Manuel technique





télécharger 0.55 Mb.
titreManuel technique
page1/16
date de publication01.08.2017
taille0.55 Mb.
typeManuel
e.20-bal.com > loi > Manuel
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   16

MANUEL TECHNIQUE

de l'École Française de Spéléologie








 






Chapitre 3 - février 1999

MONITEUR

Réalisation :

Gérard Cazes, Serge Fulcrand, Jean-Marc Honiat, Laurent Vasse.

Dessins techniques :

Fabrice Fillols, Laurent Vasse

Dessins humoristiques :

Norbert Aumasson

Photos :

Serge Caillault, Gérard Cazes, Serge Fulcrand

Comité de lecture :

Nicolas Clément, Denis Langlois, Jean-Pierre Holvoët, Rémy Limagne, Alain Maurice, Joël Possich.

MANUEL TECHNIQUE

MONITEUR






 

SOMMAIRE Chapitre 3

(les chapitres 1 et 2 constituent le niveau Initiateur)

    

3.1. PRÉSENTATION

   

3.2. L'ÉQUIPEMENT INDIVIDUEL

  3.2.1. Le casque

  3.2.2. L'éclairage

  3.2.3. Les sous-vêtements

  3.2.4. La combinaison

  3.2.5. La couverture de survie

  3.2.6. La pontonnière

  3.2.7. La cagoule marboré

  3.2.8. La combinaison néoprène

  3.2.9. Le cuissard

  3.2.10. Le torse

  3.2.11. Les longes

  3.2.12. Les descendeurs

  3.2.13. Les bloqueurs ventraux

  3.2.14. Les bloqueurs de poignée

  3.2.15. La pédale

  3.2.16. Les bloqueurs de pied

  3.2.17. Le crochet goutte d'eau

  3.2.18. Les accessoires personnels

  3.2.19. Les appareils d'usage moins fréquent

       

3.3. LE MATÉRIEL COLLECTIF

  3.3.1. Les cordes

  3.3.2. Les mousquetons

  3.3.3. Les amarrages

  3.3.4. Les perforateurs

  3.3.5. Les canots pneumatiques

  3.3.6. Les sacs de portage

  3.3.7. Le conditionnement

       

3.4. LA PROGRESSION

  3.4.1. La progression sur agrès

  3.4.2. La progression en rivière

       

3.5. L'EQUIPEMENT AVEC CORDE

  2.4.1. La progression

  3.5.2. Les contraintes

  3.5.3. Les noeuds

  3.5.4. Équiper en classe 4, les risques de crue

  3.5.5. Les tyroliennes

  3.5.6. L'équipement en première

       

3.6. DES EXEMPLES D'ÉQUIPEMENT

       

3.7. LA CRUE

  3.7.1. Les signes annonciateurs

  3.7.2. Les dangers

  3.7.3. Les bons réflexes 

  3.7.4. Pourquoi attendre ?

  3.7.5. Gérer l'attente

  3.7.6. La sortie

       

3.8. LES TECHNIQUES DE RÉCHAPPE

  3.8.1. Le décrochage du bas vers le bas

  3.8.2. Le dégagement sur main-courante

  3.8.3. La descente sur corde tendue

  3.8.4. Réchappe à la descente

  3.8.5. Réchappe à la montée

       

3.9. L'ORGANISATION DES LONGUES EXPLORATIONS

  3.9.1. La cohérence et la préparation

  3.9.2. La gestion des équipes multiples

  3.9.3. Bivouac ou pas ?

       

3.10. LE BIVOUAC SOUTERRAIN

  3.10.1. Le bivouac de surface

  3.10.2. Le bivouac léger

  3.10.3. Le bivouac fixe  

  3.10.4. Se chauffer, se nourrir, les déchets

  3.10.5. L'organisation des explorations

   

3.11. LA SPÉLÉOLOGIE HIVERNALE

  3.11.1. Pourquoi ?

  3.11.2. La prévision météo et l'accès aux cavités

  3.11.3. L'équipement individuel spécifique

  3.11.4. L'équipement de l'entrée

       

3.12. LA GESTION DE LA TOPOGRAPHIE

  3.12.1. L'organisation

  3.12.2. La topographie et la première

  3.12.3. La publication, l'archivage

  3.12.4. Le GPS

  3.12.5. Le matériel topographique

       

3.13. LES ÉQUIPEMENTS FIXES, LES POINTS D'AIDE À LA PROGRESSION

  3.13.1. La logique, les objectifs

  3.13.2. Les techniques

  3.13.3. Le matériel

       

 3.14. L'ESCALADE SOUTERRAINE

  3.14.1. Les objectifs

  3.14.2. Les différents types de progression

  3.14.3. L'assurance

  3.14.4. Le déséquipement de la voie

       

3.15. L'ENCADREMENT EN CAVITE DE CLASSE 4

  3.15.1. L'encadrement en progression

  3.15.2. L'enseignement de l'équipement

  3.15.3. L'enseignement des techniques de réchappe

  3.15.4. L'encadrement dans les traversées

       

3.16. LES TRAVERSÉES

   3.16.1. Les spécificités

  3.16.2. L'équipement

  3.16.3. Les différentes techniques de rappel

  3.16.4. Le matériel spécifique

       

3.17. BIBLIOGRAPHIE

       

 

École Française de Spéléologie

Manuel Technique - Moniteur









 

3.1. PRÉSENTATION

Qu'est-ce qu'un moniteur fédéral? Pourrons-nous le définir désormais comme "un initiateur ayant lu le présent document"? Ce serait surestimer le pouvoir des connaissances livresques - aussi collées soient-elles à la pratique - et se cantonner à l'aspect seulement technique (limité d'ailleurs aux techniques décrites dans cet ouvrage) des compétences d'un moniteur.

Nous pensons au contraire que la différence essentielle doit être rattachée à une connaissance beaucoup plus approfondie du milieu souterrain. Celle-ci découle d'une expérience importante en  spéléologie d'exploration.

Un moniteur fédéral encadre en cavité de classe 4.

Il en connaît donc parfaitement toutes les difficultés.

Un moniteur fédéral est un élément moteur dans un club ou une équipe: il a des connaissances plus complètes qui permettent des réponses plus adaptées et plus fines à un problème donné.

Un moniteur fédéral est un formateur : il doit transmettre son expérience mais aussi prendre du recul par rapport à sa pratique pour qu'elle puisse être réinvestie par d'autres. Il doit être ouvert aux remises en cause et à l'expérimentation technique et non le transmetteur de connaissances figées.

Il peut encadrer tous types de stage, excepté moniteur et instructeur, et  former les initiateurs.

Du fait de la variété des situations rencontrées, la technique doit être maîtrisée, adaptée, dépassée, pour servir ce qui est la finalité même de la spéléologie : l'exploration en sécurité de cavités de plus en plus difficiles.

Le manuel technique du moniteur tente donc de réaliser un état des lieux des techniques spéléologiques françaises actuelles que l'EFS souhaite promouvoir, davantage pour ouvrir des pistes que pour définir une norme. A chacun d'en tirer profit au mieux, pour ensuite en faire profiter les autres.

 

 

 

 3.2.

L'ÉQUIPEMENT INDIVIDUEL


  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   16

similaire:

Manuel technique iconProgramme leed «Développement économique et création d'emplois locaux»
«promouvoir les projets innovants faisant intervenir le savoir faire manuel, technique ou artisanal» : cliquez ici

Manuel technique iconManuel de géopolitique et de géoéconomie, Paris, puf, coll. «Major»
«déterministe», la vision des relations de l’homme avec son environnement est devenue peu à peu «possibiliste»1 du fait d’un progrès...

Manuel technique iconLe manuel évoqué est le manuel Nathan Janin-Mathieu, édition 2011

Manuel technique iconProgression pédagogique en classe de 4ème
«L’analyse et la conception de l’objet technique», «Les matériaux utilisés», «Les énergies mises en œuvre», «L’évolution de l’objet...

Manuel technique iconManuel-barroso >José Manuel Barroso
«pantouflage». Aux États-Unis, la presse préfère l'expression plus imagée des «revolving doors», ces portes-tambour qui permettent...

Manuel technique iconDiligence technique La due diligence technique en immobilier

Manuel technique iconManuel de

Manuel technique iconManuel de procedure

Manuel technique iconManuel pages 74 à 95

Manuel technique icon4. manuel qualité 5






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com