Essaires à la réalisation d’un réseau vdi. I-/ Role du reseau de communication





télécharger 62.9 Kb.
titreEssaires à la réalisation d’un réseau vdi. I-/ Role du reseau de communication
date de publication02.08.2017
taille62.9 Kb.
typeEssai
e.20-bal.com > loi > Essai


LES RESEAUX DE
COMMUNICATION

L’arrivée d’internet, des chaînes numériques et d’autres technologies numériques dans l’habitat ont fait évoluer nos habitudes. Comment accéder à ces données ? Quelles sont les technologie à utiliser ?

A l’issue de cette leçon, vous serez capable de mettre en œuvre les outils nécessaires à la réalisation d’un réseau VDI.
I-/ ROLE DU RESEAU DE COMMUNICATION
Les réseaux VDI ( Voix, Données, Images) domestiques sont des réseaux locaux.
Ces réseaux de communication permettent :

  • d’assurer l’accès de tous les utilisateurs de l’habitation à tous les réseaux (téléphonie, télévision, Internet, Intranet, etc.) à partir de points d’accès standardisés :

    • la communication vers et venant du monde extérieur,

    • la communication à l’intérieur de l’habitat.

  • de disposer d’une installation reconfigurable à la demande permettant l’affectation, en fonction des besoins évolutifs dans le temps et dans l’espace, d’un service sur chacune des prises universelles de type RJ45 équipant le logement.



De part les évolutions de la norme NF C 15-100 et de la loi de modernisation de l’économie (LME) qui le rendent obligatoire, le câblage résidentiel est un élément structurel du bâtiment au même titre que le réseau électrique ou le réseau d’eau.
Cette évolution vers une infrastructure unique de communication est prise en compte par l’amendement 3 à la norme NF C 15-100 et ses références au guide UTE C 90 – 483.
Ce guide fournit les règles des câblages des réseaux de communication en milieu résidentiel, et en décrit les exigences minimales.


II-/ STRUCTURE DU RESEAU
1-/ Hier
Hier, les applications téléphone, télévision et données :

  • nécessitaient trois réseaux distincts,

  • étaient accessibles sur trois types de prises de communication différentes.


Chaque prise restait figée à l’endroit décidée lors de la construction : la télévision restera toujours dans le même angle du salon, le téléphone toujours sur la même table à l’entrée, que dire des câbles du home cinéma dissimulés sous le tapis du salon.





2-/ Aujourd’hui
Aujourd’hui, les applications téléphone, télévision, et données :

  • peuvent être distribuées sur un réseau unique,

  • sont accessibles sur la même prise de communication (de type RJ45).


C

e réseau permet le déplacement, l’ajout ou le retrait des appareils au gré des envies de l’utilisateur, sans modification de câblage (la chambre d’enfant équipé aujourd’hui d’un ordinateur pourra devenir à terme une chambre d’amis en installant la télévision à la place de l’ordinateur)

3-/ Architecture du réseau de communication
La flexibilité du réseau de communication repose sur l’organisation suivante :

  • un point de convergence : le tableau de communication situé dans la GTL,

  • un ou des répartiteurs dont chaque prise correspond à un service,

  • un ou des panneaux de brassage dont chaque connecteur est relié par un câble à une prise terminale RJ45,

  • des cordons de brassage permettant d’établir à la demande le lien entre un répartiteur et un bloc de brassage,

  • un câblage en étoile entre le bloc de brassage et les prises terminales,

  • des prises terminales RJ45 judicieusement réparties dans le logement,

  • des cordons de raccordements entre les prises terminales et les équipements,

  • des équipements actifs permettant la conversion des signaux ( TNT, satellite, etc).


exemple de tableau de grade 3 à brassage manuel : voir document 1

4-/ Le tableau de communication (TC)

Le tableau de communication est employé pour effectuer la connexion des réseaux de communication entrants avec les installations internes au logement.
Il facilite les modifications ou extensions du câblage résidentiel.
Le tableau de communication (TC) doit être installé à l’intérieur de la gaine technique logement (GTL).



Tableau de répartition




Tableau de communication (TC)


Panneau de contrôle

(compteur + disjoncteur de branchement)





Gaine technique logement

(GTL)


Le tableau de communication doit être équipé au minimum :

  • d’un DTI par ligne téléphonique,

  • d’une réserve de rail DIN de 10 cm pour l’installation éventuelle d’un DTIO (DTI pour fibre optique),

  • d’une baie de brassage équipée de connecteurs RJ45 connectés aux câbles communication alimentant les socles de communication dans l’habitation,

  • d’une barrette de terre (dont l’alimentation est reprise sur celle du tableau de répartition et de liaison la plus courte possible : inférieure à 50 cm),

  • d’un répartiteur de télévision UHF/VHF,

  • un espace supplémentaire pour l’installation ultérieure d’équipements (système audio, filtre ADSL, modem (box), hub informatique,…)

Il est recommandé que deux socles de prise 16 A, 250 V 2P + T permettant l’accès au réseau énergie soient placées dans le TC.


5-/ Le DTI
La ligne de l’opérateur télécom aboutit dans le tableau de communication, dans un boîtier appelé DTI (Dispositif de terminaison intérieur) permettant de :

  • réaliser un point de coupure avec le réseau de l’opérateur,

  • tester la continuité du réseau de l’opérateur (avec le connecteur RJ45 resté libre) .

Dans chaque logement, un DTI doit être installé pour chaque réseau de communication entrant, et doit être facilement accessible.


Raccordement du DTI


6-/ Réseau coaxial
Lorsque les réseaux de communication n’assurent pas la fonction de distribution de la télévision (câblage de grade 1 et de grade 2), les câbles coaxiaux sont posés en complément des paires symétriques torsadées pour :

  • la vidéo et les programmes de télévision (numérique via réseau câblé),

  • la télévision (analogique et numérique terrestre) VHF/UHF,

  • la télévision en Bande Intermédiaire Satellitaire (BIS).

L

e réseau coaxial est installé en parallèle au réseau en paires torsadées et comprend :

  • un répartiteur TV (par analogie au DTI),



  • des câbles coaxiaux reliant le tableau de communication à chaque prise coaxiale selon une structure en étoile,

  • éventuellement des matériels complémentaires (amplificateurs).

III-/ SOCLES DE PRISE DE COMMUNICATION
1-/ Topologie
La topologie du câblage des socles de prise de communication doit être une structure en étoile.

Structure en étoile : chaque prise de communication est reliée à un emplacement central par un câble constituant une des branches de l’étoile.


2-/ Implantation des prises de communication
Selon la norme NF C 15-100, l’équipement minimal à prévoir est un socle de prise de communication pour paires symétrique dans chacune des pièces suivantes :

  • pièces principales :

    • chaque chambre,

    • salon ,

    • salle à manger,

    • bureau

  • cuisine


Afin de prendre en compte l’évolution des besoins des utilisateurs, le guide UTE C90-483 recommande :

  • trois socles de prise de communication (pour paires symétriques) par pièce pour faire face aux inévitables changements d’emplacement de meubles,

  • au moins un socle de prise de communication dans chacune des autres pièces :

    • salle de bain,

    • hall d’entrée,

    • toilettes,

    • garage,

    • locaux technique (buanderie, chaufferie, …) et dégagement supérieur à 4 m2.


Lorsque les réseaux de communication n’assurent pas la fonction de distribution de la télévision l’équipement minimum demandé par la norme NF C 15-100 consiste en la pose d’au moins :

  • deux prises télévision dans les logements jusqu’à 100 m2,

  • trois prises de télévision dans les logements supérieurs à 100 m2.


Dans les logements jusqu’à 35 m2, il est admis de n’avoir qu’une prise de télévision.
Un nombre suffisant de socles de prise de communication devrait être prévu pour éviter l’usage de cordons de plus de 3 m.
3-/ Connectique
a-/ Réglementation
Depuis le 1er janvier 2008, date de dépôt de la demande du permis de construire :

  • tous les socles de prise de communication sont de type « R45 »,

  • les socles de prise téléphonique gigogne (en T) ne sont plus autorisées.



Prise « RJ45 »

Prise gigogne


b-/ Réseaux constitués de câbles multipaires
Affectation des broches (norme EIA/TIA-568B)
Pour les réseaux constitués de câbles multipaires, on utilise des connecteurs de type RJ45.
Une prise RJ45 permet d’accéder :

  • au réseau informatique,

  • au téléphone,

  • à la télévision.


Connecteur RJ45 femelle

Connecteur RJ45 male





Paires

Contact

Usage

1

4

Téléphonie

5

2

2

Informatique

Receive data

1

3

6

Informatique

Transmit data

3

4

8

Télévision VHF/UHF

(ou téléphone 2)

7


Câblage







Prise RJ45 femelle (vue arrière)

Prise RJ45 male (vue face)


Attention : d’anciens réseaux peuvent être câblés au standard EIA /TIA-568A. Cette convention de couleurs n’est plus à utiliser. De telles installations doivent être remises à la norme EIA/TIA-568 B.





Standard EIA/TIA-568A


c-/ Réseaux constitués de câbles coaxiaux
On utilise deux types de connecteurs :

  • type F,

  • type 9.52


Connecteur type F

Connecteur type 9.52

IV-/ CARACTERISTIQUES DU RESEAU
1-/ Généralités
Pour les constructions dont le permis de construire est déposé au 1er juin 2003, le guide UTE C90-483 fixe les règles du câblage résidentiel des réseaux de communication :

  • le réseau spécifié est une configuration de câblage en étoile,

  • le câble recommandé est un câble à paires torsadées ou cordons optiques.


Le câblage fixe entre un socle de prise de communication et le tableau de communication ne dépasse pas une longueur de 45 m (ce qui permet de ne pas dépasser 50 m en incluant les cordons d’équipement et de brassage).
2-/ Les différents grades
Le guide UTE C90-483 définit 4 niveaux de service appelés Grades pour les systèmes de câblage résidentiels.
Ce sont les applications à distribuer qui imposent le grade du réseau.
Les grades 1, 2, et 3 utilisent une liaison filaire : les informations circulent dans des conducteurs en cuivre.

Le Grade 4 utilise une liaison optique : les informations circulent dans une fibre optique.

similaire:

Essaires à la réalisation d’un réseau vdi. I-/ Role du reseau de communication iconRéseau des sites Association Mézenc-Gerbier
«mise en réseau des sites de valorisation de l'architecture vernaculaire», programme qui constitue l'action n°8 du «Réseau lauze1»....

Essaires à la réalisation d’un réseau vdi. I-/ Role du reseau de communication iconOrganisation du réseau – Plan de situation
«individuelle par accumulation», ce qui signifie qu’un ballon d’ec sera installé dans chaque logement. Par conséquent, chaque appartement...

Essaires à la réalisation d’un réseau vdi. I-/ Role du reseau de communication iconUn fonctionnement en prise avec le réseau
«International», la commission Communication, la commission Gestion des plateformes

Essaires à la réalisation d’un réseau vdi. I-/ Role du reseau de communication iconD r a f t p r e s s r e L e a s e
«La richesse et la flexibilité de la gamme des sbc audioCodes Mediant nous permet de nous adapter à toute solution ip-pbx ou Communication...

Essaires à la réalisation d’un réseau vdi. I-/ Role du reseau de communication iconRôle de fabrication, de détection et de stimulation de projets
«premiers-lieux» et les espaces de travail les «second-lieux» qui favorise la mise en réseau, l’échange et l’émergence d’activités...

Essaires à la réalisation d’un réseau vdi. I-/ Role du reseau de communication iconQuestionnaire reseau

Essaires à la réalisation d’un réseau vdi. I-/ Role du reseau de communication iconRéseau et stockage de l’électricité

Essaires à la réalisation d’un réseau vdi. I-/ Role du reseau de communication iconReseau paca climat

Essaires à la réalisation d’un réseau vdi. I-/ Role du reseau de communication iconChapitre 3 : La stratégie de développement du réseau

Essaires à la réalisation d’un réseau vdi. I-/ Role du reseau de communication iconExonet : Modèle d'architecture réseau






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com