La vie, Union de l’amour & de la sagesse 36





télécharger 0.85 Mb.
titreLa vie, Union de l’amour & de la sagesse 36
page10/20
date de publication14.11.2017
taille0.85 Mb.
typeDocumentos
e.20-bal.com > loi > Documentos
1   ...   6   7   8   9   10   11   12   13   ...   20
baratté par l’action de l'homme et la femme

dimanche 15 avril 2007

« Il est clair que si les choses ayant une forme sont remuées et frottées l'une contre l'autre, leur essence sortira. Par exemple, si deux nuages se mélangent une averse de pluie tombe, et si deux bâtons sont frottés ensemble une langue de flamme apparaît. De même, le beurre est l'essence du lait, mais il demeure préalablement mélangé au liquide. Cependant, versé dans un récipient et baratté, la chaleur s'élève par étapes dans le lait et son essence sort séparément. Pareillement, l'essence du sang est le fluide régénérateur, tout d'abord mélangé dans le sang. S'il est baratté par l’action de l'homme et la femme, le pouvoir de la passion chauffe le sang et, tout comme le beurre, la quintessence apparaît. »

Gedün Chöpel, ( Les arts tibétains de l'amour, Editions Dharma, 1995)

Comment Nasrudin fit apparaître la vérité

lundi 16 avril 2007

« Les lois par elles-mêmes ne rendent pas les gens meilleurs, dit Nasrudin au Roi; ils doivent pratiquer certaines choses pour arriver à s'accorder avec la vérité intérieure. Cette forme de vérité ne ressemble que très légèrement à la vérité apparente.

Le Roi décida qu'if était en son pouvoir - et de son devoir - d'obliger les gens à observer la vérité. Il saurait bien les forcer à pratiquer la sincérité,

Or l'on pénétrait dans la ville par un pont; il Y fit édifier une potence et le lendemain, à l'aube, lorsqu'on ouvrit les portes de la cité, le capitaine de la Garde avait déjà posté ses hommes de façon à contrôler toutes les entrées.

L'avis suivant avait été placardé:

« Chacun sera interrogé. S'il dit la vérité, on le laissera entrer. S'il ment, il sera pendu. »

Nasrudiri s'avança.

- Où vas-tu?

- Je vais être pendu, prononça lentement Nasrudin.

- Nous ne te croyons pas!

- Très bien! Si j'ai dit un mensonge, pendez-moi!

- Mais si nous te pendons pour avoir menti, tes paroles deviendront la vérité!

- Exact: maintenant vous savez ce qu'est la vérité – VOTRE vérité! »

Idires Shah, Les exploits de l’incomparable Mulla Nasrudin, Le Courrier du Livre, 1979

Universalité d'une forme

jeudi 19 avril 2007

« En 1909, à Munich, le peintre Wassily Kandinsky s'apprête à basculer dans l'abstraction. Mais il hésite. Si le "vide" le fascine depuis toujours, il craint que, sans références au réel, le tableau ne finisse par ressembler aux motifs sur une "cravate" ou un "tapis" - ces comparaisons sont de lui. Comment traduire la vie intérieure sans sombrer dans le néant, la "gratuité", si l'œuvre ne ressemble plus à rien, se réduit à une couleur ici, une autre là ?

Ses réponses, Kandinsky va les trouver dans l'Inde et le Tibet. Vertige d'un artiste, au bord du pari le plus élevé peut-être du XXème siècle occidental, qui va chercher ses pistes sur les cimes himalayennes où la pensée a échappé à la pesanteur des apparences. Les historiens de l'art ont négligé cette influence. Pourtant, c'est bien une avancée en deux temps qui scande l'art moderne: l'Océanie et l'Afrique propulsent Matisse et Picasso, les fauves et les cubistes; l'Inde et le Tibet emportent Kandinsky, Mondrian, Malevitch, Klee, dans l'abstraction.

Mais qui ouvre la voie au premier abstrait de l'histoire de l'art? Helena P. Blavatsky, née à Dniepropetrovsk, en 1831. L'Europe institutionnelle n'a pas conservé son souvenir. Ne s'attribuait-elle pas des pouvoirs extranormaux ? Gandhi, le libérateur de t'Inde, rend personnellement hommage dans ses Mémoires au "Sphinx russe", comme on la surnommait. Helena P. Blavatsky a bien des défauts, sauf celui d'avoir écrit sur l'Inde sans s'y être rendue. Elle est sur place à trois reprises, en 1855, vers 1876, en 1879, tente même de s'approcher du Tibet, terre fermée alors. Ce ne sont pas des voyages faciles; l'Inde est partie intégrante de l'Empire britannique; et les autorités n'apprécient pas d'entendre Blavatsky encourager les indigènes à préserver "leur vieille religion et à n'en rien abandonner sans preuve de son indignité".

Kandinsky, lui, découvre Blavatsky vers 1909. Il écrit: "Le nombre augmente,de ceux qui ont perdu tout espoir dans les méthodes de la science matérialiste pour toutes les questions qui ont trait à la «non-matière» ou à une matière qui n'est pas accessible aux sens. Et comme dans l'art qui se tourne vers les primitifs, ces hommes cherchent une aide dans les périodes presque oubliées et leurs méthodes. Ces méthodes sont cependant encore vivantes chez certains peuples (...). A ces peuples appartiennent par exemple ceux des Indes (...). Mme H. P. Blavàtsky a certainement été la première à établir, après des années de séjour aux Indes, un lien solide entre ces «sauvages» et notre culture."

Il sait maintenant qu'il avait tort. Un tableau peut quitter le monde figuratif à condition de s’adresser mental du spectateur, pas seulement à son regard. L'œil est une fenêtre qui ouvre sur un réseau nerveux allant jusqu'au cerveau. Les couleurs, chez ces "peupIes" dont parle Blavatsky, visent des zones enfouies de l'esprit, elles s'adressent à l'intuition, non pas celle de nos philosophes du mouvant", Bergson et Croce, pour qui l'intuition est un signe avant-coureur, un présage que la logique finira par entériner. L'Inde et ses peuples parlent d'une autre intuition, bien au-delà de la raison hors du monde sensoriel, une intuition qui seule peut donner accès à la vraie connaissance"

Kandinsky, russe d'origine mais plus "ü1iental" que "slave", comme ses contemporains l'ont souligné, et qui se considérait lui-même comme la réincarnation d'un "sage chinois", crée alors un étonnant "cercle de couleurs" qu'il décompose en trois paires: jaune-bleu, rouge-vert, orangé-violet; deux pôles: le blanc et le noir, encadrent ce disque; c'est, déclare-t-il, "la vie des couleurs simples entre la naissance et la mort".

Et Kandinsky poursuit: "Si on laisse le bleu agir sur l'âme (...) il attire l'homme vers l'infini et éveille en lui la nostalgie du Pur et de l'ultime suprasensible" ; "le vert absolu est la couleur la plus reposante qui soit (...) ; elle ne réclame rien, n'attire rien" ; "le blanc agit également sur notre âme (psyché) comme un grand silence, absolu en nous."

Peindre un tableau va donc revenir à gérer ces états colorés, en vue, c'est bien le but, "d'affiner l'âme humaine". »

Jean-Pierre Barou in « Tibet, La Roue du temps » , Actes Sud, 1995

Vie faite d’insécurité & d’inconnu

jeudi 26 avril 2007

« Le zen est l'expérience de l'inconnu. Et devant l'inconnu, le plus souvent, le langage défaille. Pourtant, il nous faut bien oser la parole, la creuser. »

Eric Rommeluère, Les Bouddhas naissent dans le feu, Editions du Seuil, 2007

«Vivre dans une société fondée sur la quête de sécurité c'est comme disputer une épreuve de rétention du souffle où tout le monde se tendrait comme la peau d'un tambour et deviendrait rouge comme une betterave. Ce besoin de sécurité est en lui-même une contradiction et une source de douleur, plus nous essaierons de l'assouvir, plus nous en souffrirons. »

Alan Watts, Eloge de l’insécurité, Editions Payot, 2003

La science amoureuse

vendredi 27 avril 2007

Je crois avoir compris pourquoi en occident, et plus particulièrement en France, nous ne retenons du tantrisme que la partie « sexuelle ». C’est en fait, à mon avis, parce qu’un de nos plus grands, que dis-je ? LE PLUS GRAND de nos philosophes, a posé ces bases il y a plus d’un demi siècle :

« Je le répète que la science est une belle chose qui resplendit de mille et une facettes, toutes plus brillantes les unes que les autres, encore que parfois les autres brillent davantage que les unes, poil au clair de lune, et qui se manifeste même dans l'art scientifique des ébats amoureux. A ce propos, qu'il me' soit permis de citer l'admirable apophtegme du professeur Alexandre Auguste du Pubis du Mont de Vénus, qui dit: « En science amoureuse, l'introspection préalable est nécessaire à la suffisance de l'action praticable ».

N'est-ce pas criant de vérité et hurlant d'objectivité? »

Pierre Dac, Essais, Maximes & Conférences, Le Cherche Midi Editeur, 1978

Le quotidien lieu d’expression

mercredi 2 mai 2007

« Un philosophe ne se comprend réellement qu’en regard de son aventure biographique »

Michel Onfray, La Sagesse tragique, Librairie Générale Française, 2006

« Ma vie est mon seul enseignement. »

Gandhi (1869 – 1948)

La courbe, objet du désir.

vendredi 4 mai 2007

« Les seins sont un chef-d'œuvre d'attirance: ces trois cercles concentriques de diamètre dégressif, de coloration progressive et de relief varié (le sein, l'aréole, le mamelon), quoi de plus subtilement élaboré en vue de retenir l'attention? De plus, ils sont plaqués sur le haut du corps, en avant-scène. Quoi de plus spectaculaire? Par ailleurs, la permanence d'un sein plein et rond étant biologiquement inutile (les animaux femelles n'ont de mamelles qu'au cours de la lactation; en dehors de cette période, elles n'ont que de simples tétines), le sein féminin est donc bien un «appel d'offre ». Du reste, il se trahit ce sein, quand lors des ébats amoureux, il gonfle d'un quart, fait saillir son, aréole et enfle son mamelon.

Décidément, la nature adore les cercles et les cibles. Regardez le dessin que trace le contour de l'abdomen et, à la suite, le galbe des hanches, puis la courbe des cuisses: c'est un cercle. Au centre, pointée par le triangle de la toison pubienne, la vulve, invisible. Il fallait bien que l'indique un véritable panneau de signalisation.

Les pupilles: encore une histoire de cercles. On savait que leur diamètre variait en fonction de la lumière ambiante, comme le diaphragme d'un appareil photographique. On sait maintenant que ce diamètre varie également en fonction du désir. Montrons à une femme la photo d'un homme nu : ses pupilles se dilatent. n en est de même si une femme rencontre un homme qui lui plaît: ses pupilles s'ouvrent en mydriase. Cette mydriase, perçue dans l'inconscient de l'homme, le trouble. Les belles Romaines de l'antique Rome connaissaient ce secret de la nature et s'instillaient dans les yeux des gouttes de belladone pour accroître leur séduction.

De même que l'appétit se manifeste par des tiraillements d'estomac, le désir se signale par des sensations voluptueuses au niveau des organes sexuels, qui se gorgent de sang. Le désir vaginal, c'est cette intense impression de creux, un « puits de désir » doublé d'un besoin lancinant d'être rempli; le désir pénien, c'est cette sensation de tension extrême liée à un besoin de pénétrer.

Au début, cela est agréable, sauf à être affreusement culpabilisé. On peut même dire que le désir est une forme de plaisir. Mais si la réalisation tarde trop ou se révèle impossible, la tension monte et devient désagréable. »

Gérard Leleu, Le traité du désir, Flammarion, 1997

La mouette blanche ne vole pas du tout en direction des poussières rouges

dimanche 6 mai 2007

« Un décret impérial nomma Takuan (Maître Zen japonais du XVII°) à la tête du temple Daïtoku-ji. Il avait alors trente-sept ans. Mais, seulement trois jours après, il démissionnait.

Il dit: «Je ne veux flatter quiconque en vue d'obtenir des richesses et des titres. Je ne saurais vivre en vendant la Loi du Bouddha. »

Il préférait vivre pauvrement, en pleine campagne.

Voici la stance qu'il composa à ce moment-là:

Depuis toujours, j'ai été comme un cours d'eau

Et des nuages flottants.

J'ai vécu à tort dans un temple célèbre.

C'était au printemps, dans les rues violettes.

Je ne veux plus de cela.

Demain matin, je serai au Sud, sur la côte marine.

La mouette blanche ne vole pas du tout

En direction des poussières rouges. »

Traduit par Maryse & Masumi Shibata, Mystère de la sagesse immobile, éditions Albin Michel, 1987

La paix est chaque pas

Mercredi 9 mai 2007

« Une partie de ma génération – moi y compris – s’était laissé fasciner par les sectes, les sociétés secrètes et l’opinion selon laquelle ce qui est difficile et compliqué nous mène toujours à la compréhension du mystère de la vie. A cette époque ma quête spirituelle était liée à l’idée qu’il existait des secrets, des chemins mystérieux, des gens capables de comprendre et de contrôler des choses défendues à la majorité des mortels. Ainsi de parcourir le chemin des gens ordinaires, me semblait un projet sans intérêt.

C’est pourquoi lorsque mon maître m’a parlé du chemin de Saint-Jacques, j’ai trouvé l’idée de ce pèlerinage fatigante et inutile. »

Paulo Coelho, Le Pèlerin de Compostelle, Editions Anne Carrière, 1996

« La paix est chaque pas.

Le flamboyant soleil rouge est en mon cœur:

Chaque fleur sourit avec moi.

Combien tout pousse vert et frais.

Combien frais est le vent.

La paix est chaque pas.

Il transforme en joie la route sans fin. »

« Vivre en pleine conscience, ralentir son pas et goûter chaque seconde et chaque respiration, cela suffit. »

Thich Nhat Hanh, La Sérénité de l’instant, Paix et joie à chaque pas, Editions Dangles, 1992

Quand le feu et la rose seront un

vendredi 11 mai 2007

Nous ne cesserons d'explorer

Et le terme de toute notre exploration

Sera d'arriver là d'où nous partîmes

Et de connaître l'endroit pour la première fois,

A travers la porte inconnue,

Quand le dernier reste de terre à découvrir

Sera ce qui fut le commencement;

A la source du plus long des fleuves

La voix de la cascade cachée

Et les enfants dans le pommier

Non connus car non recherchés

Mais entendus, à demi-entendus, dans le calme

Entre deux vagues de la mer.

Maintenant vite, ici, maintenant, toujours-

Une condition de complète simplicité

(Ne coûtant pas moins que toute chose)

Et tout sera bien et

Toute sorte de chose sera bien

Quand les langues de flammes seront repliées

Dans le nœud de feu couronné

Et que le feu et la rose seront un.

T .S. Eliot

fouiller la terre pour accéder au ciel

dimanche 20 mai 2007

Un commentaire parlait d’un roman de Frédéric Lenoir. Je ne connaissais pas ses œuvres littéraires.

J’en ai acheté deux en poche. Le billet de ce jour n’a d’autre but que de vous conseiller ces deux ouvrages si différents (en épaisseur et en contenu) et si forts.

Le premier est « Le Secret » où le secret est la vie simple, la simple vie, la vie, très beau, se lit d’une traite en peu de temps.

Le second est un Thriller à travers les époques, il se passe au mont Saint Michel, entre le XIème siècle et notre époque, comme une histoire d’amour qui traverse le temps et dont la devise serait :

« Ad accedendum ad caelum, terram fodere opportet »

« Il faut fouiller la terre pour accéder au ciel »

Et de nature en aventures…

Lundi 21 mai 2007

« L'Homme est un mélange de nature et d'aventure. Il s'agit d'accepter sa nature. Si ma nature est d'être de l'argile plutôt que du marbre, je n'y peux rien. Ce que j'appelle mon karma, c'est la loi de la cause et de l'effet, mon code génétique, mon héritage, le paquet de mémoires que je suis. L'ego, le Moi, est constitué de toutes ces mémoires. C'est le terrain, la matière, la forme...

Dans mon corps, je détiens la mémoire des anciennes galaxies puisque, comme nous le savons, nous sommes des poussières d'étoiles. Si nous entrons dans la conscience de nos cellules, nous retrouvons toutes ces vieilles mémoires. Parler de «vies antérieures» est donc une manière d'exprimer cela. Néanmoins, bien que notre matière soit constituée de cette mémoire de l'humanité, c'est par l'orientation que nous donnerons à cette mémoire, par l'aventure que nous ferons vivre à notre nature, qu'intervient notre liberté.

La première liberté, est d'adhérer à ce qui est.

D'adhérer à ce «paquet» qui nous est confié; accepter que ce soit du marbre ou de l'argile... Car avec cet argile je peux faire un pot de chambre ou une Vénus de Milo...! »

Jean-Yves Leloup, Aimer malgré tout, Editions Dervy, 1999

« Le voyage spirituel implique d'aller au-delà de l'espoir et de la peur, d'avancer dans un territoire inconnu, de continuer sa route. L'aspect le plus important de la voie pourrait bien être de ne pas arrêter d'avancer. »

Pema Chödrön, Quand tout s’effondre, conseils d’une amie pour des temps difficiles, Editions La Table Ronde, 1999

1   ...   6   7   8   9   10   11   12   13   ...   20

similaire:

La vie, Union de l’amour & de la sagesse 36 iconNote de présentation géNÉrale
Donne à la vie un nouvel horizon et par là son orientation décisive Tous les sacrements, et le sacrement de mariage pour sa part,...

La vie, Union de l’amour & de la sagesse 36 iconLe rire recueil de citations
«Tout, dans la vie, est une question de savoir rire. Le rire, c’est ma thérapie. L'amour, l'amitié, c'est surtout rire avec l'autre,...

La vie, Union de l’amour & de la sagesse 36 iconL’Encyclique «Caritas in veritate» «l’Amour dans la vérité»
«l’Amour dans la Vérité». IL a voulu ainsi apporter sa contribution à la réflexion sur la situation mondiale dans le domaine social...

La vie, Union de l’amour & de la sagesse 36 iconTour d’horizon de l’Union européenne
«La Commission européenne représente les intérêts de l’Union européenne dans son ensemble. Elle propose de nouvelles législations...

La vie, Union de l’amour & de la sagesse 36 icon3 – regime feodal et moyen age – reforme
«Par une étonnante vanité, les hommes prétendent tirer d'eux-mêmes leur bonheur; mais la divine sagesse se rit d'eux»

La vie, Union de l’amour & de la sagesse 36 iconL’upa salue la suppression de la fiche individuelle de pénibilité...
«marqueur social» qui irait à l’encontre du développement de l’économie du pays

La vie, Union de l’amour & de la sagesse 36 iconL’espagne sur tous les tableaux
Qu’il a choisi les usa au détriment de l’Union européenne Le renversement des alliances traditionnelles, manifeste depuis la guerre...

La vie, Union de l’amour & de la sagesse 36 iconProgramme : L'Union européenne dans la mondialisation L'Union européenne,...

La vie, Union de l’amour & de la sagesse 36 iconQuelle est la place de l'Union européenne dans l'économie globale?...

La vie, Union de l’amour & de la sagesse 36 iconQuelle est la place de l’Union européenne dans l’économie globale ?
«Les défauts de construction de l’union monétaire : ce que la crise a révélé», in Cahiers Français n ° 387 (Crise de la zone euro...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com