L’égalité Définitions de la notion





télécharger 150.53 Kb.
titreL’égalité Définitions de la notion
page2/6
date de publication08.10.2017
taille150.53 Kb.
typeDocumentos
e.20-bal.com > loi > Documentos
1   2   3   4   5   6

Dimension historique


Antiquité
Dans l'Antiquité apparaît l'idée d'égalité qui est à la base de la démocratie. Deux cités servent de modèle :

  • Athènes par les réformes de Clisthène (508-507av.JC) développe le principe d'isonomie (en grec ancien ἰσονομία, « règle d'égalité ») l'égalité citoyenne et politique.

  • Sparte avec la constitution de Lycurgue instaure une isonomie totale qui s'appuie sur le concept des Homoioi ( les semblables / les Pairs / les Égaux) qui partagent les terres, les repas, l'éducation (l'agôgè) qui fait dire à Thucydide dans la vie de Lycurgue « s'est instaurée la plus grande égalité dans les genres de vie entre les possédants et le grand nombre».


Mais dans les deux cas cela ne concernent qu'un nombre restreint d'individus : les femmes, les étrangers, les esclaves et autres sont exclus de la vie politique.

Christianisme
La Bible contient de nombreuses références à l'égalité au regard de Dieu : « Dieu ne fait point acception (préférence) de personnes » (Actes des Apôtres 10 – 34) mais elle reconnaît les inégalités dans la nature humaine.

Les Lumières
Au XVIIIe siècle, la philosophie des Lumières remet en cause la société d'Ancien régime basé sur une inégalité des droits. L'égalité est donc une notion essentielle de leurs écrits et de leurs revendications.
Mais s'ils s'accordent sur l'idée que les hommes sont égaux par leur nature, Voltaire envisage l'inégalité comme juste et naturel, car il privilégie la liberté de l'individu («Il est impossible, dans notre malheureux globe, que les hommes vivant en société ne soient pas divisés en deux classes, l’une de riches qui commandent, l’autre de pauvres qui servent »). L'égalité est moins pensée en droit qu'en solidarité spontanée, comme dans son article égalité dans le dictionnaire philosophique.
Rousseau, avec Discours sur l’origine et les fondements de l’inégalité parmi les hommes (1755) et Du Contrat Social ou Principes du droit politique ( 1762), présente une œuvre majeure de philosophie politique. Il y expose la difficulté de concilier la liberté de l'individu et l'égalité pour le bien commun car à l’état de nature, l'homme applique la loi du plus fort dont est issu la société d'Ancien Régime. Le contrat social en restreignant les droits et les libertés naturels impose les règles nécessaires à l'égalité par le droit, la loi, la justice.
Il y exprime son idéal républicain en quatre parties :

  • renonciation à nos droits naturels au profit de l’État, qui, par sa protection, conciliera l’égalité et la liberté

  • le peuple tout-puissant sauvegarde, par le truchement d’un législateur, le bien-être général contre les groupements d’intérêts

  • la démocratie doit maintenir sa pureté par des assemblées législatives

  • création d’une religion d’État, ou religion civile.


Il faut aussi noter que ses idées concernent les hommes mais ne tiennent pas ou peu compte des femmes. Quant aux esclaves, la position des Lumières condamnent la traite des noirs mais la remise en cause du système esclavagiste des colonies est plus rare.

La Révolution française
La Révolution française s'inspire des idées des Lumières, l'abolition des privilèges le 4 août 1789, symbole des inégalités, aboutit à la déclaration universelle des Droits de l'homme et du citoyen qui donne une base juridique au principe d'égalité.

Déclaration universelle des droits de l'homme et du citoyen

Art. 1. Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits. Les distinctions sociales ne peuvent être fondées que sur l’utilité commune.

Art. 6. La Loi est l'expression de la volonté générale. Tous les Citoyens ont droit de concourir personnellement, ou par leurs Représentants, à sa formation. Elle doit être la même pour tous, soit qu'elle protège, soit qu'elle punisse. Tous les Citoyens étant égaux à ses yeux sont également admissibles à toutes dignités, places et emplois publics, selon leur capacité, et sans autre distinction que celle de leurs vertus et de leurs talents. 
Mais l'égalité des droits ne s'appliquent pas aux femmes qui n'obtiennent des avancées comme l'état civil et le divorce, qu'en 1791 et celles-ci ne concernent pas les droits politiques. Quant aux hommes libres de couleur, ils obtiennent l'égalité des droits en 1792, l'esclavage n'étant aboli que deux ans plus tard mais rarement appliqué avant sa restitution en 1802.

Les Républiques et l'égalité, quelques dates et faits historiques majeurs :


  • La IIe République : Schoelcher et l'Abolition de l'esclavage 1848

  • La IIIe République : le suffrage universel, les lois Ferry, la loi de 1905, l'instauration de l'impôt sur le revenu 1914, le Front populaire et les luttes sociales (Temps de travail, congés payés).

  • La IV République : Le projet du CNR (Sécurité sociale, République sociale),le vote et l'égalité homme/femme, la Constitution 1946.

  • La Ve République : La Constitution, la contraception, l'IVG, la dépénalisation de l'homosexualité au mariage gay, la loi de parité,



Des inégalités encore aujourd’hui

  • La discrimination positive en débat.

  • Égalité homme / femme (Salaire, embauche, etc)

  • Inégalités au travail / Pénibilité du travail.

  • Égalité des chances et les effets de la loi de 2006.

  • Le mariage gay et la question du genre.



1   2   3   4   5   6

similaire:

L’égalité Définitions de la notion iconParcours 1 Magistral -épreuves Bac
«L'égalité de quoi ?». On distinguera égalité des droits, égalité des situations et égalité des chances

L’égalité Définitions de la notion iconRegards croisés Thème 1 – Justice sociale et Inégalités Questionnement...
«L'égalité de quoi ?». On distinguera égalité des droits, égalité des situations et égalité des chances

L’égalité Définitions de la notion iconQuelques citations importantes à propos de l’égalité et de l’équité
«il est absurde de dire, comme le claironne le rapport Minc, que l'on doit remplacer l'égalité par l'équité. L'équité est la forme...

L’égalité Définitions de la notion iconLa discrimination : un phénomène remarquable
«mauvais traitements» sans raison légitime. Notion qui apparait avec le développement de l’idée de l’égalité entre les hommes des...

L’égalité Définitions de la notion icon1. Les différentes dimensions de l’égalité qui permettent de favoriser la justice sociale
«Loi Roudy» portant réforme code pénal en ce qui concerne l'égalité professionnelle femmes

L’égalité Définitions de la notion iconÉtant donné le pluralisme
«discrimination positive» semblent toujours plus guidées par le souci de rendre effective cette égalité, pour la réalisation de laquelle...

L’égalité Définitions de la notion iconNotion: N0266 Notion originale: minoría lingüística

L’égalité Définitions de la notion iconLe micro crédit est-il un moyen de lutte contre la pauvreté ou une...
«De l’égalité juridique à l’égalité sociale : vers une stratégie nationale de lutte à l’homophobie.» Présentation de la stratégie...

L’égalité Définitions de la notion iconBibliographie p. 22 Selon Yvonne Giordano 1, le postmodernisme est...
«concept difficile à cerner»2, de donner quelques définitions, qui nous permettrons ensuite de poser les principales questions et...

L’égalité Définitions de la notion iconPartie : la notion de service publique
«bien commun»ne st pas absents dans la notion ancienne mais cet objectif n’est pas essentiel






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com