball féminin, natation

- à Plomeur: pôle espoir surf

- à Lorient: pôle espoir cyclisme

- à Meucon: pôle espoir parachutisme

- à Ploufragan: pôle espoir football

- à Saint Brieuc: pôle espoir cyclisme

- à Dinard: pôles espoirs volley-ball et badminton

- à Rennes: pôles espoirs football, tennis de table, basket, judo

- à Cesson Sévigné: pôle espoir canoë-kayak

Les pôles France:

- à Cesson: canoë-kayak

- à Rennes: gymnastique et plongeon

Pour maintenir et développer le sport de haut niveau en Bretagne, la Région apporte son aide aux sportifs de haut niveau dans toutes les disciplines. Elle accompagne également les centres d'entraînement et de formation des clubs-phares et les structures d’accès au haut niveau. Ce soutien financier se fait en partenariat avec Direction régionale de la jeunesse, des sports et de la Cohésion Sociale et en concertation avec le Comité régional Olympique et Sportif de Bretagne.
Finalement, on dénombre 6 grands objectifs de la politique sportive bretonne:

Permettre à la jeunesse bretonne de s’épanouir par le sport :

Comme le souligne le rapport du CESER, les activités physiques et sportives participent à l’éducation des jeunes. Elles tissent du lien social, nous apprennent à vivre ensemble quels que soient nos origines, notre sexe ou nos différences sociales. Par ailleurs, les activités physiques et sportives participent à la prévention pour la santé et notamment au risque d’obésité chez les jeunes. Quand les moyens affectés par l’Education Nationale à l’Education Physique et Sportive (EPS) diminuent notamment au lycée ou de façon plus significative dans l’apprentissage, la Région, elle, entend poursuivre son action (équipements, sport scolaire, double projet, et bien sûr le chèque sport) pour contribuer à la pratique des jeunes bretonnes et bretons en leur permettant de profiter des bienfaits du sport pour leur santé et leur développement. Permettre à la jeunesse bretonne de s’épanouir, c’est également offrir aux plus impliqués d’entre eux, et notamment aux sportifs de haut niveau ou qui aspirent à le devenir, de mener de front leur double projet, scolaire et sportif.
Tenir compte de la professionnalisation des structures du sport amateur :

Le clivage ancien entre sport amateur et professionnel doit être dépassé car il ne correspond plus à la réalité. Il ne s’agit pas de nier l’existence pour certaines disciplines d’un sport à « deux vitesses », mais bien de constater le mouvement de professionnalisation du sport que concrétise la convention collective nationale du sport. Le sport se transforme dès lors que l’engagement demandé est décuplé, le rythme de vie chamboulé. S’ouvre alors une démarche de professionnalisation. De même, les dirigeants bénévoles, dont l’action est primordiale mais souvent pas suffisamment reconnue sont de plus en plus à la tête de petites entreprises avec des préoccupations touchant à la gestion des ressources humaines, au suivi comptable et aux difficultés financières. Le domaine du sport demande aux dirigeants bénévoles des compétences de plus en plus poussées.

La Région, à travers son partenariat avec les ligues et comités régionaux instauré depuis 2005 dans le cadre de la contractualisation, veut apporter une réponse, même si elle est partielle, à cette situation des dirigeants de clubs. La Région est consciente des difficultés rencontrées par les clubs. Dans la lignée des Centres d’Entraînements et de Formation des « Clubs phares » (CEFC), elle participe au soutien de certains clubs de l’élite bretonne. Les enjeux de ces clubs restent d’actualité et la Région souhaite être au rendez vous de leurs difficultés et de les aider à poursuivre leur développement afin que ces clubs puissent défendre toutes leurs chances au meilleur niveau national.
Soutenir les emplois de la filière sport :

Inscrit de manière additionnelle au Contrat de Plan Etat-Région, le financement du Centre de Ressources et d’Expertise du Sport et des Loisirs en Bretagne (CRESLB), a permis de mener une étude sur l’emploi dans les 8 métiers du sport en Bretagne. 22 000 emplois sont concernés. Pour être pérennisés, ces emplois doivent s’adapter aux évolutions de la demande sociale. La Région doit, dans le cadre de ses compétences obligatoires au titre de la formation initiale et tout au long de la vie, exercer une vigilance particulière au développement des formations dans ce domaine. Le Contrat de Plan Régional du Développement des Formations (CPRDF) devra prendre en particulier en compte les travaux à mener autour de la filière sport afin d’optimiser l’offre de formation aux métiers du sport pour répondre aux besoins du territoire breton et de ses activités en matière de sport et de loisirs sportifs.

Dans ses préconisations, le CESER souligne que le développement durable par le sport suppose un développement durable du sport. Le développement durable du sport suppose que l’emploi soit au rendez-vous.
Permettre aux sportifs de Bretagne d’être présents aux niveaux national et international :

Avec de nombreuses équipes bretonnes inscrites dans les championnats de France du niveau le plus élevé, la Bretagne se situe en bonne place parmi les régions françaises. Certaines de ces équipes s’illustrent déjà dans des championnats européens et d’autres devraient les rejoindre prochainement. En soutenant la formation des jeunes joueuses et joueurs, la Région a participé à la réussite de ces clubs bretons au plus haut niveau. Permettre à la Bretagne d’être au meilleur niveau, c’est permettre aux sportifs bretons de disposer d’excellentes conditions d’entraînement sur le territoire et d’équipements sportifs de qualité. L’objectif de la Région est bien d’offrir un environnement adéquat pour la performance sportive.

La Région Bretagne veut maintenir et renforcer son engagement sur les dispositifs permettant au haut niveau breton de se distinguer en France et au niveau international.

De gros clubs existent en Bretagne: L'OC Cesson Handball, le Rennes volley 35, Le Stade rennais (football), Le Goelo Saint Brieuc (volley)…

Accueillir des évènements sportifs, facteur d’attractivité et de rayonnement de la Bretagne :

La Région souhaite poursuivre son soutien aux organisateurs de manifestations sportives en capitalisant sur le « savoir faire » breton, l’engagement bénévole, la capacité à accueillir de grands évènements (Tour de France, Route du Rhum, Championnat du monde de handball féminin, courses pédestres labellisées par la fédération internationale d’athlétisme…). Ces évènements, au même titre que les festivals, participent de l’animation des territoires et du vivre ensemble.
Le Conseil régional de Bretagne acteur du développement du sport breton :

La progression continue des budgets annuels et les partenariats noués avec le mouvement sportif, les services de l’Etat et les autres collectivités ont permis de conforter notre rôle dans la gouvernance régionale du sport. Souvent force de proposition, la Région a su, en réunissant autour d’elle un panel de partenaires, construire une politique sportive ambitieuse en direction des « clubs phares », des sportifs de haut niveau, des organisateurs d’évènements sportifs pour le développement des pratiques compétitives ; apporter son soutien aux ligues et comités régionaux dans le cadre du développement de leurs disciplines. Ce rôle et ce bilan sont des acquis pour poursuivre l’élan et réaffirmer notre volonté d’être partie prenante de la donne sportive en Bretagne.

Avec la création du GIP Campus de l’Excellence Sportive de Bretagne, les acteurs bretons ont lancé une nouvelle dynamique, assise sur cette véritable volonté de « faire ensemble ». Alors que d’autres auraient pu se résigner à la disparition du CREPS, l’impulsion régionale a permis de consolider le « pack breton » pour proposer un projet de structure innovante et originale appelée à se développer sur l’ensemble du territoire de la Bretagne. Cet outil, a d’ores et déjà entamé son développement en se positionnant d’emblée, dès sa création en janvier dernier, comme un nouvel outil notamment sur le nouveau champ de la recherche-développement.
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   15

similaire:

L’etablissement et les collectivites territoriales iconL’etablissement et les collectivites territoriales

L’etablissement et les collectivites territoriales iconL’etablissement et les collectivites territoriales

L’etablissement et les collectivites territoriales iconL’etablissement et les collectivites territoriales

L’etablissement et les collectivites territoriales iconChemise n°2 L’etablissement et les collectivites territoriales

L’etablissement et les collectivites territoriales iconL’etablissement et les collectivites territoriales
«vallée de la Loire du Loiret» du réseau Natura 2000 (site naturel de l’Union européenne à grande valeur patrimoniale par sa faune...

L’etablissement et les collectivites territoriales iconThèse intitulée «Dominus domini mei dixit… Enseignement du droit...
«Gestion des collectivités territoriales», iup d’administration des collectivités territoriales, Université d’Orléans

L’etablissement et les collectivites territoriales iconRésumé du référentiel d’emploi ou éléments de compétences acquis...
«A» des collectivités (directeur financier, directeur général des services, etc.); de chargés d’études et chargés d’évaluation des...

L’etablissement et les collectivites territoriales iconLa réforme des collectivités territoriales
«loi du 16 décembre 2010 de réforme des collectivités territoriales» (publiée au jo du 17 décembre 2010). Ses dispositions principales...

L’etablissement et les collectivites territoriales iconL’etablissement et les collectivites territoriales
«plaines» c'est-à-dire le long du Rhône dans un axe nord-sud, depuis le quartier d'Estressin jusqu'au quartier de l'Isle, mais aussi...

L’etablissement et les collectivites territoriales iconProposition de délibération pour les collectivités ayant des travaux...
«Obligés» à soutenir des actions de maîtrise de l’énergie (isolation des combles, installation de vitrages performants…) réalisées...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com