Compte-rendu de la soirée du 27 juin consacrée aux Gens du Voyage





télécharger 21.84 Kb.
titreCompte-rendu de la soirée du 27 juin consacrée aux Gens du Voyage
date de publication20.10.2017
taille21.84 Kb.
typeDocumentos
e.20-bal.com > loi > Documentos


Compte-rendu de la soirée du 27 juin consacrée aux Gens du Voyage
(G. Sustrac, 12 août 2005)

Introduction



Cette soirée a été organisée conjointement par Convergence à La Source et l’Association Départementale Action pour les Gens du Voyage (ADAGV). Pour Convergence, association créée en 1985, cette manifestation fait partie du 4ème cycle organisé par l’association depuis sa création. Ce cycle a débuté fin 2003 et est consacré à laïcité, tolérance, lutte contre les discriminations (voir document joint). Pour l’ADAGV, toujours soucieuse de mieux faire connaître les problèmes auxquels sont confrontés les Gens du voyage et de témoigner de son implantation à part entière à La Source, c’était une occasion de dialogue avec les habitants de La Source autour des problèmes vécus par les Gens du voyage.
Les discussions pour l’organisation de la soirée se sont étalées sur les deux mois précédents et ont principalement impliqué :

  • Cédric Pelletier (animateur), Azim Qassemyar (responsable) et Andrée (Doune) Chastel (école) pour l’ADAGV ;

  • Gérard Sustrac pour Convergence ;

  • Grégory (Grego) Renault et la Compagnie des Vilains pour les saynettes de théâtre.


La soirée s’est appuyée sur l’exposition : les Gens du Voyage : « Portraits de famille » (ADAGV) et a comporté le programme suivant :


  • Projection du film (Canal +)  : « Gens du Voyage : la répression et l’absurde »

  • Trois saynettes présentées par la Compagnie des Vilains.

  • Témoignages des Gens du Voyage et débat.


Les discussions préalables avec l’ADAGV ont en effet montré qu’il était préférable de présenter d’abord la vidéo et les saynettes avant d’enclencher le débat. L’introduction a été limitée à une courte présentation de la soirée par Hubert Bouquet, vice-président de Convergence.
L’exposition « Portraits de famille » a été réalisée en 1995 par l’ADAGV. Il s’agit d’une quarantaine de photos tirées en grand format et représentant des Gens du voyage, seuls, en famille, dans leurs activités quotidiennes : la vie de tous les jours des Gens du voyage pourrait-on dire. Cette exposition est stockée dans les locaux de l’ADAGV et est disponible pour être présentée dans les lieux et les circonstances appropriées.

Le centre d’accueil des Gens du Voyage



Le centre d’accueil des Gens du voyage est installé sur un terrain de 5 ha que les communes de St-Cyr-en-Val et Ardon ont accepté de rétrocéder à la ville d'Orléans et qui a ensuite été acheté par le SIVOM, aujourd'hui Communauté d’agglomération d’Orléans (CAO). Les travaux de mise en place du centre ont été réalisés en deux phases :

  • d’abord, deux tranches de travaux (1979-80) qui ont permis d'équiper cinq parkings de 20 places, trois sanitaires, un logement de gardien et un bâtiment d'accueil ;

  • des travaux de réhabilitation, achevés en juillet en 2003, qui ont permis de faire passer le nombre de places de caravanes de 100 à 120, ce qui correspond à une capacité d'accueil de 60 familles environ. Chaque famille dispose des sanitaires individuels remplaçant les bâtiments collectifs.


Tous les gens du voyage fréquentant l'aire d'accueil sont de nationalité française, qu'ils soient gitans (France, Espagne), manouches (tziganes, France, Italie), ou Roms (pays de l'Est).
Depuis le 1er janvier 2001, la CAO a repris la gestion du patrimoine (terrain et bâtiments), l'association assurant la gestion de l'accompagnement et du suivi (pôle social), des activités du Centre de loisirs et du lien avec l'école (Éducation Nationale). L'Association intervient dans tous les domaines permettant une meilleure insertion des Gens du voyage : habitat, sport, culture, loisirs, économie, formation, santé, etc. La responsabilité d’Azim Qassemyar, directeur depuis février 2000, englobe à la fois le terrain des Gens du voyage et l’ADAGV.

Projection de la vidéo de Canal Plus



Un accord a été passé avec Canal Plus, propriétaire de la vidéo, selon lequel aussi bien l’ADAGV que Convergence à La Source peuvent organiser des projections de cette vidéo pour leurs besoins propres.
Cette vidéo rappelle d’abord les ambiguïtés de la loi qui tout à la fois impose aux communes de plus de 5000 ha de prévoir un terrain d’accueil pour les Gens du voyage (ce qu’une petite part des communes concernées ont réalisé) et en même temps autorise l’exclusion des gens du voyage des terrains publics non autorisés, dans les communes qui ne respectent pas cette loi. Plusieurs cas sont ainsi montrés en exemple en région Provence-Alpes-Côte d’Azur qui soulignent les difficultés que rencontrent les Gens du voyage dans leurs négociations avec les municipalités pour disposer d’une aire de stationnement ne fût-ce que pour quelques jours. Des clichés montrent que certaines municipalités n’hésitent pas à creuser des tranchées ou élever des talus pour éviter ce stationnement. Ces difficultés sont monnaie courante dans toute la France. Elles augmentent encore lorsqu’il s’agit d’une aire de grand passage qui mobilise une superficie plus grande.
Au-delà des cas présentés, très révélateurs en eux-mêmes, on retiendra aussi la force de certains points de vue exprimés où le racisme se mêle aux clichés classiques concernant les Gens du voyage (fraudeurs, voleurs, pour ne pas dire plus). Un autre intérêt de la vidéo et d’aborder d’autres aspects concrets : comment scolariser ses enfants (à ce titre, l’école du centre de La Source est tout à fait exemplaire), comment s’assurer quand la caravane constitue le domicile « fixe » ? Les interviews de courtiers qui n’assurent pas les Gens du voyage ou ne veulent pas en prendre d’autres comme clients sont révélateurs.

Les saynettes préparées par la Compagnie des Vilains



La Compagnie des Vilains est issue de la rencontre entre Joël Piedallu, Eric Arnault et Grégo Renault durant les années 90, d’abord au sein d’un atelier théâtre, puis, depuis 1997, d’une association. Le nom « Les Vilains » est tiré de farces de Ruzzante (Angelo Beolco, dit « Ruzzante »), auteur italien de la première moitié du XVIe siècle. Depuis l’origine, la compagnie est installée à Lailly-en-Val. En 2005, elle a notamment monté trois spectacles :

  • Le nez de cochon de Cyrano ;

  • Les courts-Vilains ;

  • Papa, maman, émois.


Références de la Compagnie :La Compagnie des Vilains, 41 rue de la Trépinière, 45740 Lailly-en-Val. Tél. 06 07 99 80 30. Courriel. lacompagniedesvilains@wanadoo.fr

Internet : http://perso.wanadoo.fr/lacompagniedesvilains
Suite à une rencontre initiale de Convergence avec Doune Chastel et Grego, il a été retenu que Les Vilains prépareraient trois saynettes pour la soirée du 27 juin (convention spécifique entre Convergence et la Compagnie).

Le premier sketch a porté sur le thème « Ne plus voir la caravane », en s’appuyant sur l’expérience vécue par le petit Kenzo et ses parents. La saynette est consacrée aux réactions de Kenzo qui « quitte » la caravane familiale pour aller à l’école et dont on fête successivement les anniversaires de 3, 4, 5 et 6 ans, et à celles de sa famille qui craint qu’on coupe la famille « quand je le vois plus c’est comme s’il était mort » et que les « gajdjé » veuillent lui prendre les enfants.
Le second sketch, « Être à l’école », se déroule à l’intérieur d’une classe « normale » et le professeur introduit Kenzo, « qui n’est pas comme nous », à ses petits camarades. S’en suit un dialogue entre enfants où se mêle curiosité des enfants pour le nouveau venu et clichés habituels sur la vie des gens du voyage et leur comportement.
Le dernier sketch concernait la communication et l’absentéisme scolaire « La parole et l’oubli », reposant sur un dialogue entre le professeur et les parents de Kenzo sur le rôle de l’assiduité à l’école, l’apprentissage de la citoyenneté. Le père veut que Kenzo apprenne à lire. La mère dit que son fils pleure parce le maître lui a dit qu’il fallait qu’il reste tout le temps à l’école. Etc. Comment faire passer un message qui soit compris et accepté par tous ?

Le débat



Le débat a été riche en raison de la mixité des participants (une soixantaine de personnes) et de la présence de nombreux représentants des Gens du voyage dans la salle, notamment de Manix qui joue un rôle national et international pour la communauté des Gens du voyage.
Les discussions ont porté sur de nombreux points relevant des grands thèmes suivants :

  • respect et discrimination ;

  • réglementation du stationnement ;

  • intégration dans la société.


Il était normal que la première intervention porte sur le respect du aux gens du voyage, en tant qu’êtres humains évidemment et en tant que citoyens français, ce que un très grand nombre d’entre eux sont (on parle de 350 000 Gens du voyage en France). Il s’avère que les clichés classiques de fraudeurs, voleurs et autres termes ont la vie dure et persistent dans le conscient de beaucoup, qui s’interrogent aussi sur l’origine de leurs ressources. Il en résulte presque toujours une levée de boucliers chaque fois qu’il s’agit d’organiser un terrain d’accueil dans une commune.
D’ailleurs, la réglementation impose que les communes de plus de 5000 ha disposent d’un terrain d’accueil, réglementation non satisfaite dans un très grand nombre de cas. Comme le rappellera Azim, si les terrains ne se construisent pas c’est à cause des clichés que beaucoup d’habitants, donc aussi d’élus, ont dans la tête à propos des Gens du voyage. Parallèlement, la loi Sarkozy interdit le stationnement des gens du voyage sur des terrains non autorisés. C’est donc la quadrature du cercle actuellement. Dans ce cadre, les installations de La Source font figurent d’exception (ou d’exemple) à l’échelle du territoire national. J.P. Sueur, sénateur du Loiret, évoquera les difficultés qu’ont les élus d’agglomération à inciter (car ils n’ont pas de mandat pour cela) les maires à respecter la réglementation. De très nombreux exemples de problèmes de stationnement seront donnés par les Gens du voyage présents, confirmant ce qui a été montré dans la vidéo. Dans cet esprit, l’unanimité municipale récente de Fleury-les-Aubrais pour la mise en place d’un terrain d’accueil, fait figure d’exception (ce cas n’a pas été évoqué dans le débat).
Face à cette situation de précarité perpétuelle les témoignages mettent au grand jour le malaise, le mal vécu des gens du voyage. Bien souvent ils sont obligés de se trouver dans « l’illégalité » pour séjourner quelque part. Cette « illégalité » génère un sentiment d’angoisse permanente (peur de l’expulsion au petit matin) et bien souvent elle leur empêche d’exercer un quelconque métier.

Les témoignages



Le voyage fait partie de la culture des Gens du voyage, pas la sédentarisation. Et pourtant, la société pousse en ce sens, ce qui soulève non seulement des problèmes culturels, mais également des difficultés matérielles ou administratives : régularisation de situations, prêts bancaires et cautions, assurances, inscription des enfants à l’école, illettrisme, santé, etc. Tous ces points ont été évoqués dans le débat qui s’est étalé sur une heure et demie environ et a certainement permis à la diversité des participants de mieux connaître et partager les problèmes que vivent les gens du voyage.
A l’automne 2005, il est prévu d’organiser un autre débat sur le thème de l’insertion professionnelle des Gens du voyage.


similaire:

Compte-rendu de la soirée du 27 juin consacrée aux Gens du Voyage iconRemittances Costly cash Regulation is raising the cost of sending...
«Ibnou Assabil». Qu’on pourrait traduire par : gens de la route, voyageur sans but, gens du voyage, fils du chemin etc…

Compte-rendu de la soirée du 27 juin consacrée aux Gens du Voyage iconPanama, au-delà D’un canal de légende voyage arri du 13 au 21 mars...

Compte-rendu de la soirée du 27 juin consacrée aux Gens du Voyage iconDe compte rendu de la seance du conseil municipal du 25 juin 2014

Compte-rendu de la soirée du 27 juin consacrée aux Gens du Voyage iconApprobation du compte rendu de la Commission Permanente du 19 juin 2015

Compte-rendu de la soirée du 27 juin consacrée aux Gens du Voyage iconCompte rendu du Conseil d’école n°3 Jeudi 23 juin 2016

Compte-rendu de la soirée du 27 juin consacrée aux Gens du Voyage iconCompte rendu de la réunion des Fédérations de parents d’élèves Mardi 26 juin 2012

Compte-rendu de la soirée du 27 juin consacrée aux Gens du Voyage iconCompte-rendu de mon voyage à Madagascar en 2011
«Mimoz’art, boutique de fleurs». Je suis toujours impressionné par la grande imagination et la poésie des malgaches pour les noms...

Compte-rendu de la soirée du 27 juin consacrée aux Gens du Voyage iconC ompte rendu du conseil d’ecole du 28 juin 2012
«Connaissance de son patrimoine, à la recherche des traces du passé», pour les cp et les ce1, le 15 juin. Ce jeu a été communiqué...

Compte-rendu de la soirée du 27 juin consacrée aux Gens du Voyage iconCommunes (ou epci) Départements
«gens du voyage», dont l'habitat traditionnel est constitué de résidences mobiles

Compte-rendu de la soirée du 27 juin consacrée aux Gens du Voyage iconCompte rendu du conseil d’école Jean Jaurès
«le voyage de la goutte d’eau». Cet atelier aura pour but de découvrir le cycle de l’eau, son importance pour la planète, ses origines,...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com