 Résultats économiques





télécharger 85.05 Kb.
titre Résultats économiques
date de publication03.10.2017
taille85.05 Kb.
typeDocumentos
e.20-bal.com > loi > Documentos











Centre International de Valbonne – B.P. 97 – 06902 Sophia Antipolis Cedex

Tel : 04 92 96 52 00 – Fax : 04 92 96 52 99

www.civfrance.com
Environnement géographique et économique :

Le C.I.V. au centre du parc de Sophia Antipolis









Doté d’une architecture contemporaine marquée par l’intervention de nombreux architectes, le site de Sophia Antipolis a exprimé, dès sa création en 1968, une image innovante, inspiratrice de l’avenir d’une technopole à la renommée internationale.
A une période où l’environnement économique mondial affronte les turbulences que l’on connaît, Sophia Antipolis reste un site où l’on développe des avancées technologiques qui produisent de nouvelles applications, de nouveaux outils, de nouvelles formes de business.
Les 1500 hectares d’espaces verts complantés d’essences méditerranéennes qui entourent le parc, constituent « la couronne verte » de Sophia Antipolis. Aménagés en parcs départementaux, ils sont largement ouverts au public.

 Résultats économiques



(sur une période de 18 mois, de juillet 2001 à janvier 2003)


  • 1326 emplois créés,

  • une trentaine de nouvelles sociétés implantées,

  • soit un total de 25 911 emplois et 1260 raisons sociales.


En 2004, c’est la croissance exogène qui tire, pour la première fois depuis 1995, le développement du parc, avec 32 raisons sociales et 717 emplois supplémentaires.
En cette période de crise, on constate que les Services réalisent un très bon score et représentent à ce jour 50% des entreprises, fournissent 26% des emplois et occupent 32% des surfaces.
Les Technologies de l’Information, quant à elles, représentent 26% des entreprises, 49% des emplois et 29% des surfaces ; ces chiffres sont supérieurs à ceux enregistrés lors de la précédente enquête, preuve que ce secteur reste un fer de lance de la dynamique sophipolitaine.
Les sciences du Vivant ne représentent, pour leur part, que 4% des entreprises, 8% des emplois, en occupant 12% des surfaces.
Le nombre d’entreprises à capitaux étrangers a diminué de 3,3%, tandis que le nombre d’entreprises du parc progressait globalement de 2,7%.
En fait, la légère baisse du nombre de ces entreprises, et surtout la perte d’emplois en résultant, n’est pas vraiment réelle. Elle s’explique par le changement de capital de certaines sociétés, qui, d’étrangères, sont revenues dans le giron des entreprises à capitaux français.
En 10 ans, entre 1993 et 2003, ce sont au total 10 633 emplois qui ont été créés.
Plan d’accès Centre International de Valbonne :





En voiture en venant d'Antibes :

Prendre Direction Sophia Antipolis, puis direction "Les Bouillides" et direction "le Haut Sartoux".
Aéroport :

L'aéroport de Nice Côte d'Azur est à une vingtaine de kilomètres du CIV.
Par les transports en commun :

De la gare SNCF d'Antibes, prendre le bus Valbonne-Sophia Antipolis.




Créé le 7 mars 1986 par le décret n°86-340, le Centre International de Valbonne (C.I.V.), établissement public à caractère administratif est l’héritier d’une structure mise en place en 1978 par la Mission Laïque Française.
Le décret Constitutif lui impartit trois missions spécifiques :
Une mission pédagogique :


  • Enseignement secondaire :


le cursus français du second degré aux élèves des premier et second cycles,

le cursus officiel à vocation internationale : sections internationales franco-
américaine, franco-allemande, franco-italienne et franco-espagnole.


  • Enseignement supérieur :


Depuis la rentrée 1990-1991, le C.I.V. accueille un pôle de classes préparatoires aux
Grandes Ecoles scientifiques et commerciales.
Une mission éducative :
Faire fonctionner un internat ouvert toute l’année à l’usage des enfants dont les parents sont Français expatriés ou étrangers.
Une mission fonctionnelle :
Etre un centre de stages et de colloques ouvert à toutes administrations, collectivités, organismes et associations.

Le C.I.V. est, en outre, le siège et l’établissement support d’un GRoupement d’ETAblissements (GRETA) pour la formation continue des adultes qui fournit plus de 15 000 heures/groupe de formation par an.
Le Centre gère environ 2650 élèves, dont 585 internes de 75 nationalités différentes, vend environ
92 500 nuitées d’hébergement par an et fournit 377 000 repas.
Afin de mener à bien ses missions, le C.I.V. a été autorisé par le décret constitutif à recruter du personnel de droit privé, rémunéré sur son propre budget. En outre, l’Etat met à la disposition de l’établissement 270 fonctionnaires : enseignants, administratifs et ouvriers.
L’infrastructure du C.I.V. est la suivante :



L’Agora Le cinéma








Les installations sportives Le C.D.I.



  • Une superficie totale de 11ha,




  • 53 000 m² de S.D.H.O. dont :

- un collège et un lycée,

- un bâtiment de classes préparatoires,

- 1000 lits répartis sur 8 pavillons, en chambres simples ou doubles,

- un centre de vie « AGORA » comportant self, cinéma de 250 places, hôtel de
10 chambres, salle de jeux, cafétéria,

  • divers bâtiments administratifs, techniques et de soin,




  • une piscine,

  • 11 bus,

  • des installations sportives à proximité.


Un établissement à vocation internationale


Une structure d’enseignement :


  • 220 enseignants recrutés sur postes à profil,

  • 4 Conseillers Principaux d’Education.


Un effectif important à des niveaux divers :


  • un nombre total d’élèves de 2549 dont :




  • 639 dans le premier cycle,

  • 1634 dans le second cycle dont 132 Bac de Genève et 56 Mexicains,

  • 276 dans les C.P.G.E.




  • 97 divisions dont 30 pour le premier cycle, 59 pour le second cycle et 8 pour les C.P.G.E.


Une structure d’internat :


  • 4 responsables de pôles et 3 adjoints,

  • 20 postes de surveillance, encadrement et animation dont 7 emplois-jeunes,

  • un nombre total d’élèves internes de 585 dont :

  • 45 pour le premier cycle,

  • 325 pour le second cycle (dont 60 B.I.),

  • 270 C.P.G.E.


Quatre sections internationales et une section française :
Le C.I.V. comprend 75 nationalités d’élèves dont les parents résident dans plus de 100 pays différents.


  • Enseignement international : 55% des élèves,

  • 1er cycle : 660 élèves, soit 50%,

  • 2ème cycle : 459 élèves, soit 35%, Total : 1307

  • Bac de Genève : 132 élèves, soit 10%,

  • Mexicains : 56 élèves, soit 5%.




  • Enseignement traditionnel : 45% des élèves

  • 1er cycle : 80 élèves, soit 8%, Total : 1057

  • 2ème cycle : 977 élèves, soit 92%.



Le cursus scolaire de la Sixième aux Classes Préparatoires aux Grandes Ecoles

La richesse multiculturelle du C.I.V. lui permet de faire vivre la devise qui est la sienne : « Enrichissons-nous de nos différences » (Paul Valéry).
Cela a conduit à décloisonner les différentes classes, en particulier en premier cycle.
Dans chaque classe de sixième, par exemple, on trouvera des élèves internes en section française ainsi que des élèves inscrits dans l’une des quatre sections internationales :

  • Anglo-américaine,

  • Allemande,

  • Espagnole,

  • Italienne.


Face à une certaine hétérogénéité des parcours scolaires, un corps professoral de qualité, recruté sur profil, se mobilise pour trouver les réponses les plus adaptées aux difficultés éventuelles (Français Langue Etrangère, aide méthodologique en Sixième, …).
S’appuyant sur des équipements performants, les enseignants mettent en œuvre des pratiques pédagogiques de pointe et maintiennent un haut niveau d’exigence, tout en prenant en compte les problèmes particuliers des élèves.
Le taux de réussite au baccalauréat général en 2003 était de 87,31 % avec une augmentation de
21,30 % de 1996 à 2003. En section internationale, on peut noter un taux de réussite presque total avec 98,91 % en 2003. Dans les Classes Préparatoires aux Grandes Ecoles, le taux de réussite à un concours s’échelonne entre 83,78 % et 100 % selon les sections.
La politique éducative du C.I.V. trouve son expression dans un projet d’établissement élaboré au cours de l’année 2003, dont les axes sont les suivants :


  • La gestion des diversités,

  • L’ouverture vers l’extérieur,

  • Mieux vivre au C.I.V.,

  • Eduquer pour réussir.


Dans tous les cas, le C.I.V. s’efforce d’apporter des réponses adaptées à des besoins diversifiés, en particulier à travers le jeu des options et des séries proposées.

Les sections internationales


Le CIV est l'un des rares établissements publics français dotés de sections internationales.
Elles sont particulièrement destinées aux jeunes étrangers vivant sur le territoire français mais elles sont aussi accessibles aux français qui souhaitent étudier en s’imprégnant de deux cultures à la fois. Nos élèves n’ont pas tous les mêmes langues maternelles et sont de niveaux différents. Leur objectif est d’amener les élèves à devenir bilingues le plus rapidement possible.
Chacune prépare au brevet des collèges et au baccalauréat français à options internationales. L'inscription dans l'une des quatre sections internationales témoigne de la volonté de suivre la totalité du cursus.

Seuls les élèves dont les résultats scolaires attestent d'une aptitude à suivre un enseignement particulièrement exigeant sont admis dans ces sections. Une commission d'enseignants examine les dossiers (constitués des bulletins scolaires des quatre dernières années) ainsi que les résultats obtenus aux tests écrits et oraux : français, mathématiques, langue de la section choisie. L'entourage collégial et professoral de langue maternelle permet aux élèves de baigner pendant leurs 7 années de scolarité dans un milieu linguistique et culturel franco-anglais, franco-allemand, franco-espagnol, franco-italien. L'objectif de ces enseignements est d'amener les élèves de ces sections - que leur langue maternelle soit le français ou la langue de section - à devenir pratiquement bilingues et bi-culturels.
Cette diversité s'enrichit de la fréquentation de plus de 40 nationalités représentées à tous les niveaux scolaires ainsi que d'échanges internationaux pouvant couvrir jusqu'à dix semaines de scolarisation à l'étranger en fin de 2nde.
Outre la préparation de l’option internationale du brevet des Collèges et du baccalauréat, l’objectif du C.I.V. est d’amener les élèves au bout de 7 années d’études à un niveau de maîtrise des deux langues tel que l’on pourra considérer qu’ils sont non seulement bilingues mais aussi biculturels. Cet aspect biculturel se forgera grâce au volume horaire consacré à la langue que l’on découvre, grâce à la fréquentation d’enfants et grâce au contact avec des enseignants originaires de pays étrangers.
Chaque section internationale est gérée par une association loi 1901 dont la mission première est le développement de la langue française :


  • Pour la section franco-anglo-américaine : l’ASEICA (Association pour le soutien de l’enseignement international sur la Côte d’Azur et aux collège et lycée de Valbonne),

  • Pour la section franco-allemande : l’APEG (Association des Parents d’Elèves Germanophones),

  • Pour la section franco-espagnole : l’ASPESIE (Association des Parents d’Elèves de la Section Internationale espagnole),

  • Pour la section franco-italienne : l’APRODESI (Association pour la Promotion et le Développement de la Section Internationale Italienne).



 La section franco-anglo-américaine : l’ASEICA



La langue anglaise est la plus répandue géographiquement de notre planète. La nouvelle Europe unie pointe à l’horizon. Celui qui ne parle qu’une seule langue sera désormais très désavantagé dans la vie professionnelle d’aujourd’hui.
Par ailleurs, la connaissance de l’anglais permet l’ouverture de larges horizons culturels puisque c’est la langue officielle d’un grand nombre de pays.
Les études suivies par nos élèves conduisent à deux diplômes reconnus dans le monde entier :

  • Le BOI : Baccalauréat français à Option International,

  • Le BI : Baccalauréat International de Genève.




  1. Le Baccalauréat à Option Internationale :




  • Un horaire renforcé en anglais (de 5 à 8 heures hebdomadaires de langue et littérature),

  • Un enseignement bilingue de l’histoire-géographie (2 heures hebdomadaires en français et 2 heures hebdomadaires en anglais),

  • Eventuellement un enseignement de Français Langue Etrangère (7 à 10 heures hebdomadaires).




  1. Le Baccalauréat International de Genève :


Ce diplôme, plus particulièrement réservé aux élèves étrangers, se prépare en classes de première et terminale exclusivement. Cette section est de statut entièrement privé et donne lieu à des versements de frais de scolarité.

 La section franco-allemande : l’APEG




Savez-vous que …





  • 95 millions de personnes en Europe parlent l’Allemand (65 millions l’anglais et 60 millions le français),

  • 1700 villes françaises sont jumelées avec des villes allemandes,

  • 130 000 jeunes participent chaque année à des échanges dans le cadre de l’office franco-allemand pour la jeunesse (stages de ski, de voile … stages professionnels, artistiques …),

  • 70 000 élèves participent chaque année à des échanges scolaires franco-allemands,

  • 12 millions de touristes de langue allemande viennent chaque année en France,

  • L’Allemagne est le premier partenaire commercial de la France,

  • L’Allemand est la principale langue de communication entre l’ouest et l’est de l’Europe.



L’association



L’APEG recrute et rémunère les trois enseignants allemands pour le complément d’enseignement non pris en charge par l’Education nationale. Ils enseignent l’Allemand et l’Histoire-Géographie en allemand.
L’APEG collecte aussi les frais de scolarité, achète et gère les livres d’allemand nécessaires à la section.

Les frais de scolarité sont identiques, quelque soit le niveau de l’élève (groupe A ou B, collège ou lycée) et sont fixés au début de chaque année scolaire pour toute l’année. Ces frais s’élèvent à environ 720 euros par an et par enfant (tarif fin 2002). Il s’y ajoute une caution pour les livres de 61 euros payable à l’entrée de l’enfant au CIV. Les frais de l’adhésion à l’APEG s’élèvent à 23 euros par an et par famille. (S’y ajoutent les frais d’hébergement pour les élèves de l’internat. Renseignements auprès du secrétariat du CIV).

Chaque section internationale prépare les enfants au baccalauréat français à option internationale (OIB). La section allemande propose aux élèves ne connaissant pas l’allemand un programme d’acquisition intensive.
Nombre de cours par semaine de la langue choisie :


Classe

Groupe A

Groupe B (débutants)

Géographie/Histoire

6ème + 5ème

5 heures par semaine

8 heures par semaine

2 heures par semaine

4ème + 3ème

5 heures par semaine

7 heures par semaine

2 heures par semaine

2nde

5 heures par semaine

5 heures par semaine

2 heures par semaine

1ère

5 heures par semaine

4 heures par semaine

3 heures par semaine
(seulement groupe A)

Terminale

5 heures par semaine

3 heures par semaine

3 heures par semaine
(seulement groupe A)


Au collège, le nombre de cours d’allemand est renforcé afin de donner aux élèves la possibilité d’atteindre, à la fin de la 3ème, le même niveau de langue que les élèves de langue maternelle allemande. Cela permet d’obtenir au lycée le baccalauréat option internationale.

L’élève reste dans le groupe B et ne présente pas l’OIB si le niveau n’a pas été atteint ou si l’enfant ne veut pas passer le baccalauréat avec option internationale. Les cours de langue continuent alors, mais avec un horaire réduit. Ces élèves ont la possibilité de passer un examen d’allemand (diplôme Goethe) qui leur permet de commencer des études dans une université allemande sans test de langue supplémentaire.


  • La section franco-espagnole : l’ASPESIE


Apprendre l’espagnol ? Si, Claro ! Actuellement, 18% de la population mondiale est hispanophone. C’est la deuxième langue parlée aux Etats-Unis. Comment apprécier l’énorme richesse de la littérature hispano-américaine ? Car les plus grands romanciers contemporains d’Amérique du sud s’expriment en espagnole. Comment voir le cinéma latino-américain sans en comprendre la langue ? Comment, enfin, saisir le sens de l’histoire, qu’elle soit espagnole ou latino-américaine sans s’être un jour plongé dans la civilisation hispanique ?

Apprendre une langue, c’est s’enrichir d’une autre culture, c’est faire l’apprentissage de la tolérance, du droit à la différence, du respect des autres dans un esprit d’ouverture et d’humanisme.

Equivalence entre le système scolaire espagnole et français


11 ans sexto de primaria correspond à Sixième (6°)
12 ans primero de la eso correspond à Cinquième (5°)
13 ans segundo de la eso correspond à Quatrième (4°)
14 ans tercero de la eso correspond à Troisième (3°)
15 ans cuarto de la eso correspond à Seconde (2°)
16 ans primero de bachillerato correspond à Première (1°)
17 ans segundo de bachillerato correspond à Terminale (T)

L'ASPESIE est une association à but non lucratif relevant de la loi de 1901
Le rôle principal de l'association est de permettre l'achat de livres, scolaires ou non, de supports pédagogiques tels que des cassettes vidéos, des Cédéroms, etc.


  • La section franco-italienne : l’APRODESI


Pourquoi apprendre l’italien en section internationale ?


  • Parce que l’italien est une des langues les plus importantes de la CE,

  • Parce que dans les échanges extérieurs de la France, l’Italie occupe une position importante,

  • Parce que de nombreuses industries et sociétés françaises ont leurs filiales et leurs correspondants en Italie (Cartier, Michelin, Dior, , Peugeot, Cardin, Renault, Citro¨¨en, Mo¨¨et et Chandon, Thomson,…)

  • Parce que de nombreuses entreprises italiennes ont leurs filiales en France (Fiat, Gucci, Pirelli, Armani, Benetton, Versace, Pirelli, Armani, Cerruti, Alfa-Roméo, Lancia, …)

  • Parce que l’Italie est une terre de culture (littérature, cinéma, architecture, …)

  • Parce que la France et l’Italie, si proches par leur situation géographique, le sont aussi par leur culture.

  • Parce que dans notre région, la langue italienne occupe une place de plus en plus importante dans les entreprises.

  • Parce qu’elle rend possible l’entrée aux granbdes écoles (HEC, Centrale, ESSEC, ESCAF) et dans les universités, les IUT, les BTS.


L'APRODESI a été créée en 1995 dans le but de promouvoir la langue et la culture italienne dans le cadre du CIV. Il s'agit d'une association à but non lucratif constituée d'un bureau de bénévoles, tous parents d'élèves : elle est composée d'une présidente, d'une vice-présidente, d'une trésorière et de membres actifs.
L'APRODESI bénéficie d'un peu plus d'une centaine d'adhérents en 2004, et ce nombre ne fait qu'augmenter au fur et à mesure des années, ce qui est très encourageant. Elle a notamment permis, en collaboration avec les professeurs, la création d'échanges longs de plusieurs mois avec des lycées italiens, expériences qui se sont révélées très bénéfiques pour les élèves, qui les ont beaucoup appréciées. Ils ont obtenu à la fin du séjour un diplôme reconnu par le consulat d'Italie, preuve d'une expérience internationale. L'APRODESI assure le bon déroulement de ces échanges avec des sorties organisées pour les élèves italiens pendant leur séjour en France, elle prend également en charge l'arrivée et le départ des étudiants (cocktails de bienvenue et ,de départ). Au mois de janvier a lieu un Loto qui obtient de plus en plus de succès chaque année, à l'occasion de la fête de la Befana. L'association organise chaque année une remise de diplômes pour les bacheliers de la section en dernière année, qui atteste de leur années d'études de la langue italienne. Ce diplôme est un atout qui leur permet d'accéder aux grandes écoles, car il est reconnu comme tel. L'APRODESI se déplace chaque année en Italie et gère entièrement l'achat des livres de la section, ainsi que leur prêt aux élèves adhérents, afin de leur éviter une dépense coûteuse.

Les Classes Préparatoires aux Grandes Ecoles
L
e bâtiment des C.P.G.E.

Ces classes, situées dans des lycées, dispensent des formations d’un niveau correspondant au premier cycle de l’enseignement supérieur. Les élèves y acquièrent une solide culture générale.

Différentes filières existent. Elles sont réparties en trois catégories :

  • Classes économiques et commerciales préparant aux concours des écoles supérieures de commerce et de gestion et aux écoles normales supérieures.

  • Classes littéraires préparant aux concours des Ecoles Normales Supérieures, de l’Ecole Nationale des Chartes, des écoles supérieures de commerce et de gestion et des instituts d’études politiques

  • classes scientifiques préparant aux concours des écoles d’ingénieurs, des écoles normales supérieures et des écoles nationales vétérinaires.

Les élèves qui au terme de cette formation n’intègrent pas une grande école peuvent poursuivre leurs études à l’université. Des conventions établies entre chaque lycée et une université leur permettent de valoriser leurs acquis pour obtenir leur diplôme de 1er cycle.

Un pôle de Classes préparatoires aux Grandes Ecoles s’est ouvert au C.I.V. en 1990. Cette implantation, effectuée dans le cadre de la politique académique de développement des classes préparatoires a permis au C.I.V. de conforter les missions qui lui ont été confiées lors de sa création : assurer la scolarisation, grâce à un internat de conception moderne, des enfants de français expatriés et des jeunes étrangers aptes à suivre le cursus scolaire français ou le cursus international.
Pour assurer la réussite des élèves qui ont choisi de faire leurs classes préparatoires au C.I.V., l’établissement dispose de plusieurs atouts :

  • Un corps professoral de grande qualité,

  • Des locaux modernes spécialement conçus pour les élèves de prépas (amphithéâtre, salles de cours, laboratoires de langues, salles informatiques, …),

  • Un environnement scientifique et culturel de qualité : présence au sein de la technopole d’organismes de recherche et de laboratoires prestigieux : université, divers laboratoires du CNRS, INRIA, Ecole des Mines, ESSI, CERICS, CERAM, …

  • La présence d’entreprises dynamiques et performantes dans les domaines de l’informatique, de la chimie fine en particulier : THOMSON, DIGITAL, WELCOME, …

  • Un concept fédérateur : celui de la « fertilisation croisée » qui unit les établissements de recherche, d’enseignement et les entreprises au sein du parc d’activités.



 Les Classes Préparatoires Economiques et Commerciales



Après une chute sévère des candidatures jusqu'en 1995, les Classes préparatoires économiques et commerciales (autrefois appelées "prépas HEC") n'ont cessé de regagner du terrain. À la rentrée 2001, elles accueillaient environ 15 000 étudiants sur leurs deux années.
Ces classes ont connu une importante réforme en 1995. En effet, le Ministère de l'éducation nationale a décidé de faire passer de une à deux années la durée de la formation. Deux ans de « classes prépa » plus trois ans d'école : ce cursus affiche désormais une formation complète homologuée à bac + 5, en phase avec les écoles d'ingénieurs et permet aux écoles de commerce d'obtenir une meilleure lisibilité européenne et internationale. Autre avantage de l'allongement de la durée des « prépas » : l'étalement des programmes diminue considérablement le bachotage et amène aux portes des écoles des étudiants plus mûrs et moins stressés. Comme toute classe préparatoire, celle-ci demande des efforts importants et réguliers durant ces deux années, même si ce ne sont pas deux années complètes puisque les concours en 2ème année démarrent à la fin avril. Exception franco-française, le système de la classe prépa constitue toujours la voie royale vers les grandes écoles de commerce.
Cette préparation se divise en trois voies : l’option scientifique, l’option économique et l’option technologique. Le C.I.V. accueille l’option économique exclusivement. Les autres options sont prises en charge par le Lycée Masséna de Nice (06) et le Lycée Dumont d’Urville de Toulon (83).
L’option économique :
Créée en 1981, cette filière se compose de deux types d'élèves : des élèves ayant obtenu un bac ES (en majorité) et des élèves ayant obtenu un bac L , spécialité mathématiques. Traditionnellement, les meilleures écoles de commerce accordaient proportionnellement moins de places aux élèves de la voie économique qu’aux élèves de la voie scientifique, mais depuis quelques années, la part des élèves issus des classes préparatoires voie économique a augmenté, atteignant près de 50% de réussite à l’ESCP, 20 à 25% seulement à HEC par contre. L’espoir de réussite et de débouchés dans cette voie est aujourd’hui réel pour les élèves de ES et de L.
Notez qu’il est vivement conseillé aux élèves de ES d’avoir suivi l’enseignement de spécialité Mathématiques en classe de terminale.

Les épreuves aux concours pour cette filière sont : Contraction de texte, (synthèse de textes pour ESCP-EAP, ESC Lille, INT et CERAM Nice-Sophia Antipolis), Langue vivante 1, Langue Vivante 2, Dissertation de culture générale, Analyse économique et historique des sociétés contemporaines, Mathématiques (2 épreuves).
Remarque :
Les élèves poursuivant des études préparatoires littéraires peuvent s’inscrire à certaines banques communes d’épreuves pour accéder aux Grandes Ecoles de Commerce.

 Les Classes préparatoires aux Etudes Scientifiques



Les classes préparatoires scientifiques, destinées aux bacheliers S, quelle que soit leur spécialité, sont organisées suivant le principe suivant : il existe trois filières en première année et quatre en deuxième année.
Première année :
MPSI : mathématiques, physique et sciences de l'ingénieur
PCSI : physique, chimie et sciences de l'ingénieur
PTSI : physique, technologie et sciences de l'ingénieur

Deuxième année :

MP/MP*: mathématiques et sciences physiques
PC/PC* : physique et chimie
PSI/PSI* : sciences physiques et sciences de l'ingénieur
PT/PT* : sciences physiques et technologie

Note : Les filières en gros caractères sont prises en charge par le C.I.V.

Les élèves de la filière MPSI-MP/MP* peuvent suivre un enseignement optionnel d'informatique.
A la fin de la première année, les élèves de MPSI peuvent aller en MP, MP*, PSI ou PSI*, ceux de PCSI en PC, PC*, PSI ou PSI*, ceux de PTSI en PT, PT*, PSI ou PSI*. Signalons enfin les classes préparatoires TSI (technologie et sciences industrielles), destinée aux élèves titulaires d'un baccalauréat technologique STI ou STL. Il en existe moins d'une trentaine en France – en général, une par académie. Elles sont relativement peu connues, alors même qu'elles permettent l'accès aux grandes écoles soit par concours (deux banques gérées par le concours Centrale-Supélec-Mines et les concours communs polytechniques), soit par dossier, avec des quotas de places qui leurs sont réservées.
Les bacheliers attirés par les domaines à dominante biologique (agronomie, eaux et forêts, agroalimentaire, recherche) ou géologique peuvent se préparer aux concours au sein de prépas spéciales, les classes préparatoires BCPST (1re et 2e années) réservées aux bacheliers scientifiques de toutes spécialités. Il en existe une cinquantaine en France ; elles présentent aussi aux ENS et à certaines écoles de chimie. Certaines écoles préparent en outre à des professions liées à l'environnement et au traitement des nuisances et des pollutions. La deuxième année peut être redoublée en cas d'échec aux concours, après avis favorable du conseil de classe. En revanche, la première année ne peut être redoublée.
La préparation aux écoles vétérinaires, réservée aux titulaires d'un baccalauréat S, s'effectue en un an, mais, le plus souvent, deux ans sont nécessaires pour intégrer une école vétérinaire.

 Modalités d’admission en C.P.G.E.



Toutes les C.P.G.E. sont mixtes. L’admission est prononcée par une Commission composée de professeurs de ces classes, sur examen du dossier scolaire présenté par le candidat. La décision de la Commission est sans appel. Elle est communiquée aux familles dans les meilleurs délais. La Commission d’admission accorde de l’importance à la valeur des résultats, mais aussi à leur régularité et à leur équilibre dans les différentes disciplines.
L'internat : une grande diversité





L’internat du C.I.V. fonctionne toute l’année, excepté une semaine à Noël et une semaine à Pâques. Les internes qui ne peuvent rentrer chez eux pendant ces périodes ont la possibilité de participer à un voyage à la charge de leur famille.
Les élèves internes, en section internationale ou en section traditionnelle représentent 50 nationalités différentes dans les proportions ci-dessous :


France

64,05 %

Amérique :

4,21 %

Europe (hors France) :

17,21 %

Asie :

2,48 %

Afrique

11,86 %

Océanie :

0,19 %


(Sur un total de 582 élèves internes + 56 élèves Mexicains).
En dehors des élèves du district scolaire, le CIV accueille à l’internat, conformément à ses missions statutaires (article 3 du décret du 7 Mars 1986) :

  • des élèves dont les parents sont des français expatriés

  • des élèves étrangers dont les parents habitent le pays d’origine ou sont eux-mêmes expatriés.


Au sein de l’internat, les collégiens représentent 7,71 % et les lycéens 44,85 %.
L’augmentation des admissions en second cycle s’inscrit dans la durée. Elle est sans doute liée à la bonne image du C.I.V. à l’étranger auprès de la population du Baccalauréat. La répartition totale des internes est faussée par la large population d’élèves CPGE internes qui représente 37,47 %.
Pour le 1er et 2nd cycle, les résidants en France ne sont que 38%. On note d’autre part une augmentation d’élèves venant de l’Europe de l’Est et d’Asie.
La diminution du 1er cycle est la conséquence du moins grand nombre d’expatriés et du développement des établissements français à l’étranger
L’augmentation des effectifs du 2nd cycle et en particulier au cycle terminal est du à la fidélisation des élèves et aux très bons résultats obtenus au baccalauréat.

similaire:

 Résultats économiques iconRésumé Cet article montre que les résultats des études menées sur...
«l’économie de l’information». Enfin, et dans une troisième partie, nous montrons que les résultats des études empiriques sont sensibles...

 Résultats économiques icon39 Expliquez l’évolution et l’impact des facteurs économiques sur les résultats des banques

 Résultats économiques iconÉpreuve composée de ses
«Qualité des institutions et résultats économiques : un lien vraiment étroit ?», Hali edison, Finances et Développement, fmi, juin...

 Résultats économiques iconResultats economiques au 30 juin 2016
«miroir» complet de la Défense, renforçant ainsi la garantie de continuité d’exploitation. La Défense perdra toutefois 9 postes par...

 Résultats économiques iconRésumé L’objectif de ce papier est de présenter certains résultats...
«entreprise» pour englober tous les organismes socio-économiques, ceci pour montrer que le processus d’ie ne se limite pas aux entreprises...

 Résultats économiques iconC’est à partir de ces indicateurs que le responsable évalue l’écart...
«top management» soit le niveau hiérarchique le plus élevé. IL répond à la question «Les choix stratégiques retenus sont-ils pertinents...

 Résultats économiques iconCerc conseil de l’Emploi, des Revenus et de la Cohésion sociale
«Etudes et Résultats» à partir du panel européen des ménages, et peut-être aussi par l’enquête sur les modes de garde et les activités...

 Résultats économiques iconNtic et économie générale : Agrégats économiques = indicateurs économiques...

 Résultats économiques icon1 Résultats 2015

 Résultats économiques iconResultats khagne 2015






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com