Résumé : L’article propose de montrer comment les notions de règles, de normes et de formes sont articulés non seulement aux processus d’actions et de régulations,





télécharger 102.29 Kb.
titreRésumé : L’article propose de montrer comment les notions de règles, de normes et de formes sont articulés non seulement aux processus d’actions et de régulations,
page3/3
date de publication08.10.2017
taille102.29 Kb.
typeRésumé
e.20-bal.com > histoire > Résumé
1   2   3

7. Principe hologrammatique, sémiose et autopoïese

Le paradigme hologrammatique serait né des recherches sur le cerveau d’un neuroscientifique de Standford, Karl Pribam, cherchant à concilier les apports de la physique théorique aux recherches sur le cerveau. Pribam avait travaillé avec Lashley qui pendant plus de trente ans avait recherché l’ « engramme », le siège de la substance de la mémoire dans le cerveau. « Il avait entrainé des animaux de laboratoire, puis avait sélectivement endommagé des parties de leurs cerveaux, présumant qu’à un moment donné il enlèverait le siège de ce qu’ils avaient appris. Le fait de retirer des parties de leurs cerveaux amoindrissait quelque peu leur rendement, mais il semblait qu’à moins de provoquer des dommages cérébraux mortels, il était impossible d’éliminer ce que l’on leur avait enseigné. Pribam qui participait alors aux recherches de Lashley se posa la question du « comment la mémoire pourrait-elle ne pas être emmagasinée dans une partie du cerveau, mais être distribuée à travers celui-ci ? ». Pribam alla ensuite à Yale. Sa recherche sur les structures limbiques telles que l’hippocampe et l’amygdale démontra que les théories traditionnelles selon lesquelles des centres « supérieurs » contrôlent des centres inférieurs avaient besoin d’une modification radicale. Puis Pribam démontra les processus par lesquels cerveaux limbique et frontal sont en interaction.

L’une de ses découvertes majeures fut la découverte que les centres moteurs du cerveau participent non seulement au mouvement mais aussi aux processus de pensée précédant le mouvement, les plans d’action. Il devint clair qu’il existait un lien critique entre les centres moteurs du cerveau et l’apprentissage. Au milieu des années 60 il lut un article de scientific américan décrivant la première construction d’un hologramme, une sorte d’image tridimensionnelle produite par photographie sans objectif. Dennis Gabor avait découvert le principe mathématique de l’holographie en 1947, découverte qui lui valut quelques années plus tard un prix Nobel. Il s’agit d’une image spectrale qui peut être vue de plusieurs angles et semble suspendue dans l’espace Le principe de l’hologramme est que dans n’importe quelle partie de l’hologramme se retrouve l’image du tout. Si l’hologramme est brisée, n’importe lequel de ses morceaux reconstruira l’image entière »21.

Le paradigme hologrammatique nous oblige évidement à reconsidérer la façon dont nous articulons non seulement les relations entre la partie et le tout, mais également la dimension profondément intereliée et articulée entre un intérieur et un extérieur nous obligeant à opérer une véritable révolution épistémologique de la pensée. En France cette révolution épistémologique a été intégrée et portée par E. Morin dans son épistémologie de la pensée complexe.

« Nous, les êtres humains, connaissons le monde à travers les messages transmis par nos sens à notre cerveau. Le monde est présent à l'intérieur de notre esprit, lequel est à l'intérieur de notre monde.
Le principe de l'auto-éco-organisation a valeur hologrammatique : de même que la qualité de l'image hologrammatique est liée au fait que chaque point possède la quasi-totalité de l'information du tout, de même, d'une certaine façon, le tout en tant que tout dont nous faisons partie, est présent dans notre esprit.
La vision simplifiée serait de dire : la partie est dans le tout. La vision complexe dit : non seulement la partie est dans le tout ; le tout est à l'intérieur de la partie qui est à l'intérieur du tout. Cette complexité est autre chose que la confusion du tout est dans tout et réciproquement (le holisme).
Cela est vrai pour chaque cellule de notre organisme qui contient la totalité du code génétique présent dans notre corps. Cela est vrai pour la société : dès l'enfance elle s'imprime en tant que tout dans notre esprit, par l'éducation familiale, l'éducation scolaire, l'éducation universitaire.
Nous sommes en face de systèmes extrêmement complexes où la partie est dans le tout et le tout est dans la partie. Cela est vrai pour l'entreprise qui a ses règles de fonctionnement et à l'intérieur de laquelle jouent les lois de la société tout entière ».22

Le paradigme hologrammatique nous amène a considérablement repenser la question des règles, des formes et des logiques sociales, mais aussi celle de l’ordre et de l’organisation. Ces règles sont véhiculées par des transmetteurs tels que le langage, l’action, le collectif, les signes engendrés par des dispositifs sémiotiques à partir desquels nous construisons nos propres représentations et comportements, mais à partir desquels nous sommes aussi agis par elles. Non seulement elles ne sont pas extérieures à nous, mais elles sont en nous comme nous faisons nous-mêmes partie de ces formes et de ces dispositifs auxquels nous participons nous mêmes à régénérer.

En guise de conclusion

Dès lors comment nos propres algorithmies, nos propres comportements, ne seraient-ils pas réglés et cadrés selon des processus organisationnels en œuvre et par lesquels nous contribuons par notre action à reproduire l’ordre dans lequel nous sommes et dans lequel d’une certaine façon nous ne serions que des récipiendaires agissant d’ordres sémio-pragmatiques en train de se faire et de se reconstituer. Faut-il alors avec Levy Strauss rechercher dans les formes sociales, les règles, les processus d’action et de régulation, les fondements d’une dimension symbolique, «informationnelle» et culturelle de nos sociétés, une société qui se révèlerait être in fine son propre hologramme, générant ses propres algorithmies, .ses propres formes, sa propre sémiose, dans un processus autant auto poïétique que sémiotique, anthropologique, social et culturel.

Bibliographie

ANDREEWSKY Evelyne, DELORME Robert (sous la direction de), Seconde Cybernétique et complexité. Rencontres avec Heinz von Foerster, Editions l'Harmattan 2006.

ATLAN Henri, Entre le cristal et la fumée, Seuil, Paris, 1979

AUSTIN, J-L., Quand dire, c’est faire, Editions du Seuil, Tours, 1991.
BARTHES Roland, Mythologies, Editions du Seuil, Saint-Amand, 1970.
BARTHES Roland, L’empire des signes, Flammarion, coll. Champs, Genève, 1980.
BATESON Gregory, Vers une écologie de l’esprit, Le Seuil, tome 1, 1977, tome 2, 1980.
BERGSON Henri, La pensée et le mouvant, Quadrige/ PUF, Vendôme, 1998.
BOURDIEU Pierre, Raisons pratiques, sur la théorie de l’action, Le Seuil, coll. Essais, 1996.
BOURDIEU Pierre, ce que parler veut dire, l'économie des échanges linguistiques, Fayard, 1993.
BOURDIEU Pierre, Science de la science et réflexivité, cours du collège de France 2001, Editions Raison d’agir,

2001.
BOURE Robert – sous la direction de – Les origines des sciences de l’information et de la communication, regards croisés, Septentrion, presses universitaires, 2002.
BRETON Philippe. & PROULX Serge, l'explosion de la communication, naissance d'une nouvelle idéologie, La découverte / Boréal, 1989.
BRILLOUIN Léon, La science et la théorie de l'information, Masson & cie, Chartres, 1960.
CASTORIADIS Cornelius, L’institution imaginaire de la société, éditions du Seuil, Manchecourt, 1975.
DELATTRE Pierre, Système, structure, fonction, évolution, essai d'analyse épistémologique, Maloine éditeur, 2° édition, Paris 1985.
DION Emmanuel, Invitation à la théorie de l'information, Le Seuil, coll. Points sciences, mars 97.
DUPUY Jean-Pierre, Ordres et désordres, Enquête sur un nouveau paradigme, Le Seuil, coll. La couleur des idées, Tours, Avril 1990.
ESCARPIT Robert, Théorie générale de l'information et de la communication, Hachette sup, Baumes les dames, 1991
FOUCAULT Michel, L’ordre du discours, Gallimard, 1971.
FRIEDBERG Erhard, Le pouvoir et la règle, Dynamiques de l’action organisée, Le Seuil, coll. Sociologie, Mayenne, Avril 1993.
GIDDENS Anthony, La constitution de la société, PUF, 1987.
GIRAUD Claude, L’action commune, Essai sur les dynamiques organisationnelles, L’harmattan, coll. logiques sociales, Langres, 1993.
GOUDOT-PERROT Andrée, Cybernétique et biologie, PUF, coll. Que sais-je, N°257,Vendôme 1967.
GUILLAUMAUD Jacques, Norbert Wiener et la cybernétique, Seghers, coll. savants du monde entier, 1971.
GUIMELLI charles (sous la direction de), Structures et transformations des représentations sociales, Delachaux et Niestlé, Textes de base en sciences sociales, 1994.
HALL Edward T., La dimension cachée, Points, La Flèche, 1978.
HENAFF Marcel, Claude Lévi-Strauss et l’anthropologie structurale, éd. Plon, 1974.
JODELET Denise (sous la direction de), Les représentations sociales, PUF, Vendôme, 1991.
KÖHLER WOLGANG, psychologie de la forme, Gallimard, nrf, collection idées, 1966.
LADRIERE Paul, PHARO Patrick, QUERE Louis (coordination), LA théorie de l’action, le sujet pratique en débat, Ed. CNRS, coll. CNRS sociologie, 1993.
LARDELLIER Pascal, Théorie du lien rituel, Anthropologie et communication, L’Harmattan, coll. Communication, Paris, 2003.
LE MOIGNE Jean-Louis, la modélisation des systèmes complexes, Dunod, 1990.
LEROI-GOURHAN, Milieu et technique, Albin Michel, coll. Sciences d’aujourd’hui, 1992.
LEVI-STRAUSS Claude, Introduction à l'œuvre de Marcel Mauss, in Marcel Mauss, Sociologie et anthropologie, Paris, PUF, « Quadrige », IX-LII. 1950
LUGAN Jean-Claude, La systémique sociale, PUF, coll. Que sais-je ? Vendôme 1993.
MAGGI Bruno, De l’agir organisationnel, un point de vue sur le travail, le bien-être, l’apprentissage, Octares éditions, Toulouse, 1993.
MALINOWSKI Bronislaw, Une théorie scientifique de la culture, Maspero, Saint-Amand, 1979.
MARCH J-G, SIMON H-A, Les organisations, Dunod, coll. Systémique, Paris, 1964.
MINTZBERG H., Structure et dynamique des organisations [1979], Editions d'Organisation (1982).
MOLES Abraham, théorie structurale de la communication et société, Masson avec le CNET / CNST, Clamecy, 1988.
MORIN Edgar, La méthode t.4. Les idées leur habitat, leur vie, leurs mœurs, leur organisation, Seuil, Saint Amand, 1991.
MORIN Edgar, LE MOIGNE Jean-Louis, L’intelligence de la complexité, L’Harmattan, Coll. Cognition et formation, 1999.
PIAGET Jean, Le structuralisme, PUF, coll. Que-sais-je ? Vendôme, 1987.
REEVES Hubert, Malicorne, réflexions d’un observateur de la nature, Le Seuil, collection « Science ouverte », 1990.
ROSE José, Le hasard au quotidien, coïncidences, jeux de hasard, sondages, Ed. du Seuil, Paris, 1993.
Raymond RUYER, Esquisse d'une philosophie de la structure, 1930
RUYER Raymond, La cybernétique et l'origine de l'information, Flammarion, coll. science de la nature, Oberthur, 1968.
SEGAL Jérôme, Théorie de l’information : sciences techniques et société de la seconde guerre mondiale à l’aube du XXI° siècle, thèse de doctorat en histoire des sciences, université Lumière Lyon 2, sous la direction de M. Ramunni Girolamo, 12/04/98, téléchargeable à l’adresse suivante : http://theses.univ-lyon2.fr/Theses/jsegal/html/
THOM René, Paraboles et catastrophes, Flammarion, Paris, 1983
WEAVER W., SHANNON C.E., Théorie mathématique de la communication, préface d'A. Moles, Retz, CEPL, Paris 1975
WIENER Norbert, cybernétique et société, (the human use of human being) deux rives, 1952
WILBER Ken, le paradigme holographique, le jour éditeur, coll. Eveil, 1984
WILDEN Anthony, système et structure, Essais sur la communication et l'échange, Boréal express, Montréal, 1983.

Articles
Dudouet F.X, Mercier D., Vion A, La régulation par les standarts iso,. Colloque de la section d’études internationales de l’AFSP, Les politiques publiques internationales, 21-22 avril 2005, http://halshs.archives-ouvertes.fr/docs/00/05/76/55/PDF/laregul.pdf, p.15.
Patrice Maniglier, Des us et des signes. Lévi-Strauss : philosophie pratique, paru dans la Revue de Métaphysique et de Morale, « Repenser les structures », n°1/2005, coordonné par G.-F. Duportail, janvier 2005 www.cairn.info/resume.php?ID_ARTICLE=RMM_051_0089
Alex Mucchielli, Emotions, normes sociales, décisions et jugement, Revue internationale de psychosociologie, 2005/25, p. 16. http://www.cairn.info/resume.php?ID_ARTICLE=RIPS_025_0011


1 René Thom, Paraboles et catastrophes, Flammarion, Paris, 1983

René Thom, Esquisse d'une sémiophysique : Physique aristotélicienne et théorie des catastrophes, Interéditions, Paris, 1989


2 Henri Atlan, L'organisation biologique et la théorie de l'information, Hermann, Paris, 1972, (rééd. 1992)

Henri Atlan, Entre le cristal et la fumée, Seuil, Paris, 1979.


3 Fernand Braudel, La Méditerranée et le monde méditerranéen à l’époque de Philippe II, Paris, Armand Colin, « Le Livre de poche », 1990.


4 Jacques Monod, le hasard et la nécessité, essai sur la philosophie moderne de la biologie, le Seuil, coll. Points essais, 1973.


5 René Berger, La Mutation des signes, Editions Denoël, Paris, 1972.


6 Walter Bradford Canon The Wisdom of the Body,1932.


7 Léon Brillouin, La science et la théorie de l'information, Masson & cie, Chartres, 1960.



8 Erhard Friedberg Le Pouvoir et la Règle. Dynamiques de l'action organisée. Paris , Seuil, 1993.


9 Robert Escarpit Théorie générale de l'information et de la communication, Langue linguistique communication, 1976


10 Thorndike, E. (1898). Animal Intelligence: An Experimental Study of the Associative Processes in Animals. Columbia University, thèse de doctorat.
La thèse de doctorat dans laquelle Thorndike présente ses célèbres recherches sur les chats et introduit la loi de l'effet.

11
 Erhard FRIEDBERG, Le pouvoir et la règle, Dynamiques de l’action organisée, Le Seuil, coll. Sociologie, Mayenne, Avril 1993, p. 9.

12
 Cf l’article de Patrice Maniglier, Des us et des signes. Lévi-Strauss : philosophie pratique, paru dans la Revue de Métaphysique et de Morale, « Repenser les structures », n°1/2005, coordonné par G.-F. Duportail, janvier 2005)

www.cairn.info/resume.php?ID_ARTICLE=RMM_051_0089

13
 Source wikipédia qui indique qu’on en trouve deux exemples bien connus dans des discours de Démosthène, le Contre Médias et le Contre Conon.

14
Selon Mintzberg, dans son essai de catégorisation des structures organisationnelles cela correspondrait à ce qu’il désigne du terme de bureaucratie professionnelle dépendant des standards de formation et de qualification requis et qui fonctionnerait de manière corporatiste. Mintzberg H., Structure et dynamique des organisations [1979], Editions d'Organisation (1982). Mintzberg distingue sept types de configuration structurelle des organisations : la structure simple, la bureaucratie mécaniste, la structure divisionnelle, la bureaucratie professionnelle, l’organisation innovatrice ou adhocratie, l’organisation missionnaire ou idéologique et enfin l’organisation politique.

15

BOURDIEU Pierre, ce que parler veut dire, l'économie des échanges linguistiques, Fayard, 1993.

16
 FOUCAULT Michel, L’ordre du discours, Gallimard, 1971.


17
 Raymond RUYER, Esquisse d'une philosophie de la structure, 1930, p. 252

19
 Mucchielli, Alex, Emotions, normes sociales, décisions et jugement, Revue internationale de psychosociologie, 2005/25, p. 16. http://www.cairn.info/resume.php?ID_ARTICLE=RIPS_025_0011

20
 La régulation par les standarts iso, Dudouet F.X, Mercier D., Vion A. colloque de la section d’études internationales de l’AFSP, Les politiques publiques internationales, 21-22 avril 2005, , p.15. http://halshs.archives-ouvertes.fr/docs/00/05/76/55/PDF/laregul.pdf

21
 Ken Wilber, le paradigme holographique, le jour éditeur, coll. Eveil, 1984. Extrait de l’article  «  la réalité changeante de Karl PRIBRAM » par Maryline fergurson, p39-41

22

MORIN Edgar, Introduction à la pensée complexe, ESF éditeur, coll. communication et complexité, Lonrai 1992, 159 p., Chapitre 5 La complexité et l'entreprise, p 113 à 124.

1   2   3

similaire:

Résumé : L’article propose de montrer comment les notions de règles, de normes et de formes sont articulés non seulement aux processus d’actions et de régulations, iconRésumé L’objectif de ce papier est de présenter certains résultats...
«entreprise» pour englober tous les organismes socio-économiques, ceci pour montrer que le processus d’ie ne se limite pas aux entreprises...

Résumé : L’article propose de montrer comment les notions de règles, de normes et de formes sont articulés non seulement aux processus d’actions et de régulations, iconComment devenons-nous des acteurs sociaux ? (1/3) – Le processus de socialisation Page
«normal» en France de se dire bonjour en se serrant la main, alors qu'un tel comportement ne sera pas conforme aux normes de politesse...

Résumé : L’article propose de montrer comment les notions de règles, de normes et de formes sont articulés non seulement aux processus d’actions et de régulations, iconRésumé : l´article vise à montrer comment les îles Åland ont constitué...
«région-île»6 pour caractériser ce territoire. En dernier lieu, nous analyserons la spécificité culturelle et linguistique de l´île...

Résumé : L’article propose de montrer comment les notions de règles, de normes et de formes sont articulés non seulement aux processus d’actions et de régulations, iconRésumé : Cette contribution propose de représenter le processus d’accompagnement...

Résumé : L’article propose de montrer comment les notions de règles, de normes et de formes sont articulés non seulement aux processus d’actions et de régulations, iconRésumé L’objet de cet article est double : d’une part montrer que...

Résumé : L’article propose de montrer comment les notions de règles, de normes et de formes sont articulés non seulement aux processus d’actions et de régulations, iconActions scolaires de la 9èmeedition des rendez-vous de l’histoire
«L’Argent, en avoir ou pas» propose aux classes de différents niveaux scolaires, de l’école primaire au lycée, une série d’actions...

Résumé : L’article propose de montrer comment les notions de règles, de normes et de formes sont articulés non seulement aux processus d’actions et de régulations, iconRésumé : Cet article se propose de mettre en perspective les théories...

Résumé : L’article propose de montrer comment les notions de règles, de normes et de formes sont articulés non seulement aux processus d’actions et de régulations, iconRésumé : Jusqu’aux années 1960, les firmes mettaient en œuvre des...

Résumé : L’article propose de montrer comment les notions de règles, de normes et de formes sont articulés non seulement aux processus d’actions et de régulations, iconConcepts fondamentaux de l’analyse économique Cécilia Pol Le libre-échange...
«nationalisme réglementaire». Ces deux processus s’appliquent non seulement aux biens mais aussi aux facteurs de production

Résumé : L’article propose de montrer comment les notions de règles, de normes et de formes sont articulés non seulement aux processus d’actions et de régulations, iconRésumé : Cet article se propose d’étudier les caractéristiques et...
«l’assemblée générale annuelle désigne un ou plusieurs commissaires, associés ou non». Des pratiques de contrôle, antérieures à ces...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com