I les manifestations de la puissance





télécharger 41.48 Kb.
titreI les manifestations de la puissance
date de publication02.07.2017
taille41.48 Kb.
typeDocumentos
e.20-bal.com > économie > Documentos
Chapitre 2 : Les Etats Unis, puissance mondiale.
Les Etats Unis sont une puissance globale dont l’influence s’exerce au-delà de leur territoire et du continent américain sur l’ensemble de la planète. Ils disposent de tous les attributs de la puissance : puissance militaire, diplomatique, monétaire, économique, culturelle. Des concurrences se manifestent de la part des autres états ou d’ensembles régionaux dans divers secteurs mais aucun ne remet en cause la suprématie américaine. Les Etats Unis sont de fait la puissance mondiale surtout depuis l’éclatement du bloc soviétique et la chute du communisme en 1991 et tirent profit de cette position.

De quelle manière l’hégémonie des Etats Unis s’exprime-t-elle à l’échelle du continent américain et à l’échelle du monde ? Quels sont les ressorts humains, naturels, économique de la puissance des Etats Unis ? Le modèle américain est-il sans faille ?

( Problématiques possibles au BAC : - la puissance américaine en Amérique

  • la puissance américaine à l’échelle du monde

  • la puissance américaine à l’échelle du monde et du continent américain)



I) Les manifestations de la puissance


A) Un géant planétaire

1) les américains sont les maîtres des jeux économiques

Ils occupent une place prépondérante dans le monde avec un PIB supérieur d’1/3 de celui du Japon, de 2/3 celui de l’Allemagne, et 80% de la France. C’est une situation qui reflète la puissance économique américaine, c’est la première puissance économique du monde et de ce fait les place en position de force dans les grands organismes internationaux qu’ils ont contribué à mettre en place après la seconde guerre mondiale. Ex : FMI (fonds monétaires internationaux) cf. en 44 les accords de Bretton Woods. Le FMI est un instrument qui permet aux Etats Unis d’imposer aux états demandeurs de crédits (pays en voie de développement : PVD ) l’économie libérale anglo-saxonne. Autre exemple : L’OMC (organisation mondiale du commerce), avant il s’agissait du GATT (créé en 1947) depuis 1995, c’est l’OMC. C’est un outil au service des Etats Unis. On y règle les principaux litiges commerciaux mais l’influence des Etats Unis est telle que les décisions sont toujours à leur avantage.
2) l’arme du dollar

Le système de Bretton Woods s’est effondré dans les années 70, mais le dollar reste toujours la première monnaie du monde : 55% des réserves de devises de l’ensemble des banques centrales est constitué par des dollars.

50% des échanges de services et de biens, 50% des emprunts sont libellés en dollars ( principalement de l’énergie et matières premières en $ ). Cela donne aux Etats Unis un avantage important ; grâce aux taux d’intérêts, les Etats Unis peuvent financer et régler les déficits chroniques de leurs balances extérieures alors que les autres états doivent se procurer des dollars pour le faire.
3) les multinationales

Elles permettent de mesurer l’influence américaine dans le monde : sur les 100 premières multinationales mondiales, 40 ont leur siège aux Etats Unis donc ils ont un pouvoir décisionnel sans équivalent et qui contribue à diffuser le modèle américain.

Le mot « américain » désigne le continent et aussi les Etats Unis mais de manière impropre ( Etats Uniens).

4) des espaces intégrés à différentes échelles

Le rayonnement économique des Etats Unis s’étend à l’intégralité de l’espace mondial :

  • poids économique

  • position des Etats Unis : les Etats Unis sont ouverts sur les espaces maritimes atlantique et pacifique.

  • Les liens historiques qui unissent la côte est à l’Europe (en particulier le Royaume Uni ).

Ils veulent intégrer l’espace pacifique dans le cadre de l’APEC* ( coopération économique en Asie Pacifique : son premier sommet s’est tenu en 1993 ; elle regroupe les Etats membres de l’ASEAN, de l’ALENA, l’Australie, la Nouvelle-Zélande, la Papouasie-Nouvelle-Guinée, la Corée du sud, la Chine, Taiwan et le Chili).

Les Etats Unis ont de plus en plus d’influence sur le continent américain ,depuis la doctrine de Monroe (1823), les Etats Unis veulent faire de ce continent leur zone politique, économique privilégiée. Ils ont crée l’ALENA*( association de libre échange nord américain : associe, depuis 1993,, les Etats Unis, le Mexique et le Canada) et possèdent 87% du poids économique.
B) La diffusion du modèle américain

Le modèle américain est le capitalisme, c’est d’abord l’image de grandes entreprises : sur les 500ères entreprises mondiales, 157 sont américaines ( 119 pour le Japon, 33 pour l’Allemagne et 32 pour la France ). Ce qui caractérise ce capitalisme c’est une très grande volatilité, c’est aussi dans le secteur des services que la plupart se sont créées. Il s’agit d’entreprises concentrées, spécialisées. C’est la recherche des moindres coûts qui va aboutir à la délocalisation* [transfert géographique d’une unité de production pour bénéficier de coûts inférieurs ( mains d’œuvre, coûts de fonctionnement, règles sociales moins exigeantes en Asie qu’en Europe)].

La délocalisation est en premier lieu à la frontière américaine ( maquiladoras :entreprises de l’autre côté de la frontière). Il y a une certaine flexibilité du travail : l’adaptation par rapport aux horaires, aux tâches…qui rendent le travail précaire.

C’est un capitalisme libéral composé essentiellement d’entreprises privées mais qui n’échappent pas à l’intervention de l’Etat. ex : les Grands barrages ( aménagement du territoire et législation économique).

L’Etat est employeur, 14% des emplois aux Etats Unis relève de la fonction publique civile.

L’Etat est client, 37% du PNB relève des dépenses de l’Etat.

L’Etat incite à la recherche ( 35% des dépenses des recherches, du développement : haute technologie, aéronautique…).

L’Etat intervient peu dans l’économie car nous sommes dans une ère de déréglementation (allégement ou suppression des contraintes réglementaires qui pèsent sur les entreprises, particulièrement vrai dans les transports ; l’énergie, la protection de l’environnement).
Les Etats Unis sont le seul état au monde à pouvoir développer une culture populaire de diffusion universelle, il y a différents vecteurs : l’alimentation, la mode, le cinéma, le monde du show-biz, le réseau Internet. Ce sont de grandes entreprises soutenues par le gouvernement américain. ex : Mc Do, Nike… Ces grandes entreprises parrainent de grands évènements médiatiques, c’était vrai dès 1989 avec la chute du mur de Berlin, mais aussi pour les JO d’Atlanta par Coca Cola. Ou encore l’exemple de Disney ( audiovisuel et parc d’attraction) qui se trouve partout dans le monde. C’est une stratégie commerciale à l’échelle du monde.

Cette culture marchande pèse beaucoup dans la balance des paiements américaine ( agroalimentaire, cinéma, télévision…),il s’agit avant tout d’une culture matérielle soumise aux lois du profit, de la rentabilité, elle se généralise dans le monde pas seulement dans les pays riches malgré toutes les formes de résistance possibles.
C) Le gendarme du monde

1) une présence militaire écrasante

Les Etats Unis sont les seuls à disposer de tous les types d’armes et les plus avancés technologiquement.

Depuis l’implosion de l’URSS en 1991, il n’y a plus de rivale équivalent : les Etats Unis est la première force aérienne, aéronavale, navale et nucléaire.

Le fait qu’il n’y est plus de rivale fait qu’il y a moins de dépenses militaires, d’effectifs des forces armées ( 2 millions de soldats dans les années 80 et 1, 4 millions en 98), d’arsenal nucléaire dans le cadre de Start 2 ( 96). La présence américaine est plus forte en Asie qu’en Europe.
2) les Etats Unis sont présents sur l’ensemble des continents et des océans

Ils ont mis en place tout un réseau s’alliance qui forme une véritable toile planétaire [ OTAN* ( organisation du traité de l’Atlantique Nord : structure militaire et politique d’une alliance défensive entre l’Amérique du Nord et les autres pays d’Europe de l’Ouest, née en 1949, au début de la Guerre froide), l’OTASE* (organisation du traité de d’Asie du Sud Ouest, l’ANZUS : Australie, Nouvelle-Zélande, Etats Unis : accords inter militaires défensifs).

Ces alliances permettent aux américains s’entretenir de nombreuses bases navales dans les pays concernés ( en Sicile, aux Philippines…). L’idée c’est d’avoir des forces pré-positionnées qui permettent d’intervenir en quelques heures sur n’importe quel point du globe.
3) le poids politique

Aucune puissance ne peut leur disputer ce poids politique. Il n’y a aucun conflit au monde dans lequel les Etats Unis n’interviennent pas que ce soit comme arbitre ou comme gendarme, surtout quand leurs intérêts sont menacés. Ex :

-le conflit israelo-arabe-palestinien, les Etats Unis soutiennent Israël mais font des efforts pour convaincre Israël d’accepter la présence d’un Etat palestinien au Moyen Orient

-dans le cadre de l’ONU, les Etats Unis ont un siège permanent à l’ONU et donc un droit de veto, à plusieurs reprises, les Etats Unis ont réussi à engager leurs alliés sous couvert de l’ONU pour défendre leur intérêt : exemple de l’Irak, conflit qui a précédé le Guerre du Golfe.

On peut se demander si les Etats Unis ne sont pas en train de confisquer à leur profit l’ONU en contrôlant le budget, les actions, la mission des casques bleus.
II) Les fondements territoriaux de la puissance

  1. L’espace

Les Etats Unis c’est le pays de la démesure, ils ont un espace de 9, 3 millions de km², ils sont 274 millions d’habitants. Cette immensité se traduit par des distances considérables : de la côte ouest à la côte est il y a 4 500 km. La moitié de cet espace est composé de sols riches et cultivables.

Le territoire a une architecture générale en 3 parties :

- A l’est : les Appalaches : montagnes peu élevées ( maxi 2037 m avec le mont Mitchell ) qui s’étendent du nord au sud, qui retombe vers l’océan atlantique, plaine littorale qui s’étend vers la Floride.

- Au centre : grandes plaines du Mississipi et ses gouttières ( ses affluents sachant que les grands lacs font aussi partie du centre.

- A l’ouest : il y a 2 systèmes montagneux : les rocheuses et les chaînes pacifiques (Sierra Nevada…). Ces 2 systèmes montagneux encadrent un vaste ensemble de plaines et de plateaux ( les grandes vallées comme le Colorado, Colombia … ). Il y a une grande activité sismique par la faille coulissante de San Andreas qui est active ( donne une activité à la fois sismique et volcanique), zone active due au 2 plaques pacifique et nord américaine. San Francisco est toujours sous la menace.
Le relief nord sud détermine les climats :

-les grandes plaines : -en hiver : air glacial qui vient des pôles

-en été : envahies par des remontées d’air tropical

Ce qui provoque un contraste climatique très violent avec de grandes amplitudes.

-les 2 façades océaniques subissent les effets des courants côtiers :

-à l’est : courant du labrador au nord qui peut véhiculer des icebergs jusqu’aux ports et au sud est un courant chaud du Gold Stream qui remonte du nord jusqu’en Floride. IL y a des cyclones fréquents qui frappent régulièrement la côte sud est
Il y a une double opposition climatique par rapport au 100ième méridien, ce qui donne à l’ouest de celui-ci une tendance à l’aridité et à l’est de l’humidité.

Le littoral pacifique échappe à cela il est beaucoup plus varié : au nord : climat océanique (doux), en Californie et aux alentours un climat méditerranéen.
B) La victoire sur la distance

1) mobilité et réseaux

Ce qui compte pour les Etats Unis c’est la mobilité d’où la nécessité des réseaux qu’ils soient locaux (autoroutes urbaines ou suburbaines) ou continentaux (aériens). La desserte du territoire est inégale.

C’est la partie est qui dispose d’un réseau dense, complet, bien hiérarchisé qui contribue au rôle dirigeant de la mégalopole des Etats Unis. A l’ouest seule la façade littorale dispose d’un maillage étoffée de réseaux. Entre les 2, le centre des Etats Unis est dépourvu d’un véritable réseau car il y a une faible densité de population, les distances sont trop importantes, il y a seulement quelques aéroports (Denver, Kansas City dans le Missouri, Dallas) et 4 grandes lignes transcontinentales.
2) les modes de transports en concurrence

C’est le transport routier qui domine, le route est considérée comme un mode de vie, 80% du trafic passager, 30% du trafic marchandise, il y a un réseau très développé d’autoroutes.

Le transport aérien à une place exceptionnelle et grandissante : 40% du trafic mondial, 75% du trafic passager. L’avion est utilisé beaucoup plus couramment qu’en France ou en Europe, c’est une question de mentalité. Ce réseau de lignes aériennes s’articulent sur 17 000 aéroports, dont 6 aéroports sur les plus grands mondiaux : Chicago, New York, Atlanta, Miami, Dallas et Los Angeles. Certains de ces aéroports sont d’ailleurs internationaux, ils jouent le rôle de redistributeur : ce sont les Hubs ( gare aérienne, plate forme de distribution).

Le rail est en déclin surtout pour les passagers, c’est un réseau très vieux et vétuste utilisé que pour les pondéreux.

Les voies d’eau intérieurs se sont développés surtout dans les grandes plaines ( dans les Grands Lacs pour les mettre en relation avec le Saint Laurent).

Les Etats Unis ont 3 grandes façades portuaires :

-la façade atlantique ( du nord de Boston jusqu’au sud) qui perd de son importance au profit de la façade pacifique

-la façade pacifique (ensemble sur Seattle et sud de San Francisco jusqu’à Los Angeles)

-et le Golfe du Mexique qui s’ouvre sur l’Amérique latine).
3) L’essor des télécommunications

Les Etats Unis représente 35% du trafic téléphonique mondial. Leurs coûts d’appel sont très bas et souvent les télécommunications locales sont gratuites, et ceci est le résultat d’une concurrence acharnée entre les différents opérateurs.

Le réseau Internet est le plus dense au monde et le plus utilisé dans le monde. Plus de le moitié des américains ont un ordinateur et 70% d’entres eux sont munis d’un modem.


  1. Les ressources du territoire

Une abondance apparente :

L’étendue américaine recèle d’abondantes richesses en surface et en sous sol. IL sont un potentiel exceptionnel dans les minerais et l’énergie ( le charbon occupe une place plus grande aux Etats Unis qu’en Europe, c’est le 2ème producteur mondial et le 2ème exportateur). Ils ont des ressources considérables environ 30% des ressources mondiales.

Il y a 3 grands ensembles régionaux : 25% dans les Appalaches

25% pour les Grandes Plaines

50% dans les Rocheuses

Avec dans les Rocheuses des exploitations à ciel ouvert.

Les hydrocarbures :

Ce sont la seconde production mondiale avec une production en déclin, des réserves faibles ( 8 ans de réserve). Les compagnies prospectent de plus en plus à l’étranger ( 12% en Californie, 9% dans les Rocheuses et « Mit Continent »37%(== je sais pas comment ça s’écrit). Dans l’Alaska repose les plus grands espoirs : 25% des réserves de production mais seulement les problèmes qui se posent sont multiples : coûts importants de transport et de forage et aussi problème de la protection de l’environnement.

L’électricité :

Les Etats Unis sont la 1ère production du monde, et possède une richesse hydrographique et ça va limiter la construction de centrales nucléaires ; depuis 1979, le domaine du nucléaire est gelé.

Ressources minérales :

La dépendance américaine s’accroît également pour tous les minerais métallifères.
III)Les fondements économiques de la puissance américaine

A)Une puissance agroalimentaire

1) très productive

L’agriculture représente moins de 2% du PNB et 2, 8% des actifs : ce sont des chiffres très faibles qui reflètent la puissance productive et la puissance de la filière agroalimentaire.

La puissance agroalimentaire est un haut degré de technicité avec un parc de machines qui correspond à 20% du parc mondial, il s’agit d’un secteur de recherches très développé, c’est le recours à la chimie ( engrais, traitements…), à l’irrigation (35% de la consommation d’eau aux Etats Unis). C’est une masse productive, c’est elle qui approvisionne la planète en nourriture, ça s’appelle l’arme américaine (« foot power »), ils exportent vers les pays solvables ( Russie, Egypte…). Ils essaient de peser sur les habitudes alimentaires de pays clients an créant des besoins d’achat ( ex : soja).

Ils utilisent l’embargo ( = privation, blocus), , l’arme alimentaire fut utilisée en 1981contre les soviétiques qui venaient d’envahir l’Afghanistan, même chose pour Cuba et l’Irak.
2) très encadrée

Depuis 1929, l’Etat est particulièrement attentif à l’agriculture avec un système de soutien de financement privilégié qui permet aux agriculteurs d’assurer environ 30% de leur revenu.

L’Etat fédéral protège l’agriculture américaine de la concurrence extérieure avec des contagents, des mesures de rétorsion…

A l’exportation l’agriculture américaine se déploie à l’échelle du monde mais elle a des concurrents de plus en plus sérieux (Argentine, Brésil…), et cela conduit à des conflits notamment dans le cadre de l’OMC ( organisation mondiale du commerce)
3) le complexe agroalimentaire

L’espace agricole américain a souvent été présenté en grandes zones agricoles homogènes qu’on appelle les Belt ( =ceinture), caractéristique des Etats Unis. Traditionnellement l’espace américain, pour l’agriculture, est en Belt et une forte spécialisation existe dans les bassins d’alimentation des villes ainsi que dans les régions d’agriculture tropicale. L’agriculture est au sud de type méditerranéen irrigué (Californie, Floride).

Les Grandes Plaines constituent le grenier à céréales des Etats Unis ( blé, maïs, soja), ces Grandes Plaines peuvent changer de type de culture en fonction du marché, c’est l’état du marché qui décide des cultures pratiquées.

L’entreprise agricole américaine fait partie d’une chaîne, d’un complexe, le complexe agroalimentaire.

On a un secteur amont, c’est celui qui vient avant, qui assure les fournitures et services à l’agriculture [ ex : John Deere (machines), Dupont de Nemour (chimie)].

Et le secteur aval qui représente 50% des emplois dans l’agroalimentaire ( activités de transport, stockage, transformation des denrées brutes en produits consommables, réseau de commercialisation, de distribution des produits).

Quelques grandes multinationales de l’agroalimentaire :

(sociétés internationales) - Philipps Morris (américain)

  • Uni Lever (lessives, produits détergents…)

  • Nestlé

  • Pepsi co

  • Conagra

  • Danone ( 1ère société française, et 9ème mondiale)

Le nombre d’agriculteurs est en recul ainsi que le nombre d’exploitations indépendantes ; de plus en plus, on a des sociétés anonymes agricoles gérées et exploitées sur le mode industrielle. Ces exploitations occupent 25% de la production agricole totale et sont de plus en plus contrôlées par les firmes dans l’agrobusiness.

Livre p 114.
C)La réorientation de l’industrie

1)l’industrie encore une priorité

Les années 80 ont été aux Etats Unis comme ailleurs des années de mutation de l’appareil industriel du :

-au déclin de l’industrie ancienne qui a été concurrencé par les nouveaux pays industriels ( coûts de production très faibles).

-la recherche du profit à court terme, qui caractérise le modèle néocapitaliste américain. Les patrons ont préféré réduire l’investissement que de réduire le rendement.

Il n’y a guère que les équipements de hautes technologies, qui conditionnent la puissance militaire stratégique du pays, soutenu par l’Etat.
2)quels sont les secteurs industriels en déclin et ceux qui résistent ?

Les secteurs en déclin : le textile, et la sidérurgie sont les 2 plus touchés. Le secteur textile a perdu plus d’un million d’emplois depuis la crise de 1973. La sidérurgie a connu une chute de la production et a subi une chute de ces effectifs très importante ( production en 73 : 137 millions de tonnes alors qu’en 95 : 84 millions de tonnes ; effectifs en 73 : 510 000 et en 92 : 145 000).

Les grands groupes de la sidérurgie ( LTV, Bethléem Style, Inland Style) ont investi massivement ce qui leur a fait gagné de la productivité. Ils sont ensuite alliés aux Européens notamment, aux japonais ce qui leur a permis de rester au second rang mondial.

L’automobile est une industrie symbole pour les Etats Unis, c ‘est 32%du parc automobile mondial, c’est un secteur dominé par le « Big free » ( General Motors, Ford, Chrysler). Les années 70 ont été très difficile pour les Etats Unis notamment pour l’automobile, car l’industrie fut de faible productivité à l’époque, les firmes américaines étaient très concurrencées par les firmes japonaises, et ces entreprises ont voulu réagir : améliorer la productivité en licenciant, en adaptant l’automobile ( plus compacte), en formant des alliances avec les firmes japonaises, en faisant des efforts de pénétration dans les marchés étrangers.

Actuellement l’industrie automobile semble sortie de la crise.
3)la révolution technologique

Le secteur de la haute technologie est aujourd’hui le point fort Des Etats Unis. Ils assurent 37% de la production mondiale des High Tech, ces activités sont dominées par quelques entreprises de grandes tailles : IBM, Microsoft, Boeing , dont certaines gèrent leur activité de production à l’échelle mondiale.

La position américaine est en permanence contestée par la Silicon Valley qui importe 30% des composants qu’elle utilise ( du Japon ou de la Corée du sud). Sur ce marché les Etats Unis ne contrôle que 75% du marché intérieur.

C’est la même chose pour l’aérospatiale et l’aéronautique.

Le marché des satellites est partagé entre Ariane en Europe et la Russie, mais de plus en plus aussi par les chinois.

Les Etats Unis sont la 1ère puissance postindustrielle avec des secteurs traditionnels fermés ou rénovés, on assiste donc à un espace industriel national qui change. Les zones industrielles s’implantent de plus en plus dans les banlieues près des universités, des technopôles. L’industrie de technologie a permis la modernisation d’industries traditionnelles c’est-à-dire les aciers spéciaux, les textiles…et la reconversion des milieux sinistrés.

Le renouveau profite aux fronts d’eaux qui intègrent les marges canadiennes. La Manufacturing Belt reste le 1er ensemble indu des Etats Unis et le déploiement bénéficie à l’ouest et au sud. L’ouest et le sud vont valoir des avantages an ce qui concerne les atouts économiques, les cadres de vie, la main d’œuvre peu syndiquée, et leur position d’ouverture sur les continents dynamiques.

La mondialisation rend la notion d’espace industriel national de plus en plus ambiguë. Il y a une délocalisation de l’appareil productif américain à l’étranger qui atteint jusqu’à 15%. Les maquiladoras situés à la frontière américano-mexicaine intègre les zones de conception américaine et la main d’œuvre bon marché mexicaine. Ex : Nike fait 99% de sa production en Asie et en revend 62% aux Etats Unis.

similaire:

I les manifestations de la puissance iconAspects et manifestations de la puissance étasunienne

I les manifestations de la puissance iconB La seconde inscription lue sur un appareil exprime une puissance...

I les manifestations de la puissance icon3e GÉographie (14)
«puissance moyenne», la France a une influence culturelle et diplomatique très supérieure à sa puissance militaire ou économique...

I les manifestations de la puissance iconI. Pourquoi peut-on parler d’aire de puissance ? Quels sont les éléments...

I les manifestations de la puissance iconQuelles sont les caractéristiques d’une puissance mondiale ? Pourquoi...

I les manifestations de la puissance iconLa Grande Bretagne est-elle encore une grande puissance en 1914 ?
«la grande puissance par excellence». Mais quels étaient les critères qui permettaient de la classer dans cette catégorie de grande...

I les manifestations de la puissance iconIl convient donc de comprendre en quoi le territoire des Etats-Unis...
«superpuissance» depuis la fin de la Guerre Froide. Ils cumulent en effet les aspects de la puissance à la fois sur un plan quantitatif...

I les manifestations de la puissance iconEvaluation formative t°S (1H)
«vous analyserez et expliquerez les formes de la puissance chinoise à partir des années 80Ensuite vous n'oublierez pas de montrer...

I les manifestations de la puissance iconPremière puissance diplomatique et militaire
«superpuissance» c'est-à-dire un Etat qui combine tous les critères de la puissance, à la fois quantitatifs et qualitatifs, pour...

I les manifestations de la puissance iconA les manifestations du dynamisme de l'asie orientale






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com