Bulletin hebdomadaire n° 1177 du lundi 11 février 2008





télécharger 64.33 Kb.
titreBulletin hebdomadaire n° 1177 du lundi 11 février 2008
date de publication04.10.2017
taille64.33 Kb.
typeBulletin
e.20-bal.com > loi > Bulletin





Bulletin hebdomadaire n° 1177 du lundi 11 février 2008


SOMMAIRE



L'événement - 1
Sortir de la banlieue

par Serge Plenier
L’Evénement - 2
Vers la nouvelle Europe
par Jean-Gabriel Delacour


Spiritualité
Le plus beau cadeau de 2008

par Gérard Leclerc
Magazine
Se guider partout

par Jean Étèvenaux
Humeur
Tempête sous un parachute

par Erwan Violin
Livres

par Catherine Pauchet
D’un jour a l’autre


____________________________________________

Evènement – 1

par Serge Plenier

Sortir de la banlieue



On pouvait s’y attendre. En dehors de Fadela Amara, secrétaire d’Etat à la Ville, le plan "Banlieues" présenté par Nicolas Sarkozy n’aura pas satisfait grand monde. Au vrai, il ne pouvait guère en être autrement. Depuis bientôt trente ans, les plans se succèdent, tous systématiquement voués à l’échec. Dans ce domaine, l’enthousiasme et l’optimisme constituent bien l’exception qui confirme la règle de la résignation et du fatalisme.

Le plan Sarkozy pour les banlieues n’est pas vraiment pire que les plans qui l’on précédé. La généralisation des écoles "de la deuxième chance" reste dans la même lignée. Donner aux enfants des banlieues les moyens d’une véritable promotion sociale constitue un point de passage obligé. Ne donner comme perspective à une population jeune que des emplois médiocres et mal rémunérés n’est pas acceptable. Comment peut-on lutter contre l’attraction de l’économie "souterraine" sans proposer une voie plus attractive ? Le "contrat d’autonomie" destiné à accompagner les jeunes vers l’emploi participe de la même démarche.

Bien sûr on aura également noté l’accent mis sur la sécurité dans les quartiers sensibles. Certains ont crié au retour du "sécuritaire", un peu inconsidérément. La sécurité des personnes et des biens est aussi un droit pour les habitants des quartiers sensibles. Dans cette optique, le déploiement (en trois ans) de 4.000 policiers supplémentaires n’est pas un luxe, pas plus que la présence d’un représentant de l’Etat dans ces quartiers. Rien n’est pire que le sentiment d’être abandonné par la puissance publique.

Surtout, parmi les mesures significatives, il y a le développement des transports dans les quartiers sensibles, seule mesure à être, pour l’instant, chiffrée avec 500 millions d’euros. Là est peut-être l’originalité du plan. Les banlieues souffrent d’abord d’être… des banlieues, c’est-à-dire des zones périphériques à l’écart des centres urbains. La banlieue demeure trop souvent un lieu clos sur lui-même. L’administration, les services de qualités, la grande culture, tout se passe au centre. Le rap est sans doute une expression artistique intéressante, mais qui, dans une cité, a vraiment la possibilité d’accéder à la représentation d’une pièce de Molière, où à celle d’un opéra ?

En affirmant qu’elle ne croyait pas à un plan purement centré sur les banlieues, Christine Boutin avait raison, et a donné raison à Fadela Amara : il s’agit de faire en sorte que les banlieues ne soient plus seulement des banlieues.

____________________________________________

L’evénement-2

par Jean-Gabriel Delacour

Vers la nouvelle Europe




« Maintenant, l’enjeu est de remettre de la politique en Europe, de ne plus abandonner l’Europe au seul jeu de règles automatiques qui ne laissent aucune place à la décision et à la responsabilité politiques. Il faut pouvoir parler de tout comme dans n’importe quelle démocratie : de la monnaie — qui n’est pas un sujet tabou —, de la politique commerciale, de la politique industrielle, de la réciprocité en matière de concurrence ou des dérives du capitalisme financier ». Par ces mots très volontaristes le 10 février au soir, Nicolas Sarkozy a voulu montrer que la France revenait en Europe. Il a d’ailleurs appuyé son propos sur les priorités de la présidence  qu’il exercera dans quatre mois et demi à la tête de l’Ue, à savoir « travailler sur une stratégie de développement durable, une politique commune de l’immigration, une défense européenne et une refondation de la politique agricole ».

C’est d’ailleurs pour que « la France donne l’exemple » et qu’elle « soit de nouveau en Europe une force de proposition et une force d'entraînement » que l’Assemblée nationale et le Sénat ont adopté le projet de loi autorisant la ratification du Traité de Lisbonne, quelques jours après que le Parlement réuni en Congrès à Versailles a voté la révision constitutionnelle nécessaire. Ensuite, si la totalité des États membres de l’Union ratifie le traité, il pourra entrer en vigueur le 1er janvier 2009.

Ainsi, les Vingt-Sept ont prudemment abandonné l’idée — giscardienne — d’une Constitution abrogeant les traités antérieurs. Le Traité de Lisbonne reprend la méthode traditionnelle de modification des traités existants, notamment le Traité de Rome de 1957, l’Acte unique européen de 1986, le Traité sur l’Union européenne de 1992, le Traité d’Amsterdam de 1997 et le Traité de Nice de 2000. Formellement, ce Traité de Lisbonne comporte sept articles, mais, en réalité, ses 152 pages renferment plus de 350 dispositions de droit primaire, auxquelles s’ajoutent 13 protocoles et 59 déclarations. L’Union sera désormais dotée de la personnalité juridique, pouvant de la sorte conclure des accords internationaux dans tous ses domaines de compétence. Par ailleurs, à dater du 1er novembre 2014, la majorité qualifiée se définira comme égale à au moins 55 % des membres du Conseil, comprenant au moins 15 d’entre eux et représentant des États membres réunissant au moins 65 % de la population de l’Union ; de même, une minorité de blocage devra inclure au moins quatre membres du Conseil.




Les adversaires du projet — apparemment peu nombreux aujourd’hui — s’efforcent de montrer que le système de valeurs sur lequel se construit la future société européenne repose toujours sur une vision de l’homme fondée sur un individualisme extrême. Ils regrettent également le refus de concevoir l’Europe comme une identité commune.

__________________________________

Spiritualite

par Gérard Leclerc

Le plus beau cadeau de 2008



C’était le 11 février 1858 à la grotte de Massabielle, où l’humble fille du meunier était partie chercher du bois…Extraordinaire histoire que celle-là, qui pourrait être assimilée à un conte de fée, si le merveilleux n’était pas tout simplement l’intrusion du ciel sur un coin de la terre, et si ce n’était pas une page d’évangile toute pure. Cette petite fille du Béarn concentre en elle toutes les Béatitudes. Issue de la plus pauvre famille de la ville, dépourvue de savoir et de tout prestige aux yeux du monde, elle est l’élue de Dieu qui s’adresse aux plus humbles. On connaît la suite de la rencontre des bords du Gave. C’est comme si des quelques bûches recueillies avait jailli un feu immense pour éclairer la terre.

Mais Bernadette s’est retirée aussitôt qu’elle a livré le message de l’Immaculée. Elle est la première d’un cortège sans fin qui s’écoulera dans la grotte. Foule immense des riches et des pauvres, des réputés et des anonymes, des bien portants et des malades, avec cette particularité qu’à Lourdes c’est la logique du Magnificat qui prévaut. Les pauvres, les malades, les exclus sont les premiers servis. Et c’est comme si la transmutation des valeurs s’opérait sans cesse à l’encontre des normes établies. Certes, il n’y a ici nul mépris pour la science et le progrès et la ville mariale bénéficie de toutes les avancées de la technologie, ne serait-ce celle qui permet le meilleur accueil des souffrants. Mais Dieu est le premier servi et la charte du Royaume inaugure comme une autre société.

Certes, on reproche à la ville mariale l’indiscrétion de son commerce saint-sulpicien. La belle affaire ! C’est André Frossard qui parlait, avec son humour coutumier, des confetti de la piété. Les humbles souvenirs ramenés de Lourdes établissent une chaîne d’amitié et de solidarité, avec une présence établie dans les foyers qui perpétue le message et les grâces vécues. On les retrouve même sur les tombes de nos cimetières. Il faut donc s’interroger sur cette force si singulière qui défie nos meilleures inventions pastorales. A la grotte de Massabielle, les cœurs s’ouvrent, les lèvres murmurent les désirs les plus profonds, les âmes se convertissent, tandis que par milliers jeunes et moins jeunes découvrent les gestes de la charité. On l’a dit à juste titre, derrière les milliers de miracles physiques accomplis par la médiation de la Vierge Sainte, il y a un grand miracle permanent. Sans doute, celui qui continue à nous communiquer l’appel d’en haut et nous rappeler que fils et filles de cette terre nous sommes tous appelés à être citoyens du ciel pour une filiation divine. C’est pourquoi ce cent-cinquantième anniversaire est d’ores et déjà le plus beau cadeau de cette année 2008.
__________________________________
Magazine

par Jean Étèvenaux

Se guider partout




En ces périodes où l’on cherche le dépaysement, de multiples guides s’offrent au voyageur qui veut bien prendre la peine de lire un peu, soit avant, soit pendant, soit même après son déplacement. Sans prétendre à l’exhaustivité, ne serait-ce que sur une destination, voici une foule d’idées servies par d’utiles et récents compagnons, qui nous permettent de mesurer la diversité des collections offertes par les éditeurs.

À l’intérieur même de nos frontières, on parcourra La France des jardins (Le Petit Futé) et on suivra les lieux recommandés dans Le Guide Dussert-Gerber des vins 2008 (Albin Michel) ; on pourra aussi tenter, si l’on est moraliste, Le guide des restaurants fantômes (Plon) de Christian Millau. Dans la capitale, on découvrira Paris Mode & Beauté (Le Petit Futé), les Saveurs du monde à Paris (Le Petit Futé) et Le Petit Lebey des bistrots parisiens 2008 (Albin Michel) ; il y aura toujours du Paris gourmand (Le Petit Futé).

En se déplaçant, on appréciera Nancy (Le Petit Futé), Le vin jaune et sa cuisine (La Taillanderie), Genève (Le Petit Futé), la Savoie (Le Petit Futé), Grenoble (Le Petit Futé), Lyon (Le Petit Futé) — et, plus particulièrement Fourvière. Une basilique à découvrir (La Taillanderie) — et Saint-Étienne. Escapades dans la Loire (Le Petit Futé). Un coup d’œil sur notre continent donnera l’occasion de s’offrir des Week-ends en Europe (Petit Futé).

Lançons-nous vers la Méditerranée. Choisissons Un grand week-end à Rome (Hachette) ou Rome (Hachette Top 10) ou encore Rome. Cité du Vatican (JPM). Plus au sud, voguons vers Malte (Hachette Évasion et aussi Hachette Routard), spécialement à La Valette (JPM). Il est significatif que soit aujourd’hui proposée l’Algérie (Lonely Planet), à côté de destinations devenues plus traditionnelles comme Marrakech Essaouira (Le Petit Futé). Remontons vers la Grèce continentale (Hachette Évasion) ou Grèce. Athènes et le continent (Hachette Voir) ; faisons une halte à Rhodes (JPM). En face, découvrons la Turquie (Le Petit Futé), en nous arrêtant spécialement à Éphèse. Kusadasi (JPM). À l’extrémité orientale, il y a Israël (Le Petit Futé et JPM) et, bien sûr, le cas particulier de Jérusalem et la Terre sainte (Hachette Voir).

Ne craignons pas d’aller plus loin que le Paris-Dakar — ce qui n’est pas bien difficile cette année ! — en découvrant les charmes du Sénégal (Le Petit Futé), du Togo (Le Petit Futé), du Rwanda (Le Petit Futé) et de la Zambie (Le Petit Futé).

Beaucoup plus loin, immergeons-nous dans l’Inde du Nord (Lonely Planet) et l’Inde du Sud (Lonely Planet). À quelques encablures, ce sera la Thaïlande (Lonely Planet). Enfin, après avoir franchi le Pacifique de ce côté-là, découvrons le Guatemala (Lonely Planet). Et, bien sûr, achevons par le New York City 2008 (Michelin).

Enfin, comme les diplomates auxquels on recommande toujours de lire la dernière parution sur les postes où ils sont affectés, n’oublions pas de mentionner que les SAS de Gérard de Villiers — aux éditions du même nom — procurent des connaissances certes torrides mais fort bien documentées sur les pays où il envoie Son Altesse Sérénissime le prince Malko Linge. Citons donc, non sans avoir rappelé que les facilités touristiques ne constituent pas la première caractéristique de ces aventures : Que la bête meure (Venezuela), Le trésor de Saddam en deux tomes (Irak, Bulgarie, Suisse et Royaume-Uni), Le dossier K. (Bosnie), Rouge Liban (Chypre et Proche-Orient), Polonium 210 (Russie et Royaume-Uni), Le défecteur de Pyongyang en deux tomes (Corée du Nord), Otage des taliban (Afghanistan) et L’agenda Kosovo (Serbie).

____________________________________________
Humeur

par Erwan Violin

Tempête sous un parachute



David Martinon aura fait long feu à Neuilly-sur-Seine. Le porte-parole de l’Elysée, officiellement désigné pour succéder à son patron au poste de maire, a dû se retirer sans gloire.

Ce n’est d’ailleurs pas plus mal. David Martinon n’était sans doute pas dépourvu de mérites, mais il n’a pas su convaincre ses amis politiques, encore moins les habitants de Neuilly. Il ne suffit pas d’avoir été désigné par un état-major pour remporter une élection. Les temps sont durs pour les parachutés.

Car là est peut-être l’essentiel de l’affaire. Il semble que les électeurs acceptent de moins en moins de voir leur vote confisqué au profit des oukases des partis parisiens. Aujourd’hui encore, chacun trouve normal de voir le représentant d’un parti quelconque (de droite comme de gauche) débarquer dans une ville ou une circonscription et y rafler le plus de mandats possibles. La plupart du temps, le personnage en question n’a d’autre légitimité que le destin prétendument national qu’il s’imagine. Une ville, un exécutif local, c’est l’onction du suffrage universel, ce sont aussi des structures, des locaux et des personnels toujours utiles pour d’éventuelles futures campagnes.

Parfois, cela ressemble à un véritable jeu de Monopoly à l’échelle nationale et dont régions, départements et communes constitueraient l’enjeu. Quant aux électeurs, le parti a décidé pour eux. Etre élu par le peuple n’est rien : il faut d’abord être élu par le parti. Quant au suffrage universel, ce n’est plus qu’une formalité.

Le régime des partis n’est décidément pas mort.
___________________________________
Livres

par Catherine Pauchet

De l’universel




Les Français, promoteurs des Lumières, aiment à se penser comme le peuple de l’universel. Cette affirmation a-t-elle encore un sens à l’heure où de nombreux pays émergent au plan économique, offrant ainsi une tribune à leur culture ? De fait, existent-ils des valeurs universelles ? Pour répondre, François Jullien, philosophe, sinologue et membre de l’Institut universitaire de France, interroge trois concepts connexes, mais formant triangle : l’universel, l’uniforme et le commun. Il nous explique pourquoi, et comment, il est possible de concevoir un dialogue entre les cultures en ces temps de conflits fondés sur l’affirmation de l’identité et de la différence, mais où finalement tout se vaut. En effet, dit l’auteur, les cultures sont avant tout des ressources à explorer si l’on veut fonder un nouvel humanisme. Un ouvrage érudit.
« De l’universel, de l’uniforme, du commun et du dialogue entre les cultures », François Jullien, Fayard, 263p., 18€.

.____________________________________________

D’un jour à l’autre

France



Traité européen

L’Assemblée et le Sénat ont adopté le 7 février le projet de loi autorisant la ratification du traité de Lisbonne ; le président de la République s’est félicité de ce résultat au cours d’une allocution télévisée le 10 février. La France est le 5ème pays à ratifier le traité après la Hongrie, Malte, la Roumanie et la Slovénie.
Un état-civil pour l’enfant mort-né

La Cour de cassation a jugé le 6 février qu’un fœtus né sans vie pouvait être déclaré à l’état-civil quel que soit son poids et la durée de la grossesse ; le mouvement du Planning familial redoute que cette jurisprudence remette en cause le droit à l’avortement.
Hormone de croissance : le procès

Le procès de « l’hormone de croissance » s’est ouvert le 6 février devant le tribunal correctionnel de Paris ; sept médecins ou scientifiques répondent d’homicides involontaires et de « tromperie aggravée »
Bus incendié : deux adolescents condamnés

La cour d’appel d’Aix-en-Provence a condamné le 7 février deux adolescents à des peines de 5 et 6 ans de prison pour leur participation à l’incendie criminel d’un bus en 2006 à Marseille.
Le trader de la Société générale en prison

La cour d’appel de Paris a décidé le 8 février le placement en détention de J. Kerviel, responsable des pertes de la Société générale afin d’ éviter une concertation avec d’éventuels complices ; mais aucune complicité n’était à ce jour démontrée.
Economie

D’après les statistiques douanières, le déficit du commerce extérieur de la France a atteint le chiffre record de 39,2 milliards d’euros en 2007 contre 28,2 en 2006.
L’immobilier d’Etat épinglé par la Cour des comptes

Le rapport annuel de la Cour des comptes, rendu public le 6 février, revient sur les épisodes les plus calamiteux de la gestion du patrimoine immobilier de l’Etat, mais épargne les communes à l’approche des élections municipales.

La Société générale augmente son capital

Eprouvée par les fraudes dont elle a été l’objet, la Société générale a lancé le 11 février une augmentation de capital au cours de 47,5 euros l’action.
Banlieues

Le président de la République a présenté le 8 février les 33 propositions du plan « Espoir Banlieue » préparé par Fadela Amara ; ce plan met l’accent sur l’emploi, la lutte contre l’échec scolaire et le désenclavement des territoires ; 4 000 policiers supplémentaires devraient être affectés dans les cités dans les trois ans.
Transports

Alstom a dévoilé le 5 février l’automotrice à grande vitesse (AGV), quatrième génération des trains à grande vitesse mis en service en 1981 sur Paris-Lyon ; plus rapide, plus spacieux et plus économe en énergie, ce produit vise le marché mondial.
Les taxis manifestent

Les taxis ont de nouveau manifesté le 6 février contre la déréglementation de leur profession ; une délégation a été reçue à Matignon et la proposition du rapport Attali a été abandonnée, mais le président Sarkozy a annoncé une réforme rapide de la profession.
Le trafic aérien perturbé

A l’appel de la CGT, une partie importante des contrôleurs aériens d’Ile-de-France se sont mis en grève entre le 11 et le 15 février pour protester contre les modalités de réorganisation du contrôle, ce qui a provoqué d’importantes perturbations du trafic.
OGM

La France a interdit le 8 février la culture sur son territoire du maïs transgénique de l’entreprise Monsanto ; les producteurs de maïs ont aussitôt décidé d’attaquer ce décret par une procédure d’urgence au Conseil d’Etat ; le préjudice subi est estimé à 10 millions d’euros.
Santé publique

Une étude réalisée par une équipe de chercheurs de l’Université de Clermont-Ferrand sur des plants de tomates confirme les effets néfastes des ondes des téléphones portables.
Pouvoir d’achat

Le Premier ministre a annoncé le 5 février à l’Assemblée nationale l’augmentation du minimum vieillesse ; celui-ci devrait être revalorisé de 25% en cinq ans à partir de 2008 ; les pensions de réversion des veufs ou veuves atteindraient 60% en 2012. De son côté, la commission Quinet, créée en octobre 2007, a énoncé ses propositions le 6 février ; elle préconise notamment la publication annuelle de l’évolution du pouvoir d’achat par unité de consommation pour tenir compte des évolutions démographiques et familiales.
Littérature

Les nouvelles mesures annoncées le 8 février par le jury du prix Goncourt et soumises à l’approbation du Conseil d’Etat (limite d’âge fixée à 80 ans, incompatibilité de certaines fonctions, sanction des absences, refus du vote à distance) devraient modifier les pratiques d’attribution des prix littéraires.


Monde


Espace

La navette spatiale Atlantis a décollé le 7 février en direction de la Station internationale avec sept astronautes, dont un Français, à son bord, ainsi que le laboratoire européen Columbus.
Monnaie

La Banque centrale européenne a laissé inchangé le 7 février son principal taux directeur à 4% en raison de l’inflation qui a atteint en janvier dernier le rythme de 3,2% l’an ; mais son président, J.C. Trichet, a laissé augurer un prochain assouplissement monétaire en vue de stimuler la croissance.
Yuan trop bas : la Chine doit réévaluer

Les ministres des Finances du G7 réunis à Tokyo ont appelé le 9 février la Chine à accélérer l’appréciation de sa monnaie étant donné l’importance de son excédent commercial.
Tchad

Sous l’effet de très fortes pressions diplomatiques, les rebelles qui ont attaqué N’Djamena ont accepté le 5 février le principe d’un cessez-le-feu. Le porte-parole de l’état-major des armées à Paris a démenti les rumeurs d’une participation des forces françaises aux combats. En visite au Tchad, le ministre de la Défense, Hervé Morin, a assuré le président Idriss Déby du soutien de la France ; celui-ci devrait faire preuve de clémence envers les condamnés de l’Arche de Zoé, mais les grâces pourraient être différenciées.

Italie

Le président du Sénat ayant renoncé le 4 février à former un gouvernement intérimaire, des élections législatives anticipées auront lieu le 13 avril prochain ; le retour au pouvoir de Silvio Berlusconi semble actuellement l’hypothèse la plus probable.
Iran

Selon des propos attribués le 4 février au chef du Mossad (service de renseignements israélien), l’Iran devrait disposer dans trois ans d’une capacité nucléaire militaire. La France a exprimé son inquiétude après le lancement d’un missile par l’Iran le 7 février ; avec les Etats-Unis, elle s’inquiète de voir l’Agence internationale de l’énergie atomique se montrer trop conciliante avec l’Iran sous l’impulsion de son directeur, Mohamed ElBaradei.
Etats-Unis : La campagne pour la désignation des candidats à l’élection présidentielle de novembre prochain se poursuit, le « Super mardi » du 5 février n’ayant pas permis de départager les candidats ; alors que chez les Républicains John McCain occupe la première place, chez les Démocrates Hillary Clinton et Barack Obama restent au coude-à-coude ; la prolongation de cette bataille pourrait affaiblir le camp démocrate.
Tornades dans le Sud américain

Les tornades et les violents orages qui ont ravagé plusieurs Etats du Sud le 5 février ont fait 55 morts, plus de 150 de blessés et des dégâts considérables.
Afghanistan

Le secrétaire d’Etat américain à la Défense, Robert Gates, a une nouvelle fois demandé le 10 février à l’Europe de soutenir l’effort de guerre en Afghanistan.
Turquie

Malgré l’opposition des milieux laïques, le Parlement turc a autorisé le 7 février les étudiantes à porter le voile à l’université ; les partisans de l’interdiction craignent que la Turquie s’achemine vers l’adoption de la loi islamique comme en Iran.
Royaume-Uni

L’archevêque de Cantorbéry, Rowan Williams, a provoqué un tollé le 7 février en déclarant que l’adoption au Royaume-Uni d’une partie de la loi islamique était inévitable.


Sports



Tournoi des six nations : la France de justesse

La France a battu l’Irlande par 26 à 21, lors de la deuxième journée du Tournoi des six nations. Le XV de France prend donc la première place aux côtés des rugbymen gallois, vainqueurs de l’Ecosse par 30 à 15. De son côté, l’Angleterre a battu l’Italie par 19 à 23.
Marseille retrouve la forme

L’Olympique de Marseille s’est imposé à Nice par 2 buts à 0, lors de la 24ème journée du championnat de Ligue 1.. Les footballeurs marseillais renouent avec le cycle des victoires après un mauvais début de saison. De son côté, Lyon caracole toujours en tête après sa victoire par 4 buts à 1 devant Sochaux.
____________________________________________




Fondateur: Jacques Jira+ - Directeur de la publication: Philippe Buron-Pilâtre – Rédacteur en chef : Serge Plenier

Comité de rédaction: Jean Etèvenaux,

Adrien M. Grandmesnil, Vincent Hervouët, Gérard Leclerc, Catherine Pauchet

Impression par nos soins – ISSN: 0789-2757

Rédaction: Tél: 06 86 44 78 16 - e-mail: acip.presse@club-internet.fr

Administration : acip.ad@orange.fr

_______________________

ACIP est une publication de l’ACIP, SARL de presse au capital de 5 000 Euros, RCS Paris B 477 806 830 (2004B13402)

SiÀge: 18, rue Cler, 75007 Paris

similaire:

Bulletin hebdomadaire n° 1177 du lundi 11 février 2008 iconBulletin hebdomadaire n° 1072 du lundi 6 février 2006

Bulletin hebdomadaire n° 1177 du lundi 11 février 2008 iconBulletin hebdomadaire n° 1024 du lundi 28 février 2005

Bulletin hebdomadaire n° 1177 du lundi 11 février 2008 iconBulletin hebdomadaire n° 1197 du lundi 30 juin 2008

Bulletin hebdomadaire n° 1177 du lundi 11 février 2008 iconBulletin hebdomadaire n° 1198 du lundi 7 juillet 2008

Bulletin hebdomadaire n° 1177 du lundi 11 février 2008 iconBulletin hebdomadaire n° 1087 du lundi 22 mai 2006

Bulletin hebdomadaire n° 1177 du lundi 11 février 2008 iconBulletin hebdomadaire n° 1097 du lundi 31 juillet 2006

Bulletin hebdomadaire n° 1177 du lundi 11 février 2008 iconBulletin hebdomadaire n° 1163 du lundi 5 novembre 2007

Bulletin hebdomadaire n° 1177 du lundi 11 février 2008 iconBulletin hebdomadaire n° 1115 du lundi 4 décembre 2006

Bulletin hebdomadaire n° 1177 du lundi 11 février 2008 iconBulletin hebdomadaire n° 1014 du lundi 20 décembre 2004

Bulletin hebdomadaire n° 1177 du lundi 11 février 2008 iconBulletin hebdomadaire n° 1092 du lundi 26 juin 2006






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com