Bibliotheque du Club de la mgen 05





télécharger 0.99 Mb.
titreBibliotheque du Club de la mgen 05
page1/28
date de publication12.02.2017
taille0.99 Mb.
typeRésumé
e.20-bal.com > histoire > Résumé
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   28

BIBLIOTHEQUE du Club de la MGEN 05



Titre du livre

Résumé

2

Les mercenaires

C'est un fait d'actualité et une dépêche lus d'un œil, qui m'ont fait m'intéresser aux centurions de Jean Lartéguy.

La première est le décès voici peu de cet homme illustre. Illustre par ses parcours de combattant et d'écrivain. La seconde est que son livre " Les centurions " soit le livre de chevet de certains généraux américains impliqués dans la guerre Afghane.

Deux raisons bien valables.

La première question qui me soit venue à l'esprit est pour quelle raison des généraux américains s'intéressent-ils à un livre écrit voici il y a cinquante ans par un écrivain français. Renseignements pris me voila plongé en quête du livre qui... n'est plus disponible. Petit aparté pour rendre hommage à internet et à ses nombreux sites de vente d'occasion qui font la joie des lecteurs désappointés par le manque de réaction et d'initiative de l'édition française.

Comment se fait-il qu'un livre placé sur un tel piédestal ne soit pas réédité ? Cherchez l'erreur !

Allez, continuons notre chronique. Prise en main du livre, vieux, usagé, racorni et odoriférant. Il a vécu, il a roulé sa bosse. Malmené, trituré mais toujours présent et plus riche encore de ses expériences.

Comme les centurions qui sont la charpente de ce chef d'œuvre. N'ayons pas peur des mots, c'en est un. De la jungle asiatique après la défaite de Dien Ben Phu, aux cinglantes rafales de la mousson, la vie s'organise dans ce camp de prisonniers. Ils vont y passer 4 ou 5 ans. Ils vont assimiler ce qui fait la doctrine des vietminh, un communisme triomphant qui va modeler le monde et fomenter d'autres batailles, d'autres systèmes ponctués de meurtres, d'amour et de camaraderie. Il y a là Raspéguy, Boisfeuras, Merle, Esclavier etc...

Cette poignée d'officiers français meurtris par cette défaite indochinoise vont rentrer en France. La vie est bien différente ici. Les français n'ont pas vécu ce conflit éloigné, certains ne comprennent rien, d'autres jugent. En tout cas c'est suffisamment de sarcasmes pour rendre amer ce retour au pays. Ces hommes ont été chamboulés par les pluies de mortier, par la mort cruelle et soudaine des copains, parfois par l'amour et souvent par le charme de l'Asie.

Comment reprendre le fil d'une vie de famille, entouré de femme et enfants, comment satisfaire une maîtresse qui n'a pas les charmes des asiatiques ?

On peut brûler la vie par les deux bouts, se satisfaire d'une médaille plantée au revers d'un veston, mais cela remplit-il la vie d'un homme ?

Mal à l'aise, déconvenus, nos centurions rongent leurs freins dans cette société qui ne leur correspond plus. Et puis il y ce fantôme qui avance sur le monde : le communisme. Et ce sont les premiers événements en Algérie.

On a besoin d'hommes aguerris, expérimentés, qui tiennent la route. Nos officiers rempilent pour le X ème Régiment de Parachutistes Coloniaux. Le Maghreb va les happer, mais rien ici ne ressemble à l'Asie. Le paysage, les moeurs, le climat. Il n'y a qu'une chose semblable, la guerre. Les bombes, les terroristes, les colons, le Djebel et Alger la blanche.

C'est une autre guerre ici, même si les motifs rejoignent ceux des Indochinois.

C'est plus charnel, plus passionnel, plus politique.

Jean Lartéguy a fait un grand roman de " Les centurions", décomposé en trois parties, il donne vie à ce groupe d'hommes qui ne sont pas que des officiers parachutistes.

Il a mis beaucoup de choses dans ce livre.

L'héroïsme, la défaite, l'amour, l'ambivalence des hommes face à leurs destins, leurs interrogations face au destin du monde.

Il met à l'honneur l'aristocratie guerrière de ces hommes d'honneur.

Il ne s'agit en aucun cas d'un livre de militaire revanchard. Jean Lartéguy me fait penser à ces reporters de guerre, baroudeurs au coeur du conflit et rendant compte dans un style académique de la réalité d'un conflit et du basculement du monde.

C'est superbe, un grand livre.

3

Les centurions

Jean Lartéguy met en scène un groupe d'officiers qui, sous l'action des événements, se sont éloignés de l'armée traditionnelle pour devenir des révolutionnaires, certains même des aventuriers. «Rééduqués» dans un camp Vietminh après Dien-Bien-Phu, ils ne redeviennent pas, au sortir de captivité, les hommes qu'ils étaient auparavant. Ce sont des étrangers qui débarquent à Marseille en novembre 1955, ni leurs femmes, ni leurs amis, ni leurs chefs ne les reconnaissent. Dans la guerre d'Algérie où ils sont ensuite jetés, ils poursuivent leur évolution. Que ce soit au feu, dans l'action politique et policière ou dans leurs amours, ils nous apparaîtront comme les représentants d'une nouvelle race.

Un document d'un caractère de vérité pour ainsi dire photographique et en même temps un grand roman brûlant et passionné.

4

Que ma joie demeure

Sur le rude plateau provençal de Grémone, quelques hommes peinent tristement sur leurs terres, chacun de leur côté. Ils comprendront le message de joie et d'espérance que leur apporte le sage Bobi, vagabond au coeur généreux, et malgré les difficultés de l'existence, la joie renaîtra sur le plateau. Que ma joie demeure est un hymne à la vie, un chant merveilleux en l'honneur de la nature, des hommes et des animaux.

5

Pavillon de femmes

Dans la Chine d'autrefois, le seul rôle dévolu aux femmes de riches était celui d'épouse et de mère. Ce rôle, la fine et intelligente Ailien Wu ne le supporte plus. Pour y échapper, elle se servira très adroitement des traditions, celles-là mêmes qui l'avaient liée pendant si longtemps.

Pavillon de femmes est le roman de Pearl Buck qui fait le mieux comprendre ce qu'était l'ancestrale Chine des grandes familles, mais c'est aussi tout le drame des rapports de l'homme et de la femme à chaque âge de la vie.

6

Amère victoire

Durant la seconde Guerre mondiale, dans le désert de Libye, les troupes anglaises combattent les armées de Rommel ; le capitaine Brant est le chef d'une opération quasi suicide, dont l'objet est de détruire un camp allemand et de revenir en traversant le désert ; son second est le lieutenant Leith. Le roman se situe durant la retraite, où les deux hommes s'affrontent sur une rivalité qui a pour fond la femme de Brant, Jane. Leith est un homme courageux et droit, Brant un lâche saisi par la peur ; Brant cause délibérément la mort de Leith et rentre ; malgré le succès de l'opération, il est écarté parce qu'il a perpétré l'assassinat des habitants d'un village lors de la retraite, et par ailleurs, sa femme le quitte.

7

Afin que nul ne meure

Randolph Warren considère sa profession comme un sacerdoce et n'admet qu'une seule règle : le médecin, comme le chirurgien, est au service des malades. De jour et de nuit, contre honoraires ou gratuitement, il ira partout où le devoir l'appellera.

A chaque pas, il se heurte à l'égoïsme, à la vanité, à la bêtise, à l'incompétence, à l'âpreté. Il se trouve que sa femme Ann et son ami Tim partagent l'idéal dont Ii tient à faire une réalité quotidienne jusqu'au jour, toutefois, où, pour acheter du sérum destiné un malade-pauvre, il emploie les cent dollars difficilement nais de côté par Ann à l'intention du bébé qu'elle attend. Cette fois, la jeune femme réagit indignée?

8

Les grandes familles

Immense fresque de la bourgeoisie française des années quarante et cinquante, tableau impitoyable des milieux politiques et financiers de l'entre-deux-guerres, cet ouvrage de Maurice Druon a reçu le prix Goncourt, et fait partie des romans les plus célèbres de la littérature française contemporaine. Il a été salué par la critique dès sa publication, traduit dans le monde entier et porté à l'écran avec succès.

9

Rendez-vous aux enfers

Ce troisième tome des grandes familles est l'épilogue de ce grand récit dressé par Maurice Druon au sein de la grande bourgeoisie française. En 1939 Marie ange et Jean Noël sont les derniers survivants de la famille Schoudler, ils seront les protagonistes de cette comédie humaine dont chaque visage, qu'il soit politique, littéraire, où théâtral nous est décrit par l'auteur avec un réalisme sans indulgence.

10

La chute des corps (1)

Ce roman, dédié par l'auteur à Roland Dorgelès, débute par un rappel des morts du tome I, "la fin des hommes" et le ton est donné pour cette suite "des grandes familles".

Maurice Druon poursuit cette histoire d'une famille de la grande bourgeoisie industrielle du milieu du vingtième siècle avec la même force et le même cynisme que dans le premier tome.

Le récit en est toujours aussi passionnant, issu d'une écriture belle et puissante.

11

La chute des corps (2)

Ce roman, dédié par l'auteur à Roland Dorgelès, débute par un rappel des morts du tome I, "la fin des hommes" et le ton est donné pour cette suite "des grandes familles".

Maurice Druon poursuit cette histoire d'une famille de la grande bourgeoisie industrielle du milieu du vingtième siècle avec la même force et le même cynisme que dans le premier tome.

Le récit en est toujours aussi passionnant, issu d'une écriture belle et puissante.

12

Sang et lumière

Sang et Lumières (Prix Goncourt 1935) n'est pas seulement un roman tauromachique. Dans les plis de l'habit de lumière de Ricardo Garcia, le "Greta Garbo masculin" de la corrida, se cache un autre drame: l'intense solitude d'un dieu déchu, les préparatifs de son suicide dans les arènes.

13

Les conquérants

Tour à tour aventurier, communiste, résistant, visionnaire, romancier, ministre, André Malraux est une personnalité marquante de l'histoire du XXe siècle français. C'est cette vision protéiforme, unique et originale qui traverse Les Conquérants. Publié en 1928, ce livre dérouta la critique de l'époque, à la fois essai, récit de voyage, reportage, roman ou document historique. Divisé en trois parties, "Les approches", "Puissances" et "L'homme", il retrace la vie, en pleine révolution chinoise, de Garine et Borodine, aventuriers visant à l'émancipation du peuple chinois. Dans un style fort, Malraux mêle terreur, ruse et passion au service de la liberté. Dans les affres d'une révolution sans scrupule et impitoyable, ces deux hommes sont de nouveaux conquérants, entre drame classique et roman d'intrigue. Un classique de la littérature française du XXe siècle. --Florent Mazzoleni

14

La citadelle

Des terrils, des rangées de maisons grises tassées entre les montagnes, c'est tout ce que laisse voir de Blaenelly la pluie qui tombe à verse quand André Manson arrive en octobre 1924 dans cette petite ville minière du Pays de Galles pour devenir l'assistant du docteur Page. Le paysage est lugubre, le travail pénible , peu importe au jeune Ecossais qui fait là ses premiers pas dans la carrière de médecin. Pour lui, la vie est comme une citadelle perdue dans les nuages qu'il faut conquérir de haute lutte. Il a une mission : soigner. Ce garçon intransigeant que passionne son métier a la chance de rencontrer une compagne parfaite, la fine et jolie Christine. Mais, après bien des jours sombres, s'offre la tentation d'acquérir une riche clientèle. Cèdera-t-il à la facilité, au risque de perdre Christine, ou continuera-t-il ses recherches sur les maladies des mineurs ? Le sort se charge de le rappeler cruellement au sens de sa mission.

15

Le bal des maudits (1)

Le roman commence lorsque 1937 s'achève. Sur le pentes enneigées du Tyrol. Christian Diestl apprend aux hivernants l'art de skier. A New York. Michaël Whitacre se persuade. sans trop de difficultés, qu'il est déjà trop tard ce soir pour prendre la décision de ne plus boire et que. par conséquent il n'y a aucune raison pour ne pas remettre cela à demain. A Santa Monica. Noah Ackerman est au chevet Lie son père mourant.

Voici les trois personnages qui vont vivre, tout au long de ce volume. les instants les plus terribles et les plus beaux qu'il soit possible à des hommes de connaître.

Diestl est nazi : il s'en vante. Whitacre est jeune encore. il ne peut croiser une femme dans la rue sari en avoir envie et il fait en sorte qu'elle le comprenne. Ackerman, lui, fait connaissance avec l'existence en" général et l'antisémitisme en particulier... Et la vie va son chemin dans les différentes parties du monde Vient le jour où Hitler lance ses divisions sur la Pologne, et désormais la guerre s'empare de tous ce jeunes. Diestl est maintenant un soldat de la grande Allemagne. qui va de l'avant avec toute la force de son âme et de son corps. Sur l'autre continent. Whitacre n'en continue pas moins de désirer les femmes qu'il rencontre et Ackerman saura bien vite que les civils, qu'il redoutait tant sont les meilleurs amis de sa race, comparés à tous ces soldats. Méfie-toi de I'armée lui dit un de ses amis, c'est pas fait pour les gens bien."

16

Le bal des maudits (2)

Le roman commence lorsque 1937 s'achève. Sur le pentes enneigées du Tyrol. Christian Diestl apprend aux hivernants l'art de skier. A New York. Michaël Whitacre se persuade. sans trop de difficultés, qu'il est déjà trop tard ce soir pour prendre la décision de ne plus boire et que. par conséquent il n'y a aucune raison pour ne pas remettre cela à demain. A Santa Monica. Noah Ackerman est au chevet Lie son père mourant.

Voici les trois personnages qui vont vivre, tout au long de ce volume. les instants les plus terribles et les plus beaux qu'il soit possible à des hommes de connaître.

Diestl est nazi : il s'en vante. Whitacre est jeune encore. il ne peut croiser une femme dans la rue sari en avoir envie et il fait en sorte qu'elle le comprenne. Ackerman, lui, fait connaissance avec l'existence en" général et l'antisémitisme en particulier... Et la vie va son chemin dans les différentes parties du monde Vient le jour où Hitler lance ses divisions sur la Pologne, et désormais la guerre s'empare de tous ce jeunes. Diestl est maintenant un soldat de la grande Allemagne. qui va de l'avant avec toute la force de son âme et de son corps. Sur l'autre continent. Whitacre n'en continue pas moins de désirer les femmes qu'il rencontre et Ackerman saura bien vite que les civils, qu'il redoutait tant sont les meilleurs amis de sa race, comparés à tous ces soldats. Méfie-toi de I'armée lui dit un de ses amis, c'est pas fait pour les gens bien."
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   28

similaire:

Bibliotheque du Club de la mgen 05 iconDossier ag carbon’at – 2 juillet 2014
«Bilan 2013» du club Economie de la fonctionnalité et développement durable sur le site du club

Bibliotheque du Club de la mgen 05 iconLe Club Med : Portrait et évolution d’un concept révolutionnaire
«villages vacances», le Club Med s’adapte-t-il aujourd’hui aux évolutions du secteur touristique?

Bibliotheque du Club de la mgen 05 iconConcours d'Éloquence du Lions Club 2017
«On ne peut aller bien loin dans la vie si l'on ne commence pas par faire quelque chose pour quelqu'un d'autre», Melvin Jones fondateur...

Bibliotheque du Club de la mgen 05 iconClub de l’Amélioration de l’Habitat
«Les membres du Club de l’Amélioration de l’Habitat se mobilisent pour rendre les travaux de rénovation thermique plus accessibles...

Bibliotheque du Club de la mgen 05 iconLe rapport Meadows Club de rome 3

Bibliotheque du Club de la mgen 05 iconBibliotheque selective

Bibliotheque du Club de la mgen 05 iconLes frechets basket club regles de tresorerie

Bibliotheque du Club de la mgen 05 iconRésumé de la conférence de janvier 2003 du Club ies

Bibliotheque du Club de la mgen 05 iconBibliotheque pour l’ eedd

Bibliotheque du Club de la mgen 05 iconChristine Lagarde se félicite de l’accord conclu en Club de Paris






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com