Les échanges internationaux





télécharger 31.85 Kb.
titreLes échanges internationaux
date de publication30.09.2017
taille31.85 Kb.
typeDocumentos
e.20-bal.com > loi > Documentos
Les échanges internationaux
I] Les théories de l’échange

1) La théorie des avantages absolus
Pour Adam Smith, tout pays a intérêt a se spécialiser dans les productions pour lesquelles il dispose d’un avantage absolu càd dont les cout de production sont inférieurs a ceux de tout les autres pays.

Avantages :

Chaque pays se spécialisant ainsi, la production mondiale est optimale (càd partout réalisée au cout le plus bas) et chaque pays en important de ceux qui produisent au plus bas prix complète à son avantage sa propre production.

Cette vision optimiste d’A.S., appelle une réserve. Comment un pays au cout supérieur pour tout les produits équilibrerait-il ses échanges puisqu’il n’aurait rien à vendre.
2) La théorie des avantages comparatifs, relatifs :
David Ricardo tient compte de cette objection en proposant une autre explication de la division internationale du travail. Selon lui, chaque pays se spécialise dans les produits pour lesquels il dispose d’un avantage relatif càd là où l’avantage est le plus grand ou là où le désavantage est le moindre. De plus, dans ce cas, tous les participants au commerce mondial y gagnent.

Les nombres représentent la quantité de travail nécessaire pour fabriquer le produit.




Grande-Bretagne

Portugal

Vin

120

80

Drap

100

90

a) Quantité GB = Productivité / 120

Quantité Portugal = Productivité / 80

80 Quantité GB = 120 Quantité Portugal

Quantité GB = 80 Quantité Portugal /120

Quantité GB = 0,66 Quantité Portugal.

Donc le Portugal produit plus de vin que la GB. La GB a un retard de productivité de 34%. ...

... Le Portugal produit plus de drap que la GB. La GB a un retard de productivité de 10%.

La GB doit se spécialiser dans le drap, et le Portugal dans le vin.
b) Calcul de la production globale après réalisation :
Quand un pays se spécialise dans une production, il abandonne l’autre production et utilise tout ses forces productives dans la production du produit où il se spécialise.
Si la GB se spécialise dans le drap :

Production Globale GB = Production Initiale + 100/90 Production Initiale.

= 2.11 PI

Si le Portugal se spécialise dans le drap :

Production Globale P = Production Initiale + 120/80 Production Initiale

= 2.5 PI

Calcul des prix relatifs :

- avant spécialisation :

Prod GB dans drap = Prod drap / 100

Prod Portugal dans vin = Prod vin / 80

80 prod drap = 100 Prod vin

Prod drap = 80/100 Prod vin = 0,8 Prod vin
- après spécialisation :

Prod GB dans le vin = Prod vin / 120

Prod portugal dans drap = Prod drap / 90

90 Prod drap = 120 Prod vin

Prod drap = 120/90 Prod vin = 1,33
Zone d'échange mutuellement avantageuse entre GB et Portugal
Exercice :




Iran

Russie

Caviar

70

110

Vodka

80

95

1) Dans quelle production chaque pays doit il se spécialiser? Justifier en calculant les productivités.

2) Quelle sera la production globale de caviar et de vodka après spécialisation ?

3) Calculer les prix relatifs du caviar par rapport à la vodka dans les deux pays avant spécialisation et trouver une zone d'échange mutuellement avantageuse pour la vodka.

1) Pour le Caviar

Productivité Iran = Production/70 donc Production = 70 Prod Iran

Productivité Russie = Production/110 donc Production = 110 Prod Russie
70 prod Iran = 110 prod Russie

Prod Iran = 110/70 Prod Russie = 1,57
Pour la Vodka :

Productivité Iran = Production/80 donc Production = 80 Prod Iran

Productivité Russie = Production/95 donc Production = 95 Prod Russie
80 Prod Iran = 95 Prod Russie

Prod Iran = 95/80 Prod Russie = 1,19
2) Pour L'iran :

Prod Globale = Prod Initiale + 80/70 Prod Initiale

Prod Globale = 2,14 PI
Pour la Russie :

Prod Globale = Prod Initiale + 110/95 Prod Initiale

Prod Globale = 2,16 Prod Initiale
Iran se spécialise dans le Caviar

Russie se spécialise dans la Vodka
Avant Spécialisation :

Productivité Iran = Prod Caviar/70

Productivité Iran = Prod Vodka/80

Prod Caviar = 70/80 Prod Vodka = 0,875 Prod Vodka
Productivité Russie = Proc Caviar/110

Productivité Russie = Proc Vodka/95

Prod Caviar = 110/80 Prod Vodka = 1,16 Prod Vodka
Zone mutuellement avantageuse = Pour l'Iran avoir plus de 0,875 de caviar

Pour la Russie Donner moins de 1,16 de vodka.
1.3 Le protectionnisme éducateur de Frédéric
Théorie: Il estime que le libre échange sert avant tout les avantages de la grande bretagne. Il est partisant d'un protectionnisme permettant aux industries dans l'enfance, industrie naissante de se développer avant de se lancer dans l'échange international. Son influence a été considérable notamment en Allemagne.
1.4 Le théorème HOS ou Hecksher Olhin et Samuelson
C'est un théorème élaboré par les suédois H. et O. et compléter par S. appelé également loi de proportion des facteurs, il s'inscrit dans la lignée de la pensée libérale sur l'échange international (la loi des avantages comparatifs). Ils montrent que sous un certain nombre d'hypothèse si les dotations en facteur de production capital et travail sont différentes entre deux pays et si les proportions de facteurs utilisés dans la fabrication de deux produits différents alors en économie ouverte chaque pays a intérêt à se spécialiser dans la production et l'exportation du bien qui utilise intensivement le facteur de production qui est relativement abondant et a importer les produits dont la production requiert le facteur de production rare. Tout l'édifice repose sur la dotation naturelle de chaque pays en facteur de production. Il en résulte une tendance à l'égalisation des prix des facteurs de production dans les différents pays.
II] Le GATT (Général Agreement on Tariff and trade)
Le GATT est un accord sur les tarifs et le commerce et a été signé en 1947 et par 22 pays afin de créer un dispositif transitoire dans l'attente de la ratification de la charte de la Havane qui prévoyait la création d'une organisation internationale du commerce.

Le GATT a regroupé plus de 100 pays effectuant plus de 80% du commerce mondial. La ratification n'est jamais intervenue et le GATT a été remplacé par l'OMC à partir de 1995.

Les dispositions initiales du GATT visé à favoriser la libéralisation des échanges commerciaux et internationaux par le respect de quelques principes.
Les différents principes sont :

  • Le principe de non-discrimination : chaque pays devait accorder aux autres la close de la nation la plus favorisée (c'est à dire que tout les pays qui avaient accordé un avantage à un pays, devait l'étendre à tout les participants du GATT). Selon le principe du traitement national, les productions importées ne devaient pas être défavorisées par rapport aux produits nationaux (pas de fiscalité discriminatoire). De plus, aucun pays ne devait subventionner directement ou indirectement ses exportations (en proposant des crédits à taux avantageux par exemple).




  • Le principe de consolidation : chaque pays s'engageait à ne pas revenir que les concessions qu'il accordait aux autres pays de sorte que l'évolution aille toujours dans le sens d'une plus grande libéralisation.




  • Le principe des négociations commerciales, multilatérales (les NCM). La plus part des clauses du GATT interdisaient les protections non tarifaire (le contingentement des importations, les discriminations fiscales ou réglementaires). Dès lors, les pays signataires devaient négocier entre eux, les barèmes douaniers.


Ils le faisaient au cours des conférences internationales que l'on appelé des ROUNDS.

- Le Dylon round (1960-1962) : La CEE a accepté de réduire ses tarifs douaniers de 20% avec tout pays qui accorderait la même réduction.
- Le Kennedy round (1964-1067) : au cours de ce round, nouvelle diminution d'1/3 environ des droits de douane sur les produits industriels.
- Le Tokyo round (1973-1979) a abouti à une nouvelle réduction du même ordre et à l'édiction d'une série de codes qui limitent les possibilités de protectionnisme non tarifaire ou de concurrence déloyale (code anti-dumping – dumping vente à perte)
- l'Uruguay round (1986-1994) : i la surtout porté sur l'agriculture et les services. Il a été marqué par de nombreux conflits entre Europe et USA. Il existait un certain nombre de dérogations à ces principes : comme le droit à ces pays de limiter les importations en cas de crise de la balance, ils avaient des droits de dérogation en cas de crise de santé, de sécurité ou de défense nationale, ils avaient aussi le droit de suspendre les importations lorsque les droits des éleveurs étaient menacés.
Dans les zones de libre échange, les unions douanières, les marchés communs étaient tolérés s'ils ne se traduisaient pas par une protection accrue à l'encontre des pays tiers.
III] L'OMC ou l'organisation mondiale du commerce.
C'est une organisation internationale qui est venue compléter tardivement le dispositif prévu à Bretten-woods (FMI et BIRD) et qui était chargée d'organiser la négociation d'accords commerciaux internationaux et de veiller à leur application notamment par une procédure supranationale des différents commerciaux.

Instituée pas l'acte final du cycle de l'Uruguay signé à Marrakech en 1994, elle est entrée en fonction le 1er janvier 1995. Elle remplace donc le GATT en tant qu'organisation.
Cette organisation reprend dans son préambule les objectifs du GATT, donc élévation du niveau de vie et des revenus, réalisation du plein emploi, accroissement de la production et du commerce et utilisation optimale des ressources mondiales.
Les différences avec le GATT sont :

Elle bénéficie de la personnalité juridique, les représentants qui y siègent bénéficient de l'immunité diplomatique.

Son champ d'action est étendu, coopération avec le FMI et la banque mondiale pour coordonner les politiques économiques au plan mondial et notamment objectif partagé de développement durable et de meilleure intégration des PVD au commerce intellectuel.

L'unanimité est recherchée mais recours normal au vote en cas de désaccord. Elle sera compétente en matière de service et de protection de la propriété intellectuelle.

Une procédure est prévue pour les contentieux qui devraient en principe rendre hors de la loi internationale le recours à des sanctions unilatérales. En son sein, un organe d règlement des litiges et sera seul compétent pour autoriser les recours des contentieux.

similaire:

Les échanges internationaux iconSujet : Comment peut-on expliquer les échanges internationaux de marchandises ?
«On s’interrogera sur les déterminants des échanges internationaux de biens et services et de la spécialisation» dans la partie 1...

Les échanges internationaux iconChapitre I -l’organisation générale des échanges internationaux....
«Quatorze points» de Wilson*. En 1945, ils y parviendront, parce qu’ils sont plus hégémoniques, et parce que les autres pays sont...

Les échanges internationaux iconChapitre 1 : L’évolution et les théories des échanges internationaux...

Les échanges internationaux iconAnalyse empirique des échanges internationaux : les entreprises dans...

Les échanges internationaux iconLa mesure des échanges internationaux

Les échanges internationaux iconChapitre 5 l’Organisation des échanges internationaux

Les échanges internationaux iconPremière partie : Le développement des échanges internationaux

Les échanges internationaux iconL’explosion des échanges internationaux depuis 1945

Les échanges internationaux iconI. au niveau mondial depuis le 01/01/1995, les échanges internationaux...

Les échanges internationaux iconA- les constats empiriques semblent montrer une relation entre extension...
...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com