Almanach Cousteau de l'Environnement © The Cousteau Society Inc., 1981





télécharger 181.62 Kb.
titreAlmanach Cousteau de l'Environnement © The Cousteau Society Inc., 1981
page1/21
date de publication01.10.2017
taille181.62 Kb.
typeDocumentos
e.20-bal.com > loi > Documentos
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   21

Almanach Cousteau de l'Environnementalmanach cousteau de l\'environnement

© The Cousteau Society Inc., 1981


1981, c’était l’année où j’obtenais mon baccalauréat.

1981, c’était aussi l’année des grandes manifestations ouvrières pour la sauvegarde de la sidérurgie en Lorraine. Ce combat de toute une population était perdu d’avance puisque tout avait déjà été décidé depuis longtemps par l’Etat, l’Europe et les Maitres de Forges. Ce déclin de tout un bassin économique n’a été qu’une étape dans la disparition progressive de la classe ouvrière française.

1981, c’est aussi la victoire de la gauche avec l’élection de François Mitterrand, l’homme qui était venu cette même année chez moi, à Longwy, faire la promesse de sauver l’emploi en Lorraine. Sots que nous étions d’avoir voulu y croire ! Aujourd’hui, la région de mes racines familiales (depuis plus de 3 siècles) n’est plus qu’une zone économiquement sinistrée. Le seul avantage à la disparition des hauts-fourneaux c’est qu’il n’y a plus ce nuage ocre à l’odeur de soufre qui baignait autrefois le Pays-Haut.

En 1981 j’ai pris vraiment conscience que notre monde se métamorphosait de plus en plus vite, que l’Histoire était comme un train lancé à pleine vitesse dont personne n’a vraiment le contrôle. Cette même année j’ai acheté “L’almanach Cousteau de l’environnement“ (Ed. Robert Laffont 1981 – The Cousteau Society Inc. ©) et j’ai pris conscience de l’importance de nos choix de société sur notre environnement et sur l’avenir de l’humanité.

Aujourd’hui, en 2016, la défense de l’environnement est Le sujet à la mode, réchauffement climatique oblige. Il y a dans le mode de raisonnement humain une irrésistible pulsion de mort, ce que S. Freud désignait par “Thanatos”. L’homme continue de détruire l’environnement alors qu’il n’ignore plus que la planète qu’il emprunte aux générations futures risque de devenir par sa faute invivable. Ce qui est plus grave encore c’est que ce ne sont pas ceux qui auront contribué à détruire les équilibres fragiles de la vie sur terre qui devront en subir les conséquences, mais leur descendance. Triste héritage !

Pourquoi ce blog ?

J’ai voulu savoir ce qui a changé depuis 1981. Qu’avons-nous fait de ces 35 années pour empêcher le désastre que les scientifiques nous prédisent aujourd’hui ?

Ce blog actualise chaque thème évoqué dans “L’almanach Cousteau de l’environnement“ pour établir une sorte de bilan d’”inventaire de vie sur notre planète d’eau“. Je ne voudrais pas que ce blog soit celui de la chronique d’une mort annoncée. J’ose faire le pari audacieux de croire encore en l’homme.

De toute façon je n’ai pas d’autre choix, imitant Pascal lorsqu'il faisait le pari de croire en Dieu : "Vous avez deux choses à perdre : le vrai et le bien, et deux choses à engager : votre raison et votre volonté, votre connaissance et votre béatitude ; et votre nature a deux choses à fuir : l'erreur et la misère. Votre raison n'est pas plus blessée, en choisissant l'un que l'autre, puisqu'il faut nécessairement choisir. Voilà un point vidé. Mais votre béatitude ? Pesons le gain et la perte, en prenant croix que Dieu est. Estimons ces deux cas : si vous gagnez, vous gagnez tout ; si vous perdez, vous ne perdez rien. Gagez donc qu'il est, sans hésiter." (Blaise Pascal, Pensées - 1670)

Déclaration des droits des générations futures


Il y a de cela plus de 35 ans la Fondation Cousteau avait ébauché une Déclaration des Droits des Générations Futures (Gabriel G. Nahas, E. Allen Farnsworth, H. Stanley Thayer). Ce document servira de base pour la rédaction de la Déclaration sur les responsabilités des générations présentes envers les générations futures adoptée par l’UNECO le 12 novembre 1997.

Article 1 : Les générations futures ont droit à une Terre indemne et non contaminée comme le support de l’histoire de l’homme, de la culture et des liens sociaux qui font de chaque génération et de chaque individu des membres de l’humanité.

Article 2 : Chaque génération dépend des biens et du patrimoine foncier. Elle a le devoir, en tant que curateur des générations futures, d’empêcher toute atteinte irréparable et irréversible à la vie sur la Terre et à la dignité et la liberté de l’homme.

Article 3 : Il est par conséquent du devoir suprême de chaque génération, afin de préserver les droits des générations futures, d’assurer la surveillance sans faille des évolutions et des transformations de la technologie qui seraient de nature à nuire à la vie sur Terre, à l’équilibre naturel, ou au développement harmonieux du genre humain.

Article 4 : Tous les moyens nécessaires, y compris l’enseignement, la recherche et la législation, devront être mis en œuvre afin de garantir ces droits et d’assurer qu’ils ne seront pas sacrifiés à la facilité, au profit ou à l’opportunité du moment.

Article 5 : Les gouvernements, les organisations gouvernementales, et les individus sont instamment appelés à mettre dès maintenant ces principes en application, comme s’ils se trouvaient déjà face aux générations de l’avenir, devant lesquelles ils sont reconnus pleinement responsables.

(Fondation Cousteau)

Une ancienne citation amérindienne disait à peu près la même chose : “Treat the earth well: it was not given to you by your parents, it was loaned to you by your children. We do not inherit the Earth from our Ancestors, we borrow it from our Children.” (Préserve la Terre : Elle n'est pas un don de tes parents, elle vous est prêtée par vos enfants. Nous n’héritons pas de la terre de nos ancêtres, nous l’empruntons à nous enfants).

C'est une déclaration emprunte d'un profond humanisme dont chacun de nous ne peut qu'admettre l'évidente nécessité. Mais c'est une déclaration qui n'engage réellement personne, tout comme la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme (1948) qui, dès le premier article, montre un écart abyssal avec la réalité : "Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité." Ce genre de déclaration est une sorte de morale moderne qui, au delà de toute religion, pose les bases de ce qui devrait être idéalement fait, pour le bonheur de l'humanité. Il faut bien avoir une objectif pour continuer à avancer, même si l'on ne suit pas toujours exactement le plan.

http://portal.unesco.org/fr/ev.php-URL_ID=13178&URL_DO=DO_TOPIC&URL_SECTION=201.html
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   21

similaire:

Almanach Cousteau de l\Arnaud imbert 27, rue du Commandant Cousteau 59320 hallennes lez...

Almanach Cousteau de l\«Some reflections on the ego» fut lu par Lacan à la British Psycho-Analytical Society
«Some reflections on the ego» fut lu par Lacan à la British Psycho-Analytical Society le 2 mai 1951, publié dans International Journal...

Almanach Cousteau de l\Non-fiction society, politics, economy

Almanach Cousteau de l\Ou comme dirait l’autre, c’est l’occasion ou jamais d’entrer dans l’almanach Vermot
«L’Etat minimal» & la théorie du darwinisme Social de Herbert spencer (Mélanie Masson)

Almanach Cousteau de l\Ou comme dirait l’autre, c’est l’occasion ou jamais d’entrer dans l’almanach Vermot
«L’Etat minimal» & la théorie du darwinisme Social de Herbert spencer (Mélanie Masson)

Almanach Cousteau de l\Flora, Née le 06 novembre 1981 à Pithiviers (45)

Almanach Cousteau de l\Greece between Europe and the Mediterranean, 1981-1986

Almanach Cousteau de l\Maître de conférences en sciences économiques
«Adam Smith on the Subordination of Wage-Earners in the Commercial Society», European Journal of the History of Economic Thought,...

Almanach Cousteau de l\K enneth J. Arrow (1921- )
...

Almanach Cousteau de l\Déjà, un colloque interdisciplinaire de philosophes, de scientifiques...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com