Manuel de psychologie sociale Intervenir en cas d'urgence





télécharger 176.23 Kb.
titreManuel de psychologie sociale Intervenir en cas d'urgence
page3/7
date de publication02.10.2017
taille176.23 Kb.
typeManuel
e.20-bal.com > loi > Manuel
1   2   3   4   5   6   7

Tootle ; une mise en garde moderne


Certains parents ont parfois tendance à affirmer que les bandes dessinées et la radio, distractions les moins chères et les plus répandues, sont les principaux véhicules de ces nouvelles attitudes et de ces nouvelles valeurs, et que dans une maison barricadée contre Roy Rogers et Steve Canyon seraient exclus du même coup ces modes de réaction du jeune public. Le fait est, cependant, que de nombreux et importants thèmes de l'extro-détermination se glissent dans ces livres instructifs, à objectifs socialisants, que reçoivent les enfants des classes moyennes. A l'inverse, cette littérature « éducative » n'est sans doute pas sans influencer les créateurs les plus conscients socialement de la radio et des bandes dessinées. Bon nombre de ces média donnent aux enfants le même enseignement que donnent aux parents et aux maîtres de nombreux ouvrages récents sur le développement de l'enfant, La tendance de cet enseignement est bien illustrée par un passage tiré d'un livre utilisé par les écoles et les membres de l'Association des Parents et des Maîtres (Parents Teachers Association) [P.T.A.] :

Les traits normaux et désirables du développement sont ceux d'une autodiscipline croissante de la part de chaque enfant pris individuellement, d'une technique de la vie en commun et des jeux de plus en plus souple, d'une apparition, enfin, au moment de l'adolescence ou au début de l'âge adulte, de formes supérieures de coopération. L'adolescent devrait avoir appris à mieux «mordre» aux activités de groupe, il devrait avoir acquis une autodiscipline meilleure, quoique pas encore parfaite, il devrait enfin avoir une compréhension réelle des besoins et des désirs des autres1.

Tootle the Engine (Tootle la locomotive), texte de Gertrude Grampton et images de Tibor Gergely, est un volume bien connu et charmant par bien des aspects, de la collection des « Little Golden Books ». C'est un conte de mise en garde, bien qu'il ne semble d’abord être qu’un de ces nouveaux livres qui ont pour héros des véhicules anthropomorphes – camions, voitures de pompiers, taxis, remorques, etc. – qui sont supposés donner à l’enfant une image de la vie réelle. Tootle est une jeune locomotive qui va à l’école des locomotives, où l’on enseigne deux matières principales : « Stopper au signal rouge » et « Ne jamais quitter les rails quoi qu’il arrive ». si elle se montre studieuse, la petite locomotive deviendra une grosse machine au profil aérodynamique. Tootle se montre d’abord docile, jusqu’au jour où elle découvre combien il est plaisant de quitter les rails pour cueillir des fleurs dans les près. Cependant, il lui est impossible de cacher cette violation des règles : il y a des traces révélatrices sur le chasse-pierres. Les jeux de Tootle, néanmoins, deviennent de plus en plus absorbants, et, malgré les avertissements, elle continue de sortir des rails et à vagabonder à travers champs. Pour finir, le directeur de l’école des locomotives est au désespoir. Il d’adresse au maire des Locoville (Engineville), localité où se trouve l’école. Ce dernier convoque les habitants en assemblée générale et l’on discute des fautes de Tootle – qui, bien sûr, n’est pas au courant. On décide un ensemble de mesures et quand Tootle fait une nouvelle escapade solitaire et sort des rails, elle se trouve brusquement devant un signal rouge et elle s’arrête. Elle prend une autre direction, mais c’est pour se heurter à un autre signal rouge. Elle repart encore une fois, et le résultat est le même. Elle a beau tourner à droite et à gauche, elle ne peut trouver un carré d’herbe où un signal rouge ne jaillisse, car tous les citoyens de la ville se sont unis pour lui donner cette leçon.

Marrie et déconcertée, elle regarde en arrière, vers les rails où le signal vert que brandit le maître d’école l’invite au retour. Affolée par ses réflexes conditionnés devant les signaux d’arrêt, elle n’est que trop heureuse de reprendre les rails et elle s’y précipite avec bonheur. Après avoir juré de ne plus jamais s’écarter de la voie, elle revient au dépôt où, sous les réconfortantes acclamations de ses maîtres et de ses concitoyens, elle obtient l’assurance qu’elle grandira et qu’elle deviendra une machine aux lignes aérodynamiques.

Il semble que cette histoire est destinée à inculquer aux enfants un mode de conformité extro-déterminé. Ils apprennent qu'il est mauvais de quitter les rails et de jouter parmi les fleurs, et qu’en fin de compte, ce n’est pas seulement le succès et l’approbation, c’est aussi la liberté que l’on trouve si l’on se conforme aux signaux verts1. La morale ici est très différente de celle du Petit Chaperon rouge. La petite fille, elle aussi, en route pour la maison de grand-mère, s'écarte de son chemin, Le loup lui montre les beautés de la nature, un symbole sexuel à peine caché. Ensuite, bien sûr, elle est dévorée - sort terrifiant – mais pour finir elle est tirée avec sa grand-mère du ventre du loup par le beau garde-chasse. Bien que ce conte puisse être lu comme une mise en garde, il dépeint des passions humaines parfaitement réelles, des impulsions sexuelles et agressives ; il ne cherche certainement à montrer la vertu récompensée sans équivoque ni à présenter le monde des adultes sous un jour entièrement bienveillant. C’est par conséquent un récit essentiellement réaliste, malgré son enveloppe imaginaire ou, plus exactement, grâce à cette qualité imaginaire (…).
12. B. Bettelheim : « Pour être des parents acceptables : une psychanalyse du jeu » Robert Laffont, 1988 – pages 118-119
Le fait d'être discipliné par les autres et d'accepter de vivre selon leurs règles rend le contrôle de soi superflu. Quand les aspects de la vie et du comportement d'un enfant sont réglementés de l'extérieur, il n'éprouve pas le besoin d'apprendre à se contrôler puisqu'on le fait pour lui. De même, il ne peut apprendre à se contrôler avant d'être assez mûr pour comprendre qu'il s'agit là d'une qualité nécessaire et bénéfique. La punition peut nous contraindre à obéir aux ordres qui nous sont donnés, mais cela ne nous apprendra qu'à obéir à l'autorité et non pas à acquérir un contrôle augmentant notre respect de soi. Ce n'est qu'après avoir atteint l'âge où nous sommes capables de prendre nos propres décisions que nous pouvons apprendre à nous contrôler ; cela peut arriver très tôt mais pas avant de pouvoir raisonner seul, puisque le contrôle de soi est fondé sur le désir d'agir à partir de ses propres décisions, elles-mêmes issues de nos propres réflexions.

Il est intéressant de comparer ce qui se passe au Japon et chez nous : contrôle fondé sur l'autorité parentale dans la culture occidentale, sur le raisonnement personnel de l'enfant au Japon. Une enquête a été entreprise récemment dans le but de savoir pourquoi les jeunes Japonais avaient des résultats scolaires très supérieurs à ceux des enfants américains. La comparaison des méthodes et du matériel pédagogiques n'a rien donné. Mais quand les enquêteurs ont abordé la question du contrôle parental, il devint évident qu'il existait des différences culturelles radicales qui semblaient expliquer les différences de niveau scolaire. Quand un jeune enfant du monde occidental se met à courir dans les allées d'un supermarché, sa mère, agacée, lui dit : « Arrête de courir comme ça ! » ou le tance vertement. A la rigueur, on lui dira sur un ton plus calme : « Je t'ai pourtant dit de ne pas faire ça !» La mère japonaise, et cela est très caractéristique, s'abstient rigoureusement de dire à son enfant ce qu'il doit faire. Elle lui demande : « A ton avis, que pense le directeur quand tu cours dans son magasin ? » ou : « Crois-tu vraiment que ça me fasse plaisir ? »

De même, une mère occidentale ordonnera à son enfant de manger quelque chose, ou lui dira qu'il doit manger parce que c'est bon pour lui, tandis que la Japonaise demandera : « Que pensera l'homme qui a fait pousser pour toi ces légumes, si tu les refuses ? » ou : « Que penseront ces carottes, qui ont poussé pour que tu les manges, si tu les refuses ? » Ainsi, dès son plus jeune âge, on dit à l'enfant occidental ce qu'il doit faire, tandis que le petit Japonais est encouragé non seulement à penser aux sentiments d'autrui - ce qui tient plus de place dans la socialisation japonaise que dans celle du monde occidental - , mais à réfléchir à son comportement au lieu de simplement obéir à des ordres.

La mère japonaise désire que son enfant soit capable de prendre de bonnes décisions et fait appel à lui pour qu'il ne la mette pas dans l'embarras ; perdre la face est l'une des pires choses qui puisse arriver à un individu dans la culture japonaise traditionnelle. Sa question : « Que pense le directeur (ou moi) quand tu cours dans le magasin ? » implique qu'en se conduisant mieux l'enfant accordera une très grande faveur à l'un ou l'autre. L'amour-propre de l'enfant est renforcé quand on l'invité à appuyer ses actions sur ses propres réflexions ; on le détruit si 'on donne à l'enfant l'ordre de faire le contraire de ce qu'il a envie de faire.

La patience avec laquelle la mère attend que son enfant se décide joue également un rôle très important dans l'acquisition par l'enfant de l'autodiscipline - et il faut noter que le peuple japonais est extraordinairement discipliné. Cette patience, d'une part, constitue un bon exemple et, d'autre part, persuade l'enfant qu'en prenant son temps il parviendra à choisir la bonne décision.

Au cours d'un long séjour au Japon, je n'ai jamais vu un enfant pleurer, se battre avec un camarade ni être grondé par ses parents ou toute autre personne. J’ai été très impressionné devant le spectacle d'une mère apprenant à son enfant à se déchausser avant d'entrer dans une pièce. Je n'en ai jamais vu une seule donner un ordre. La mère ne disait rien et se contentait d'attendre patiem­ment que l'enfant se décidât (…)
13. J. Brunner : « Pourquoi nous racontons nous des histoires ? - Le récit au fondement de la culture et de l'identité individuelle » - Pocket - 2005 (Conférence) - pages 97 et 98 et page 105.

1   2   3   4   5   6   7

similaire:

Manuel de psychologie sociale Intervenir en cas d\2) La sociologie est une discipline ayant un contact étroit avec...

Manuel de psychologie sociale Intervenir en cas d\J. P. Leyens et J. L. Beauvoir (1997) L’ère de la cognition. Grenoble. Pug
«cognitive». C’est tout un courant en psychologie qui dépasse les sous disciplines. La psychologie sociale a toujours intégrée une...

Manuel de psychologie sociale Intervenir en cas d\Numéros de téléphone en cas d’urgence

Manuel de psychologie sociale Intervenir en cas d\Soutien aux projets de solidarite internationale appel a projets note explicative
...

Manuel de psychologie sociale Intervenir en cas d\Programme leed «Développement économique et création d'emplois locaux»
«promouvoir les projets innovants faisant intervenir le savoir faire manuel, technique ou artisanal» : cliquez ici

Manuel de psychologie sociale Intervenir en cas d\2014-2019 Volet 3
«mesures exceptionnelles» est prévue notamment en cas de risque important de perturbation des marchés. La Commission européenne s’est...

Manuel de psychologie sociale Intervenir en cas d\Manuel la notion d’interface à partir d’une étude de cas

Manuel de psychologie sociale Intervenir en cas d\V la mort, un acte de l’Ego (Âme)
«Conciles» qui ont lieu 4 fois par an, mais qui, selon l’urgence peuvent être modifiés, comme ce fût le cas en 1939 et 1945

Manuel de psychologie sociale Intervenir en cas d\Rapport d’activité du conseil syndical: juin 2016/juin 2017
«cahier chauffage» déposé à la loge, que Prochalor visionne lors de chacune de ses visites. En cas d’urgence: s’adresser directement...

Manuel de psychologie sociale Intervenir en cas d\Ch 1 : la psychologie sociale : approche et theories
«l’âme collective». IL explique ceci par le fait que les émotions et les opinions se communiquent, et par là se multiplient et se...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com