Résumé L'objectif de cet article est de mieux comprendre comment les entrepreneurs construisent et développent leurs réseaux sociaux dans le cadre de l'internationalisation de leur société.





télécharger 136.78 Kb.
titreRésumé L'objectif de cet article est de mieux comprendre comment les entrepreneurs construisent et développent leurs réseaux sociaux dans le cadre de l'internationalisation de leur société.
page3/3
date de publication08.10.2017
taille136.78 Kb.
typeRésumé
e.20-bal.com > loi > Résumé
1   2   3

Conclusion
Cette recherche sur la construction des réseaux sociaux lors du processus d'internationalisation des PME innovantes nous permet de proposer quelques résultats et perspectives de recherches, tant d'un point de vue théorique que managérial.

Ainsi, alors que la plupart des travaux sur l'entrepreneuriat international et les réseaux sociaux soulignent l'importance de ces derniers dans la dynamique des PME innovantes sur les marchés étrangers (Coviello et Munro, 1995, 1997 ; Sullivan Mort et Weerawardena, 2006), il nous est apparu que les entrepreneurs n'avaient pas de perception structurée de ces ensembles d'acteurs. Même si nous avons montré qu'ils avaient tous un comportement proactif dans la gestion de leurs réseaux, en consentant de réels efforts en matière de repérage des acteurs-clés et d'amélioration de leur visibilité, nous n'avons pu trouver de cohérence entre toutes ces actions. L'absence de "vision entrepreneuriale" dans ce domaine semble, dans certains des cas étudiés, constituer un frein à la dynamique d'internationalisation.

Ce résultat interroge donc les travaux sur le comportement entrepreneurial présentés en première partie (Covin et Slevin, 1989 ; Oviatt et McDougall, 2005) : d'où vient cette lacune dans la perception de l'environnement par l'entrepreneur ? On peut supposer qu'en identifiant clairement les réseaux sociaux susceptibles d'influencer sa PME, l'entrepreneur puisse élaborer des stratégies afin de mieux en profiter. Dès lors, quels sont les processus d'apprentissage se mettant en place ? Il faudrait tout d'abord prendre en considération l'expérience acquise par les entrepreneurs internationaux pour repérer d'éventuels partenaires et assurer leur visibilité dans un milieu d'affaires : ces savoir-faire peuvent très bien être capitalisés de façon à développer un capital humain et des capacités à l'international (Bacq et Coeurderoy, 2010). Ensuite, on peut se demander quel peut être, à cet égard, le rôle des structures d'accompagnement (Bakkali, Messeghem et Sammut, 2010), puisqu'elles bénéficient d'une bonne crédibilité auprès de ces entrepreneurs. Enfin, il nous semble nécessaire que les recherches sur les compétences entrepreneuriales s'intéressent davantage aux pratiques des acteurs en matière de gestion des réseaux et des relations lors du processus d'internationalisation. D'ailleurs, dans leur référentiel des compétences entrepreneuriales, Loué et Baronet (2011) identifient, sans développer plus avant, la gestion du réseau d'affaires et le déploiement des partenariats comme des compétences indispensables à la détection et l'exploitation d'opportunités.

Notre contribution, issue d'une étude exploratoire présente, en outre, plusieurs limites. Tout d'abord, le choix des entreprises étudiées, toutes de petite taille et dans le secteur des TIC confère aux démarches d'internationalisation une place centrale puisqu'elles sont à la fois nécessaires à la survie des PME et relativement accessibles, en raison de la dimension standardisée de ce type de produit. De plus, les marchés de niche sur lesquels elles exercent facilitent le repérage des acteurs-clés à l'étranger. Il serait donc intéressant d'étendre nos recherches à des entreprises dans des situations plus variées de façon à améliorer la richesse et le degré de généralisation des résultats obtenus. Ensuite, les entretiens auprès des entrepreneurs ont été menés sur une courte période (six mois) : ils nous ont permis de cerner leurs représentations des réseaux à l'international, mais un suivi de leurs actions sur le plus long terme pourrait nous offrir une compréhension plus fine des stratégies adoptées dans ce cadre. Enfin, et en lien avec la limite précédente, en raison de la taille des entreprises étudiées, nous n'avons pu nous procurer que peu de sources secondaires telles que des rapports d'activité, des bilans comptables ou des articles de presse, ce qui donne à la parole des personnes interviewées un poids déterminant et rend difficile toute mise en perspective des données récoltées.

Ces limites soulignent l'importance de poursuivre des recherches dans ce domaine car il apparait que, dans le champ de l'entrepreneuriat international, le concept de réseaux sociaux a, pour l'instant, davantage un pouvoir explicatif qu'opératif : il est, dès lors, nécessaire d'avancer plus loin dans l'investigation et la réflexion afin d'en faire un réel levier stratégique pour les entrepreneurs.

Bibliographie
Andersson S., Wictor I. (2003), "Innovative Internationalisation in New firms: Born Globals-the Sweedish case", Journal of International Entrepreneurship, Vol.1, n°3, p.249275.

Arrègle J. L., Durand R., Very, P. (2004), "Origines du capital social et avantages concurrentiels des firmes familiales", M@n@gement, Vol. 7, n° 2, p. 13-36.

Bacq S., Coeurderoy R. (2010), "La théorie de l'"entreprise à internationalisation rapide et précoce" à l'épreuve des faits : évaluation de l'apport des travaux empiriques à ce champ de recherche", Revue Internationale PME, Vol.23, n°1, p.91124.

Bakkali C., Messeghem K., Sammut S. (2010), "Les structures d'accompagnement à la création d'entreprise à l'heure de la gestion des compétences", Management & Avenir, n°39, p.149162.

Bénédic M., (2010), "Approches des réseaux sociaux en Sciences de Gestion : aspects méthodologiques et pistes de réflexions épistémologiques", Cahier de recherche n°2010-04, CEREFIGE, Université Nancy 2.

Bilkey W. J., Tesar G. (1977), "The export behavior of smaller sized Wisconsin manufacturing firms", Journal of International Business Studies, Vol. 8, n° 1, p. 93-98

Bleaney M., Wakelin K. (2002), "Efficiency, innovation and exports", Oxford Bulletin of Economics and Statistics, Vol. 64, n° 1, p.3-15.

Boari C., Fratocchi L., Presutti M. (2011), "The Interrelated impact of social networks and knowledge acquisition on internationalization process of high-tech small firms", Proceedings of the 32th Annual Conference Academy of International Business, Bath, United Kingdom, april, 4th. 2001.

Bueno Merino P. (2009), "Choix du mode de présence à l'étranger et management de la valeur partenariale", Management & Avenir, n°28, p.216229.

Cancé R. (2009), "L’appareil exportateur français, une réalité plurielle", Lettre du Trésor-Eco, Direction générale du Trésor et de la Politique économique, mars.

Chabaud D., Ngijol J. (2010), "Quels réseaux sociaux dans la formation de l'opportunité d'affaires ?", Revue Française de Gestion, n°206, pp.129-147.

Chauvet V., Chollet B. (2010), "Management et réseaux sociaux, bilan et perspectives de recherche", Revue Française de Gestion, n° 202, p.76-96.

Chetty S., (2000), "Internationalisation of small to mediumsized manufacturing firms : a network approach", International Business Review, Vol. 9, n°1, p.7793.

Chetty S., Campbell-Hunt C. (2004), "A Strategic Approach to Internationalization: A Traditional Versus a "Born-Global" Approach". Journal of International Marketing, Vol. 12, n°1, p.5781.

Coombs J. E., Sadrieh F., Annavarjula M. (2009), "Two decades of international entrepreneurship research: what have we learned – where do we go from here?", International Journal of Entrepreneurship, Vol. 13, p.23-64.

Coviello N. E. (2006), "The network dynamics of international new ventures", Journal of Business Studies, n° 37, p.713-731.

Coviello N. E., McDougall P. P, Oviatt B. M (2011), "The emergence, advance and future of international entrepreneurship research - An introduction to the special forum", Journal of Business Venturing, n° 26, p.625-631.

Coviello N. E., Munro H. J. (1995), "Growing the entrepreneurial firm: networking for international market development", European Journal of Marketing, Vol. 29, n° 7, p.4961.

Coviello N. E., Munro H. J. (1997), "Network relationships and the internationalisation process of small software firms", International Business Review, Vol. 6, n°4, p.361386

Covin J., Slevin D. (1989), "Strategic management of small firms in hostile and benign environments", Strategic Management Journal, Vol. 10, n° 1, p.75-87.

Dibiaggio L., Ferrary M. (2003), "Communautés de pratique et réseaux sociaux dans la dynamique de fonctionnement des clusters de haute technologie", Revue d’Economie Industrielle, Vol. 103, n°103, p.111-130.

Dodd D. (2011), "Structural approaches to narrative analysis in entrepreneurship research: Exemplars from two researchers", International Small Business Journal, June, n° 29, p.220-237.

Eisenhardt K. M. (1989), "Building theories from case study research", Academy of Management Review, Vol. 14, n° 4, p.535-550.

Etemad H. (2005), "Entrepreneurial internationalization or international entrepreneurship", Management International Review, Vol. 45 n° 3, p.3-13.

Freeman S., Cavusgil S. T. (2007), "Toward a Typology of Commitment States among Managers of BornGlobal Firms: a Study of Accelerated Internationalization", Journal of International Marketing, Vol. 15, n°4, p.140.

Granovetter M. (1973), "The strength of weak ties", American Journal of Sociology, Vol. 78, n°6, p.1360-1381.

Grossetti M., Godart F. (2007), "Harrison White : des réseaux sociaux à une théorie structurale de l'action", SociologieS (En ligne), Découvertes / Redécouvertes, mis en ligne le 17 octobre, URL : http://sociologies.revues.org/index233.html.

Hara G., Kanai T. (1994), "Entrepreneurial networks across oceans to promote international strategic alliances for small businesses", Journal of Business Venturing, Vol. 9, n°6, p.489507.

Johanson J., Mattsson L.-G. (1988), "Internationalization in industrial systems—a network approach", In N. Hood, J.-E. Vahlne (Eds.), Strategies In Global Competition, Croom Helm, p.303321.

Johanson J., Vahlne J. E (1977), "The internationalization process of the firm: a model of knowledge development and increasing foreign commitments", Journal of Business Studies, Vol. 8, n°1, p.23-32.

Johanson J., Wiedersheim-Paul F. (1975), "The internationalization of the firm: four Swedish case studies", Journal of Management Studies, Vol. 12, October, p.305-322

Jones M. V, Coviello N. E, Yee Kang T. (2011), "International entrepreneurship research (1989–2009): a domain ontology and thematic analysis", Journal of Business Venturing, n°26, p.632659.

Knight G. A, Cavusgil S. T. (2004), "Innovation, organizational capabilities, and the born-global firm", Journal of International Business Studies, n° 35, p.124-141.

Knight G. A, Cavusgil S. T. (2005), "A taxonomy of born-global firms", Management International Review, n° 45 (Special Issue n°3), p.15-35.

Langley A. (1997), "L’étude des processus stratégiques : défis conceptuels et analytiques", Management International, Vol. 2, n°1, p.37-50.

Langley A. (2009), "Studying processes in and around organizations", in Buchanan D. A. et Bryman A. (Eds.), The Sage handbook of organizational research methods, Sage Publications, p.409-429.

Loane S., Bell J. (2006), "Rapid internationalisation among entrepreneurial firms in Australia, Canada, Ireland and New Zealand. An extension to the network approach", International Marketing Review, Vol. 23, n°5, p.467485.

Loué C., Baronet J. (2011), "Quelles compétences pour l'entrepreneur ? Une étude de terrain pour élaborer un référentiel", Entreprendre & Innover, Vol. 3, n°9/10, p.50-58.

McDougall P. P. (1989), "International versus domestic entrepreneurship: new venture strategic behavior and industry structure", Journal of Business Venturing, Vol. 15, n°4, p.387-400.

McDougall P. P., Oviatt B. M. (2000), "International entrepreneurship: the intersection of two research paths", Academy of Management Journal, Vol. 43, n° 5, p.902-906.

McDougall P. P., Shane S., Oviatt B. M. (1994), "Explaining the formation of international new ventures: the limits of theories from international business research", Journal of Business Venturing, Vol. 9, p.469-87.

OSEO (2006), "PME et innovation technologique : pour une relation plus naturelle", Regards sur les PME, n° 10, La Documentation Française, 2ème trimestre, 240 p.

Oviatt B. M., McDougall P. P. (1994), "Toward a Theory of International New Ventures", Journal of International Business Studies, Vol. 25, n°1, p.45-64.

Oviatt B. M., McDougall P. P. (2005), "Defining international entrepreneurship and modeling the speed of internationalization", Entrepreneurship Theory and Practice, Vol. 29, n° 5, p.537-554.

Shane S., Venkataraman S. (2000), "The promise of entrepreneurship as a field of research", Academy of Management Review, n° 25, p.217-226.

Steyaert C. (1997), "Qualitative Methodology for Process Studies of Entrepreneurship: Creating Local Knowledge through Stories", International Studies of Management & Organization, Vol. 27, n°3, p.13-33.

Sullivan Mort G. S, Weerawardena J. (2006), "Networking capability and international entrepreneurship", International Marketing Review, Vol. 23, n°5, p.549-572.

Thomas G. (2011), "A typology for the case study in social science following a review of definition, discourse and structure", Qualitative Inquiry, Vol. 17, n°6, p.511-521.

Wasserman S., Faust K. (1994), Social network analysis: methods and applications, Cambridge University Press.

Weerawardena J., Sullivan Mort G. S., Liesch P. W., Knight G. (2007), "Conceptualizing accelerated internationalization in the born-global firm: a dynamic capabilities perspective ", Journal of World Business, Vol. 42, n°3, p.294306.

White H. (1992), Identity and control: a structural theory of social action, Princeton, Princeton University Press.

Zahra S. A, Georges G. (2002), "International entrepreneurship: the current status of the field and future research agenda", in Hitt, M.A., Ireland, R.D., Camp, S.M. and Sexton, D.L. (Eds), Strategic entrepreneurship : creating a new mindset, Oxford, Blackwell Publishers, p.255288.

Zahra S. A, Georges G., Hayton J. C. (2002), "National culture and entrepreneurship: a review of behavioral research", Entrepreneurship: Theory and Practice, Vol. 26, n°4, p.33-52.

Zahra S. A, Hayton J. C., Marcel J., O’Neil H. (2001), "Fostering entrepreneurship during international expansion: Managing key challenges", European Management Journal, Vol. 19, n°4, p.359369.

Zhou L., Wu W., Luo X. (2007), "Internationalization and the performance of born-global SMEs: the mediating role of social networks", Journal of International Business Studies, Vol. 38, n°4, p.673690.

1 Australie et Nouvelle-Zélande où le phénomène des "born global" est très développé.

2 260 membres : grands groupes, PME, collectivités locales, universités et organismes de recherche.

3 Entreprises de Taille Intermédiaire.

4 Applications pour GPS vocaux et lecteurs de braille.

1   2   3

similaire:

Résumé L\Résumé de l’article Cet article montre comment les «nouveaux»
«nouveaux» partenariats publics privés (ppp) qui se développent dans le domaine de la gestion des équipements et des services publics...

Résumé L\Résumé : Cet article propose une synthèse des recherches empiriques...
«amoncellement plutôt disjoint»1 et l’objet de cet article est d’en proposer une synthèse. Nous dressons le bilan de ces contributions,...

Résumé L\Résumé L’objectif de cet article est de présenter deux axes de réflexion...
«état normal et permanent» de leur production, dès lors l’enjeu des tic n’est pas l’objectivation, la réification ou la codification,...

Résumé L\Résumé Le but de cet article est de caractériser le mode de coopération...

Résumé L\Résumé L’objectif de cet article est de proposer un modèle théorique...

Résumé L\Résumé Cet article est une analyse quantitative des états du personnel...
«comptables de base». A-t-on considéré ces derniers comme des ouvriers qu’il faut surveiller et contrôler, ou leur a-t-on accordé...

Résumé L\Résumé: L’objectif de cet article est d’étudier la relation entre...

Résumé L\Résumé Cet article propose une analyse méthodologique et thématique...

Résumé L\Résumé : Cet article aborde trois questions : comment se pose, dans...
«écologie sociale», c’est-à-dire fondée sur des conditions de travail et de vie décentes à tous les niveaux de la filière

Résumé L\L’économie de l’entreprise, Olivier Bouba-Olga
«cœur de métier», elles externalisent tt un ens d’act qu’elles réalisaient auparavant en interne et tissent des relations privilégiées...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com