D’ores et déjà beaucoup de projets, d’initiatives, d’actions, de démarches et de méthodes sur le thème Formation, Emploi/Profession et Mobilité dans le Rhin Supérieur





télécharger 31.07 Kb.
titreD’ores et déjà beaucoup de projets, d’initiatives, d’actions, de démarches et de méthodes sur le thème Formation, Emploi/Profession et Mobilité dans le Rhin Supérieur
date de publication03.10.2017
taille31.07 Kb.
typeDocumentos
e.20-bal.com > loi > Documentos


Compte-rendu du Forum 4 « Plurilinguisme fonctionnel au niveau de la formation, emploi/profession et mobilité : exemples de bonnes pratiques »
Point de départ de ce forum


  • Nous avons d’ores et déjà beaucoup de projets, d’initiatives, d’actions, de démarches et de méthodes sur le thème Formation, Emploi/Profession et Mobilité dans le Rhin Supérieur qui prennent en compte le rôle que joue le plurilinguisme et qui sont mis en pratique ou expérimentés tant par les administrations scolaires, les écoles professionnelles et les entreprises que par les collectivités territoriales, dans les parties allemande, française et suisse du Rhin Supérieur. Ces initiatives et projets ne peuvent pas être tous abordés dans le cadre du Forum 4, mais 4 exemples représentatifs ont été sélectionnés pour ce forum, l’apprentissage mutuel transfrontalier étant au cœur des débats.

  • Un objectif important du forum est de mettre en lumière ce que nous pouvons déjà faire valoir sur ce thème dans le Rhin Supérieur - mais aussi de sélectionner ce dont nous avons encore besoin pour que le plurilinguisme dans la région, tel qu’il ressort de la « Charte du Rhin Supérieur pour la promotion du plurilinguisme », devienne de plus en plus une réalité. La Journée sur le plurilinguisme doit en être le prélude.


Eléments de base


  • Selon la recherche linguistique, est considérée comme étant multilingue toute personne qui utilise régulièrement plus d’une langue et qui est capable d’avoir des conversations courantes dans toutes ses langues (Rosemarie Tracy, Université de Mannheim). Le plurilinguisme est donc une compétence plurilingue qui n’est pas simplement l’addition de compétences unilingues, mais qui les combinent et les relient de diverses manières pour qu’elles interagissent.

  • Le « Cadre Européen Commun de Référence pour les langues (CECR) » de 2001 (cf. le Passeport linguistique européen) définit des niveaux de compétences en tenant compte des spécificités du thème, de la situation et du secteur, et a pour but de promouvoir le plurilinguisme, soutenir les expériences interculturelles, l’autonomie et la réflexion de l’apprenant, permettre l’auto-évaluation conformément aux normes internationales (6 niveaux) et renforcer la valeur de toutes les langues ainsi que l’acquisition de compétences utiles et l’accompagnement pour l’apprentissage des langues tout au long de la vie. La compréhension et la capacité à se faire comprendre sont au centre de l’apprentissage des langues étrangères. Tant que l’on parvient à se faire comprendre, les erreurs que l’on fait n’ont guère d’importance. Cette conception du plurilinguisme est décrite comme « plurilinguisme fonctionnel ».

  • Dans le contexte professionnel, l’acquisition de connaissances linguistiques n’est jamais isolée – elles s’intègrent toujours dans l’acquisition de qualifications internationales. Celles-ci présentent quatre dimensions :

Un bon niveau de connaissances spécialisées actuelles,

Des compétences en langues étrangères / plurilinguisme,

Des compétences interculturelles,

Un maillage des compétences (voir l’Institut fédéral de formation professionnelle « BIBB »).

C’est la raison pour laquelle le contexte professionnel joue un rôle important dans les exemples cités.
Le sujet qui nous préoccupe au niveau du démarrage de ce forum est clairement le niveau en langue requis pour une insertion professionnelle dans le pays voisin et plus spécifiquement, au vu du dynamisme du marché de l’emploi allemand et suisse, la maîtrise de l’allemand. Il ne s’agit pas de plaider pour une connaissance parfaite de la langue du voisin mais de se questionner sur les compétences linguistiques, interculturelles et comportementales nécessaires et de savoir comment les intégrer dans un parcours de formation professionnelle. Dans ce cadre, quatre dispositifs sont présentés.


  1. Exemple de F : Dispositif AZUBI – BAC PRO

Mickaël Roy, Académie de Strasbourg
Il s’agit d’une co-qualification dans la voie professionnelle. Elle existe depuis septembre 2014. La première cohorte sortira en juin 2017 avec un bac professionnel et l’attestation d’une PFMP (Période de Formation en Milieu Professionnel) réalisée à l’étranger (Allemagne ou Suisse)
Les besoins

  • Des besoins financiers pour couvrir les frais supplémentaires liés aux enseignements et à l’accompagnement de la mobilité

  • Des hébergements (Auberges de jeunesse, Ferienwohnungen, Zimmer Frei…)

  • Des personnes ressource pour accompagner ces projets

  • Une période d’essai pour ces projets expérimentaux (droit à l’erreur)

  • Des partenaires institutionnels

  • Des partenaires « scolaires » (ex. pour rencontre avec d’autres jeunes autour de thématiques telles que les Techniques de Recherche d’Emploi …)


Les difficultés

  • Référentiels académiques décidés à Paris

  • Peu de comparabilité entre un lycée des métiers français et un centre de formation des apprentis en Allemagne

  • Des calendriers offrant peu de plages de rencontres

  • Manque d’ouverture des entreprises pour la reconnaissance d’un diplôme français.


Les atouts

  • Acquisition de compétences pour l’insertion professionnelle des deux côtés du Rhin (cours de langue et interculturalité)

  • Approfondissement des compétences linguistiques jusqu’à un niveau B2

  • Une voie vers l’apprentissage en transfrontalier en post-bac

  • Une voie d’accès direct au marché du travail

  • Des jeunes capables d’adapter leur comportement et leur communication aux attentes des entreprises


Les résultats

6 établissements (128 élèves français, 128 élèves allemands) participent. 2 établissements supplémentaires retenus pour la prochaine rentrée.

………..
2 Exemple de F : Le Projet INTERREG V : Réussir sans frontières

Sophie Crescioli, Région Alsace
La préoccupation ici, axée sur les perspectives d’emploi, n’est pas non plus de créer un bilinguisme parfait mais plutôt de l’intégrer au monde du travail. L’objectif de ce dispositif est de promouvoir l’emploi dans l’espace transfrontalier afin d’augmenter l’embauche de jeunes, d’apprentis et de demandeurs d’emploi.
Les objectifs

  • Développer l’accès au marché du travail par la formation en rendant visibles les offres et en accompagnant les candidats.

  • Adapter les outils d’accompagnement de la mobilité, notamment au travers d’un site internet.

  • Mettre en place une méthodologie commune dans un souci de réciprocité.

  • Fédérer les acteurs de la coopération transfrontalière.


Les besoins

  • Besoins financiers

  • Besoin de recenser les possibilités d’hébergement

  • Pour la mobilité, le site www.vialsace.eu

  • Besoin d’identifier les personnes ressource

  • Besoin de coordonner les structures.


Les actions

  • Préparation des jeunes pour la visite de salons (SREF à Colmar, BIM à Offenburg…)

  • Semaine « Réussir sans frontières »

  • Création d’un réseau d’ambassadeurs (apprentis transfrontaliers – Azubi-bac pro)

  • Proposer des cours d’allemand professionnel à distance et en présentiel

  • Accompagner la formation technique dans une entreprise en Allemagne (formation sur-mesure) avec une pré-qualification des candidats (Mr Wiegele, BAG-BSW Anlagenbau und Ausbildung GmbH)

  • Proposer des formations courtes et rémunérées pour les demandeurs d’emploi

  • Proposer des formations longues et accompagnées pour les jeunes avec des titres allemands et/ou des titres consulaires.


Les difficultés

  • Le mélange des publics et des cursus (et la comparabilité des cursus)

  • Le niveau de langue (B2 requis notamment pour un diplôme IHK)

  • La reconnaissance des diplômes.


L’avantage : la pérennité de l’emploi !

……….


  1. Exemple de D : Apprentissage encadré des langues étrangères au sein de l’entreprise

Bernd Wiegele, Société BAG-BSW Anlagenbau und Ausbildung GmbH
En raison de la menace de pénurie de main-d’œuvre qualifiée, la société Anlagen- und Ausbildung GmbH der Badischen Stahlwerke (BAG) à Kehl travaille en permanence sur de nouveaux projets afin de pouvoir à l’avenir aussi recruter suffisamment d’apprentis pour le Groupe BSW. L’un de ces projets est le projet REVE mis en œuvre en 2013. La collaboration avec l’agence pour l’emploi d’Offenburg et des partenaires français du projet – comme la Maison de L’Emploi et de la Formation du bassin de Strasbourg, la Région Alsace et la Mission Locale de Strasbourg – a donné naissance à un programme de formation transfrontalier qui permet à des jeunes de l’autre côté du Rhin de suivre une formation en Allemagne (ici : une qualification initiale et une formation par niveaux pour devenir ouvrier professionnel en technologie des métaux et ensuite ouvrier spécialisé). Beaucoup de jeunes Français sont motivés et ont le potentiel pour travailler avec succès en Allemagne, mais la langue étrangère empêche beaucoup de jeunes d’oser franchir le Rhin. C’est là qu’intervient le Projet REVE : il permet à de jeunes Français sans emploi de faire un stage court de deux jours, suivi d’un an de qualification initiale (EQJ). L’EQJ a pour but de préparer les jeunes à la formation par niveaux, tant sur le plan manuel que sur le plan linguistique.
Parallèlement au travail pratique dans l’atelier de formation, les jeunes suivent au début un cours de langue de six semaines, puis des cours d’allemand de deux heures et demie à raison de deux fois par semaine. L’accent est mis sur l’enseignement du jargon technique (apprendre les termes techniques, saisir / comprendre la littérature / les textes professionnels spécialisés, élaborer / écrire des plans de travail, lire / comprendre des dessins, écrire un carnet de rapport etc.). Il est complété par des cours d’enseignement général (voyage interactif à travers l’Allemagne avec exercices de vocabulaire et de grammaire, politique, éducation civique et économie, présentations).
Le cours de langue est financé par la Région Alsace ; l’agence pour l’emploi aide aussi les participants pendant la qualification initiale. En cas de problèmes administratifs (questions d’assurance par ex.), les jeunes peuvent obtenir de l’aide de la part d’acteurs compétents en la matière.

...........


  1. Exemple de CH : La « filière MP bilingue » de la maturité professionnelle commerciale dans le canton du Jura

Loïc Stalder / Roger Gruenblatt, CEJEF, Ecole professionnelle commerciale du canton du Jura
En Suisse, la maturité professionnelle offre aux jeunes de bonnes chances de trouver un emploi. Elle est composée à la fois d’une formation professionnelle et d’une formation de culture générale élargie. Les diplômés disposent ainsi d’une double qualification : Ils ont un métier et peuvent postuler sur le marché du travail. Grâce à la maturité professionnelle, ils peuvent en outre entamer directement, sans examen, des études dans une haute école spécialisée. Il est possible d’obtenir la maturité professionnelle de différentes manières : pendant la formation (en cours d’apprentissage) ou bien après l’obtention d’un CFC (Certificat Fédéral de Capacités), soit dans une école à plein temps (1 an) soit en cours d’emploi (2 ans).
Pour préparer une maturité professionnelle (MP, 3 ans en école à plein temps + 1 an de stage professionnel), l’Ecole professionnelle commerciale du canton du Jura en tant qu’école de commerce offre une « structure multilingue », c’est-à-dire une filière spécifique de formation multilingue. L’immersion dans la langue allemande a lieu pendant la 2ème et 3ème année de la formation : 30 % de la totalité des cours (mathématiques, économie, comptabilité, marketing, gestion des ressources humaines, histoire, technologie et environnement, informatique, communication, matières en option, sport) sont dispensés en allemand. En 4ème année, un stage de un an doit être effectué dans une entreprise allemande. L’examen final est passé en allemand et en français.
De tels modèles sont encore peu répandus.

...........


  1. Résumé


Globalement et en conclusion se posent 2 questions :

  1. Le niveau B2 est-il atteignable par une voie exclusivement scolaire ? cf. Intégration des parcours / filières multilingues / stages longs pour immersion et transparence avec des séances régulières de pilotage du projet.

  2. Comment attirer davantage de candidats vers ces parcours ?




  • Faire un point de la situation transfrontalière, dresser le bilan de ce qui existe déjà,

  • Améliorer la transparence des systèmes éducatifs, des diplômes et des contenus de formation dans le Rhin Supérieur,

  • Expliquer les différentes conditions-cadre du plurilinguisme côté allemand, côté français et côté suisse,

  • Soutenir des accords de partenariat avec des écoles professionnelles dans le pays voisin,

  • Commencer le plus tôt possible à apprendre plusieurs langues et ne pas interrompre la chaîne de formation lors de l’apprentissage de la langue du voisin.



Katia Beck, CCI Région Alsace,

Ingrid Thomalla, RP Karlsruhe.

similaire:

D’ores et déjà beaucoup de projets, d’initiatives, d’actions, de démarches et de méthodes sur le thème Formation, Emploi/Profession et Mobilité dans le Rhin Supérieur iconAxe prioritaire 1 : l’accès à l’emploi pour les demandeurs d’emploi...
«emploi inclusion» a été élaborée dans le cadre de la préparation du séminaire national de concertation fse qui se tiendra le 27...

D’ores et déjà beaucoup de projets, d’initiatives, d’actions, de démarches et de méthodes sur le thème Formation, Emploi/Profession et Mobilité dans le Rhin Supérieur iconBrevet de technicien supérieur banque
«Si la stratégie est décidée au niveau central, on laisse beaucoup d'initiatives aux filiales locales»

D’ores et déjà beaucoup de projets, d’initiatives, d’actions, de démarches et de méthodes sur le thème Formation, Emploi/Profession et Mobilité dans le Rhin Supérieur iconBrevet de technicien supérieur banque professions immobilières
«Si la stratégie est décidée au niveau central, on laisse beaucoup d'initiatives aux filiales locales»

D’ores et déjà beaucoup de projets, d’initiatives, d’actions, de démarches et de méthodes sur le thème Formation, Emploi/Profession et Mobilité dans le Rhin Supérieur iconDossier de demande de subvention
«mobilité» qui structureront l’offre «mobilité» dans sa globalité sur notre territoire. Ces actions devront apporter une réponse...

D’ores et déjà beaucoup de projets, d’initiatives, d’actions, de démarches et de méthodes sur le thème Formation, Emploi/Profession et Mobilité dans le Rhin Supérieur iconCommuniqué de presse
«Parallèlement, IL existe déjà aussi bien en France qu’en Allemagne un grand nombre de start-ups et d’acteurs établis, d’initiatives...

D’ores et déjà beaucoup de projets, d’initiatives, d’actions, de démarches et de méthodes sur le thème Formation, Emploi/Profession et Mobilité dans le Rhin Supérieur iconThèse Formation des enseignants Accroche possible par la «profession»...
«Diplôme de Maître d’eps» (Décret du 17 Mars 1945) : Formation courte (2 ans) et plus professionnalisante. Que Bep demandé

D’ores et déjà beaucoup de projets, d’initiatives, d’actions, de démarches et de méthodes sur le thème Formation, Emploi/Profession et Mobilité dans le Rhin Supérieur iconActualités du ccah nouveau : parution du catalogue de formation 2014 2015
«Prospective et handicap». Je vous invite chaleureusement à réserver d’ores et déjà votre journée pour des échanges et des débats...

D’ores et déjà beaucoup de projets, d’initiatives, d’actions, de démarches et de méthodes sur le thème Formation, Emploi/Profession et Mobilité dans le Rhin Supérieur iconCommuniqué de presse
«Mobilité intelligente. Economie performante». Le Collectif pour une France accessible soutient cette semaine et ses initiatives...

D’ores et déjà beaucoup de projets, d’initiatives, d’actions, de démarches et de méthodes sur le thème Formation, Emploi/Profession et Mobilité dans le Rhin Supérieur iconRecherche du temps libre Tome 2
«juvénilité» décroît quand on s’élève dans l’échelle des catégories socio-professionnelles : en 1975, à peine un employé sur cinq...

D’ores et déjà beaucoup de projets, d’initiatives, d’actions, de démarches et de méthodes sur le thème Formation, Emploi/Profession et Mobilité dans le Rhin Supérieur iconProposition correction ec
«un passeport pour l’emploi» (Doc 3 : 10% des hommes sortants de formation initiale depuis 1 à 10 ans qui sont sans diplôme et en...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com