Le partenariat public prive : une opportunite pour les collectivites locales de soutenir le developpement au burkina faso





titreLe partenariat public prive : une opportunite pour les collectivites locales de soutenir le developpement au burkina faso
date de publication10.07.2017
taille14 Kb.
typeDocumentos
e.20-bal.com > loi > Documentos


LE PARTENARIAT PUBLIC PRIVE : UNE OPPORTUNITE POUR LES COLLECTIVITES LOCALES DE SOUTENIR LE DEVELOPPEMENT AU BURKINA FASO

L’un des principes fondamentaux qui ont prévalu à l’adhésion du Burkina Faso au processus de décentralisation intégrale engagé sur tout le continent africain, est que les populations des collectivités territoriales ont le droit de s’administrer librement et de gérer des affaires propres en vue de promouvoir le développement à la base et de renforcer la gouvernance locale. Cette gestion des affaires de la cité se fera par le biais de représentants librement choisis par ces populations locales. L’idée maîtresse de l’application d’une démocratie locale est de pouvoir catalyser toutes les forces vives afin de parvenir à impulser un développement à la base. A terme, les différentes entités décentralisées devraient pouvoir s’autofinancer et générer des ressources suffisantes à même de couvrir tous leurs besoins. Au Burkina Faso, les premiers textes spécifiques sur la décentralisation furent adoptés en 1993 mais il faudra attendre jusqu’en 1995 pour assister aux premières élections locales.

Aujourd’hui, le pays compte 351 communes (dont 49 urbaines et 302 rurales) et 13 régions. Mais la majorité de ces collectivités locales est sans ressources propres et beaucoup ne subsistent que par les subventions accordées par l’Etat. Les défis du financement du développement ont été transférés aux collectivités sans leur octroyer les moyens d’y faire face ; toute attitude qui a occasionné un grand écart des niveaux de vie entre les collectivités dépourvues totalement de ressources et celles en possédant partiellement comme la capitale Ouagadougou. Et faut-il d’ailleurs le noter, l’essentiel des ressources municipales propres provient de la perception de taxes locales sur des produits d’exploitation de services qui sont surtout significatifs pour les communes urbaines1. Pourtant, toutes ces collectivités possèdent d’immenses potentialités quoique pas mises en valeur. L’essentiel des ressources inexploitées des collectivités territoriales est constitué des richesses touristiques.

On dénombre près de 4932 sites naturels et historiques/culturels dans le pays, répartis entre les collectivités. Malheureusement, l’Etat n’a pu aménager qu’un petit nombre de ces sites. Pourtant, ces sites bien valorisés et aménagés sont une source certaine de revenu pour les populations mais aussi pour les collectivités décentralisées. Surtout quand on sait qu’en 2011 le tourisme participait à hauteur de 4,2% au Produit Intérieur Brut3 (PIB) avec des recettes d’environ 68 253 080 857 FCFA4. Le tourisme pourrait être à coup sûr un moyen de soutenir le développement dans les localités visitées.

Malheureusement, les montants des investissements nécessaires à la promotion du secteur touristique sont énormes et les collectivités seules ne peuvent y faire face. C’est donc tout l’intérêt de recourir aux partenariats public privé (PPP), comme moyens de relance de l’économie locale.

En France, les collectivités locales ont compris l’intérêt des partenariats public privé dans le développement de leurs localités et aujourd’hui, elles sont plus présentes que l’Etat central dans les projets de partenariat. En matière de tourisme, l’un des exemples les plus réussis de partenariat public privé dans lequel se trouve une collectivité locale est celui de Naussicaa. Il s’agit d’un complexe touristique situé à Boulogne-sur-mer. Ouvert en 1991, le centre touristique est exploité au travers d’une société d’économie mixte dont les 85% des actions sont détenus par des collectivités locales (dont 60% à la commune de Boulogne-sur-mer). Il a reçu le titre de « centre d’excellence » par l’UNESCO et emploie environ 148 personnes.

Les avantages donc des partenariats public privé pour les collectivités territoriales sont énormes. En plus de la création d’emplois, de la réduction de la pauvreté et de la participation directe à la relance du développement, les PPP pourraient permettre aux collectivités locales du Burkina Faso de contribuer au financement du développement, de trouver des sources de financement pour les activités de la commune ou de la région. Ces collectivités pourront en outre bénéficier de l’expertise du secteur privé tout en cultivant l’esprit d’entreprise dans la localité. Aussi, les PPP ont-ils l’avantage de réduire les risques liés aux investissements en les partageant entre toutes les parties, mais surtout en réduisant et le coût et le délai de réalisation des projets.

Dans un contexte de rareté de ressources pour les investissements publics, les PPP pourraient servir de tremplin pour la relance et la réalisation d’investissements, mais aussi de moteur pour le développement d’une industrie touristique participative d’une croissance économique durable, pour peu qu’on s’intéresse de près à la sensibilisation et à la formation des acteurs dans ce sens.

MARE Soumaïla

Juriste - Administrateur des Services touristiques

soumailamare@gmail.com

Direction Régionale de la Culture et du Tourisme/Sud-ouest

Sources :

  • MARE Soumaïla, Tourisme et partenariat public privé au Burkina Faso, Editions Universitaires Européennes, 88 pages, avril 2013

  • Code général des collectivités territoriales

  • Frédéric Marty, Les Partenariats Public-Privé Dans Les Pays En Développement : Déterminants, Risques Et Difficultés D’exécution

  • Moussa Ouédraogo, Evariste Millogo, Moussa Guiré, Michel T. Kaboré, Les capacités des communes rurales au Burkina Faso,Naviguer entre l’apprentissage et le pré-requis (2009)

  • Tableau de bord des statistiques du tourisme 2011




1 Les capacités des communes rurales au Burkina Faso, Naviguer entre l’apprentissage et le pré-requis, Moussa Ouédraogo et autres (2009)

2 Répertoire des sites du Burkina Faso, DVAT (2012) et rapport général de l’inventaire des sites et attraits touristiques de la zone touristique de l’ouest du Burkina Faso, DGT (2012)

3 Dossier de presse SITHO 2011

4Ces chiffres ne tiennent pas compte des recettes générées par le tourisme cynégétique (Tableau de bord des statistiques du tourisme 2011)


similaire:

Le partenariat public prive : une opportunite pour les collectivites locales de soutenir le developpement au burkina faso iconLes ong au burkina faso : une reference dans le champ du développement en afrique subsharienne ?
«pays des ong», expression que l’on peut entendre des observateurs internationaux lorsqu’on évoque le «pays des hommes intègres»....

Le partenariat public prive : une opportunite pour les collectivites locales de soutenir le developpement au burkina faso iconSujet : Le retard de développement du Burkina Faso

Le partenariat public prive : une opportunite pour les collectivites locales de soutenir le developpement au burkina faso iconCours d’approfondissement
«partenariat privé-public» ou à la délégation de service public et à la privatisation des activités

Le partenariat public prive : une opportunite pour les collectivites locales de soutenir le developpement au burkina faso iconRapport de la commission Budget 2016
«confortée pour que les Français en perçoivent la traduction dans leur vie quotidienne. C’est pourquoi nous devons agir pour soutenir...

Le partenariat public prive : une opportunite pour les collectivites locales de soutenir le developpement au burkina faso iconBurkina Faso

Le partenariat public prive : une opportunite pour les collectivites locales de soutenir le developpement au burkina faso iconDes politiques industrielles ? Pour quoi faire ?
«partenariat public-privé», fut dans ces domaines aussi considérée comme plus efficace

Le partenariat public prive : une opportunite pour les collectivites locales de soutenir le developpement au burkina faso iconMaître de conférences, Université d’Angers
«les dynamiques territoriales». D’après ce géographe, les collectivités locales dans leur ensemble «ont bien compris» l’intérêt du...

Le partenariat public prive : une opportunite pour les collectivites locales de soutenir le developpement au burkina faso iconBurkina Faso / Invité Afrique
«la vie chère»… IL y a une flambée des prix sur les marchés IL y a aussi la question des intrants agricoles

Le partenariat public prive : une opportunite pour les collectivites locales de soutenir le developpement au burkina faso iconLes finances des collectivités locales : Méthodes
«budgétaires». La différence correspond à des opérations «d'ordre budgétaire», qui retracent des mouvements entre lignes budgétaires...

Le partenariat public prive : une opportunite pour les collectivites locales de soutenir le developpement au burkina faso iconFao, informations sur l'amenagement des pêches au burkina faso
«Stratégie nationale et programmes prioritaires de développement et de gestion des ressources halieutiques» adopté en juin 2003 par...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com