Le taux de chômage d’équilibre





télécharger 7.65 Kb.
titreLe taux de chômage d’équilibre
date de publication04.10.2017
taille7.65 Kb.
typeDocumentos
e.20-bal.com > loi > Documentos
Le taux de chômage d’équilibre.
Intro :
Taux de chômage pour 2004 :

USA : 5,5%

Zone € : 8,5%

France : 9,6% (février 2004) A METTRE A JOUR
Point de départ de la théorie du chômage d’équilibre : le NAIRU de Friedman (1968).
I) Le taux de chômage d’équilibre reflète les caractéristiques structurelles d’une économie.
A) Les analyses keynésiennes du taux de chômage d’équilibre ne sont efficaces qu’à court terme.
Analyse traditionnelle née de la courbe de Phillips (1958) : il existe une relation inverse entre taux de chômage et taux de croissance des salaires (inflation).

Point de vue classique : cette relation s’explique par le fait que, à faible taux de chômage, les employés sont en position de force et réclament des hausses de salaires, d’où inflation et inversement si taux de chômage fort.

Point de vue keynésien : une inflation forte signifie une baisse du coût réel du facteur travail, qui est du coup plus employé, ce qui fait baisser le tôt de chômage.
Dans tous les cas, cette analyse de la courbe de Phillips est remise en cause. Elle n’est valable qu’à très court terme, le temps que dure l’illusion monétaire pour les agents.

Friedman lui a opposé le concept de NAIRU, non accelerating inflation rate of unemployment. Il existe un niveau de chômage qui stabilise l’inflation, fonction du degré d’indexation des salaires sur les prix, du taux de croissance de la productivité du travail et de la sensibilité des salaires aux taux de chômage). Si le taux de chômage est égal ou inférieur au NAIRU, une tentative de relance de l’emploi par l’inflation ne provoquera qu’une relance de l’inflation. Tout effet positif sur l’emploi ne sera que de très court terme (le temps que dure l’illusion monétaire).
B) À long terme, la réduction du taux de chômage d’équilibre passe par des politiques structurelles.

Topo classique sur la nécessaire fluidification du marché du travail pour favoriser la rencontre de l’offre et de la demande de travail à un niveau de chômage plus faible.
II) L’évolution du chômage d’équilibre peut être influencée par des phénomènes conjoncturels.
A) Des phénomènes d’hystérèse et des chocs d’offre peuvent influencer l’évolution du taux de chômage d’équilibre.
Hystérèse : il s’agit de prendre en compte les effets du chômage dans le temps. Il y a hystérèse quand une partie des chômeurs ne pèse plus sur la formation des salaires, voire est exclue du marché du travail, soit parce que les personnes ont perdu leur compétence, soit parce que les entreprises refusent de les embaucher, soit parce qu’ils sont exclus des négociations en place. L’accumulation de ses effets d’hystérèse tend à élever le taux de chômage d’équilibre.
B) Certaines politiques de relance peuvent agir de manière efficace sur le chômage d’équilibre.
Une politique de relance monétaire ou budgétaire (type emploi jeune) peut avoir des effets de relance qui, par effet d’hystérèse, modifie durablement les comportements et influe sur le taux de chômage d’équilibre.

similaire:

Le taux de chômage d’équilibre iconL’analyse économique du chômage en débat : la théorie du déséquilibre et le chômage d’équilibre

Le taux de chômage d’équilibre iconPolitique monetaire et chomage
«choc de taux d’intérêt réel» (taux nominal moins inflation anticipée). Les taux réels auraient atteint un niveau tel que l’investissement...

Le taux de chômage d’équilibre iconLa courbe de phillips
«anticipations adaptatives» : plus ils prévoient un niveau de prix élevé, plus le taux d’inflation correspondant à un taux de chômage...

Le taux de chômage d’équilibre iconMacroeconomie 2eme semestre
Grande variable d’un ensemble de petites variables), comme le revenu national, le niveau de consommation global, niveau d’investissement,...

Le taux de chômage d’équilibre iconEco1 enpc/HJ/xt séance de td n°4, Externalités, Equilibre général
«price taker», calculez les quantités produites à l’équilibre privé (équilibre non coopératif)

Le taux de chômage d’équilibre iconPerte d'emploi, acquisition d'emploi et taux de chômage naturel

Le taux de chômage d’équilibre iconVariations change €, $ et monnaies asiatiques
«rationnelle» comment cela pourrait-il être possible sans théorie fiable du taux de change fondamental d’équilibre ? joue donc sur...

Le taux de chômage d’équilibre iconL’approche keynésienne de l’équilibre comptable à l’équilibre économique

Le taux de chômage d’équilibre iconAdresse : Autoroute de Jdeidé
...

Le taux de chômage d’équilibre iconAdresse : Autoroute de Jdeideé
...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com